“Glittering World” ou l’histoire d’une famille de bijoutiers Navajo

Le Musée National de la nation indienne (Smithsonian) – lequel est situé à New York – propose depuis quelques mois une très belle exposition consacrée à la joaillerie Navajo, et plus précisément une exposition dédiée à une famille de bijoutiers : la famille Yazzie.

06_Yazzie Group_hoganPlusieurs membres de la famille Yazzie : Raymond C. Yazzie et Lee A. Yazzie, photographié devant le hogan (habitat traditionnel Navajo) appartenant à leurs grands-parents. Celui-ci fut construit à la fin  du XIXe siècle. Photo : © Kiyoshi Togashi

Cette famille, originaire de Gallup (Nouveau-Mexique) est très connue pour les créations complexes qu’elle propose. Le peuple Navajo est célèbre pour sa culture. La bijouterie fait partie intégrante de l’habillement quotidien comme lors des célébrations. Au cours de cinquante dernières années, la nation indienne a montré un attachement à pérenniser sa culture et à maintenir le lien entre les générations. Dans le domaine de la joaillerie, cela se traduit par des objets présentant une esthétique marquée par des motifs et des matériaux traditionnels. Cela reflète bien la force et l’enracinement de cette culture sur le territoire américain.

Cette vidéo (en anglais), éditée par le musée, vous présente le travail de cette famille et vous propose un focus plus précis sur certaines des pièces de la collection.

Le travail des deux frères – Lee et Raymond – comme celui de leur jeune sœur Mary Marie, mélange l’or, l’argent, la turquoise, le corail mais aussi diverses pierres dures. Ces bijoux ont une portée symbolique forte. Ils reflètent des éléments de la nature, de la faune et de la flore sauvage, et se doivent d’apporter un bien-être à celui ou celle qui portera une pièce. L’exposition vous permettra d’admirer plus de 300 pièces fabriquées par plusieurs membres de cette famille. De plus, cet événement a pour objectif de mieux vous faire comprendre l’art et la culture Navajo, ainsi que le symbolisme qui se cache derrière ces objets.

gw_12Broche Sun Face, Raymond C. Yazzie, 2013. Lone Mountain turquoise, or 585 ‰, argent. Collection de Lloyd et Betty Van Horn. Photo : Scott Hill.

gw_13Bracelet, Raymond C. Yazzie, 2005. Argent incrusté de corail, turquoises, lapis-lazuli et éléments en or 585 ‰. Collection de Mark and Martha Alexander. Photo : Michael S. Waddell.

gw_05Bague par Lee A. Yazzie (2003). Turquoise et argent. Collection de Gene et Ann Waddel. Photo : © Kiyoshi Togashi.

gw_08Bracelet Épis de maïs, Lee A. Yazzie, fin des années 1980. Corail et or 585 ‰. Collection de Michael et Leslie Bernstein. Photo : © Kiyoshi Togashi.

gw_07Collier par Lee A. Yazzie (2012). Lone Mountain turquoise, argent. Collection de Jeffry et Carole Katz. Photo © Kiyoshi Togashi.

gw_11Bague, Raymond C. Yazzie, 2006. Opale, corail, lapis-lazuli, jade, Blue Gem turquoise, Orvil Jack turquoise, or 585 ‰. Collection de Leota et Phil Knight. Photo : © Kiyoshi Togashi.

gw_09

Bague, Raymond C. Yazzie, 2012. Corail, Lone Mountain and Orvil Jack turquoise, opale, sugilite, or jaune 585 ‰. Collection de Janice Moody. Photo : Michael S. Waddell.

gw_03

Boucle de ceinture, Lee A. Yazzie, 2000. Lone Mountain turquoise et argent massif. Collection de Gene et Ann Waddell. Photo : © Kiyoshi Togashi.

gw_10Bracelet Voeux, par Raymond C. Yazzie, 2002–2003. Or, turquoise et pierres gemmes diverses. Collection de Daniel Hidding. Photo : Gregory R. Lucier, WindSong Studio, LLC.

256257.000Bracelet en or et lapis-lazuli, par Lee A. Yazzie, 1984. Photo : Ernest Amoroso, NMAI.

L’exposition a commencé fin novembre 2014, elle se terminera le 10 janvier 2016. Inutile de vous dire que si vous passez par New York dans les prochains mois, un détour par ce musée est obligatoire. Un catalogue richement illustré vous permettra de prolonger l’expérience.

À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *