PFW – Boucheron, le pouvoir des fleurs

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Sublimer la nature, telle est la mission que s’est fixé il y a maintenant plus de 160 ans M. Frédéric Boucheron. A un point tel de réalisme et avec une telle régularité que celle-ci fait désormais partie intégrante de l’ADN de la maison. Aussi il restait aux équipes créatives mais aussi aux équipes techniques à rendre celle-ci éternelle. Mais pas uniquement via les techniques classiques joaillières. En ce mois de juillet 2018, Boucheron a fait entrer la nature dans la joaillerie et a ainsi relevé un défi de taille : utiliser de véritables pétales de fleurs pour habiller les neuf bagues de la séries « Les Eternelles ». Une collection rendue possible par la collaboration de la maison avec une artiste pétaliste qui a apporté son savoir-faire dans la stabilisation et la préservation d’éléments naturels, rendant un hommage spectaculaire aux herbiers de nos enfances et – peut-être un peu aussi – aux artisans des Alpes françaises ou suisses dont la spécialité était de conserver de véritables fleurs d’Edelweiss dans des médaillons.

Sublimating nature is the mission set more than 160 years ago by Frédéric Boucheron. To such a point of realism and with such regularity that it is now an integral part of the house’s DNA. Also it remained to the creative but also to the technical teams to make this one eternal. But not only via traditional jewelry techniques. In July 2018, Boucheron brought nature into jewelery and took up a major challenge : using real flower petals to dress the nine rings of the series « Les Eternelles ». A collection made possible by the collaboration of the house with a petalist artist who has contributed hers expertise in the stabilization and preservation of natural elements, paying a spectacular tribute to the herbaria of our childhoods and – perhaps a little too – to the craftsmen of the French or Swiss Alps whose specialty was to keep real Edelweiss flowers into medallions.

Boucheron, nature triomphante Boucheron, nature triomphante

 Bague Fleur en pétales naturels, sertie d’un saphir padparadscha ovale de 4,16 ct, pavé de spinelles noirs, saphirs violets et orange sur titane et or rose. Flower ring in natural petals, set with an oval padparadscha sapphire of 4.16 ct, paved with black spinels, purple sapphires and orange on titanium and rose gold. Photo : Boucheron

Si la maison nous a habitué aux challenges techniques enthousiasmants, et les ateliers en témoigneront !, le cahier des charges de l’ensemble de la collection présentait des risques certains. Et le résultat est d’autant plus beau que de nombreuses pièces paraissaient irréalisables. Il aura fallu l’utilisation de la 3D et même plus que cela, l’utilisation de technologies médicales pour parvenir à réaliser des scans parfaits de fleurs naturelles afin de reproduire celle-ci sous la forme de bijoux. Pour un résultat incroyable de réalisme avec à l’arrivée des pièces alliant le titane, l’or et de remarquables pierres de centres telles que un saphir padparadscha de 4,16 carats, un saphir violet de 7,29 carats, une topaze impériale de 8,18 carats ou encore un grenat Malaya de 9,78 carats.

If the house has accustomed us to exciting technical challenges, and workshops will testify !, the specifications of the entire collection presented some risks. And the result is all the more beautiful as many pieces seemed unrealizable. It took the use of 3D and even more than that, the use of medical technologies to achieve perfect scans of natural flowers to reproduce it in the form of jewelry. For an incredible result of realism with the arrival of pieces combining titanium, gold and remarkable center stones such as a padparadscha sapphire of 4.16 carats, a purple sapphire of 7.29 carats, an imperial topaz of 8,18 carats or a Malaya garnet of 9.78 carats.

Boucheron, nature triomphante

Bracelet Serpent serti de tanzanites et pavé de diamants, sur or blanc. Bracelet « Serpent » set with tanzanites and diamonds pavé, on white gold. Photo : Boucheron

Boucheron, nature triomphante

Bague Lierre de Paris sertie d’un dôme en cristal de roche et de nacre, pavé de diamants, sur or blanc. « Lierre de Paris » ring set with a crystal rock dome and mother of pearl, diamonds, on white gold. Photo : Boucheron

Parmi les pièces immanquables, il ne fallait absolument admirer le collier en titane « Lierre givré », la broche « Fleur de pluie », le collier « Nuage de fleurs » représentant le foisonnement des grappes de fleurs d’Hydrangea. Grâce à l’apport de la technique de la scanographie (parfois appelé tomodensitométrie), la totalité des éléments naturels sont le reflets exacts de ce qu’ils étaient dans la nature. Ainsi le collier « Lierre givré » a été réalisé à partir du scan d’une véritable branche de lierre offrant aux bijoux des volumes absolument parfaits et naturels.

Among the unmissable pieces, we have to admire the titanium necklace « Lierre givré« , the brooch « Fleur de pluie« , the necklace « Nuage de fleurs » representing the proliferation of clusters of Hydrangea flowers. Thanks to the contribution of the CT technique, all the natural elements are the exact aspects of what they were in nature. Thus the necklace « Frosted ivy » was made from the scan of a real branch of ivy offering to jewelry absolutely perfect and natural volumes.

Boucheron, nature triomphante

Créoles Ikebana serties de nacre et pavées de diamants, sur or jaune. « Ikebana » earrings set with mother-of-pearl and diamonds, in yellow gold. Photo : Boucheron

Boucheron, nature triomphante

Collier Lierre de Paris serti de diamants, sur or rose. Pink gold « Lierre de Paris » necklace set with diamonds. Photo : Boucheron

Bien sur, la nature ne serait rien sans sa biodiversité. Et Boucheron ne pouvait pas ne pas compléter son bestiaire. Aussi papillons, serpents et cigales font également partis de cette collection. Faisant écho à la spectaculaire broche « Cigale » de 1902 (que j’ai partagé sur Instagram) et qui sera vendue chez Christies dans quelques mois. On retrouve ici les matériaux chers à la maison et plus particulièrement le cristal de roche que celle-ci emploie toujours avec brio et élégance. Quand la nature parle, il faut se taire et la contempler !

Of course, nature would be nothing without its biodiversity. And Boucheron could not fail to complete its bestiary. Also butterflies, snakes and cicadas are also part of this collection. Echoing the spectacular « Cigale » brooch of 1902 (which I shared on Instagram) and which will be sold at Christies in a few months. We find here the dearest materials of this famous house and more particularly the rock crystal that it always uses with brio and elegance. When nature speaks, we must be silent and contemplate it !

Boucheron, nature triomphante

Collier Papillon Argentique serti de nacre et d’onyx, pavé de diamants, sur or blanc. « Papillon Argentique » necklace set with mother-of-pearl and onyx, diamonds, in white gold. Photo : Boucheron

Boucheron, nature triomphante

Créoles Sakura serties de nacre et de diamants, sur or jaune. « Sakura » earrings in yellow gold featuring diamonds and mother-of-pearl. Photo : Boucheron

Boucheron, nature triomphante

Bague « Cigale » en or blanc et diamants. « Cigale » white gold ring featuring diamonds. Photo : Boucheron

Boucheron, nature triomphante

Bague Fleur en pétales naturels, sertie d’un bouquet de diamants jonquilles, sur titane. Flower ring in natural petals, set with a bouquet of fancy yellow diamonds, on titanium. Photo : Boucheron

Boucheron, nature triomphante

Collier Lierre Givré serti de cacholong et pavé de diamants, sur titane. « Lierre givré » titanium necklace featuring cacholong and diamonds. Photo : Boucheron

Boucheron, nature triomphante

Bague Papillon Argentique pavé de diamants, avec laque noire, sur or blanc. « Papillon argentique » white gold ring featuring diamonds and black lacquer. Photo : Boucheron

Boucheron, nature triomphante

Collier Nuage de Fleurs serti d’une tourmaline rose coussin de 42,96 ct et de nacre, pavé de diamants, sur or rose. « Nuage de fleurs » necklace set with a cushion-cut pink tourmaline of 42.96 ct and mother-of-pearl, paved with diamonds, on rose gold. Photo : Boucheron

À bientôt !

See you soon !

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.