L’inoubliable Fondation Baur

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Au début du mois de mai, j’ai eu l’occasion de partir une semaine entière à Genève. J’ai eu la chance de pouvoir m’accorder quelques jours de congés et c’était la semaine de la joaillerie dans la deuxième ville de Suisse. J’ai donc allié l’utile à l’agréable et je compte éditer ici un « carnet de voyage » sur ce séjour pour vous donner quelques idées si vous souhaitez explorer la ville, son lac et ses quartiers tous plus conviviaux les uns que les autres. Mais auparavant, suivant les recommandations d’amis genevois, je suis allée découvrir la Fondation Baur, également présentée comme le musée des arts d’Extrême-Orient de la ville de Genève. Ce fut l’une de mes plus belles visites et j’avoue que je serais « passée à coté » si je n’avais pas été guidée par des amis connaisseurs de la ville. Mais alors, qu’est-ce qui rend cet endroit si beau et incontournable ?

Early May, I had the opportunity to live a full week in Geneva. I was lucky to give myself a few days off and it was the week of jewelry in the second city of Switzerland. So I combined business with pleasure and I plan to edit here a « travel diary » on this trip to give you some ideas if you want to explore the city, its Lake and its neighborhoods all more friendly than each other. But before that, following the recommendations of friends from Geneva, I went to discover the Baur Foundation also presented as the Museum of Arts of the Far East of the city of Geneva. This was one of my best visits and I admit that I will be missed if I had not been advised by local friends and therefore connoisseurs of their city. But what makes this place so beautiful and unmissable ?

Fondation Baur

La Fondation Baur. The Baur Fondation. Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

En quittant le centre ville et la rue du Rhône, vous montez progressivement dans la vieille ville. Rues pavées, jolis immeubles et escaliers vertigineux composent un ensemble architectural particulièrement cohérent. A faire à pieds ou à vélo tant il y a de détails à admirer un peu partout. Mais attention, de bonnes chaussures sont nécessaires, ça grimpe ! Au-delà du Musée d’Art et d’Histoire, vous basculez dans le quartier des Tranchées, un quartier plus récent datant du XIXe siècle composé principalement de petits immeubles de rapport et de beaux hôtels particuliers. C’est ici qu’en 1951, Alfred Baur décide d’implanter sa collection. Il décède la même année mais une dizaine d’année plus tard, sa maison est ouverte au public et devient alors le musée que nous connaissons actuellement.

Leaving the center and the Rue du Rhône, you gradually climb into the old town. Paved streets, pretty buildings and vertiginous stairs make up a particularly coherent architectural ensemble. To do on foot or by bike as there are so much details to admire everywhere. But beware, good shoes are needed, it climbs a lot ! Beyond the Museum of Art and History, you switch to the Tranchées district, a newer district dating from the nineteenth century composed mainly of small apartment buildings and beautiful mansions. It was here in 1951 that Alfred Baur decided to implant his collection. He dies the same year but a dozen years later, his house is open to the public and becomes the museum we know today.

Fondation Baur

Jade de la dynastie Qing (1644-1911). Handcarved jade from Qing Dynasty (1644-1911). Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

Fondation Baur

Ensemble de flacons à tabac de la Dynastie Qing (1644-1911). Snuffbottles from Qing Dynasty (1644-1911). Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

1- Qui etait Alfred Baur ? Who was Alfred Baur ?

Né en Allemagne en 1865, Alfred Baur va se spécialiser dans le commerce international et va très vite être envoyé à Colombo (Sri Lanka) ou il va fonder rapidement sa propre entreprise d’engrais organique A. Baur & Co, laquelle existe toujours aujourd’hui. Dès 1906, il rentre en Suisse car c’est la ville de son épouse : Eugénie Baur-Duret. C’est à la même époque qu’il commence à collectionner les objets d’art asiatiques. D’abord les netsuké, les sabres puis les céramiques. Tous ces objets étant principalement japonais. Recherchant la perfection technique, il s’entoure dès 1924 de l’expert Tomita Kumasaku qui est également marchand. C’est grâce à ses conseils avisés qu’il va constituer l’une des plus belles collections de Suisse. Cependant d’autres marchants vont l’accompagner dans ses choix de collectionneurs : on citera par exemple Gustave Loup qui l’aidera à acquérir des objets chinois de belles factures comme certains jade ou encore Thomas Bates Blow qui lui est spécialisé dans les objets japonais.

Born in Germany in 1865, Alfred Baur will specialize in international trade and will soon be sent to Colombo (Sri Lanka) where he will quickly found his own organic fertilizer company A. Baur & Co, which still exists today. From 1906, he returned to Switzerland because it is the city of his wife : Eugénie Baur-Duret. It was at the same time that he began to collect Asian art objects. First, netsuké, sabers and ceramics. All these objects are mainly Japanese. Looking for technical perfection, he surrounds himself since 1924 with the expert and merchant Tomita Kumasaku. It is thanks to his wise advices that he will be soon own one of the most beautiful collections in Switzerland. However, other merchants will accompany him in his choices of collector : for example Gustave Loup will help him to acquire beautiful Chinese objects like jade sculptures or Thomas Bates Blow which is specialized in Japanese objects.

Fondation Baur

Jade de la dynastie Qing (1644-1911). Handcarved jade from Qing Dynasty (1644-1911). Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

Fondation Baur

Ensemble de flacons à tabac de la Dynastie Qing (1644-1911). Lapis-lazuli et tourmaline rose. Snuffbottles from Qing Dynasty (1644-1911). Lapis-lazuli and pink tourmaline. Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

2- La Fondation Baur – The Baur Foundation

La maison, située rue Munier-Romilly date du tout début du XXe siècle. Acquise en 1951 par Alfred Baur, celui-ci souhaite créer dans ce lieu un espace de présentation de sa somptueuse collection qui regroupe aujourd’hui – grâce aux donations – presque 9000 objets dont les plus anciens sont des céramiques de la dynastie des Tang (618-907). Il voulait un lieu où les visiteurs « n’auraient pas l’impression d’un musée, mais plutôt d’une maison particulière, où les objets d’art pourraient être examinés à loisir ». Il faudra attendre 1964 pour que celui-ci ouvre.

The house, located rue Munier-Romilly, dates from the early twentieth century. Acquired in 1951 by Alfred Baur, he wished to create in this place a space to display his sumptuous collection which gathers today – thanks to the donations – almost 9000 objects of which the oldest are ceramics of the Tang dynasty (618 -907). He wanted a place where the visitors « would not have the impression of a museum, but rather of a particular house, where the objets d’art could be examined at leisure« . It was not until 1964 that this one opens.

Fondation Baur

Jade de la dynastie Qing (1644-1911). Handcarved jade from Qing Dynasty (1644-1911). Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

Fondation Baur

Flacon à tabac de la Dynastie Qing (1644-1911). Verre, calcédoine et jade. Snuffbottle from Qing Dynasty (1644-1911). Glass, chalcedony and jade. Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

La décoration intérieure se veut sobre, raffinée et au service des œuvres. Et le pari est pleinement réussi. Le rez-de-chaussée est réservé aux céramiques des dynasties Tang, Song et Ming ainsi qu’aux jades et aux sculptures en cristal de roche. Au premier étage, il faut prendre le temps d’admirer la collection de flacons à tabacs chinois. Vous y découvrirez un ensemble de pièces en quartz, jade ou agate dont les bouchons en tourmalines roses sont d’une couleur parfaite. Une mention spéciale pour plusieurs flacons taillés dans du quartz à tourmaline noire dont le rendu est particulièrement époustouflant. La grande majorité des jades et des flacons date de la dynastie des Qing (1644-1911).

The interior decoration is sober, refined and favors the displayed masterpieces. And the bet is fully successful. The ground flooris reserved for ceramics of Tang, Song and Ming dynasties as well as jades and rock crystal sculptures. On the first floor, take the time to admire the collection of Chinese snuff bottles. You will discover a set of quartz, jade or agate pieces whose pink tourmaline corks own a perfect color. A special mention for several bottles cut in quartz with black tourmaline inclusions whose rendering is particularly blazing. The vast majority of jades and bottles date from the Qing Dynasty (1644-1911).

Fondation Baur

Vase sculpté en cristal de roche. Dynastie Qing (1644-1911). Handcarved rock crystal vase. Dynastie Qing (1644-1911). Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

Fondation Baur

Flacon à tabac de la Dynastie Qing (1644-1911). Tourmaline et jade. Snuffbottle from Qing Dynasty (1644-1911). Tourmaline and jade. Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

Au dernier étage, il s’agit de découvrir les collections japonaises constituées de sabres, boites à thé et netsuké. La scénographie est, comme ailleurs dans le musée, extrêmement apaisante. Les couleurs – souvent neutres – mettent en valeurs les objets et ne polluent pas le regard. On est, partout, concentré sur les œuvres afin de les détailler dans le calme. Si ce dernier niveau reprend la thématique d’une chambre du thé, le rez-de-chaussée accueille une petite fontaine et son bassin dont le son guide une partie de votre visite. Enfin, un jardin japonais est visible depuis toutes les fenêtres de la maison et achève la sensation de paix et de sérénité de la Fondation Baur.

On the top floor, it’s about discovering Japanese collections made of swords, tea and netsuké boxes. The scenography is, as elsewhere in the museum, extremely soothing. Colors – often neutral – highlight objects and do not pollute the eyes. We are, everywhere, focused on the masterpieces in order to detail them calmly. If this last level takes up the theme of a tea room, the ground floor hosts a small fountain and its basin whose sound guides part of your visit. Finally, a Japanese garden is visible from all the windows of the house and completes the feeling of peace and serenity of the Baur Foundation.

