Tiber Joaillerie, l’aventure de Marie-Caroline Lagache

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

A l’occasion de l’événement « Le Carré Joaillier », qui se déroulera du 14 au 24 juin 2018, je vous invite à découvrir les créateurs qui participeront à la boutique éphémère au 5 place Saint-Sulpice. Aujourd’hui, je vous emmène à la rencontre d’une personne que je suis depuis longtemps déjà : la joaillière et créatrice Marie-Caroline Lagache.

On the occasion of the event « Le Carré Joaillier », which will take place from June 14 to 24, 2018, I invite you to discover the creators who will participate to the pop-up store at 5 place Saint-Sulpice (Hôtel Recamier). Today, I invite you to meet someone I’ve been to for a long time : the jeweler and designer Marie-Caroline Lagache.

marie-caroline Lagache, tiber joaillerie

Marie-Caroline Lagache. Photo : ©MarieChabrol/legemmologue.com 2018

*****

Avant de retrouver la joaillerie et de décider d’en faire son métier à temps plein, Marie-Caroline aura passé presque quinze ans dans le secteur financier en France comme à l’international. Quand vient le temps d’envisager une reconversion professionnelle, elle décide alors de rendre un hommage à l’histoire de sa famille et de renouer avec les pierres que son père et son grand-père ont tant su aimer… Loin de Paris, l’histoire commence à Lille.

Before finding again jewelry and deciding to make it her full-time job, Marie-Caroline spent almost fifteen years in the financial sector in France and internationally. When it comes time to consider a professional reconversion, she decides to pay a tribute to the history of her family and reconnect with the stones that her father and grandfather have loved so much … Far from Paris, the story begins in Lille.

Une boutique « Au soleil d’or », tel était le nom de la bijouterie de Robert Lagache. Bien connue des Lillois, cette enseigne était spécialisée dans la vente et la réparation. C’est ici que Hubert Lagache fit ses classes et c’est par sa famille qu’il entra en bijouterie. De cette ancienne boutique, il reste quelques archives et surtout un nom – Tiber – que le grand-père de Marie-Caroline avait donné à une montre en l’honneur de son fils : Tiber pour « petit Hubert ».

« Au soleil d’or » was the name of Robert Lagache’s jeweler’s shop. Well known in Lille, this brand was specialized in sales and repair. It is here that Hubert Lagache made his classes and it is through his family that he entered into jewelry industry. From this old shop, there remains some archives and especially a name – Tiber – that the grandfather of Marie-Caroline had given to a watch in honor of his son : Tiber for « little Hubert ».

tiber joaillerie, marie-caroline Lagache

Bague en or blanc, diamants et tourmaline rose. White gold ring featuring diamonds and pink tourmaline. Photo : ©MarieChabrol/legemmologue.com 2018

Le hasard faisant bien les choses, son père – Hubert – se passionne très tôt pour les pierres et les minéraux. Et sa route va croiser celle de Daniel Piat. Alors négociant en gemmes, il le rencontre lors de l’une de ses tournées dans le Nord de la France. Très vite, une grande amitié va naitre entre les deux hommes. Hubert Lagache, qui souhaite alors quitter Lille, va répondre positivement à la demande de Daniel Piat qui vient d’obtenir la toute première mention « très bien » au tout récent diplôme de gemmologie que délivre alors le Laboratoire de la CCI de paris (Aujourd’hui, le Laboratoire Français de Gemmologie est rattaché à la UFBJOP, ndlr). Dans la foulée de ce diplôme, il fonde l’Association Française de Gemmologie en 1961.

As luck would have it, his father – Hubert – had a very early passion for stones and minerals. And his path will cross that of Daniel Piat. While trading in gems, he meets him during one of his tours in the North of France. Soon, a great friendship will be born between the two men. Hubert Lagache, who then wants to leave Lille, will respond positively to the request of Daniel Piat who has just obtained the very first mention « very good » to the recent diploma of gemology that then delivers the Laboratory of the CCI of Paris (Today, the French Laboratory of Gemology is attached to the UFBJOP, edn). In the wake of this diploma, he founded the French Association of Gemmology in 1961.

« Parmi tant de beautés que nous donne la nature, une des plus durables est la somptuosité des pierres précieuses et fines. »  

« Among so many beauties that nature gives us, one of the most enduring is the sumptuousness of precious and fine stones. »

Daniel Piat

Daniel Piat décide d’initier un cours itinérant pour les 11,000 bijoutiers de province et de sortir la discipline de la confidentialité. Que de batailles il aura fallu pour que cela soit possible ! Faisant fi des critiques, le premier cours est donné à Nice par Hubert Lagache. C’est le début d’une très longue aventure qui verra quelques années plus tard la création de l’Institut National de Gemmologie dont M. Lagache deviendra l’enseignant encore et toujours célébré par les gemmologues qui ont eu la chance d’étudier à ses cotés.

Daniel Piat decides to initiate an itinerant course for the 11,000 provincial jewelers and break the discipline of confidentiality. What battles it took to make it possible ! Ignoring criticisms, the first course is given in Nice by Hubert Lagache. This is the beginning of a very long adventure that will see a few years later the creation of the National Institute of Gemology which Mr. Lagache will become the teacher still and always celebrated by the gemologists who had the chance to study with him.

tiber joaillerie, marie-caroline Lagache

Bague « Bridge » en or rose, diamants, spinelles et tourmaline verte. The Bridge pink gold ring featuring diamonds, spinels and green tourmaline. Photo : ©MarieChabrol/legemmologue.com 2018

Mais revenons à Marie-Caroline. Les pierres et les minéraux ont toujours fait partie de sa vie. Par son père d’abord. Mais il lui faudra quelques années loin d’elles pour décider d’y revenir. Elle choisira d’abord l’analyse financière qu’elle cumulera avec des études d’Espagnol. Rigoureuse, logique, passionnée d’analyse, c’est d’abord là qu’elle s’épanouira professionnellement. Aventurière et curieuse, elle n’hésitera pas à choisir des postes à l’étranger : au Maroc, à Londres…

But back to Marie-Caroline. Stones and minerals have always been part of her life. By her father first. But it will take a few years away from them to decide to return. She will first choose the financial analysis she will combine with studies of Spanish. Rigorous, logical, passionate of analysis, it is first there that it will flourish professionally. Adventurous and curious, she will not hesitate to choose positions abroad : in Morocco, in London …

En 2009, elle décide de stopper sa carrière dans la finance et de renoncer à un très beau poste. Puis, elle part en voyage : l’Australie, la Nouvelle-Zélande et un pèlerinage à Compostelle. En rangeant les archives de la boutique de Lille, elle retrouve des montres Tiber mais aussi des lettres de son père. C’est décidé, elle se reconvertie dans la joaillerie. Première étape, elle s’inscrit à l’ING pour valider un diplôme de gemmologue et renoue avec quelque chose qui ne l’a jamais quitté : le dessin. Son père lui disait qu’elle pourrait créer des bijoux, c’est ce qu’elle va s’employer à faire !

In 2009, she decided to stop her career in finance and give up a very good job. Then she goes on a journey : Australia, New Zealand and a pilgrimage to Compostela. By storing the archives of the Lille boutique, she finds Tiber watches but also letters from her father. It is decided, jewelry will be her next adventure. First step, she enrolled at the ING to validate a diploma of gemologist and reconnected with something that never left : the drawing. Her father told her that she could make jewelry, that’s what she’s going to do !

« J’ai ressenti un besoin d’expression de ma créativité. C’est quelque chose que tout le monde a en soi. Il suffit de s’écouter un peu car toute personne est capable de créer… Il faut juste trouver son terrain d’expression, j’ai choisi la joaillerie. »

« I felt a need to express my creativity, it’s something that everyone has in itself, you just have to listen a little because everyone is able to create something… You just have to find your field of expression, myself is jewelry. « 

Marie-Caroline Lagache

tiber joaillerie, marie-caroline Lagache

Boucles d’oreilles en or, zircons et grenats rhodolites. Gold earrings featuring zircons and rhodolite garnets. Photo : ©MarieChabrol/legemmologue.com 2018

Elle s’envole ensuite pour Bangkok et va se former à l’AIGS et dans un atelier sur place. Car après les pierres, il lui faut comprendre la fabrication des bijoux. A son retour à Paris, elle intègre pour quelques mois la maison Piat dans le cadre d’un remplacement. Fin 2010, la machine est lancée et la maison Tiber Joaillerie est officiellement créée.

She then flies to Bangkok and will train at the AIGS and in an on-site workshop. Because after the stones, she must understand the manufacture of jewelry. When she returned to Paris, she joined Piat for a few months as part of a replacement. At the end of 2010, the machine is launched and the Tiber Joaillerie house is officially created.

Marie-Caroline imagine, dessine et conçoit une joaillerie fine, ludique, extrêmement colorée et joyeuse. Les pierres y sont joliment mises en valeurs et sont la marque de ses bijoux. Roses vifs des tourmalines, rouges éclatants des spinelles, verts lumineux des tsavorites mais aussi bleus mystérieux des tanzanites ; voila quelques gemmes qui ont les faveurs de la créatrice. Mais, elle exploite aussi des richesses méconnues n’hésitant pas à monter en pendentif la plus importante pezzotaite taille cabochon, sertissant des spinelles cobalt bien avant qu’ils deviennent trendy et mélangeant habillement les matières comme les couleurs. C’est une joaillerie gourmande, vibrante et vivante qu’elle vous invite à découvrir. Au travers de son travail, vous percevrez toute sa passion pour les gemmes et son goût pour les voyages. Des bijoux qui ne laissent pas indifférents. La parfaite combinaison !

Marie-Caroline imagines, draws and designs a fine, playful, extremely colorful and joyful jewelry. The stones are beautifully put in values ​​and are the mark of her jewels. Bright roses of tourmalines, vivid red spinels, luminous green tsavorites but also mysterious blue tanzanites ; here are some gems that the designer loves the most. But, she also exploits unknown wealth not hesitating to mount as a pendant the most important pezzotaite cabochon, crushing cobalt spinels well before they become trendy and mixing materials as colors. It is a lovely and vibrant jewelry that I invite you to discover. Through her work, you will perceive all her passion for gems and her taste for travel. A jewelry that does not leave indifferent. The perfect combination !

A bientôt !

See you soon !

*****

Le Carré Joaillier

Du 14 au 24 juin 2018 / From June 14 to 24, 2018

5 Place Saint-Sulpice, 75006 Paris

 

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.