La splendeur retrouvée de l’Hôtel de Nocé

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Si vous ne situez pas de prime abord l’Hôtel de Nocé, son adresse, en revanche, vous dira tout de lui. Élégamment construit au 26 de la Place Vendôme, il est l’écrin lumineux de la Maison Boucheron. Rouvert, depuis peu dans son intégralité, il aura fallu deux années de travaux pour lui redonner toute sa superbe. Un chantier impressionnant qui a nécessité d’importants travaux sur la structure et la présence de l’Architecte en chef des Monuments Historiques : M. Michel Goutal. Nous l’avons rencontré pour mieux comprendre les enjeux de cette restauration.

If you do not locate first the Hotel de Nocé, his address, however, will tell you everything about it. Elegantly built at 26 Place Vendôme, it is the dazzling place of Maison Boucheron. Recently reopened in its entirety, it took two years of work to restore all its beauty. An impressive project that required major works on the structure and presence of the Chief Architect of Historical Monuments : Mr. Michel Goutal. We met him to better understand the stakes of this restoration.

hotel de nocé, boucheron

L’Hôtel de Nocé en 1914. On y voit les maisons Boucheron, Léontine, Linke et Yantorny qui se partagent à l’époque la totalité du bâtiment. La façade de la boutique Boucheron Place Vendôme est pavoisée pour la venue du roi d’Angleterre Georges V et de la Reine Mary. The Hotel de Nocé at the end of the 19th century. We can see the Boucheron, Léontine, Linke and Yantorny houses, which at this time share the entire building. The façade of the Boucheron Place Vendome store is decorated with the arrival of King George V of England and Queen Mary. Photo : Boucheron

1- L’Hôtel de Nocé, une histoire mouvementée / 1- The Nocé Hotel, a turbulent history

Initialement, l’Hôtel est construit en 1717 pour Charles de Nocé qui lui donne son nom. Né en 1662 et décédé en 1739, il est surtout connu pour avoir été Maitre de la Garde Robe puis premier gentilhomme de la chambre du Duc Philippe D’Orléans. L’hôtel va être vendu une première fois en 1720, puis en 1722 et enfin en 1760 où Jean Cottin, Directeur de la Compagnie des Indes le rachète. L’anecdote est rigolote quand on connait les liens futurs qui vont unir la Maison Boucheron à l’Inde des Maharadjas (Je vous invite d’ailleurs à relire mon article sur ce sujet paru dans InColor). Il sera également un temps la propriété de Gaspard Moïse de Fontanieu, l’un des promoteurs de la Place Vendôme. En 1782, c’est le receveur des finances de Châlons qui l’achète : M. Jean-Baptiste-François Gigot d’Orcy. L’homme est connu pour être passionné d’entomologie et de minéralogie. Il posséda un cabinet de curiosité qui fit sa renommé et il participa à la publication d’ouvrages grâce à son rôle de mécène. Il donna même son nom à l’hôtel que l’on trouve parfois sous la dénomination d’Hôtel d’Orcy. En 1801, les lieux tombent dans le patrimoine du notaire Marc Colin. Puis en 1814, il est vendu à l’encadreur et doreur Marc-Antoine Chaise. Il va ensuite devenir un immeuble de rapport et aura quelques habitants célèbres tels que le Marquis de la Baume, l’ébéniste François Linke, le bottier Yantorny réputé « être le plus cher du monde » et même Lucien Guitry, père de Sacha.

Initially, the Hotel was built in 1717 for Charles de Nocé who gives it his name. Born in 1662 and died in 1739, he is best known for being Master of the Garde Robe and First Gentleman of Duke Philippe D’Orléans. The hotel will be sold first in 1720, then in 1722 and finally in 1760 when Jean Cottin, Director of the East India Company bought it. The anecdote is funny when we know the future links that will unite the Boucheron House to India Maharajas (I invite you to read again my article on this topic appeared in InColor). It will also be owned by Gaspard Moïse de Fontanieu, one of the promoters of Place Vendôme. In 1782, it is the receiver of the finances of Châlons who buys it : Mr. Jean-Baptiste-François Gigot d’Orcy. The man is known to be passionate about entomology and mineralogy. He had a cabinet of curiosity that made his name and he participated in the publication of books through his role as sponsor. He even gave his name to the hotel that is sometimes found as the Hotel d’Orcy. In 1801, the places fall into the patrimony of notary Marc Colin. Then in 1814, he was sold to the framer and gilder Marc-Antoine Chaise. It will then become a simple building and will have some famous inhabitants such as the Marquis de la Baume, the cabinet maker François Linke, the boot maker Yantorny deemed « to be the most expensive of the world » and even Lucien Guitry, father of Sacha.

Hotel de nocé, boucheron

Perspective des salons du premier étage après la restauration. Perspective of the first floor salons after the restoration. Photo : Boucheron

Parmi les locataires célèbres de l’Hôtel, on notera la présence de la Comtesse de Castiglione aussi connue sous son nom : Virginia Oldoini. Qualifiée « plus belle femme de son siècle » mais ne supportant pas de vieillir, elle se terre les dernières années de sa vie dans son petit appartement du 26 place Vendôme où elle fait calfeutrer les fenêtres et recouvrir les miroirs pour ne pas apercevoir son reflet. Ne sortant que la nuit, elle erre alors autour de la place et quittera les lieux en 1894. Frédéric Boucheron s’installe en 1893 et il choisit ce lieu pour son ensoleillement maximum qui illumine les bijoux de la maison visibles dans les vitrines. Il est le premier joaillier à choisir la Place Vendôme et inaugure la tradition joaillière du quartier.

Among the famous tenants of the Hotel, there is the presence of the Countess of Castiglione also known as : Virginia Oldoini. Described as « the most beautiful woman of her century » but unable to grow old, she landed the last years of her life in her little apartment on 26 place Vendôme where she had covered both the windows and the mirrors so as not to be able to see her reflection. Leaving only at night, she wanders around the vendôme square and will leave the place in 1894. Frédéric Boucheron moved in 1893 and he chose this place for its maximum sunlight that illuminates the jewels of the house visible in the shop windows. He is the first jeweler to choose the Place Vendôme and inaugurates the jeweler tradition of the district.

Étape de la restauration des plafonds de l’Hôtel de Nocé avec l’Atelier Del Boca. Restoration of the Hotel de Nocé ceilings with the Atelier Del Boca. Vidéo : Boucheron

En 2016, le groupe Kering (ex PPR) en devient le propriétaire plein et entier. Dans la foulée, la boutique Boucheron ferme ses portes, la façade se recouvre d’un arbre gigantesque, l’atelier de fabrication de la maison déménage rue de la paix. Les travaux peuvent commencer.

In 2016, the Kering Group (formerly PPR) becomes the full owner. In the aftermath, the Boucheron boutique closes its doors, the facade is covered with a gigantic tree, the in-house workshop moves on Rue de la Paix. Work can begin.

hotel de nocé, boucheron

Dans l’Hôtel de Nocé, à l’époque où la maison Boucheron occupe le premier étage, vers 1900/1910. In the Hotel de Nocé, at the time when Boucheron House occupies the first floor, around 1900/1910. Photo : Boucheron

2- Une restructuration massive / 2- A massive restructuring

La restauration de l’Hôtel de Nocé avait pour but de lui rendre sa configuration la plus originelle possible. Mais cela ne fut pas forcément simple car la plus ancienne description date de 1760 et le bâtiment a déjà été largement modifié. On sait qu’à cette époque il est doté d’une extension abritant plusieurs écuries et d’un grand corps de logis entourant la cour intérieure. Le rez-de-chaussée et l’entresol sont à l’époque utilisés par les cuisines et les dépendances. Le premier étage accueille un grand appartement, une antichambre, deux chambres ou encore la bibliothèque. Le second étage, déjà partiellement « entresolé », présente une configuration similaire.  S’ajoute une contrainte importante, le bâtiment est classé Monument Historique depuis 1930. Il a donc fallu détailler 300 ans d’aménagements successifs pour retrouver les volumes initiaux et comprendre comment ceux-ci avaient été modifiés au fil des siècles. C’est à ce moment qu’entre en scène Michel Goutal et son équipe.

The restoration of the Hotel de Nocé was intended to restore its original configuration. But this was not necessarily simple because the oldest description dates from 1760 and the building has already been largely modified. We know that at that time it has an extension housing several stables and a large main building surrounding the inner courtyard. The ground floor and mezzanine are used at the time by the kitchens and outbuildings. The first floor hosts a large apartment, an antechamber, two bedrooms or the library. The second floor, already with mezzanine, has a similar configuration. Adding a major constraint, the building is listed as a Historic Monument since 1930. It was necessary to detail 300 years of successive developments to find the initial volumes and understand how they had been modified over the centuries. That’s when Michel Goutal and his team enter the scene.

hotel de nocé, boucheron

Se détendre en admirant la colonne Vendôme, c’est désormais possible avec la création de l’Appartement au deuxième étage l’Hôtel de Nocé. Take a bath admiring the Vendôme column, it is now possible with the creation of the Apartment on the second floor the Hotel de Nocé. Photo : Boucheron

Mais avant d’entrer dans l’Hôtel de Nocé, un point sur la façade s’impose. Saviez-vous qu’au titre du PLU (Plan Local d’Urbanisme) les façades de la boutique Boucheron sont classées et à ce titre difficile voir impossible à modifier. Cela signifie donc que si la boutique devait un jour quitter ce lieu, les éléments extérieurs de la maison ne pourraient pas bouger sauf autorisation de l’ABF (Architecte des Bâtiments de France).

But before entering the Hotel de Nocé, a point on the facade is needed. Did you know that under the PLU (local urban masterplan) the facades of the Boucheron boutique are protected and as such difficult or impossible to change. This means that if the shop would one day leave this place, the external elements of the house could not move except authorization of the ABF (Architect of Buildings of France).

A la découverte du Salon Chinois du premier étage de la maison Boucheron. Entierement restauré dans le cadre des travaux du 26, il a désormais retrouvé toute sa splendeur. Discovering the Chinese Salon on the first floor of the Boucheron house. Entirely restored as part of the work of 26, it has now recovered all its splendor. Vidéo : Boucheron

Il est maintenant temps de pénétrer dans les lieux. Essayez désormais de vous imaginez à quoi peut bien ressembler un hôtel particulier transformé en immeuble de rapport après la Révolution Française… Il faut bien avoir en tête qu’à cette époque, l’objectif est de loger du monde. Aussi on cloisonne et on pose des entresols partout où cela est possible. Cela permet de créer des logements extrêmement bas de plafonds mais également des rangements et des remises. Finis les plafonds à 5,20m et bonjour les pièces dont les plus basses sont à peine à 2,10m. De la même manière, l’escalier d’honneur de l’hôtel va se voir largement modifié dans sa partie haute. Il est réduit pour augmenter les surfaces habitables de certains niveaux qu’il dessert. Aussi, l’objectif de la rénovation était assez clair, il fallait s’employer à retrouver l’esprit de la boutique de 1893 tout en retrouvant au maximum les volumes d’origine de la construction. Le plus gros du travail consistant à supprimer les volumes additionnels posés dans les années 1980. Entre le retrait des entresols, des faux-plafonds, des cloisons diverses et variées, c’est presque 200m² qui ont été retirés à la structure.

It is now time to enter in this place. Now try to imagine what a private mansion can look like transformed into a building after the French Revolution … It must be remembered that at that time, the goal is to house people. So we partition and put down mezzanines wherever possible. This creates extremely low ceilings appartment or storage. No more ceilings at 5.20m and say « hello » to rooms whose lowest are barely 2.10m. In the same way, the staircase of the hotel will be largely modified in its high part. It is reduced to increase the living space of certain levels it serves. Also, the purpose of the renovation was clear enough, it was necessary working to find the spirit of the 1893 store while finding at the maximum volumes of origin of the construction. Most of the work was to remove the additional volumes laid in the 1980s. Between the removal of mezzanines, false ceilings, various partitions, it is almost 200m ² that were removed to the structure.

hotel de nocé, boucheron

La bibliothèque du deuxième étage abrite certaines archives de la maison Boucheron. Le papier peint chinois sur la droite a été redécouvert durant la restauration et restauré par l’Atelier Mériguet-Carrère. The library on the second floor houses some archives of the Boucheron House. The Chinese wallpaper on the right was rediscovered during the restoration and restored by Atelier Mériguet-Carrère. Photo : Boucheron

La restauration des lieux a permis de restituer quelques éléments restant de la construction. S’ils sont très peu nombreux, demeuraient intacts quelques encadrements de fenêtres mais également les planchers ainsi que l’escalier d’honneur. En rénovant le 26 Place Vendôme, Boucheron voulait recréer une maison de famille. N’y manquerait que le chat qui ronronne au coin du feu rappelant que durant plusieurs années, Wladimir, le propre chat de Gerard Boucheron fut ici chez lui.

The restoration of this place allowed to restore some remaining elements of the construction. Although they were very few, there were still a few window frames but also the floors and the staircase of honor. By renovating 26 Place Vendôme, Boucheron wanted to recreate a family home. The only thing missing would be the cat purring by the fire, reminding us that for several years, Wladimir, Gerard Boucheron’s own cat was here at home.

hotel de nocé, boucheron

Vue du papier peint chinois du deuxième étage restauré par l’Atelier Mériguet-Carrère. View of the second floor Chinese wallpaper restored by Atelier Mériguet-Carrère. Photo : Boucheron

Cette restructuration a nécessité la présence d’ateliers spécialisés possédant souvent des savoir-faire rares et une expérience importante des chantiers dits « historiques ». Ainsi à titre d’exemple on pourra citer l’Atelier Del Boca pour les plafonds et les plâtres,  l’Atelier Mériguet-Carrère pour la restauration des peintures du salon chinois, l’entreprise familiale Delisle pour les luminaires et les lustres ou encore Béatrice Racine – restauratrice de papiers peints – qui est intervenue pour la restauration des papiers peints chinois du XVIIIe siècle redécouverts dans la bibliothèque de l’appartement.

This restructuring necessitated the presence of specialized workshops, often with rare know-how and significant experience in so-called « historic » sites. For example, the Atelier Del Boca for ceilings and plasters, the Atelier Mériguet-Carrère for the restoration of paintings in the Chinese salon, the family company Delisle for luminaries and chandeliers, and Béatrice Racine – restorer of wallpapers – who intervened for the restoration of the eighteenth century Chinese wallpapers rediscovered in the library of the apartment.

hotel de nocé, boucheron

Les salons du premier étage sont devenus des espaces pour recevoir les clients de la maison. L’un d’eux abride d’ailleurs, désormais, un espace « bridal » pour les futurs mariés. The salons on the first floor have become spaces to receive the customers of the house. One of them is moreover a bridal space for the engaged couples. Photo : Boucheron

A l’arrivée, le résultat est assez impressionnant et les lieux ont retrouvé leur majesté première. Les dorures apportent un éclat incroyable aux différents salons et les boiseries ont retrouvées leurs couleurs naturelles. Enfin, la rénovation a fait entrer la lumière extérieure en supprimant des surfaces inutiles. La boutique et les différents niveaux rayonnent à nouveau, ce qui n’aurait certainement pas déplu à Frédéric Boucheron.

On arrival, the result is quite impressive and places have regained their majesty. The gilding brings an incredible brilliance to the different salons and the woodwork has found their natural colors. Finally, the renovation brought in the external light by removing unnecessary surfaces. The store and the different levels radiate again, which certainly would not have displeased to Frédéric Boucheron.

hotel de nocé, boucheron

Au cœur de la boutique Boucheron, vers 1980. On distingue parfaitement le fameux entresol posé pour scinder la boutique. At the heart of the Boucheron store, around 1980. We distinguish perfectly the famous mezzanine posed to split the shop. Photo : Boucheron

3- Une nuit au cœur de la Place Vendôme / 3- A night in the heart of Place Vendôme

Avec la création de l’Appartement au deuxième étage, la maison Boucheron inaugure une expérience client nouvelle dans le secteur de la joaillerie et propose ainsi à ses meilleurs clients de pouvoir profiter d’un séjour privilégié au sein de la boutique. En partenariat avec le Ritz Paris, c’est ainsi une expérience hôtelière à la fois intime et luxueuse qui est offerte. Si la restauration de ce niveau est particulièrement réussie, la décoration contemporaine voulue par le décorateur Pierre-Yves Rochon se veut douce, subtile mais également audacieuse avec des choix extrêmement pointus : une table par Franck Chartrain, une œuvre de l’artiste plumassière Émilie Moutard-Martin, un canapé de Noé Duchaufour-Lawrence ou encore des papiers peints de la maison Pierre Frey.

With the creation of the second floor apartment, the Boucheron House inaugurates a new customer experience in the jewelry industry and offers its best customers the opportunity to enjoy a privileged stay in the boutique. In partnership with the Ritz Paris, this is an intimate and luxurious hotel experience that is offered. If the restoration of this level is particularly successful, the contemporary decoration wanted by the decorator Pierre-Yves Rochon wants to be sweet, subtle but also bold with extremely sharp choices : a table by Franck Chartrain, a work of the feather artist Émilie Moutard -Martin, a Noah Duchaufour-Lawrence sofa or the Pierre Frey wallpapers.

hotel de nocé, boucheron

Une nuit dans l’Appartement Boucheron. One night in the Boucheron Appartement. Photo : Boucheron

Tout ici rappelle que le luxe est surtout un fragile mélange entre rareté et savoir-faire. Mais surtout qu’il peut être beau sans être tapageur, qu’il peut être inspirants sans en faire trop. Ici l’équation, maitrisée, fonctionne idéalement. Aussi, nous espérons que vous aurez la chance de découvrir ce lieux car il mérite vraiment de s’y attarder. Aussi guettez les Journées du Patrimoine, peut-être l’Hôtel de Nocé y figurera et surtout, osez pousser les portes du 26 place Vendôme car la nouvelle boutique est un lieu à connaitre, désormais, absolument !

Everything here reminds us that luxury is above all a fragile mixture of rarity and know-how. But above all it can be beautiful without being noisy, that it can be inspiring without doing too much. Here the equation, mastered, works ideally. Also, we hope you will have the chance to discover this place because it really deserves to linger. Also watch the Heritage Days, perhaps the Hotel de Nocé will appear and especially, dare to push the doors of the 26 place Vendôme store because the new shop is a place to know, now, absolutely !

À bientôt !

See you soon !

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.