Curieux GRA

A une époque où le rapport de laboratoire de gemmologie n’a jamais été aussi important, il faut néanmoins ouvrir l’oeil pour ne pas se tromper et ne pas hériter d’un rapport faux ou contrefait. Explications.

At a time when the gemological laboratory report has never been so important, it is nevertheless necessary to open the eye not to be mistaken and not to inherit a false or counterfeit report. Explanations.

Il y a quelque semaines, une de mes élèves est venue m’apporter une pierre en me demandant de vérifier la moissanite acquise sur le site Ali Express pour la modique somme de 10$, frais de port inclus. De prime abord, je me suis dit que c’etait inutile de vérifier car, sans lire ce qui était écrit sur la couverture du rapport, celui-ci présentait toute la charte graphique d’un GIA. Mais en y regardant de plus prés, je me suis apercue que j’étais devant un rapport signé GRA.

A few weeks ago, one of my students came to bring me a stone and asked me to check the moissanite acquired on the Ali Express site for the modest sum of $ 10, postage included. At first glance, I said to myself that it was useless to check because, without reading what was written on the cover of the report, this one presented all the graphic charter of a GIA. But looking at it more closely, I realized that I was in front of a report signed GRA.

Ce type de document GRA est courant sur les sites chinois. A chaque fois, ce sont des moissanites synthétiques qui sont proposées. This type of GRA document is common on Chinese sites. Each time, synthetic moissanites are offered. Photo: Aliexpress

Concernant la pierre de mon élève, pas de problème après vérifications, c’était bien une moissanite synthétique dont les caractéristiques correspondaient au rapport à l’exception du poids qui était très légèrement différent. Certes le prix m’a un peu étonné car il me semblait très bas mais je ne me suis pas attardé. J’ai quand même décidé de poster un mot sur le forum Gemmologie/Geminterest sur Facebook car c’était plus le problème de propriété intellectuelle qui me posait souci. J’ai échangé également avec des négociants qui, intrigués par le prix de ces pierres, ont décidé de commander quelques exemplaires. Les retours furent alors très mitigés car si plusieurs pierres s’avèreront être des moissanites synthétiques, d’autres ne le furent absolument pas. Pourtant, elles sont bien parvenues à destination avec un document GRA dont l’aspect se veut extrêmement qualitatif. Là encore, la ressemblance avec un rapport du GIA était frappante.

Regarding the stone of my student, no problem after checking, it was indeed a synthetic moissanite whose characteristics corresponded to the ratio except for the weight which was very slightly different. Admittedly the price surprised me a little because it seemed to me very low but I did not linger. I still decided to post a word on the Gemmologie / Geminterest forum on Facebook because it was more the intellectual property issue that worried me. I also spoke with traders who, intrigued by the price of these stones, decided to order a few copies. The feedback was then very mixed because while several stones will turn out to be synthetic moissanites, others were absolutely not. However, they have reached their destination with a GRA document whose appearance is intended to be extremely qualitative. Again, the resemblance to a GIA report was striking.

Pour mémoire, un rapport du GIA. Here is a GIA report. Photo: GIA

Quelques semaines après, je me retrouve devant une pierre de presque 1 carat achetée comme un diamant. La pierre est présentée dans une boite, sans rapport, mais avec une étiquette notée GRA et un numéro à l’arrière de celle-ci. La pierre présente également une gravure laser typique des diamants certifiés. En écoutant les explications, je me rends compte de la méconnaissance du marché par cette personne et de la confusion bien réelle entre GRA et GIA. Je décide d’en savoir plus sur le GRA. Après quelques tests, le verdict est simple : il s’agit la-encore d’une moissanite synthétique.

A few weeks later, I find myself in front of a stone of almost 1 carat bought like a diamond. The stone is presented in a box, without report, but with a label marked GRA and a number on the back of it. The stone also exhibits a laser engraving typical of certified diamonds. While listening to the explanations, I realize the ignorance of the market by this person and the very real confusion between GRA and GIA. I decide to learn more about the GRA. After a few tests, the verdict is simple: this is again a synthetic moissanite.

Je finis par trouver plusieurs sites internets dont l’adresse DNS est reliée à la Chine mais dont l’adresse de contact semble basée à New York. En effet, en Chine, l’internet n’étant pas libre, il est nécessaire d’obtenir une autorisation du ministère des technologies pour ouvrir un site internet. L’un des sites donne aussi une adresse à Hong Kong. Dans notre cas, le GRA renvoie à ces différentes adresses :

I ended up finding several internet sites whose DNS address is linked to China but whose contact address appears to be based in New York. Indeed, in China, the internet is not free, it is necessary to obtain authorization from the Ministry of Technology to open a website. One of the websites gives a Hong-Kong based office. In our case, the GRA refers to these different addresses:

Fait étonnant, entre mes premières recherches il y a moins de trois semaines et la rédaction de cette note, les sites ont été mis à jour. Une grande partie des fautes d’orthographes ont disparu et le site s’est enrichi de photos lui donnant ainsi un aspect plus sérieux. Je décide donc de rentrer le numéro de la pierre sur ces différentes occurrences. Et je finis par tomber sur un rapport correspondant approximativement à la pierre que j’ai entre les mains. Là-encore, comme précédemment, c’est le poids qui fait défaut. Le site indique 1 carats quand ma balance indique 0,94 carats. Qu’en conclure? Il semble que les pierres partent de Chine ou du moins qu’elles transitent par la Chine. Dans les deux cas que j’ai croisés, j’ai bien eu à faire à des moissanites synthétiques. L’apparence du rapport est trompeuse autant pour des professionnels peu avertis que pour des particuliers complétement néophytes du marché des gemmes. Quand au prix bas, je ne l’explique pas, sauf à ce qu’une usine – ou plusieurs – produise une telle quantité de ces pierres qu’elle arrive à obtenir des coûts de production au plus bas. Enfin, comment expliquer les « échanges » de pierres qui voit arriver d’autres matières que de la moissanite, peut-être simplement la multiplication des intermédiaires qui finit par provoquer la perte des informations de départ.

Surprisingly, between my first research less than three weeks ago and writing this note, the sites have been updated. A large part of the spelling errors have disappeared and the site has been enriched with photos giving it a more serious aspect. I, therefore, decide to enter the number of the stone on these different occurrences. And I end up coming across a report corresponding approximately to the stone I have in my hands. Here again, as before, it is the weight that is lacking. The site indicates 1 carat when my scale indicates 0.94 carats. What to conclude? It seems that the stones are leaving China or at least passing through China. In the two cases that I came across, I had to deal with synthetic moissanite. The appearance of the report is deceptive as much for uninformed professionals as for individuals who are completely new to the gem market. When the price is low, I do not explain it, except that one factory – or several – produces such a quantity of these stones that it manages to obtain production costs at the lowest possible level. Finally, how to explain the « exchanges » of stones that sees the arrival of materials other than moissanite, perhaps simply the multiplication of intermediaries which ends up causing the loss of the initial information.

Méfiance donc sur ces pierres! Vous pouvez autant tomber sur des moissanites que sur d’autres choses. Le rapport qui va avec n’est clairement pas fiable et n’a qu’un objectif, imiter un GIA afin d’induire le client en erreur.

So beware of these stones! You can run into moissanite as much as you do other things. The report that goes with it is clearly unreliable and has only one objective, to imitate a GIA in order to mislead the customer.

A bientôt !

See you soon!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.