Un musée pour Fabergé

Le 19 novembre 2013, un événement important se tenait à Saint-Petersbourg : Viktor Vekselberg inaugurait en présence de plusieurs membres du gouvernement russe dont Dimitri Medvedev, l’actuel premier ministre, un musée privé, situé dans le palais Piotr Chouvalov, dédié en partie à l’œuvre de Karl Fabergé, joaillier de la cour impériale.

Capture d’écran 2013-12-28 à 12.40.09

Logo de la fondation Vekselberg. Photo : The link of times.

Si on estime à presque 70 le nombre d’œufs fabriqués par la maison Fabergé, on sait que 52 ont été réalisés pour la maison impériale de Russie. Mais pour certains, on ignore les localisations actuelles et s’ils existent encore. En effet des œufs n’ont pas été seulement fabriqués pour la famille Romanov, mais aussi pour des familles nobles russes mises en fuite par la révolution de 1917. Par ailleurs, nombres de pièces ont été vendues ou détruites par les bolchéviques.

Faberge001

Le “salon bleu” entièrement restauré accueille une partie de la collection. Photo : Fondation Vekselberg “The link of times”.

C’est ainsi neuf œufs de Pâques réalisés par les ateliers Fabergé pour la famille Impériale qui regagnent la Russie et plus de 4000 objets d’art russe qui sont exposés au grand public depuis le mois de décembre 2013. Ces œufs ont été rachetés par la fondation culturelle “The link of times” de M. Vekselberg en 2004 aux héritiers du magnat américan Malcom Forbes. D’un point de vue spécifiquement joaillier, on peut ainsi y découvrir des pièces signées par Ivan Khlebnikov, Pavel Ovtchinnikov et Ignati Sazikov.

Faberge002

L’une des pièces centrales de la collection est “L’œuf au carrosse du couronnement” créé en 1897 à la demande du Tsar Nicolas II. Photo : Fondation Vekselberg “The link of times”.

A bientôt !

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. Sur ce blog on cause de tout, il est vraiment trop bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *