Deux précieuses lectures à ajouter à sa bibliothèque

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Ces dernières semaines, nombreux sont les livres que j’ai découvert, puis pris le temps de feuilleter et lire. Mais parmi les différents titres, deux ont absolument retenu mon attention et m’ont semblé digne de faire parti d’une bibliothèque dédiée à la joaillerie et – par extension – à la gemmologie. Le premier concerne la remarquable collection de bagues d’hommes du galeriste parisien Yves Gastou. Lui qui expose actuellement une partie de son immense collection à l’École des Arts Joailliers vient de publier un sublime livre chez Albin Michel. Le deuxième concerne bien évidement le très beau livre sur la région de Mogok (Myanmar) qui vient de sortir chez Glénat.

In recent weeks, there are many books that I’ve discovered, and I’ve taken the time to flip through and read. But among the different titles, two have absolutely caught my attention and seemed me worthy to be part of a library dedicated to jewelry and – by extension – to gemology. The first concerns the remarkable collection of men’s rings by Paris gallery owner Yves Gastou. The one, who is currently exhibiting part of his huge collection at the Ecole des Arts Joailliers, has just published a sublime book with Albin Michel. The second is of course the beautiful book on the region of Mogok (Myanmar) just released at Glénat.

1- « Bagues d’hommes » : mise en lumière d’une incroyable collection / « Men’s rings » : an incredible collection

yves gastou

Depuis début octobre, le marchand parisien dévoile une partie de sa collection qu’il constitue depuis maintenant son adolescente mais qu’il va grandement enrichir à partir de 1975. Jusqu’à compter plus de 1500 bagues toutes très différentes. Si certaines sont signées, beaucoup ne le sont pas. Certaines sont célèbres : celle de Django Reinhardt ou celle d’André Breton par exemple. Qu’elles soient en or, en argent, serties ou non, anciennes ou modernes, elles doivent séduire l’homme pour figurer dans sa collection. Lui, qui fonctionne au coup de cœur, continue bien sur de compléter cet ensemble qu’il dévoile au grand public pour la première fois.

Since the beginning of October, the Parisian merchant has unveiled a large part of his collection he has began during his teenage years, but which he will greatly enrich from 1975. Up to more than 1500 rings all very different. If some are signed, many are not. Some are famous : the one of Django Reinhardt or the one of André Breton for example. Whether in gold, silver, set or not, old or modern, they must seduce the man to appear in his collection. He, who follows his own crushes, continues to complete this set that he unveils to the public for the first time.

Pourtant, ses proches comme ses clients connaissent depuis longtemps son amour pour les bagues d’hommes. Car au-delà de les collectionner, Yves porte ses bagues qu’il a précieusement accumulés. Il était donc temps de les montrer. Bagues de doges de Venise du XVIIe siècle, bagues de bikers américains des années 1970, bagues antiques de l’ancienne Égypte, bagues vanités du XIXe siècle, bagues émaux du XVIIIe siècle, bagues d’artistes contemporains… Cet ouvrage retrace pour la première fois la grande histoire des bagues d’homme à travers sept thématiques : Néoclassicisme / Chevalerie / Gothique / Religion / Vanités / Ethnique / Curiosités.

Yet, both his family and his clients have long known his love for men’s rings. Because beyond collecting them, Yves wears his rings that he has preciously accumulated. It was time to show them. Rings of 17th century Venice doges, 1970s American biker rings, antique rings from ancient Egypt, vanity rings from the 19th century, 18th century enamelled rings, rings by contemporary artists … This book traces for the first time the great story of men’s rings through seven themes: Neoclassicism / Chivalry / Gothic / Religion / Vanities / Ethnic / Curiosities.

yves gastou

Différentes bagues de la collection de Yves Gastou. Different rings from the Yves Gastou collection. Photo : Benjamin Chelly

La collection est ici servie par une très belle iconographie. Les bagues ont été photographiées par Benjamin Chelly, portraitiste et surtout photographe d’objets précieux. 250 tableaux offrent au regard du lecteur des bagues toutes plus étonnantes les unes que les autres. Delphine Antoine, compagne de Yves Gastou et auteur du portrait et des légendes, est historienne de l’art, spécialiste de l’Art nouveau et des arts décoratifs. Harold Mollet, auteur des textes introductifs, est spécialiste des arts décoratifs du XXe siècle et du design.

The collection is served here by a very beautiful iconography. The rings were photographed by Benjamin Chelly, portraitist and especially photographer of precious objects. 250 photos offer to the reader’s eyes his amazing rings. Delphine Antoine, companion of Yves Gastou and author of the portrait and legends, is a historian of art, specialist in Art Nouveau and decorative arts. Harold Mollet, author of the introductory texts, is a specialist in the decorative arts of the twentieth century and design.

Loin des livres qui sont simplement « beaux », celui-ci contextualise les plus belles pièces de la collection et apporte de nombreux éléments historiques pour mieux comprendre les pièces les pièces les plus atypiques. Un livre à avoir absolument ! Et si vous le pouvez, une exposition à admirer jusqu’au 30 novembre.

Far from books that are just « beautiful », this one contextualizes the most beautiful pieces of the collection and brings many historical elements to better understand the pieces the most atypical pieces. A book to have absolutely ! And if you can, an exhibition to admire until November 30.

« Bagues d’hommes » chez Albin Michel. 304 pages, 49 €.

« Men’s Rings » at Albin Michel. 304 pages, € 49.

2- « Mogok, la vallée des pierres précieuses » : un magnifique voyage au cœur des montagnes birmanes / « Mogok, the precious gemstone valley » : a wonderful journey in the Burma mountain’s heart.

mogok

La Birmanie, terre de tous les fantasmes gemmologiques ? C’est certainement un peu vrai. Si on compte plusieurs ouvrages sur les gemmes asiatiques et sur la région de Mogok, ils en existent peu qui mélangent habilement science et voyage. Au point d’en faire un ouvrage grand public suffisamment documenté pour plaire également aux gemmologues expérimentés. Car il faut reconnaitre que presque tout a été dit sur cette région du monde célèbre pour ses précieuses gemmes dont les rubis demeurent les plus prisés sur le marché mondial.

Burma, land of all gemological fantasies ? It is certainly a bit true. If there are several books on Asian gems and the region of Mogok, there are few that mix science and travel. Offering a well-documented book perfect for general public and experienced gemologists. Because we must recognize that almost everything has been said about this region of the world famous for its precious gems whose rubies remain the most popular on the world market.

Pour ce livre, une équipe constituée de Jean-Baptiste Rabouan (photoreporter), Candice Caplan (GGTL), Emmanuel Fritsch (Université de Nantes, CNRS), Franck Notari (GGTL – AIGS) et Thomas Hainschwang (GGTL) et emmenée par Kennedy Ho (AIGS) a pu voyager sur les terres de Mogok afin de raconter au plus grand nombre ce qui fait de ce territoire un lieu exceptionnel pour les gemmologues du monde entier.

For this book, a team consisting of Jean-Baptiste Rabouan (photoreporter), Candice Caplan (GGTL), Emmanuel Fritsch (University of Nantes, CNRS), Franck Notari (GGTL – AIGS) and Thomas Hainschwang (GGTL) and led by Kennedy Ho (AIGS) was able to travel to the lands of Mogok to tell as many people as possible what makes this territory an exceptional place for worldwide gemologists.

J’ai eu le privilège de recevoir le livre quelques jours avant sa sortie de française et de pouvoir le lire tranquillement. J’ai particulièrement apprécié son juste équilibre qui le rend pleinement accessible pour des lecteurs sans connaissances gemmologiques. Bien entendu, l’ouvrage est servi par une magnifique iconographie et les sublimes photos de Jean-Baptiste Rabouan. Son œil de reporter s’exprime ici pleinement et il sait parfaitement capter « le » moment qui restera. A l’image de la photo de couverture qui montre Kennedy Ho en train d’examiner un péridot et dont le reflet illumine son œil. Réalisée sans trucages, cette photo exprime toute l’intensité que l’on peut mettre dans l’observation d’une gemme à la loupe.

I had the privilege to receive the book a few days before its French release and to read it quietly. I particularly appreciated its fair balance which makes it fully accessible for readers without gemological knowledges. Of course, the book is served by a magnificent iconography and sublime photos of Jean-Baptiste Rabouan. His eye of reporter is expressed here fully and he knows perfectly how to capture « the » moment that will remain. Like the cover photo that shows Kennedy Ho examining a peridot and whose reflection illuminates his eye. Realized without special effects, this photo expresses all the intensity that can be put in the observation of a gem under a magnifying glass.

Quand au contenu du livre, très complet, il vous propose plusieurs axes de découvertes et de réflexions sur cette région du Myanmar et ses gemmes. Vous y trouverez des éléments historiques et géologiques pour comprendre pourquoi on trouve tant de pierres dans cette localité. Les auteurs analysent également la position dominante des rubis de Mogok sur le marché de la joaillerie mais vous feront découvrir que cette région recèle de trésors comme des saphirs, des péridots ou encore de magnifiques spinelles.

The contents of the book, very complete, offers you several axes of discoveries and reflections on this region of Myanmar and its gems. You will find historical and geological elements to understand why there are so many stones in this locality. The authors also analyze the dominant position of the Mogok rubies on the jewelry market but you will discover that this region is full of treasures such as sapphires, peridots or magnificent spinels.

Je ne peux que vous conseiller également ce livre et ce d’autant plus que son prix parfaitement accessible en fait un ouvrage facile à acquérir. Et puis quoi de mieux que le regard d’experts pour vous inciter à aller, peut-être un jour, découvrir la Birmanie et qui sait la région de Mogok quand celle-ci se rouvrira pleinement aux touristes…

I can only advise you this book and especially because its affordable price. And what better than the expert eyes to make you go, perhaps one day, discover Burma and who knows the Mogok region when it will fully reopen to tourists …

« Mogok, la vallée des pierres précieuses », Glénat, 192 pages, 39,50 €

« Mogok, the Valley of Precious Stones », Glénat, 192 pages, 39,50 €

À bientôt !

See you soon !

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.