Une fabuleuse collection privée chez Art Research Paris Auction

Le 10 février prochain, la toute nouvelle maison de ventes aux enchères Art Research Paris proposera une vente dédiée aux designers joailliers. Une vente comme j’en ai rarement vu. Forte de 205 lots, cette vacation est une véritable plongée dans la joaillerie contemporaine comme on en fait peu. A la fois bijoutiers, joailliers, visionnaires, les signatures de ce catalogue sont toutes exceptionnelles à plus d’un titre. Plus important encore, il s’agit là d’une collection privée époustouflante. Le mot est faible tant j’ai été subjuguée lors de la découverte des pièces. Déballés devant moi s’exposaient ainsi et sans complexes des bijoux signés Jean et Thierry Vendôme, Gilbert Albert, Wolfers, Fernand Demaret ou encore Diana Carmichael. Et je ne vous parle pas des montres… Cadrans en pierres ornementales parfaites : malachite, œil de tigre, opale… Trop ou pas assez, impossible de trouver les bons mots pour décrire l’accumulation des pièces. Ou si, un. « Liberté », car tous les bijoux présents dans ce catalogue célèbrent la liberté créative, l’imagination poétique et la confiance totale envers ses joailliers de celle qui les acquis, portés et aimés.

On February 10, the brand new auction house Art Research Paris will offer a sale dedicated to jewelry designers. A sale like I have rarely seen. With 205 lots, this sale is a real dive into contemporary jewelry as few do. At the same time jewelers and visionaries, the signatures of this catalog are all exceptional in more ways than one. More importantly, this is a stunning private collection. The word is weak as I was subjugated when discovering the pieces. Unpacked in front of me, jewels by Jean and Thierry Vendome, Gilbert Albert, Wolfers, Fernand Demaret and even Diana Carmichael were exposed in this way and without complexes. And I’m not talking about watches… Dials in perfect ornamental stones: malachite, tiger’s eye, opal… Too much or not enough, impossible to find the right words to describe the accumulation of pieces. Or yes, one. « Freedom », because all the jewels present in this catalog celebrate the creative freedom, the poetic imagination and the total confidence towards her jewelers of the one who acquires, wears and loves them.

Alors je vous propose de découvrir quelques lots de la vente, la sélection fut rude, mais le catalogue vous attend sur le site de la maison ARP Auction Paris. Et si vous le pouvez, ne manquez pas la vente. Elle sera, je l’espère, à la hauteur des pièces proposées. Et quelle collection !

So I invite you to discover a few lots from the sale, the selection was tough, but the catalog is waiting for you on the ARP Auction Paris website. And if you can, don’t miss the sale. It will, I hope, live up to the pieces !

La catalogue est riche de 31 pièces signées de Jean ou de Thierry Vendome. Impossible donc de choisir une pièce en particulier tant elles sont toutes superbes. Cinq pièces, un peu au hasard donc, mais c’était éblouissant de les manipuler lors de la découverte de la vente. Dans le diaporama, les lots 3, 74, 75, 76 et 80. Certaines pièces avaient été présentées à l’occasion de l’exposition à la Galerie de Minéralogie de Paris en 1998. Né en 1930 et décédé en 2017, Jean Vendome laisse derrière lui une œuvre incomparable dans l’univers de la joaillerie contemporaine française. Cet ensemble reflète toute la diversité de son travail, son amour pour les pierres brutes, sa passion pour la matière. Mais surtout, c’était un joaillier, un technicien, qui connaissant parfaitement son métier, qui savait quand faire appel à des savoir-faire qu’il n’avait pas. C’était un artisan, avec un métier dans les mains, et une créativité débordante nourrie par ses propres recherches et sa curiosité pour le monde et la nature.

The catalog is rich with 31 pieces signed by Jean or Thierry Vendome. It is therefore impossible to choose a particular piece as they are all superb. Five pieces, a bit random then, but it was dazzling to handle them when discovering the sale. In the slideshow, lots 3, 74, 75, 76 and 80. Some pieces had been presented on the occasion of the exhibition at the Galerie de Minéralogie de Paris in 1998. Born in 1930 and died in 2017, Jean Vendome leaves behind him an incomparable work in the world of contemporary French jewelry. This set reflects all the diversity of his work, his love for rough stones, his passion for the material. But above all, he was a jeweler, a technician, who knew perfectly his job, who knew when to call on skills he did not have. He was a craftsman, with a craft in his hands, and an overflowing creativity nourished by his own research and his curiosity for the world and the nature.

Fernand Demaret était le pionnier de la joaillerie contemporaine belge. Si son style est très différent de Jean Vendome, il n’en demeure pas moins une signature incontournable du mouvement moderniste et contemporain. Le catalogue compte 31 pièces du créateurs, j’ai choisi de vous présenter les lots 5, 22, 27, 32 et 34. Né en 1924 à Namur, son père est bijoutier-joaillier et son grand-père est horloger. Son ambition était de base relativement simple, apprendre le métier de son grand-père et reprendre la clientèle de celui-ci en y ajoutant un peu de bijouterie. Mais une rencontre de 1954 va rebattre les cartes de son destin. Un jour de 1954, il rencontre Mme Liliane Nathalie Mosselmans qui va devenir son épouse. Avec son ami André Lamy, orfèvre, il initie l’Atelier Demaret dès 1961 où se côtoieront des signatures importantes de la joaillerie contemporaine belge. On croisera régulièrement dans l’atelier Claude Wesel par exemple. Son premier magasin en nom propre se situera rue du Bailli puis il déménagera sur l’Avenue Louise, une des plus belles de la ville. Reconnu comme l’un des chefs de file de la création contemporaine belge, il laisse une marque indélébile dans l’histoire de la bijouterie joaillerie. Son univers, bien à lui, reconnaissable entre mille est définitivement devenu inoubliable. Ses circuits électriques et ses vaisseaux spatiaux sont autant d’élément qui caractérise sont style futuriste. Ne me demandez pas pourquoi, mais à chaque fois que je vois ses pièces, je pense à ce dessin animé qui a marqué mon enfance: les mondes engloutis.

Fernand Demaret was the pioneer of contemporary Belgian jewelry. If his style is very different from Jean Vendome, he is nonetheless an essential signature of the modernist and contemporary movement. The catalog has 31 designer pieces, I have chosen to present you with lots 5, 22, 27, 32 and 34. Born in 1924 in Namur, his father was a jeweler and his grandfather was a watchmaker. His basic ambition was relatively simple, to learn his grandfather’s trade and take over his clientele by adding a bit of jewelery to it. But a meeting in 1954 will reshuffle the cards of his destiny. One day in 1954, he met Mrs. Liliane Nathalie Mosselmans who was to become his wife. With his friend André Lamy, goldsmith, he initiated the Atelier Demaret in 1961 where important signatures of contemporary Belgian jewelery rubbed shoulders. Claude Wesel will be often in the studio, for example. His first store in his own name will be on rue du Bailli then he will move to Avenue Louise, one of the most beautiful in the city. Recognized as one of the leaders of contemporary Belgian creation, he left an indelible mark on the history of jewelry. His universe, recognizable among a thousand, has definitely become unforgettable. Its electrical circuits and its spaceships are all elements that characterize its futuristic style. Don’t ask me why, but every time I see his jewels, I think of this cartoon that marked my childhood: Spartakus and the Sun Beneath the Sea.

Parmi les créateurs phares de cette vente, on retrouve également Gilbert Albert, le joaillier contemporain suisse par excellence. 21 pièces avec sa signature font parties de cette fabuleuse collection privée. Pour illustrer mon propos, les lots 4, 16, 40, 41 et 51. Quand j’ai démarré dans ce métier il y a plus de 20 ans, j’étais – et je suis toujours – une inconditionnelle de son travail donc j’admirais chacune des pièces que je les voyais apparaitre dans la presse. Alors pouvoir manipuler autant de bijoux de ce monstre sacré de la joaillerie fut un moment assez fabuleux. Gilbert Albert apparait peu dans les ventes aux enchères, et ses créations sont recherchées. Son travail est plus proche d’un Jean Vendome par le volume des pièces et par les matières même si le créateur était un amoureux des matières issues du règne végétal et du règne animal. L’ambre, le corail, l’écaille de tortue, les dents de requin tigre, les noix de muscades, la carapace de tatou, les piquants d’oursins crayons… La liste est sans fin. Et ses pièces nécessitent souvent un certificat CITES en raison des matières rares et précieuses qui les habillent. Rentré en 1955 comme dessinateur chez Patek Philippe, il en deviendra chef d’atelier. L’homme est diplômé de l’École des Arts Industriels de Genève et des beaux-arts de cette même ville. Dès les années 60, il s’affranchit et ouvre sa première boutique. Le succès le suivra jusqu’au bout. Son travail est unique comme la majorité de ses pièces. Il est incontournable dans la joaillerie contemporaine internationale. Beaucoup essayent de l’imiter sans y arriver.

Among the leading designers of this sale, we also find Gilbert Albert, the Swiss contemporary jeweler par excellence. 21 pieces with his signature are part of this fabulous private collection. To illustrate my point, lots 4, 16, 40, 41 and 51. When I started in this business more than 20 years ago, I was – and still am – a fan of his work so I admired each of the pieces as I saw them appear in the press. So being able to handle so many jewels from this sacred jewelry monster was quite a fabulous moment. Gilbert Albert rarely appears in auctions, and his creations are sought after. His work is closer to Jean Vendome by the volume of the pieces and by the materials even if the creator was a lover of materials from the vegetable and the animal kingdom. Amber, coral, tortoiseshell, tiger shark teeth, nutmeg, armadillo shell, pencil urchin quills… The list is endless. And its pieces often require a CITES certificate because of the rare and precious materials that adorn them. Back in 1955 as a draftsman at Patek Philippe, he became workshop manager. The man is a graduate of the School of Industrial Arts in Geneva and of fine arts in the same city. In the 1960s, he freed himself and opened his first shop. Success will follow him to the end. His work is unique like the majority of his pieces. He is essential in international contemporary jewelry. Many try to imitate it without succeeding.

Le reste du catalogue est composé de signatures parfois plus confidentielles mais tout aussi exitantes. Ce qui étonne dans cette collection, c’est l’ecclectisme de la collectioneuse et c’est bien ce qui rend cet ensemble parfaitement exceptionnel. Vous croiserez des pièces signées de Wolfers, de Landuyt, de Chopard, de Tiffany & Co, de Fred, de Zolotas… Coup de coeur plus particulier pour le lot 143, un bracelet en ébéne et or signé de Cléto Munari. Choisir n’est pas vraiment possible. Un tel ensemble serait parfait dans un musée. Les pièces seront dispersées le 10 février prochain au 174 rue du faubourg St-Honoré. Mais vous pouvez profitez de quelques jours pour aller les voir. C’est necessaire. Aucun amoureux du bijoux ne peut manquer un tel phénomène. Chapeau ARP Paris, avec ce premier catalogue, vous vendez du rêve!

The rest of the catalog is made up of signatures that are sometimes more confidential but just as exciting. What surprises in this collection is the eclecticism of the collector and this is what makes this set perfectly exceptional. You will come across pieces signed by Wolfers, Landuyt, Chopard, Tiffany & Co, Fred, Zolotas… A particular favorite is lot 143, an ebony and gold bracelet signed by Cléto Munari. Choosing is not really possible. Such a set would be perfect in a museum. The pieces will be dispersed on February 10 at 174 rue du faubourg St-Honoré. But you can take advantage of a few days to go see them. It’s necessary. No jewelry lover can miss such a phenomenon. Hats off to ARP Paris, with this first catalogue, you are selling us dreams. And what a dream!

A bientôt !

See you soon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.