Vente inaugurale Sotheby’s Paris : on achète quoi ?

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Le 11 octobre prochain est un date importante dans le monde du bijou parisien. La maison de ventes aux enchères Sotheby’s relance pour la première fois depuis plus de dix ans une vente de bijoux avec un catalogue de plus de 240 pièces particulièrement belles. La nouvelle directrice du département, Mme Magali Teisseire, m’a présenté cette vente lors du vernissage et quelques lots qui n’ont pas manqué de m’intéresser. Au programme de ce joli événement on retrouve de très belles et célèbres signatures parmi lesquelles Cartier, Van Cleef & Arpels, Boivin ou encore Boucheron. Mais il faut surtout souligner la présence de la collection de la plus célèbre meneuse de revue que fut Zizi Jeanmaire. Son charisme inimitable, sa voix et ses jambes interminables ont fait de cette artiste un monument incontournable de la scène française comme internationale. Se présente donc aux enchères la collection composée avec son mari, Roland Petit, lui-même fils de Rose Repetto à l’origine de la reconnue maison d’accessoires pour danseurs.

October 11 is an important date in the world of Parisian jewelry. The auction house Sotheby’s is relaunching for the first time in more than ten years a sale of jewelry with a catalog of more than 240 particularly beautiful pieces. The new director of the department, Ms. Magali Teisseire, presented me this sale during the opening and a few lots that did not fail to interest me. On the program of this beautiful event are very beautiful and famous signatures among which Cartier, Van Cleef & Arpels, Boivin or Boucheron. But it is important to highlight the presence of the collection of the most famous lead dancer that was Zizi Jeanmaire. Her inimitable charisma, her voice and endless legs have made this artist a must-see monument on the French and international scene. So presents the collection composed with her husband, Roland Petit, himself son of Rose Repetto at the origin of the recognized house for dancer’s accessories.

Zizi Jeanmaire chante « Mon truc en plumes ».  Zizi Jeanmaire sings « Mon truc en plumes ». Source : YouTube

Je vous propose donc de découvrir les lots qui ont retenu mon attention. Entre des pièces de la maison Sterlé, des saphirs du cachemire ou encore des bijoux présentant des matériaux plus rares, voila ma sélection. A vos enchères !

I invite you to discover the lots that caught my attention. Between pieces of the House Sterlé, cashmere sapphires or jewelry with rarer materials, here is my selection. At your auction !

sotheby's, zizi jeanmaire,

Lot 74 : broche en or, platine et diamant figurant une importante rose en ivoire. La feuille en quartz aventuriné. Signée de la maison Cartier, vers 1945. Collection Zizi Jeanmaire et Rolland Petit. Estimation entre 10,000 et 15,000 €. Gold, platinum and diamond brooch featuring a large ivory rose. The leave in aventurine quartz. Signed from the Cartier house, around 1945. From Zizi Jeanmaire and Rolland Petit collection. Estimate between € 10-15k. Photo : Sotheby’s

sotheby's, van cleef & arpels

Lot 107 : rare broche en or, diamants et saphirs signée de la maison Van Cleef & Arpels figurant un bouquet de myosotis (forget-me-not) et accompagné d’une petite plaque gravée « ne m’oubliez pas ». Vers 1970. Estimation entre 2500 et 3500 €. Rare gold, diamond and sapphire brooch signed by Van Cleef & Arpels featuring a bouquet of forget-me-not and accompanied by a small engraved plaque « do not forget me ». Circa 1970. Estimate between € 2.5-3.5 k. Photo : Sotheby’s

sotheby's, schlumberger

Lot 136 : si on connait bien la production de Schlumberger pour Tiffany &Co., on connait souvent moins sa production personnelle. En témoigne cette broche en or, diamants et fleur en céramique, vers 1960. Estimation entre 7500 et 8500 €. If Schlumberger’s production for Tiffany & Co is well known, his personal production is often less famous. As evidenced by this brooch made of gold, diamonds and ceramic flower, around 1960. Estimate between 7500 and 8500 €. Photo : Sotheby’s

sotheby's, sterlé

Lot 140 : parmi les lots à ne pas manquer, cette broche Sterlé des années 60 devrait attirer l’attention des amateurs et des collectionneurs. Réalisée en or et diamants, elle s’agrémente d’améthystes, de saphires, d’aigues-marines, de topazes, de péridots et de grenats. Typique de la production colorée de la maison, ce bijou n’en demeure pas moins rare sur le marché. A voir absolument. Le poinçon de maitre n’est plus lisible, mais on peut imaginer que cette pièce fut fabriquée par la maison Marchak avec laquelle Sterlé collaborait très étroitement. En témoigne les remarquables broches oiseaux. Estimation entre 30,000 et 45,000 €. Among the unmissable lots, this Sterlé brooch of the 60s should attract the attention of amateurs and collectors. Made of gold and diamonds, it is embellished with amethysts, sapphires, aquamarines, topazes, peridots and garnets. Typical of the colorful production of the house, this jewel is nonetheless rare on the market. A must see. The hallmark is no longer legible, but one can imagine that this piece was manufactured by the house Marchak with which Sterlé collaborated very closely. Evidenced by the remarkable birds brooches. Estimated between € 30-45k. Photo : Sotheby’s

sotheby's, andrew grima

Lot 159 : connu pour son amour des pierres, Andrew Grima a certainement révolutionné la joaillerie des années 60. Ces boutons de manchettes en or et tourmalines sont des témoins de la production de sa célèbre maison. Vers 1960. Estimation entre 1000 et 2000 €. Known for his love of gemstones, Andrew Grima certainly revolutionized the jewelry of the 60s. These gold cufflinks and tourmaline are witnesses of the production of his famous house. Around 1960. Estimate between 1000 and 2000 €. Photo : Sotheby’s

sotheby's

Lot 226 : cette petite broche en or, argent, diamants et rubis n’est pas adorable ? Figurant un chat chevauchant un chien, elle provient d’une famille noble française. Travail importé, possiblement anglais, de la fin du XIXe siècle. Estimation entre 1500 et 2000 €. This little brooch made of gold, silver, diamonds and rubies isn’t it adorable? Depicting a cat riding a dog, she comes from a French noble family. Imported work, possibly English, from the end of the 19th century. Estimate between 1500 and 2000 €. Photo : Sotheby’s

sotheby's

Lot 238 : je termine cette sélection avec une curiosité. Cette parure en or des années 1830 est sertie de perles blister naturelles, soit des perles formées contre la coquille d’un mollusque. Plutôt rare pour l’époque et à priori non modifié. A voir également. Estimation entre 1200 et 1800 €. I finish this selection with a curiosity. This gold jewelry ensemble from the 1830s is set with natural blister pearls, which are formed against the shell of a mollusc. Rather rare for the time and a priori unmodified. To see also. Estimate between 1200 and 1800 €. Photo : Sotheby’s

À bientôt !

See you soon !

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.