La comète, la lune et le soleil : un conte céleste signé Chanel

1932-2022. 90 ans tout pile depuis cette collection qui a fait date pour la maison Chanel. « Bijoux de diamants » tel était le nom de cet opus dont il ne reste aujourd’hui qu’une seule pièce – une broche – conservée dans le patrimoine de la maison Chanel. 1932, l’époque n’est pas vraiment à la légèreté depuis que la crise a éclaté aux États-Unis à la suite du tristement célèbre krach boursier qui s’est déroulé du 24 au 29 octobre 1929. Entre la récession, l’inflation galopante et le chômage qui monte en flèche, l’époque n’est pas très joyeuse. Oubliées les années 20 qui swinguent ! Alors que l’industrie du diamant n’est pas non plus au meilleur de sa forme, la Diamond Corporation Limited de Londres fait appel à Gabrielle Chanel, elle est alors en pleine gloire, pour imaginer une collection de bijoux. « Si j’ai choisi le diamant, c’est parce qu’il représente, avec sa densité, la valeur la plus grande sous le plus petit volume » écrit-elle dans le dossier de presse édité pour l’événement.

Plusieurs pièces du chapitre « La Comète » : (1) broche Comète Volute en or blanc et diamants dont un diamant taille brillant 2,03 cts D FL (Type IIa) et un diamant taille poire 1,00 ct F+ VVS+, transformable ; (2) bague Comète Aubazine en or rose, platine, diamants et saphirs roses dont un diamant taille brillant 1,59 ct E VVS2 ; (3&4) bracelet et collier Comète Saphir en or blanc, diamants et saphirs (6,52ct et 3,42ct respectivement sur le collier et le bracelet) ; (5) collier Comète Volute en or blanc et diamants dont un diamant taille ovale 19,32 cts D FL (Type IIa) et un diamant taille brillant 2,05 cts D IF (Type IIa). Photos : Chanel Joaillerie

Les étoiles, les lunes, les comètes, le soleil font partis de ces symboles permanents de la maison Chanel. Impossible dans l’imaginaire de tout à chacun de ne pas associer les symboles célestes avec la maison de la rue Cambon. Indéniablement, c’est une des signatures du style Chanel. On les retrouve partout, autant dans les bijoux fantaisies que dans les collections de haute joaillerie que la maison dévoile deux fois pas an à Paris. Mais d’où viennent ces représentations tenaces ? Car si la collection de 2022 est un brillant et magnifique hommage à la collection de 1932, il est intéressant de la resituer dans un lieu que l’on dit lié à l’enfance de Chanel : l’Abbaye d’Aubazine, en Corrèze, à 20km de Brive-la-Gaillarde. La réalité est un peu plus trouble. Si le sol en pisé du dortoir des moines est en effet couvert d’un pavage représentant des étoiles, des lunes et des soleils, rien n’indique de Coco soit bien passée par cet orphelinat. Car, en 1896, elle est employée comme « bonne d’enfant » chez une cousine de sa défunte mère à Thiers. Par contre, Adrienne – sa tante – figure dans les recensements d’Aubazine. Leur proximité est indéniable et c’est elle que Coco rejoindra à sa majorité. Adrienne, qui deviendra la baronne Maurice de Nexon, sera un roc solide dans la vie de Gabrielle.

Plusieurs pièces du chapitre « La Lune » : (1) broche Lune Etincellante en or blanc et diamants dont un diamant taille marquise 6,18 cts D FL (Type IIa) et un diamant taille brillant 1,51 ct D IF, transformable ; (2) collier Lune Etincellante en or blanc et diamants dont un diamant taille brillant 5,02 cts D IF (Type IIa) ; (3) broche Lune Eternelle en or blanc et diamants dont un diamant taille marquise 3,20 cts D FL (Type IIa) et un diamant taille brillant 1,05 ct D FL (Type IIa) ; (4) bracelet Lune Silhouette en or blanc et diamants dont un diamant taille brillant 2,03 cts D FL (Type IIa) ; (5) boucles d’oreilles Lune Talisman en or blanc, diamants et tanzanites dont une tanzanite taille briolette 11,81 cts et une tanzanite taille briolette 11,37 cts. Photos : Chanel Joaillerie

Pour rendre hommage à cette collection de joaillerie devenue presque légendaire car il n’existe quasiment aucunes archives, le studio de création dirigé par Patrice Leguéreau a imaginé 77 pièces en or et diamants, certes, mais aussi beaucoup de pierres de couleur qui viennent colorer les parures au charme mystique indéniable. Car les symboles célestes sont depuis longtemps dans la joaillerie associés à la curiosité des hommes pour ce ciel étoilé qu’ils s’emploient à vouloir autant connaitre qu’explorer. Qui n’a pas en tête la joie communicative de ces scientifiques et du grand public lors de atterrissage du robot Persévérance sur Mars en 2021. Alors dans une époque compliquée, il faut mettre de la beauté partout où cela est possible. « Pour oublier la crise, il n’est rien de tel que de pouvoir contempler de belles choses nouvelles, que l’art de nos artisans ne cesse pas de mettre au jour » déclara Chanel dans une interview pour L’Intransigeant du 26 octobre 1932. Des mots, à mon sens, totalement actuels.

Plusieurs pièces du chapitre « Le Soleil » : (1) parure Soleil 19 août en or blanc et jaune, diamants dont un diamant jaune taille coussin 22,10 cts FVY IF, transformable, le motif central du collier peut s’adapter en broche ou sur une bague ; (2) bracelet et collier Soleil Doré en or blanc et jaune, diamants dont un diamant taille ovale 2,21 cts D IF sur le bracelet et un diamant taille ovale 3,02 cts D IF sur le collier. Photos : Chanel Joaillerie

Si la collection fait la part belle aux diamants (un coussin Fancy Vivid Yellow de 22,10 carats, un D FL de type IIa de 6,18 carats ou encore deux diamants de 19,32 carats chacun), les pièces permettent d’admirer de nombreuses autres pierres gemmes qui viennent illuminer les astres qui composent ce nouvel opus. Des opales australiennes subliment les pièces du chapitre dédié à la comète comme un hommage vibrant et coloré à la voie lacté et aux galaxies lointaines. Il faut aussi citer ce saphir de 55,55 carats qui habille la pièce maitresse de la collection, le collier « Allure Céleste ». Alors, en écho à cette très belle citation d’Octave Feuillet – « L’espoir est comme le ciel des nuits : il n’est pas coin si sombre où l’oeil qui s’obstine ne finisse par découvrir une étoile » – gageons qu’il fait bon de suivre et de croire à sa bonne étoile.

A bientôt !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.