Exposition “Femmes berbères du Maroc” à Paris

logo_FONDATION_YSL_graissŽ

Depuis le 21 mars et jusqu’au 20 juillet 2014, la fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, présente l’exposition “Femmes berbères du Maroc” sous le haut patronage du roi du Maroc, Mohammed VI.

L’exposition a ainsi un objectif simple : faire découvrir le patrimoine Amazigh qui doit en grande partie sa survivance actuelle aux femmes. En effet, la plupart des savoir-faire utiles à la pérennisation de la fabrication des objets est le plus souvent transmis aux femmes. C’est aussi l’occasion pour les visiteurs de pouvoir admirer plusieurs exemples des impressionnantes parures berbères, lesquelles sont toujours majestueuses.

La plupart des objets exposés durant ces quelques mois proviennent du musée berbère du Jardin Majorelle de Marrakech, du musée du quai Branly ou encore de collections privées.

femmes-berberes-maroc-fondation-pierre-berge--L-uuaPki

“Si j’ai voulu (…) (que cette exposition, nda) soit consacrée aux femmes berbères, c’est parce que l’essentiel des objets qu’elle présente les concerne. C’est aussi à cause du rôle prépondérant qu’elles assurent dans la transmission de l’identité : la langue, les savoir-faire, l’éducation des enfants.” Pierre Bergé

Capture d’écran 2014-03-30 à 18.17.20

“Femmes Ait Bou Iknifen parées pour un mariage”, photo prise à Ouaklim, palmeraie de Tinerhir dans le sud-ouest du Maroc vers 1950-1952. Photo : Mireille Morin-Barde

L’exposition propose trois axes de découverte : “portrait de la femme berbère au Maroc”, “artisanat et savoir-faire” et “parures et costumes”. Les deux premiers axes sont très importants car ils ont pour objectif de situer la culture berbère dans l’environnement du Maroc. Ainsi des photos, des projections mais aussi des cartes donnent au visiteur les éléments géographiques, sociétales et historiques pour comprendre cette culture particulièrement riche. A cela s’ajoute une présentation d’objets du quotidien mais aussi de fêtes réalisés par les femmes puisque ce sont elles qui en détiennent la connaissance : tissage, vanneries, danses, fabrication de l’huile d’argan ou encore poterie.

Les parures et les costumes sont des éléments essentiels de cette culture. Il faut avoir en tête que dans un territoire qui s’étend du Rif au Sahara, les groupes berbères, qu’ils soient sédentaires ou nomades, possèdent un gout très prononcé pour l’art de se parer. Ajoutons que ces objets ont des significations propres et codifiés : les formes, les motifs ou encore les couleurs traduisent un positionnement dans le groupe ou une occasion spéciale : célébrations, cérémonies rituelles…

24_parures_ait_ouaouzguite_musee_berbere_photo_nicolas_matheus

Parures Ait Ouaouzguite – Musée berbère. Argent, ambre, verre, tissu, corail, turquoise. Photo : Nicolas Mathéus

21_parures_de_la_region_du_souss_musee_berbere_photo_nicolas_matheus

Parures de la région du Souss dans le sud-ouest du Maroc – Musée berbère. Photo : Nicolas Mathéus

femmes-berberes-maroc-fondation-pierre-berge--L-GsvwAm

Parures Ait Seghrouchen et Maroc septentrional – Musée berbère. Photo : Nicolas Mathéus

L’exposition se complète d’un catalogue richement illustré. Elle est accessible tous les jours sauf le lundi de 11 heures à 18 heures. Entrée : 7 €

A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *