Une curiosité gemmologique proposée prochainement à la vente

Le 10 décembre prochain, la maison de ventes aux enchères écossaise Lyon & Turnbull proposera une petite vente de bijoux à Édimbourg. 200 lots seront dispersés et j’ai surtout retenu un lot qui ne pouvait pas manquer d’intéresser la gemmologue que je suis.

188773Lot 22 : ce collier composé de 59 perles est plutôt atypique. Il est réalité constitué de perles fines d’eau douce lesquelles sont toutes d’origine écossaise. Et lesquelles présentent des couleurs allant du gris argenté au crème. Au niveau des tailles, on note une chute allant de 4 à 8,6 mm. Cette pièce est accompagnée d’un certificat provenant de The Scottish Government, Rural Directorate, Landscapes and Habitats Division, et attestant que les perles ont toutes été prélevées dans la nature avant le 27 mars 91. Ce collier est estimé entre 4000 et 6000 £. Photo : Lyon & Turnbull

Pas beaucoup d’informations gemmologiques dans le catalogue de la vente, mais il est fort possible que les perles soient issues de Margaritifera margaritifera, l’espèce à l’origine de très nombreux bassins de récoltes de perles fines d’eau douce en Europe et en particulier dans la Vologne, le Barba et le Neuné en France (Vosges). Espèce aujourd’hui protégée sur notre territoire national car en voie de disparition.

188657

Lot 75 : manche d’ombrelle constitué d’un assemblage de pierres dures : jade, cristal de roche facetté et quartz aventuriné. Proposé dans son écrin de la maison Cartier. C’est une véritable curiosité ! Estimation entre 1200 et 1800 £. Photo : Lyon & Turnbull

À bientôt !

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. thomasset dit :

    Je serai intéressée par le prix obtenu ?

    1. legemmologue dit :

      Bonsoir, je surveillerai la vente pour avoir les résultats. A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *