Olivier Bachet, l’amoureux des objets Cartier

olivier bachet

Il y a moins d’un an, Olivier Bachet – marchand d’art au sein de sa propre maison Palais Royal – publiait en collaboration avec Alain Cartier le très beau livre consacré autant à l’histoire qu’au style des objets de la maison Cartier : boites à cigarettes, plumiers, éventails, boucles de ceintures, jumelles de théâtre, stylos, boites à pilules, pendulettes, éléments de sacs à main, objets de décoration n’ayant aucun autre but que celui de réjouir la vue et l’âme…etc. Autant d’objets qui sont nés dans les ateliers Cartier depuis la création de la maison et qui continuent de naitre dans le secret le plus absolu pour le plus grand plaisir de quelques clients et collectionneurs privilégiés. Des objets, aussi, sur lesquels la maison Cartier ne communique que très peu. Car de la discrétion nait le désir. Je souhaitais depuis longtemps rencontrer Olivier pour évoquer son livre, il y aura eu quelques obstacles, mais je suis heureuse aujourd’hui de vous présenter son travail. Comme quoi, l’attente est toujours une bonne chose !

Less than a year ago, Olivier Bachet – art dealer in his own house Palais Royal – published in collaboration with Alain Cartier the very beautiful book devoted as much to the history as to the style of the objects of the house Cartier : cigarette boxes, pencil cases, fans, belt buckles, theater binoculars, pens, pill boxes, clocks, handbag, decorative items with no other purpose than to delight the view and the soul… etc. So many objects which have been born in the Cartier workshops since the creation of the house and which continue to be born in the most absolute secret for the greatest pleasure of some privileged customers and collectors. Objects, too, on which the Cartier house less communicates. Because of discretion is born desire. Since a long time, I  wanted to meet Olivier to discuss about his book, there will have been some obstacles, but I am happy today to present his work. Finally, waiting is always a good thing !

PENDULE MYSTÉRIEUSE, CARTIER PARIS, 1938 / MYSTERIOUS CLOCK, CARTIER PARIS, 1938; Or, jade, onyx, émail. Signée Cartier. Breveté. Poinçon d’or à la tête d’aigle. Fabrication : Cartier. Collection privée. Sur cette pendule l’heure est indiquée non pas par des aiguilles mais par un index marquant la tranche d’un tambour tournant. Celui-ci est constitué de deux disques de jade chinois du XIXème siècle à motifs de poissons. À l’intérieur, un lest fait tourner le tambour par gravité. Ce modèle de pendule t l’objet d’un dépôt de brevet d’invention auprès du Ministère de Commerce et de l’Industrie. Gold, jade, onyx, enamel. Signed Cartier. Patented. Gold hallmark with the head of an eagle. Manufacturing: Cartier. Private collection. The time on this pendulum is indicated not by hands but by an index marking the edge of a rotating drum. This consists of two 19th century Chinese jade discs with fish motifs. Inside, a ballast turns the drum by gravity. This model of pendulum is the subject of a patent deposit of invention with the Ministry of Trade and Industry. Photo: Olivier Bachet

Ce livre, j’ai eu la grande chance de pouvoir l’admirer à de nombreuses reprises chez un ami joaillier. Le hasard veut que j’ai su des années avant la réalisation de ce projet qu’il allait voir le jour. C’est donc avec beaucoup de plaisir que j’ai appris la parution de cet ouvrage exceptionnel. Et c’est aussi parce qu’il est exceptionnel avec un prix en conséquence que j’ai certainement mis du temps avant de vous en parler. Le livre se compose en réalité de deux volumes pour un total de 1000 pages. Il est au prix de 990 €, c’est une édition limité à 200 exemplaires et il existe également une édition anglaise. Le projet a vu le jour dans la tête d’Olivier Bachet en 2012 mais il commence réellement à travailler dessus à partir de l’année 2014. « J’adore les objets et je les trouve sous-estimés par rapport aux bijoux. Ils sont souvent bien plus difficiles à fabriquer et nécessitent la mise en œuvre de savoir-faire très spécifiques » déclare d’emblée Olivier lors de notre entretien.

This book, I was very fortunate to be able to admire it many times in the workshop of a jeweler. By chance, I knew years before the realization of this project that it was going to see the light of day. It is therefore with great pleasure that I learned of the publication of this exceptional work. And it is also because it is exceptional with a price accordingly that I certainly took a long time before telling you about it. The book actually consists of two volumes for a total of 1000 pages. It is priced at € 990, it is a limited edition of 200 copies and there is also an English edition. The project was born in the Olivier Bachet’s mind in 2012 but it really starts to work on it from the year 2014. « I love objects and I find them underestimated compared to jewelry. They are often much more difficult to manufacture and require the implementation of very specific know-how » first declared Olivier during our interview.

olivier bachet, cartier

CACTUS, CARTIER PARIS POUR LE STOCK DE NEW YORK, VERS 1935. CACTUS, CARTIER PARIS FOR THE NEW YORK STOCK, CIRCA 1935. Vermeil, néphrite, agate, cornaline, jade, corail, cabochons de pierres de lunes. Signés Cartier Made in France. Fabrication : Fourrier, Linzeler. Collection privée. La pierre de lune en taille cabochon utilisée ici pour agrémenter les rebords des pots fut surtout utilisée au début du siècle pour habiller les poussoirs des pendulettes à répétitions. Vermeil, nephrite, agate, carnelian, jade, coral, cabochons of moonstones. Signed Cartier Made in France. Manufacturing: Fourrier, Linzeler. Private collection. The cabochon-cut moonstone used here to decorate the rims of the pots was mainly used at the beginning of the century to dress the pushers of clocks with repetitions. Photo : Olivier Bachet

Cinq ans d’un travail acharné auront été nécessaires pour écrire le livre mais surtout rassembler 1500 objets et dessins pour la plupart conservés dans une exceptionnelle collection privée. Car c’est là aussi que réside tout l’intérêt de ce livre qui est appelé à devenir une référence sur le sujet de l’objet précieux Cartier. En effet, si plusieurs objets présentés proviennent de la collection Cartier, la grande majorité ne sont pas conservés par la maison. Parallèlement, le livre – réalisé en totale indépendance – donne une lecture très différente de celle que pourrait faire un livre purement marketing. Ici, il est question de rendre un hommage vibrant aux artisans, aux designers et à la capacité d’innovation de la plus grande maison de joaillerie. Et Olivier d’ajouter « l’objet Cartier est ce qui correspond le plus à mes goûts. La maison ne suit pas la mode, elle la fait. Ce projet était formidable à mener car il m’a permis de rassembler des objets rares, étonnants et remarquables à la facture parfaite.« 

Five years of hard work will have been necessary to write the book but above all to collect 1,500 objects and drawings, most of which are kept in an exceptional private collection. Because this is also where all the interest lies in this book which is called to become a reference on the subject of the precious Cartier object. Indeed, if several objects presented come from the Cartier collection, the vast majority are not kept by the house. At the same time, the book – produced in total independence – gives a very different reading from that which a purely marketing book could do. Here, it is a question of paying a vibrant tribute to the craftsmen, to the designers and to the capacity of innovation of the biggest house of jewelry. And Olivier to add « the Cartier object is what best suits my tastes. The house does not follow fashion, it does. This project was great to carry out because it allowed me to collect rare objects which are amazing and remarkable with perfect workmanship.« 

olivier bachet, cartier

PAIRE DE JUMELLES DE THEATRE, CARTIER LONDRES, CIRCA 1910 / PAIR OF THEATER BINOCULARS, CARTIER LONDRES, CIRCA 1910. Métal doré, émail et nacre. Signé Cartier. Collection Palais Royal. Golden metal, enamel and mother-of-pearl. Signed Cartier. Collection Palais Royal. Photo: Olivier Bachet

Au-delà des très belles illustrations et des textes finement ciselés, Oliver Bachet et Alain Cartier ont accompli un véritable travail de détective. Le livre regorge de très beaux dessins préparatoires et techniques mais surtout l’ouvrage consacre un chapitre entier aux fabricants qui ont œuvré à la réalisation de ces délicats objets. Plus de 80 poinçons de maitres sont ici dévoilés avec l’historique des ateliers : adresses, dates d’insculpation et de biffage, spécialités. Une mine merveilleuse pour les amateurs, les curieux et les historiens qui souhaitent identifier une fabrication et un lieu de conception. Enfin, reste une question essentielle à poser à Olivier, celle de savoir si une pièce plus particulière a retenu son attention : « il y en a beaucoup » me répond-il « mais je peux citer une très jolie boite à cigarettes dont le motif en frise grecque est aussi simple que remarquable. Pour cette boite, nous avons retrouvé le dessin préparatoire de Charles Jacquot, dessinateur interne de la maison. Et surtout, un élément quasi identique conservé au Cabinet des Médailles où l’on sait que M. Jacquot se promenait souvent. C’est ça qui est fabuleux, quant on arrive à identifier le cheminement créatif de l’inspiration à la réalisation finale.« 

Beyond the beautiful illustrations and finely crafted texts, Oliver Bachet and Alain Cartier have accomplished a real detective work. The book is full of very beautiful preparatory and technical drawings, but above all the book devotes an entire chapter to the makers who worked on the realization of these delicate objects. More than 80 maker’s marks are unveiled here with the history of the workshops : addresses, dates, specialties. A wonderful mine for the amateurs, the curious and historians who wish to identify a production and a place of design. Finally, there remains an essential question to ask Olivier, that of whether a more particular piece caught his attention : « there are many » he answers me « but I can quote a very pretty cigarette box whose motif Greek frieze is as imple as remarkable. For this box, we found the preparatory drawing of Charles Jacquot, internal designer of the house. And above all, an almost identical element preserved in the Cabinet of Medals where we know that Mr. Jacquot often walked. It’s fabulous when you can identify the creative path from inspiration to final realization.« 

olivier bachet, cartier

BOUCLES DE CEINTURES , CARTIER PARIS, (1922) / BELT BUCKLES, CARTIER PARIS, (1922). Or, onyx, corail, turquoise, diamants, cabochons de saphir. Non signée. Poinçon d’or à la tête d’aigle. Maître orfèvre : Droguet. Collection privée. Cette boucle se portait avec une ceinture de soie noire. Henri Droguet fabriqua au moins sept boucles de ceinture en turquoise matrix et onyx pour Cartier dont quatre en 1922. Gold, onyx, coral, turquoise, diamonds, cabochon-cut sapphires. Unsigned. Gold hallmark with the head of an eagle. Master goldsmith: Droguet. Private collection. This buckle was worn with a black silk belt. Henri Droguet produced at least seven belt buckles in turquoise matrix and onyx for Cartier, including four in 1922. Photo : Olivier Bachet

Le livre est un objet aussi unique que les délicates merveilles qu’il présente. Quelques exemplaires sont encore disponibles. Vous pouvez directement contacter Olivier ou passer dans l’une des librairies qui le distribuent, et ce, dès la fin du confinement à moins qu’elles ne puissent vous livrer sans que les livreurs ne se mettent en danger. Rendez-vous chez Bernard Letu (Genève), Galignani, Le Bon Marché, Artcurial (Paris) ou encore John Sandoe à Londres. Le livre ne sera jamais réédité, c’est la volonté de ses auteurs d’en faire un objet rare qui deviendra très vite un objet de collection. Alors, si vous le pouvez, je vous encourage à en acquérir un exemplaire.

The book is an unique object as the delicate wonders it presents. Some copies are still available. You can directly contact Oliver or go to one of the bookstores that distribute it, and this, as soon as the confinement ends, unless they can deliver you without the deliverymen putting themselves in danger. Visit Bernard Letu (Geneva), Galignani, Le Bon Marché, Artcurial (Paris) or John Sandoe in London. The book will never be reissued, it is the will of its authors to make it a rare object that will quickly become a collector’s item. So, if you can, I encourage you to acquire a copy.

A bientôt !

See you soon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.