Humour et joaillerie : quand la légèreté reprend ses droits

Depuis que Suzanne Syz a déserté le monde de la joaillerie, les amateurs de bijoux décalés et à histoires pleurent. Mais c’était sans compter sur la maison Van Cleef & Arpels qui a su penser et réaliser une exposition dédiée à l’humour dans la joaillerie. Alors, il est vrai que de prime abord, associer cette grande maison de joaillerie parisienne et l’humour n’est pas évident tant la marque est plutôt connue pour ses adorables fées, ses délicates danseuses et ses parures gourmandes et opulentes. Lancée durant le confinement, l’exposition a été obligée de fermer ses portes pour mieux les rouvrir il y a quelques semaines. J’ai profité de ma venue à Paris pour la semaine de mode pour aller la visiter et je n’ai pas regretté ce rajout à un emploi du temps très très chargé. Je me suis retrouvée à rire devant les vitrines de la galerie du patrimoine de la boutique de la place Vendôme. Alors que je m’apprête à m’évader pour l’été, voila une idée de balade pour les parisiens de cœur comme de passage. Car vous avez jusqu’au 31 aout pour aller la découvrir. Visite. Et bel été à vous tous et toutes !

Since Suzanne Syz deserted the world of jewelry, lovers of offbeat jewelry and stories have been crying. But that was without counting on the Van Cleef & Arpels house, which knew how to think up and create an exhibition dedicated to humor in jewelry. So, it is true that at first glance, associating this great Parisian jewelry house and humor is not easy as the brand is rather known for its adorable fairies, its delicate dancers and its gourmet and opulent adornments. Launched during lock-down, the exhibition was forced to close its doors to better reopen them a few weeks ago. I took advantage of my coming to Paris for fashion week to go visit it and I did not regret this addition to a very busy schedule. I found myself laughing in front of the windows of the heritage gallery of the place Vendôme boutique. As I get ready to get away for the summer, here is an idea for a walk for Parisians at heart and passing through. Because you have until August 31 to go discover it. Visit. And a wonderful summer to you all!

Dessin représentant un pendentif « lion en cage », vers 1960. Archives Van Cleef & Arpels. Drawing of a « lion in a cage » pendant, circa 1960. Van Cleef & Arpels Archives

Dans l’époque actuelle, où le manque d’humour est criant et le politiquement correct souverain, la maison fait le choix de se plonger dans ses archives afin de montrer comment elle a su, au grès des décennies, jouer sur les mots, les situations afin de d’utiliser l’humour comme un vecteur de communication, réinventant son message en temps de paix comme en période de crise. Avec talent. Ici, illustrateurs, dessinateurs, joailliers ont su réinterpréter attitudes cocasses, figures et motifs enfantins, faisant naitre l’esquisse d’un sourire sur les visages des clients. C’est ainsi que dès 1916 on trouve dans les vitrines de la maison autant des symboles d’une époque que des sujets intemporels. Citons ce dessin d’un arlequin facétieux (vers 1930), celui d’un marin à l’accordéon ou ce clip figuratif d’un soldat avec une infirmière, tout deux datant des années 40. La fin de la Prohibition donnera lieu à des bracelets dont les charm’s permettent de reproduire des cocktails célèbres. Passée la Libération, il faut reconnaitre aux années 50 puis aux suivantes une liberté de ton, une joie ambiante marquée autant par des événements politiques importants que par des avancées nécessaires à notre société.

In the current era, where the lack of humor is crying and political correctness is sovereign, the house has chosen to delve into its archives in order to show how it has been able, over the decades, to play with words, situations in order to use humor as a vector of communication, reinventing its message in times of peace as in times of crisis. With talent. Here, illustrators, designers, jewelers have been able to reinterpret funny attitudes, figures and childish motifs, giving rise to the outline of a smile on the faces of customers. This is how, from the 1930s, we find in the windows of the house as much symbols of an era as timeless subjects. Let us quote this drawing of a facetious harlequin (around 1930), that of a sailor with the accordion or this figurative clip of a soldier with a nurse, both dating from the 40s. Prohibition, then its end, will give rise to bracelets whose charms allow you to reproduce famous cocktails. After the Liberation, we must recognize in the 1950s and then in the following years a freedom of tone, an ambient joy marked as much by important political events as by the advances necessary for our society.

Pancarte-produit d’un clip Infirmière et Soldat, 1940. Archives Van Cleef & Arpels. Nurse and Soldier product sign, 1940. Van Cleef & Arpels Archives

Bracelet dont les charm’s permettent de reproduire un Martini, vers 1930. Bracelet with charms reproducing a Martini, circa 1930. Photo: Christie’s

Viendront ensuite les petits animaux qui contribueront aux succès de la marque. Cette ménagerie désirable se compose de lions ébouriffés, de chats mutins, de souris ou encore de canards en goguette. Sertis de diamants, de rubis, d’émeraudes, ces adorables petites broches rencontrent un succès incroyables autant en Europe qu’outre-Atlantique. Il suffit d’ailleurs d’ouvrir les catalogues des maisons de ventes aux enchères pour découvrir ces bijoux qui atteignent aujourd’hui des prix parfois records donnant raison à la publicité de 1969 qui vante la boutique parisienne « où vous découvrirez des bijoux pleins de gaieté et de fantaisie, faciles à acheter, faciles à porter, et des cadeaux spirituels tels que vous aimez les faire… » On retrouve dans ces pièces l’esprit des cartoons américains connus dans le monde entier. Au-delà des bêtes à poils, Van Cleef & Arpels ne s’interdit rien. En témoigne ce pirate émaillé, cet épouvantail sertis de pierres colorées ou encore ces clips Cowboy. Et parlons donc ce briquet Paradoxe, en or jaune, qui dévoile en son sein de vraies allumettes pour parer à une panne de carburant.

Then will come the small animals that will contribute to the success of the brand. This desirable menagerie is made up of disheveled lions, mutinous cats, mice and ducks on a spree. Set with diamonds, rubies, emeralds, these adorable little brooches are incredibly successful in Europe and across the Atlantic. It suffices, moreover, to open the catalogs of auction houses to discover these jewels which today reach sometimes record prices giving reason to the advertisement of 1969 which praise the Parisian boutique « where you will discover jewels full of gaiety. and fancy, easy to buy, easy to wear, and spiritual gifts as you like them … « These pieces contain the spirit of American cartoons known the world over. Beyond that, furry beasts, Van Cleef & Arpels does not forbid anything. Evidenced by this enamelled pirate, this scarecrow set with colored stones or even these Cowboy clips. And let’s talk about this Paradox lighter, in yellow gold, which reveals real matches within it to ward off fuel starvation.

Clip Pirate, 1967. Or jaune, émail. Collection Van Cleef & Arpels. Pirate clip, 1967. Yellow gold, enamel. Van Cleef & Arpels collection.

Briquet Paradoxe en or jaune. Celui-ci contient de vraies allumettes et un grattoir. A l’époque, il était vendu grâce à une réclame disant « Fonctionne même en cas de panne d’essence ». Archives Van Cleef & Arpels. Paradoxe lighter in yellow gold. This one contains real matches and a scraper. At the time, it was sold thanks to an ad saying « Works even when gas runs out ». Van Cleef & Arpels Archives.

L’exposition vous accueille jusqu’au 31 aout 2021. Ne la manquez pas car elle donne à voir une autre façon de vivre la joaillerie. Certes, il est question d’humour mais aussi de cette légèreté dont l’époque ne fait pas preuve. Alors pour la retrouver, poussez les portes du 20 place Vendôme et laissez-vous charmer par ces petits sujets qui racontent plus que vous ne le pensez les époques auxquelles ils ont été fabriqués.

The exhibition welcomes you until August 31, 2021. Do not miss it because it shows another way of experiencing jewelry. Of course, it is a question of humor but also of that lightness that the time did not demonstrate. So to find it, open the doors of 20 place Vendôme and let yourself be charmed by these little subjects which tell more than you think of the times in which they were made.

A bientôt

See you soon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.