Fondation Baur

Jade de la dynastie Qing (1644-1911). Handcarved jade from Qing Dynasty (1644-1911). Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

Fondation Baur

Le jardin japonais de la Fondation Baur. The Baur Foundation’s japanese garden. Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

3- Les collections de jades et de flacons – The jade and snuff bottle collections

Alfred Baur a rassemblé dans sa collection chinoise plus de 1500 pièces. On y compte 756 céramiques de la plus belle facture et cet ensemble est réputé dans le monde entier pour sa cohérence. S’ajoutent 137 jades avec des vases, des brûle-parfums, des coupes et des bols qui furent exécutées entre le XVIIIe et le début du XXe siècle. Baur aimait particuliérement des jades dits « Moghols » dont les motifs de style indien se combinent à des éléments stylistiques du boudhisme tibétain. On sait que Baur était un passioné de techniques et qu’il recherchait la perfection dans les objets qu’il acquérait. La collection reflète bien cette volonté et présente une homogeneité surprenante.

Alfred Baur has collected in his Chinese collection more than 1500 pieces. There are 756 magnificent ceramics and this set is renowned throughout the world for its consistency. In addition, there are 137 jades with vases, incense burners, cups and bowls that were executed between the 18th and the beginning of the 20th century. Baur particularly liked so-called « Mughal » jades whose Indian-style motifs combine with stylistic elements of Tibetan Buddhism. We know that Baur was passionate about techniques and that he sought perfection in the objects he acquired. The collection reflects this desire and presents a surprising homogeneity.

Fondation Baur

Jade de la dynastie Qing (1644-1911). Handcarved jade from Qing Dynasty (1644-1911). Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

Fondation Baur

Ensemble de flacons à tabac de la Dynastie Qing (1644-1911). Snuffbottles from Qing Dynasty (1644-1911). Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

Enfin, on compte plus de 500 flacons à tabac dont les matériaux sont tous très différents allant du verre « overlay » ou peint, au cristal de roche, au jade, l’agate, la calcédoine, la porcelaine, la nacre, la laque, l’ivoire ou encore émail. Là aussi, on note l’extréme raffinement avec lequel Baur a choisi les pièces dignes de figurer dans sa collection. Aussi, je doute que vous puissiez être déçu ! Quand à la mise en scène, elle est impecablement soignée. Seule chose à savoir, il vous faudra prendre à l’entrée de chaque salle le petit livret qui vous donnera les différentes informations sur les pièces exposées. Le musée a fait le choix de ne pas poser de cartels dans les vitrines.

Finally, there are more than 500 snuffbottles whose materials are all very different from « overlay » or painted glass, rock crystal, jade, agate, chalcedony, porcelain, mother-of-pearl, lacquer, ivory or enamel. Here again, we note the extreme refinement with which Baur chose the pieces worthy of appearing in his collection. Also, I doubt that you can be disappointed ! When directed, it is impeccably cared for. Only thing to know, you will have to take at the entrance of each room the small booklet that will give you the different informations on the exhibits. The museum has chosen not to put cartels in the windows.

Fondation Baur

Jade de la dynastie Qing (1644-1911). Handcarved jade from Qing Dynasty (1644-1911). Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

Fondation Baur

Flacon à tabac de la Dynastie Qing (1644-1911). Verre, calcédoine et jade. Snuffbottle from Qing Dynasty (1644-1911). Glass, chalcedony and jade. Photo : ©Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient, Genève. Photo Marian Gérard

La Fondation Baur mérite que vous preniez le temps de la visiter. En plus des collections permanente, elle propose des expositions temporaires d’une grande qualité. Elle a d’ailleurs exposé de la joaillerie et surtout une très belle expostion sur Cartier et le japonisme. Cette grande maison de maître posséde de très nombreux atouts mais c’est principalement sa localisation dans un quartier calme et verdoyant qui contribue à rendre, plus encore, l’experience de la visite inoubliable. Il est maintenant temps de reprendre une activité normale. Mais désormais vous savez !

The Baur Foundation deserves that you take the time to visit it. In addition to the permanent collections, it offers high quality temporary exhibitions. It has also exhibited jewelry and especially a beautiful exhibition about Cartier and Japonism. This large mansion has many assets but it is mainly its location in a quiet and green area that helps to make, even more, the experience of the unforgettable visit. It is now time to resume normal activity. But now you know !

À bientôt !

See you soon !

*****

La Fondation Baur est ouverte du Mardi au Dimanche de 14 à 18 heures.

The Baur Foundation opens from Tuesday to Sunday, from 2 to 6p.m.

Tarif : 10 CHF. Expostion temporaire : 5 CHF

Fee : 10 CHF. Temporary exhibition : 5 CHF

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.