Isola Madre, le paradis de la maison Mellerio

Je suis très heureuse de pouvoir enfin vous parler de la collection Isola Madre imaginée par Laure-Isabelle Mellerio pour la maison éponyme et présentée en juillet 2017. Un nouvel opus qui m’a beaucoup touchée pour beaucoup de raisons.

I am very happy to finally tell you about the Isola Madre collection designed by Laure-Isabelle Mellerio for the eponymous house and presented in July 2017. A new opus that touched me a lot for many reasons.

Le dernier jour de la semaine de la haute couture et de la joaillerie, j’avais rendez-vous rue de la paix dans la boutique de la maison où les présentations sont maintenant le plus souvent organisées dans le musée privé qui se situe au sous-sol et que je ne peux que vous inviter à demander à découvrir tant les pièces conservées sont vraiment belles. J’aime plus particulièrement me rendre à cette adresse car les présentations y sont à taille humaine et intimistes à l’image de la maison.

En juillet, toutes les pièces n’étaient pas prêtes, car c’est aussi le jeu quand la joaillerie est faite à l’ancienne et à la main. Nous avions donc découvert certaines pièces mais aussi des croquis en attendant la livraison. Le mois d’aout est passé et les congés annuels des ateliers aussi, j’ai donc reçu il y a peu les visuels et surtout je suis allée admirer les pièces manquantes lors de la semaine de la mode de septembre. Et je n’ai pas été déçue !

Last day of July week of haute couture and jewelry, I had an appointment in the rue de la paix in the store of the house where presentations are most often organized in the private museum which is located in the basement and that I can only invite you to ask to discover because the preserved pieces are really beautiful. I especially like to go to this address because the presentations are on a human scale and truly intimate.

In July, all the pieces were not ready, as it is also the game when the jewelry is completely handmade. We had discovered some pieces but also sketches while waiting for the delivery. The month of August is past and the annual holidays of the workshops too, so I recently received the visuals and especially I went to admire the missing pieces during the September fashion week. And I was not disappointed !

  • isola madre

Pour cette collection, la maison nous emmène en Italie à quelques kilomètres de Craveggia, le village d’origine de la famille Mellerio, plus précisément sur le Lac Majeur que vous connaissez peut-être comme l’un des plus beaux lieux de l’Italie du Nord. Vous ne le savez peut-être pas mais il y a sur ce lac, trois îles dont deux appartiennent encore à une très ancienne famille aristocratique italienne : les Borromeo que l’on traduit en français par Borromée.

For this collection, the house takes us to Italy a few kilometers from Craveggia, the village of the Mellerio family, more precisely on Lake Maggiore that you may know in one of the most beautiful places in the North of Italy. You may not know but there are three islands on this lake, two of which still belong to a very ancient Italian aristocratic family : the Borromeo, which is translated into French by Borromée.

Cette famille de riches banquiers milanais a acquis au cours du XVIe siècle Isola Madre qui est très prisée pour la qualité et la luxuriance de ses jardins (la “faute” à un microclimat exceptionnel qui a permis à la famille d’introduire et de préserver des espèces botaniques parfois capricieuses : magnolias géants, forêts de rhododendrons, azalées, bougainvilliers, ginkgos, camphriers, nymphéas, palmiers, iris d’eau…), mais aussi Isola Bella qui a vu la construction d’un palais qui avait pour objectif – à la Renaissance – de montrer leur pouvoir financier et aussi politique. Ici aussi, on retrouve de magnifiques jardins. Enfin Isola Pescatori abrite un village de pécheurs et demeure une île, certes plus simple que ses deux voisines, mais tout aussi hors du temps.

This family of wealthy Milanese bankers acquired Isola Madre in the sixteenth century, which is highly prized for the quality and luxuriance of its gardens (the “fault” with an exceptional microclimate that allowed the family to introduce and preserve botanical species such as giant magnolias, rhododendron forests, azaleas, bougainvilleas, ginkgo trees, camphors, water lilies, palm trees, water irises …), but also Isola Bella which saw the construction of a palace used – to the Renaissance – to show their financial and also political power. Here, too, there are beautiful gardens. Finally Isola Pescatori is home to a fishing-men village and remains an island, certainly simpler than its two neighbors, but also timeless.

Ces trois lieux vont donner naissance à des collections de joaillerie et juillet 2017 nous a permit de découvrir Isola Madre, l’île aux jardins que la maison a su rendre parfaitement dans des créations très colorées présentant une grande finesse de réalisation et beaucoup de raffinement. L’émail fait son grand retour dans les pièces et s’accompagne de diamants, de tourmalines, de grenats spessartites et tsavorites mais aussi de saphirs de couleur. La maison a fait appel aux savoir-faire d’excellents lapidaires pour réaliser la taille des calcédoines bleues dans lesquelles s’incrustent des motifs en or sertis mais aussi à un atelier d’émaillage parisien qui a su rendre à la perfection la brillance des feuilles représentées sur la collection Foglio. Je vous propose donc de découvrir cet opus que j’ai trouvé très réussi et, personnellement, j’ai déjà hâte de voir la suite.

These three places will give birth to three collections of jewelry and in July 2017 allowed us to discover Isola Madre, the island with gardens that the house has perfectly depicted in some very colorful creations presenting a great finesse of realization and a lot of refinement. The enamel makes its great return on jewels and is accompanied by diamonds, tourmalines, spessartite and tsavorite garnets but also colored sapphires. The house used the know-how of excellent gem-cutters to create blue chalcedony in which are inlayed gem-set gold patterns but also to a Parisian workshop of enameling which knew how to perform the brilliance of the leaves represented on the Foglio collection. I propose to discover this opus that I found very awesome and, personally, I can not wait to see what the house will soon offers us.

Bague Giardino, tourmaline bleu-vert (2,24 cts), saphirs roses (0,57 ct), grenats spessartites (0,79 ct), tsavorites (1,18 ct), diamants (1,79 ct), émail guilloché vert, or rose. Giardino ring, blue-green tourmaline (2,24 cts), pink sapphires (0,57 ct), spessartite garnets (0,79 ct), tsavorites (1,18 ct), diamonds (1,79 ct), guilloche enamel green, pink gold. Photo : Mellerio

Enfin, dernière petite note historique, j’ai demandé à la maison si la famille Borromée avait été cliente des Mellerio. Et effectivement, j’ai eu le plaisir de découvrir leurs pages dans les archives. Celle que je vous propose de découvrir vous emmène en 1850 et 1851 avec les commandes du Comte de Borromée. Dans cette maison, l’histoire rejoint le présent et c’est toujours une bonne chose.

Finally, last small historical note, I asked the house if the Borromee family had been a customer of the Mellerio. And indeed, I had the pleasure of discovering their pages in the archives. The one that I propose you to discover takes you in 1850 and 1851 with the orders of the Count of Borromeo. In this house, history joins the present and it is always a good thing.

Bague Foglio, tsavorites (0,36 ct), diamants (1,67 ct), émail guilloché vert, or rose. Foglio ring, tsavorites (0,36 ct), diamonds (1,67 ct), green guilloche enamel, rose gold. Photo : Mellerio

  • isola madre LAGO

Bague Lago, calcédoine, rubis ovale birman non chauffé (1,38 ct), tsavorites, diamants, or rose. Lago ring, chalcedony, unheated Burmese oval ruby (1.38 ct), tsavorites, diamonds, pink gold. Photo : Mellerio

Boucles d’oreilles Foglio, tsavorites (0,53 ct), diamants (3,89 cts), émail guilloché vert, or rose. Foglio earrings, tsavorites (0,53 ct), diamonds (3,89 cts), green guilloche enamel, rose gold. Photo : Mellerio

Boucles d’oreilles Giardino, tourmalines bleu-vert (2,66 cts – 2,79 cts), saphirs roses (5,29 cts), grenats spessartites (1,39 ct), tsavorites (2,82 cts), diamants (0,82 ct), émail vert, or rose. Giardino earrings, blue-green tourmalines (2,66 cts – 2,79 cts), pink sapphires (5,29 cts), spessartite garnets (1,39 ct), tsavorites (2,82 cts), diamonds 0.82 ct), green enamel, pink gold. Photo : Mellerio

La page des archives de la maison Mellerio avec les commandes du Comte de Borromée. The archive page of the Mellerio house with the orders of the Count of Borromeo. Photo : Mellerio

À bientôt !

See you soon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *