Les gemmes birmanes à nouveau sur le marché US

Dear English readers, I do not forget you. This article is a translation of this press release from the AGTA. You can read it just here.

C’était attendu et c’est fait !

Une délégation composée des autorités du secteur de la joaillerie américaine s’est rendue au Myanmar (Birmanie) afin de rouvrir les liaisons commerciales sur les gemmes entre ces deux pays. Comme vous le savez, un embargo américain empêchait la circulation de ces pierres depuis de très nombreuses années. Le changement de système politique aux dernières élections a permis de faire évoluer la situation.

Cette délégation est composée de :

  • Jeffrey Bilgore, Président de l’AGTA
  • Douglas Hucker, PDG de l’AGTA
  • David J. Bonaparte, Président et PDG de la puissante association américaine JA : Jewelers of America
  • Timothy Haake, JA
  • Dr. Jim Shigley, du GIA
  • The Inle Advisory Group, un groupe de consultant sur le commerce au Myamar

capture-decran-2016-10-08-a-13-22-21

Jeffrey Bilgore, David J. Bonaparte, Douglas Hucker et Dr. Jim Shigley durant la rencontre avec les autorités du secteur des gemmes au Myanmar avec H.E. U Ohn Winn, Ministre des ressources naturelles et de la protection de l’environnement, U Htay Aung, Premier Secretaire du Ministère des ressources naturelles et de la protection de l’environnement, U Aung Nyunt Thein, Directeur des opérations de la Myanmar Gems Enterprise, U Min Min Oo, Directeur des opérations de la Myanmar Pearl Enterprise, U Ye Myint Swe, Directeur Général du Department of Geological Survey and Mineral Exploration et U Win Htein, Directeur Général du Department of Mines. Photo : AGTA

“Notre but en venant ici est de montrer que le secteur des gemmes au Myanmar est aujourd’hui digne de confiance. Nous souhaitons montrer que le commerce responsable peut jouer un rôle d’une grande importance pour aider la démocratie à devenir plus forte.” a ainsi déclaré M. Bilgore.

“Nous sommes ici pour partager avec le peuple du Myanmar ce que nos associations peuvent faire pour garantir l’intégrité de la production, pour faire croitre la confiance entre nos deux pays et surtout pour maintenir une transparence absolue sur la chaine de production.” a ajouté M. Bonaparte.

La délégation a ainsi rencontré de nombreux intervenants issu de l’industrie joaillière, de la société civile et du gouvernement. La prochaine étape de ce voyage sera une visite d’observation des pratiques minières du pays et principalement à Mogok.

C’est la première rencontre entre les autorités des deux pays depuis la présidence américaine avait annoncé le rapprochement dans le but de simplifier les relations économiques entre les deux pays.

À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *