Le métier #22

– Oh tu sais, j’ai pleins de bijoux à mes amies à réparer. Des petites soudures… Des tas de petites choses comme ça. Mais il faudrait surtout que je répare mes propres bijoux… Ça serait bien !

– You know, I have so many jewels to repair. From my friends…. But I have to work on my own jewels. It could be cool to wear again some of my jewels…

– Tu as surtout tes alliances à faire, non ? Et il y a mes boucles d’oreilles… Enfin ça peut attendre. Tes alliances d’abord.

– Hum… And obviously, you have to make your wedding rings, I think. And, eventually, my earrings. But I can wait for that. Your rings first !

– Mes alliances ? Hors de question que je les fabrique. Ça porte malheur. Jamais tu fabriques tes alliances. Tu demandes à un autre joaillier, quelqu’un que tu aimes beaucoup, de te les faire. Ok, j’ai fait celles de ma sœur. Mais c’est pas pareil. Faire ses anneaux, ça porte malheur…

– My wedding rings ?! Are you kidding ?! No, I can’t. It brings misfortune. Never you make your own rings, especially for a so important event. You ask to a very good friend, a good jeweler of course, and somebody you love. So, ok, I made the ones for my sister’s wedding. But it’s not the same thing…

Dans l’atelier. In the workshop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *