De l’humour en joaillerie : Suzanne Syz

Chers lecteurs francophones, vous trouverez ci-dessous, la traduction de mon article « Material pleasures : Suzanne Syz », publié originellement le site Jewelry Connoiseur. La version américaine est accessible via ce lien.

Dear English readers, this story was originally published under the title « Material pleasures : Suzanne Syz » on the Jewelry Connoisseur blog. This translation is mine. You can read the original article through this link.

*****

suzanne syz

Suzanne Syz

La designer basée à Genève mélange des pierres précieuses traditionnelles avec des matériaux non conventionnels pour créer des pièces aussi étonnantes qu’uniques. Rencontre avec la reine de la joaillerie pop-art !

Son humour et sa manière ludiques de concevoir les bijoux ont valu à Suzanne Syz un statut particulier dans l’industrie de la bijouterie. Par exemple : un bracelet représentant une botte d’asperges a été vendu 20 minutes après sa publication sur son compte Instagram. C’est le genre de buzz que suscite la créatrice basée à Genève, en Suisse, avec ses créations recherchées à l’international. Elle opte généralement pour des matériaux inhabituels, tels que l’aluminium coloré, le titane et la céramique. Ces matières qui figurent dans des designs qui s’inspirent autant de la culture urbaine que de l’art contemporain font souvent référence à la collection d’art qu’elle constitue avec son mari et dont une partie est visible à Genève dans le hall de la Syz Bank.

suzanne syz

Bague Chesterfield en or jaune et aluminium sertie d’une rubellite cabochon de 44,78 carats et de diamants brun clair. Photo : Suzanne Syz

1- Quelle est le thème de votre dernière collection ?

Je ne travaille pas sur les collections à proprement parler. Comme je produis un très petit nombre de pièces par an (environ 50 à 60), je les travaille pièce par pièce, c’est pourquoi il n’y a pas toujours de thème. Je suis très éclectique dans mes inspirations, et les dernières pièces présentées au Ritz représentent une variété de ce que j’ai créé ces dernières semaines pour la semaine de la mode de janvier.

2- Avec quels matériaux et quelles pierres précieuses êtes-vous actuellement la plus heureuse de travailler?

Cela fait déjà quatre ans que je dompte l’aluminium et au moins 10 ans que je joue avec le titane. J’adore ces deux matières car elles sont toutes les deux très légères et nous pouvons les réaliser dans de nombreuses couleurs différentes. J’ai toujours aimé les couleurs et ces matières me permettent de créer des pièces joyeuses et colorées. Je peux également travailler sur des pièces de grande taille car ce sont deux matériaux légers et confortables.

suzanne syz

Boucles d’oreilles Caribbean Summer en or blanc et titane serties de 34,54 carats d’aigues-marines et de diamants. Photo : Suzanne Syz

3- Comment êtes-vous devenue créatrice de bijoux ?

À l’époque – il y a près de 20 ans – je ne trouvais aucun bijou qui me parlait vraiment. Je suis une personne joyeuse et je voulais de la fantaisie dans mes bijoux. J’ai donc commencé par concevoir des pièces pour moi-même, puis des amis ont commencé à me demander où je les avais trouvées. Une fois qu’ils ont découvert que c’était mes propres créations, ils en ont commandé, et j’étais là, en train de commencer une nouvelle aventure dans ma vie en combinant mes passions pour les bijoux et l’art.

4- Comment votre style a-t-il évolué ?

Mon inspiration est toujours venue des mêmes domaines – art, nature et abstraction – mais les nouvelles techniques et matériaux m’ont permis de produire des idées que je ne pouvais pas réaliser par le passé. Surtout avec du titane et de l’aluminium.

5- De quelle création êtes-vous la plus fiere ?

Il n’y a pas une pièce en particulier. Mais je dois dire que j’étais très fière et touchée que le Musée des Arts Décoratifs de Paris ait acquis une pièce en novembre dernier pour sa collection permanente (mes boucles d’oreilles Shop Till You Drop). Je suis très honorée de cette reconnaissance.

suzanne syz

Boucles d’oreilles Shop Till You Drop en titane, émail et or serties de tourmalines vertes et de diamants. Photo : Suzanne Syz

6- Qui sont vos muses ?

Toutes les femmes que je connais. Mes clients, mes copines, ma mère. J’ai eu la chance de rencontrer de merveilleuses femmes du monde entier qui portent magnifiquement mes bijoux !

7- Comment voyez-vous l’avenir de la haute joaillerie ?

C’est une question délicate. Je pense que le marché est plein de marques, la plupart d’entre elles font toutes le même genre de choses, mais certains designers très talentueux ont émergé au cours des 10 dernières années et je pense que le marché sélectionnera les bonnes.

suzanne syz

Boucles d’oreilles Seebreeze en or rose et titane serties de diamants

8- Quel est votre bijou préféré ?

Une très grande bague que j’appelle ma « piscine » ou « Ice Queen » avec une tourmaline Paraiba de 78,83 carats, sertie dans du cristal de roche avec des diamants semi-bruts. J’ai fait cette bague pour un grand anniversaire. Elle est très sympa et un peu extravagante, comme je peux parfois l’être.

suzanne syz

Bague Ice Queen en cristal de roche et or blanc sertie d’une tourmaline Paraiba de 78,83 carats, de diamants semi-bruts et de diamants sertis coté table. Photo : Syzanne Syz

À bientôt !

See you son !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.