Le métier #16

 Le platine est un métal capricieux, mais c’est le plus beau métal pour concevoir des bijoux. Je pourrai parler de sa couleur, de ses reflets et de l’éclat qu’il donne aux diamants durant des heures. Rien à voir avec de l’or rhodié. Et puis historiquement, quand on voulait mettre du blanc, on le faisait en platine.

C’est un bonheur pour les sertisseurs, parce que c’est plus mou que de l’or et donc plus simple pour eux. Mais, par contre, c’est un peu le cauchemars des polisseuses. J’en connais peu qui savent le polir parfaitement. Moi, je dis que le platine est un peu comme une jolie femme inaccessible. Il faut la charmer, la séduire, lui faire la cour pour (on peut l’espérer) arriver à briller à ses yeux. Et bien, le platine c’est la même chose. Avec de la patience et de la conviction, on arrive à ce qu’il nous donne son meilleur !

S., 25 ans de métier, joaillier séducteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *