L’AMF alerte sur les diamants d’investissement

le

Dear English readers, I’m sorry but this article is only available in French. It concerns a legal advice from the AMF (Autorité des Marchés Financiers), a French institute which surveys money markets.

*****

Si le sujet des diamants dits “d’investissement” revient régulièrement sur la table, force est de constater – au regard des très nombreuses et récentes plaintes d’épargnants qui ont alerté l’Autorité des Marchés Financiers – que cette arnaque a encore de beaux jours devant elle ! D’ailleurs, je croise encore très régulièrement ces diamants sous plis cachetés dans les ventes aux enchères avec toute une batterie de documents à l’image des anciens GemPrint des années 70-80…

Depuis janvier 2017, l’AMF a ainsi décidé de rappeler quelques règles et de mettre en garde contre le risque important de ce type de placement, les épargnants qui verraient dans cette pierre, comme dans d’autres d’ailleurs, un investissement rentable.

Déjà en novembre 2016, cette même autorité avait épinglé la société Blue Stone Ltd et ses nombreuses ramifications. Mais elle remarque que ses derniers mois, les campagnes d’emailing, les sites internets dédiés à ce type de produits financiers et les démarchages téléphoniques, parfois agressifs, se sont grandement multipliés. Proposant une valeur “refuge”, un rendement de “5 à 8 %” parfois “annuel” ou encore “un capital garanti”, voir même un “stockage dans une zone fiscale plus avantageuse pour éviter la TVA”… etc., ces publicités ciblent souvent une population mal informée et fragile, découragée par les produits d’épargne classiques qui ont vu leurs taux se réduire drastiquement à l’image du Livret A… Suite au dernier communiqué de presse, j’ai donc appelé l’AMF pour échanger avec eux à ce sujet et ainsi rappeler, une fois encore, quelques conseils et vérifications à faire avant d’investir dans votre argent.

Aussi les recommandations de l’AMF concernant les plateformes et démarchages sur le diamants d’investissement sont les suivantes :

  • NE PAS REPONDRE et ne pas relayer les offres auprès de vos proches
  • Déposer plainte, en cas d’escroquerie, et fournir aux autorités judiciaires compétentes toutes les informations utiles (références des transferts d’argent, contacts identifiés, adresses, mails, courriels ou skype, etc.)
  • CONSERVER UNE TRACE DE TOUS LES ECHANGES (enregistrement de conversations téléphoniques, captures d’écran, etc) si malgré tout, vous décidiez d’investir.

Plus généralement et quel que soit le produit d’investissement proposé, il existe des vérifications à effectuer avant d’investir votre argent :

  • Il n’existe pas de rendements élevés sans risques réels
  • Obtenez toutes les informations sur la structure qui vous propose cet investissement (identité sociale, pays d’établissement, responsabilité civile, règles d’organisation, etc.)
  • Si on refuse de vous communiquer ces informations, n’investissez pas !
  • Si vous ne comprenez pas le produit que l’on vous propose, n’investissez pas !
  • Renseignez-vous sur la valorisation possible du produit, la revente éventuelle et ses délais si vous investissez sur une classe d’actifs peu liquide.
  • Prenez un délais de réflexion et ne souscrivez à aucun produit dans l’urgence

Sachez aussi que ces structures qui vous proposent d’acheter ne sont jamais les personnes qui rachèteront votre “investissement”. Il n’y a aujourd’hui pas de marché de revente du diamant pour les particuliers. Il y a les ventes aux enchères bien évidement, mais entre les frais de dépôts, de garde, la certification de votre (vos) pierre(s) si vos documents sont anciens ou inexistants, il y a peu de chance que vous fassiez un important bénéfice. Le cours du diamant n’est pas à la hausse sauf sur des cas très précis : les diamants fancy bleues et roses, rouges, verts ou avec des couleurs NATURELLES rares, et encore de très haute qualité et avec des poids importants, donc avec des sommes d’achat particulièrement élevées.

Cette mise en garde concerne aussi les pierres de couleur, on me demande régulièrement si telle tourmaline ou tel saphir peut constituer un patrimoine financier. Ma réponse est toujours non, le marché est volatile, une pierre que l’on porte s’abime avec les années, et même à posséder ou à acquérir une pierre rare et exceptionnelle en qualité, votre investissement ne sera jamais totalement garanti.

Une pierre s’achète d’abord pour se faire plaisir. Prenez contact avec une joaillerie ou un marchand de pierres, demandez un certificat issu d’un laboratoire reconnu pour savoir ce que vous achetez et soyez heureux ou heureuse de porter votre pierre !

À bientôt !

Photo : Des diamants bruts – Rex Features/REX/SIPA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *