“De Beers envoie son AMS aux sightholders du monde entier”

J’ai lu récemment cet article issu du site Idexonline et traduit sur l’excellent blog de la maison Rubel & Ménasché, diamantaires parisiens réputés. L’article écrit par Albert Robinson nous explique une initiative à mon sens très bénéfique pour l’industrie diamantaire confrontée depuis plusieurs années au défi des diamants synthétiques de plus en plus nombreux sur le marché. Bonne lecture !

AMS-DeBeersPhoto de l’AMS. Photo : De Beers.

” Jonathan Kendall, président de l’International Institute of Diamond Grading & Research (IIDGR) de la De Beers, a annoncé que le Dispositif de détection automatisée des mêlées, ou AMS, était envoyé aux Sightholders du monde entier. Les premières installations et formations, fin juin, auprès de Tasaki et Rosy Blue, au Japon, ont été un véritable succès.

« Notre travail aujourd’hui est d’installer l’AMS dans les locaux de nos Sightholders dans les principaux centres diamantaires, tels qu’Anvers, Mumbai, Hong Kong et Tel Aviv », a déclaré la De Beers. « Il s’agit d’une mise en place progressive. Les techniciens de l’IIDGR travaillent en parallèle sur différents sites afin de garantir que les installations et formations soient réalisées dans les délais, mais de manière complète. »

L’AMS est le résultat de plusieurs années de développement, de tests approfondis et de production. La De Beers s’engage à entretenir la confiance à l’égard des diamants en soutenant les Sightholders et de manière plus générale, l’industrie diamantaire, qui emploie plus d’un million de personnes dans le monde.

La machine mesure environ 42 cm de profondeur, 26 cm de largeur et 23 cm de hauteur. La De Beers a expliqué qu’on peut la placer dans toute sorte d’installation à environnement contrôlé, et qu’on peut utiliser une seule machine aussi bien que plusieurs.

Elle passe en revue des brillants incolores et quasi incolores de 0,20 à 0,01 carat (environ 1,4 mm de diamètre) pour déterminer si elles sont naturelles ou pas. L’AMS ne contrôle pas les diamants naturels traités.

La machine est entièrement automatisée et accepte jusqu’à 500 carats à la fois. Les lots plus importants peuvent être répartis sur plusieurs machines.

L’AMS peut fonctionner sans surveillance la nuit. Son débit est d’environ 360 diamants à l’heure. Il est contrôlé par un ordinateur compact fourni avec la machine.

L’International Institute of Diamond Grading & Research a été créé par la De Beers pour fournir des services et des équipements propriétaires à l’industrie diamantaire. Il est basé à Anvers, et offre tout un éventail de services d’expertise. Il se spécialise dans le développement d’instruments de contrôle à la pointe de l’industrie. “

À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *