Les exportations de gemmes en provenance du Brésil sont stables

Marcel Ribeiro, président de l’International Colored gemstones Association (ICA) a récemment présenté les chiffres concernant les exportations brésiliennes de pierres gemmes. Il s’avère, et c’est plutôt une bonne nouvelle, que celles-ci ont connu une nette progression entre 2011 et 2013.

On note que les exportations de pierres taillées ont été bien plus importantes que pour les pierres brutes. A cela, M. Ribeiro donne une explication et a ainsi déclaré : “Quand l’économie brésilienne a présenté des signes de redémarrage en 2009, il a fallu rouvrir des mines fermées depuis de longs mois. Cela a demandé du temps et des investissements importants. Il est important aussi d’ajouter que le Brésil a une politique fiscale très avantageuse pour les sociétés qui font de l’exportation de pierres taillées.” Précisons que le Brésil fournit du matériel de qualité pour l’industrie joaillière.

Ajoutons à cela que le secteur de la prospection minière dans ce pays est assez dynamique puisque 95 % de la production est réalisée par des prospecteurs indépendants et donc de petites ou moyennes exploitations, lesquelles sont le plus souvent artisanales. Le reste étant réalisé par des compagnies minières très importantes. M. Ribeiro rappelle que l’exploitation d’une concession est assez onéreuse dans ce pays et que si les chiffres des exportations restent élevés, il semble que celles-ci puissent décroitre à moyen terme. A surveiller donc !

ImageProxy

“Les exportations de gemmes d’origine brésilienne”. Les données proviennent de la Brazillian Gems and Jewellery Trade Association (IBGM) et ont été compilées par Marcel Ribeiro. Source : ICA.

Légende : pierres brutes (bleu), pierres taillées (rouge), pierres sculptées et/ou façonnées (vert), totalité des exportations (violet).

A bientôt !

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Bonjour,
    Quelle différence y a-t-il entre une pierre taillée et une pierre façonnée ? Merci 😉

    1. legemmologue dit :

      Bonjour Ordha,
      Ici, les pierres taillées sont celles qui sont taillées par des lapidaires selon les formes “classiques” dirons-nous : rond, ovale, poire… et donc utilisées pour la joaillerie traditionelle. Pour les pierres dites “sculptées” ou “façonnées”, on parle de pierres qui peuvent être gravées par exemple et dont la réalisation sera l’œuvre de sculpteurs sur pierre ou de glypticiens. Je suppose qu’ils font une différence dans l’étude car la réalisation n’est pas faite par les mêmes entreprises et aussi car ces deuxièmes représentent une plus moindre demande à l’export. A bientôt !

  2. Merci pour ces précisions. « Glypticien » est un bien joli nom !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *