Vente de la collection Diane de Castellane chez Christie’s Paris

Dans quelques jours, la maison Christie’s proposera à Paris la dispersion de la collection de Diane de Castellane et par extension les souvenirs d’une folie architecturale de la Belle Époque parisienne : le Palais Rose, sorte d’hommage libre au Petit Trianon qui sera détruit en 1969, construit par son arrière grand-père Boniface de Castellane et son épouse Anna Gould (dont il divorcera en 1906). Pour ceux qui se poserait la question sur le lien de parenté, Victoire de Castellane est l’arrière petite-nièce de Boniface.

In few days, Christie’s paris will offer the collection of Diane de Castellane with some impressive pieces coming from the old Palais Rose, an amazing palace erected by her great-grandfather Boniface de Castellane and his wife Anna Gould. For those who ask the question : Victoire de Castellane is the great great-niece of Boniface.

Ruiné par son divorce, il doit quitter le Palais Rose et se réinvente antiquaire. Son gout pointu en matière d’objets d’art lui permet de conseiller des clients du monde entier et de refaire fortune. Il a grandement contribué à l’enrichissement de musées outre-atlantique par les collections privées qu’il a aidé à constituer.

Ruined by his divorce, he must leaved the Palais Rose and became antique dealer. His perfect knowledges about art allowed him to advice worldwide customers to constitute private and refined collections and he has, by this way, contributed to the impressive American museum collections.

L’appartement de Diane de Castellane et de son premier époux, le Duc de Mouchy, était un condensé de l’histoire de cette famille. On y retrouve donc des objets mobiliers précieux dont des meubles et des tableaux rares. Mais aussi quelques bijoux et accessoires de mode en provenance de grandes maisons parisiennes comme Van Cleef ou Cartier. Je vous propose de découvrir cela !

The appartment of Diane de Castellane and her first husband, the Duke of Mouchy was full of pieces coming from her family : rare antique furnitures or paintings and, of course, jewels and fashion accessories from important Parisian key houses as Cartier or Van Cleef. Focus !

christiesmars171

Lot 6 : sac du soir par Van Cleef & Arpels, tissu, or et platine, diamants et turquoises. Vers 1940. Estimation entre 6000 et 8000 €.  Van Cleef & Arpels evening bag, platinum and gold, diamonds, turquoises, circa 1940. Estimated between € 6-8k. Photo : Christie’s

christiesmars172

Lot 12 : sac du soir signé Janesich, or, diamants et émail, vers 1930. Estimation entre 4000 et 6000 €. Evening bag by Janesich, circa 1930, gold, diamonds and enamel. Estimated between € 4-6k. Photo : Christie’s

christiesmars173

Lot 15 : sac du soir signé Lacloche Frères, platine et diamants. Estimation entre 4000 et 6000 €. Evening bag by Lacloche Frères, platinum and diamonds. Estimated between € 4-6k. Photo : Christie’s

christiesmars174

Lot 17 : nécessaire Art déco en or, diamants et écaille de tortue par Cartier Paris. Estimation entre 10,000 et 15,000 €. Art deco gold, diamonds and tortoiseshell bag by Cartier. Estimated between € 10-15k. Photo : Christie’s

christiesmars175

Lot 18 : rare pendule mystérieuse signée Cartier vers 1923. Le cadran de forme octogonale en cristal de roche taillé, les aiguilles serties de petits diamants taillés en roses, les chiffres romains encadrés de deux lignes de diamants taillés en roses, bordure à décors d’émail blanc, bleu turquoise et noir, la base rectangulaire en onyx (fêlée) reposant sur des pieds à décor géométrique surmontée d’une suite d’éléments en onyx (cassure et manque), émail (manques) et turquoises, mouvement mécanique, vers 1923, monture en or jaune 18K (750), poinçon français, dans son écrin d’origine (très abîmé). Estimation entre 150,000 et 250,000 €. Mysterious clock by Cartier, facetted rock crystal octagonal dial, rose-cut diamond-set hands, diamond-set double track framing radial Roman numerals, octagonal enameled gilt frame, onyx base decorated with gilt geometrical patterns and four turquoise studs, mechanical movement, circa 1923, 18K gold mount, French assay mark, original fitted presentation box. Estimated between € 150-250k. Photo : Christie’s

christiesmars176 christiesmars177

Lot 19 : Nécessaire de bureau Cartier « Le jardin japonais » commandé par Anna Gould en 1926. La pagode de corail et de quartz aventuriné ponctué de perles et à décors d’émail polychrome abritant la pendulette en agate grise à chiffres arabes sertis de diamants, les aiguilles représentant un dragon pavé de diamants, le jardin en cristal de roche (fêlé), entouré d’une barrière en laque noire décorée de billes de corail (manques) et rehaussée de têtes de dragon dont deux servant à poser le porte-plume et rehaussée d’une mosaïque de nacre, décoré de rochers, de deux lanternes en quartz, quartz aventuriné, corail et émail noir abritant de petites ampoules (110 volts), d’un arbre ponctué de feurs de corail, d’un ponton de quartz aventuriné et de corail et de deux sculptures de lions de Fo sur un socle de lapis-lazuli découvrant deux encriers, la base rectangulaire en quartz aventuriné, avec un porte-plume en lapis-lazuli, quartz aventuriné, onyx et corail fabriqué sur mesure par la Maison Cartier en 2017 (non illustré), dans son écrin cathédrale. Estimation entre 1 et 1,5 millions d’euros. The coral and aventurine quartz pagoda with pearl finials and polychrome enamel panels holding a grey agate dial with diamond-set Arabic numerals and dragon-shaped hour markers, placed in a raised rock crystal water garden with black lacquer and coral bead enclosure, featuring two rock crystal, aventurine quartz, coral and black enamel lanterns with light bulb fittings (110 volts), a coral tree with coral flower heads and moss detail, an aventurine quartz pontoon and two inkwells each modelled as a carved jade Fo lion on lapis lazuli and coral pedestal. The garden, with mother-of pearl and lacquer stone-wall motif exterior and gargoyle detail, on an aventurine quartz base, circa 1926, measuring 28 x 24 x 11.5 cm.,with a later added lapis lazuli, aventurine quartz, onyx and coral dip pen custom-made by Cartier in 2017 (not illustrated), in original fitted red leather case. Ordered by Anna Gould. Estimated between € 1-1,5 millions. Photo : Christie’s

À bientôt !

See you soon !

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Lorraine dit :

    J’aimerais voir le catalogue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *