#Carrière 6 – Caroline Tran-Vinh, négociante en jade

Cela faisait un moment que je n’avais pas eu le temps de vous proposer une rencontre avec un professionnel du secteur de la joaillerie. Je vous emmène donc à la rencontre de Caroline dont le métier est le commerce du jade. Bonne lecture !

Too much work and less time… A long time ago since the last interview with somebody working into the jewelry industry. I invite you to meet caroline who is a jade specialist. Enjoy !

le_gemmologue

1- Pouvez-vous vous présenter rapidement ? Would you give yourself a short introduction ?

Je m’appelle Caroline et je suis née en 1959. Gemmologue FGA, j’ai monté il y a quelques années ma société avec un site internet associé www.eurojade.fr consacré au jade sous toutes ses formes. Je participe également à des salons en France et à l’étranger.

My name is Caroline and I was born in 1959. I am a qualified gemmologist and FGA. I set up my company a few years ago with its associated website www.eurojade.fr dedicated to all kinds of jade. I also exhibit at gem shows in France and abroad.

2- Quel métier vouliez-vous faire étant petite ? What did you want to do when you were young ?

Beaucoup de personnes de ma génération étudiant en filière scientifique étaient orientées vers les carrières médicales mais j’aimais toutes les matières et particulièrement la littérature et les langues vivantes. J’étais très jeune et n’avais en fait pas d’idée précise : j’ai successivement pensé être professeur d’anglais ou d’éducation physique, médecin… je n’avais à cette époque jamais entendu parler de gemmologie de toute façon !

Most young people of my generation studying science at school were oriented towards medical careers but I liked all the subjects. I was very young and did not have any clear plan: I successively thought of teaching English or physical training – or becoming a medical doctor. I had never heard of gemmology anyway!

3- Et finalement, quel est votre métier actuel ? And now what is your present occupation ?

Je suis gemmologue spécialisée en jade.

I am a gemmologist, specialised in jade.

4- À quel moment avez-vous eu envie de travailler dans le secteur de la joaillerie et des gemmes ? When did you first want to work in the gem and jewellery business ?

J’ai évolué dans le secteur financier pendant la première partie de ma carrière, un milieu très éloigné des gemmes et des minéraux. C’est à l’occasion d’une reconversion professionnelle que j’ai décidé de m’orienter vers la gemmologie, sur le tard puisque j’avais presque la cinquantaine !

My first career was in the financial sector, far removed from the gem and mineral world. A career change resulted in me turning to gemmology; certainly this was late in the day as I was nearly 50 by then !

5- Quel est votre parcours d’études initial ? What was your initial training?

J’ai passé un bac scientifique complété par des études universitaires de sciences économiques, un troisième cycle de commerce international et un diplôme de juriste en droit européen des affaires.

After school, I went on to university and obtained my degree in economics and social sciences. I then furthered my education with post-graduate studies, obtaining a diploma in international business and also a jurist diploma in European law.

6- Et quel parcours spécifiquement lié à la joaillerie et à la gemmologie avez-vous suivi ? Which specific qualifications in jewellery and gemmology do you have ?

J’ai suivi les cours de la Gem-A (Gemmological Association of Great-Britain). J’ai reçu mon diplôme à Londres, je crois que j’étais plus fière que pour tous les diplômes que j’avais obtenus dans ma jeunesse ! Je suis membre des associations de gemmologie française, anglaise et écossaise.

I studied at the Gem-A (Gemmological Association of Great Britain). When I received my diploma in London, I think that I was prouder than for the whole diplomas obtained in my youth! I am now a Fellow of the Gemmological Association of Great Britain (FGA) and a member of the French and Scottish Gemmological Associations also.

7- Avez-vous de la famille dans ce métier ? Do you have family in the business ?

Absolument personne !

Absolutely nobody !

8- Pourquoi le jade ? Why jade ?

Je n’avais qu’une idée très vague du jade comme la majorité d’entre nous et croyais toutes les idées fausses qui circulaient à son sujet. Mais curieusement, j’avais toujours été attirée par le mot « jade » et par la pierre. D’aucuns disent que c’est à cause de mes origines (vietnamienne du côté de mon père) mais je n’y crois guère, n’ayant pas de culture asiatique. En fait, il y a quelques années de cela, j’étais encore étudiante en gemmologie et j’étais en vacances au Canada, quand j’ai repéré une petite baraque sur le bord de la route avec quelques blocs de pierre autour. Je me suis arrêtée et suis véritablement « tombée en amour » avec ces blocs de brut qui étaient du jade néphrite de Colombie-Britannique. J’ai acheté un livre vendu sur place intitulé « Jade Fever » de Stan Leaming, et j’ai toujours pensé que c’était cet arrêt providentiel au bord de la route qui avait décidé de ma nouvelle vie professionnelle… ce que je n’aurais jamais imaginé !

Like most of us I had only a vague idea of what jade is and believed all the false rumours about it. But, curiously, I have always been attracted by both the word ‘jade’ and by the stones themselves. Some say that it is because of my origins (Vietnamese on my father’s side) but I hardly believe it, as I have no Asian cultural background. In fact, a few years ago, I was still a gemmology student when I was on holiday in Canada and I saw a shack on the side of the road with a few blocks of stone around it. I stopped and literally fell in love with these blocks which were nephrite jade from British Columbia. There and then I bought a book called “Jade Fever” by Stan Leaming. I believe that this providential stop on a Canadian road caused me to choose my new professional specialisation… which I would never otherwise have imagined !

9- Qu’est ce qui vous plaît avec cette pierre ? What do you like about this stone ?

Le jade est une pierre à part dans l’univers des gemmes. D’abord parce que le jade fait référence à la jadéite et à la néphrite, qui sont de compositions différentes. C’est la raison pour laquelle je parle toujours de jade jadéite et de jade néphrite, afin d’éviter les confusions. Ensuite parce que son symbolisme est très fort dans des civilisations très diverses : Asie, Amérique latine, Nouvelle-Zélande… C’est une pierre qui est belle – en tout cas pour moi ! – aussi bien taillée qu’en brut et qui a des couleurs qui vont du blanc translucide au noir en passant par le jaune et le rouge. Le jade n’est pas toujours vert, vous savez ! Et si c’est la pierre la plus méconnue au monde, c’est aussi la plus imitée.

‘Jade’ is set apart in the gem world. Firstly, ‘jade’ can refer to either of the different minerals, jadeite and nephrite. This is why it is precise either to say jadeite jade or nephrite jade, in order to avoid confusion. Secondly, because jade has a very strong symbolism in diverse civilisations found in Asia, Latin America, New Zealand, etc. Jades are stones that, when well carved and polished, are so beautiful – at least for me. They may show so many different colours, from translucent white to black, including yellow and red. Jade is not always green, you know! But this most mysterious stone in the world is also, possibly, the most imitated.

10- Être à son compte est une aventure, vous nous racontez comment s’organise une journée/semaine « type » ? Being your own employer is an adventure, tell us how a ‘typical’ day/week is organised ?

C’est très varié. Comme je suis seule, je m’occupe de tout comme tout chef d’une petite entreprise. La gestion de mon site marchand, l’approvisionnement en produits de qualité auprès d’un réseau de fournisseurs que j’ai qualifié lors de mes voyages. Je passe aussi beaucoup de temps à rédiger des articles sur le jade (dans les musées ou les lieux que je visite) que je mets en ligne afin d’informer au mieux mes lecteurs. Et grâce à internet, je reste en contact avec mes clients et les internautes pendant mes déplacements. Bien que je vende principalement sur la toile, j’essaie aussi de rencontrer le plus possible mes clients. C’est extrêmement prenant mais passionnant.

It is very varied. I work alone, so I have to take care of everything like every small enterprise entrepreneur. Management of my website and e-shop, arranging for the supply of quality goods from a net of suppliers I know personally and visit frequently during my travels. I spend a lot of time writing articles about jade I have seen in museums or locations I have visited. These articles I put on line in order to better inform my readers. Thanks to the internet, I stay in touch with my clients and ‘net friends’ during my trips. Though I sell mostly through the internet, I also try to meet as many clients as possible, face-to-face. It is time-consuming but fascinating also.

11- Vous faites aussi des salons, cela se passe comment ? You also do shows. How does this work out?

Je fais peu de salons, et je le regrette car c’est une occasion pour les visiteurs de découvrir le « vrai » jade, naturel, non traité et ses variétés, qu’ils voient en fait en très peu. Il m’arrive d’ailleurs de donner des conférences sur le jade dans le cadre de ces salons. Mais j’ai réduit ma participation car quelques organisateurs mélangent les exposants honnêtes avec d’autres vendant des imitations ou des jades traités sans le divulguer, ce qui est contraire à la loi (mise au point sur les traitements des gemmes, nda). Le marché du jade est constitué à 90 %, d’imitations et de jades traités, et il est de ce fait nécessaire que les visiteurs soient clairement informés de ce qu’ils achètent, ce qui n’est pas le cas actuellement. On peut d’ailleurs étendre cette situation à l’ensemble des pierres avec une invasion de produits douteux qui pollue le marché et décrédibilise ceux qui veulent faire leur travail correctement. Sur internet, les imitations et les produits traités sont tout aussi présents, mais mon site a une image forte qui me permet de me démarquer par rapport aux arnaqueurs de la toile. J’essaie de donner le plus d’explications possibles. De plus, je certifie tout ce que je propose, ce qui signifie que je m’engage juridiquement, ce qu’à ma connaissance personne d’autre ne fait, en tout cas dans le domaine qui est le mien.

I now do few shows. I miss them, because they are the opportunities to show many visitors real, natural and untreated jade in its several varieties, which they may rarely see. I also give seminars during these shows also. However, I have reduced the number of shows I support because some organizers don’t mind mixing honest professionals with people who sell only dyed jade and fakes and without obeying the law which requires disclosure of all treatments and imitations to the public. 90 % of the jade market is made of treated and fake jade, it is therefore necessary that visitors are clearly informed of what they are buying, which is not always the case presently. That said, this problem of ‘dishonest trading’ can be found across the gem market in general, to the detriment of honest dealers. Simulants and treated products are at present sold on the web as at shows, but my website has a strong image which allows me, I hope, to differentiate what I show from the ‘scam sellers’. I always try to give as full an explanation as I can. Besides, I certify all the jade which is available on my website. It means that I legally engage myself ; as far as I know, I am the only one to do this, at least in the area of my speciality.

12- Quelles sont les questions des clients qui reviennent le plus souvent ? What are the most usual questions from clients?

La question la plus courante, que ce soit des professionnels comme des particuliers est : comment fait-on pour voir la différence entre du « vrai » jade et du faux ? A cela, je réponds qu’il n’y a pas de « truc » pour savoir à coup sûr si le jade est véritable, s’il est traité ou s’il est imité. Dans un monde où tout va très vite, la connaissance du jade demande du temps et beaucoup de travail. Seule l’expérience acquise et des bases solides permettent d’avoir un jugement sûr. Il faut avoir vu des milliers de pierres et de roches. Je m’intéresse beaucoup au brut et cet aspect dépasse la gemmologie pour concerner la minéralogie et la géologie : c’est indispensable pour appréhender le jade dans son ensemble et dans toute sa complexité. J’ai un regret : ne pas avoir commencé plus jeune car une vie n’est pas suffisante pour connaître le jade !

The most frequent question, from professionals or customers, is how one can recognize ‘real’ jade from its imitations. My answer is that there is no ‘trick’ to be 100 % sure whether jade is natural, treated or simulated. In an always faster-moving world, knowledge of jade needs time and a lot of work. Only hard-earned experience and a solid knowledge base are grounds for sure determinations. I have seen thousands of stones and rocks. I like rough very much although this aspect goes beyond gemmology and concerns mineralogy and geology: it is necessary to understand jade in its whole complexity. I have one regret: to have started so late, because a whole life is not enough !

13- Je suppose que vous partez à l’étranger pour vos achats. Dans quels pays plus précisément ? Comment cela se passe sur place ? I guess that you travel abroad for your purchases. In which countries do you travel most ? How are things going there?

J’adore voyager pour aller à la rencontre de mes fournisseurs, mais aussi pour visiter des mines, si cela est possible, ou des ateliers de taille de jade, pour échanger avec les gens qui participent à toute la chaîne de production. Je suis aussi une grande amatrice de musées et partout où je vais j’essaie d’en visiter. J’ai par exemple vu récemment à Hong Kong l’exposition sur les Han et ai pu la comparer à celle présentée plus tôt à Paris qui était légèrement différente. Je fais ensuite des compte-rendus pour mon site à mon retour (ou plutôt j’essaie, car j’ai des mois de retard !). Contrairement à ce que beaucoup de personnes peuvent penser, ce n’est pas toujours en allant dans le lieu précis de production que l’on trouve les meilleurs produits, surtout pour le jade. Mais je visite régulièrement les pays produisant le jade (Myanmar, Guatemala, Chine, Russie…) ou le travaillant. Je suis atypique car je suis une femme quinquagénaire voyageant seule et parlant plusieurs langues, je dois dire que je n’en rencontre pas beaucoup comme moi et cela surprend parfois mes interlocuteurs qui ont du mal à comprendre la passion d’une Européenne pour le jade !

I love to travel not only to visit my suppliers but to visit mines, where possible, and also to visit the jade factories. I love also to talk to people in the whole supply chain. I am also a museum fan, and try to visit museums everywhere I go. For example, I recently saw the Han exhibition in Hong Kong and could compare it to its exhibition in Paris recently and which was slightly different. I write reports and put them on my website (or at least I try because I am usually months late !). Contrary to what people may think, it is not always when you go to the production sites that you find the best products, especially for jade. I travel, of course, to producing countries like Myanmar, Guatemala, Canada, China, Russia, etc. or to ‘factory’ countries. As  a woman in her 50’s travelling alone,  I make an unusual visitor, rarely meeting with others like myself (I speak several foreign languages and that helps a lot).  I also puzzle those I talk with as to why a European should have such a passion for jade!

14- Ce métier regorge d’histoires et d’anecdotes. Vous en avez forcément une ou deux à nous raconter ? This business is full of stories and anecdotes. You surely have one or two to tell us ?

Je le disais précédemment, les salons permettent d’être en contact direct avec les clients. Il y a quelques semaines, j’exposais à un salon des minéraux à Paris et, comme souvent sur les salons, j’ai expliqué ce qu’était le jade, montré des échantillons de jade naturel, de jade traité et d’imitations. Une visiteuse avait l’air très intéressée et posait beaucoup de questions. Finalement, d’un ton péremptoire, cette personne me dit : « C’est bien, tout ça, mais vos jades ne sont pas assez colorés, vous auriez dû mettre plus de teinture, et en plus la couleur n’est même pas uniforme ! » et elle a filé acheter sur le stand d’en face un jade jadéite teint dans une couleur criarde à un prix bien plus élevé que mes jades naturels ! Cela fait sourire après coup, mais c’est tout de même très vexant !

Une autre anecdote concerne la croyance tenace des Asiatiques selon laquelle un jonc en jade, s’il se casse, vous a protégé et a évité que vous-même ne soyez « cassé ». Une cliente est venue me voir parce que son jonc en jade « impérial » s’était brisé lors d’un accident grave dont elle était sortie indemne. Elle me demanda si l’on pouvait le réparer pour qu’elle puisse porter de nouveau ce « talisman » vert émeraude qui lui avait sauvé la vie. Or le jonc était en verre de couleur !

As I said, shows allow direct contact with clients. A few weeks ago, I was exhibiting at a gem and mineral show in Paris. As I often do, I explained some of my display items to a lady who seemed to be very interested the different kinds of jade. With explanations, I showed samples of jadeite and nephrite along with dyed jadeite and jade imitations. At the end of my presentation, the lady said in an authorative tone: “All this is very nice, but I think that your jade is not dyed properly, it is not bright enough and the colour is not even! You should have put more colour in!” and she went directly across the aisle to a neighbouring stall to buy C jade of a very flashy purple colour at a higher price than my A jade! This made me smile afterwards but it was quite hurtful at the time! Another anecdote is about the dogged Asian belief about the protection jade affords its wearers. jade protection. Thus, if a jade bangle breaks, it means that it has protected its owner and prevented her from being ‘broken’ herself. A client came to see me because her ‘imperial’ jade bangle was broken after a serious accident in which she was uninjured. She asked me whether it was possible to repair it in order for her to wear again this emerald green ‘talisman’, which had saved her life. But the bangle happened to be coloured glass!

15- Pour finir, quels conseils donneriez-vous à des jeunes qui souhaitent rentrer dans ce métier et travailler au contact des gemmes ? To end with, what advice would you give to young people coming into the gem world ?

Il faut se dire qu’un diplôme, quel qu’il soit, ne peut se suffire en soit. Ce n’est qu’une porte d’entrée qui ne donne que le droit d’apprendre, encore et encore, et de se perfectionner. Il faut avoir l’esprit ouvert, être modeste, ne jamais penser que l’on sait tout, lire, aller visiter les musées, les salons, les expositions, pour « se faire l’œil ». Rencontrer des gens de toutes professions, gemmologues, bijoutiers, lapidaires, propriétaires de mines, fournisseurs, universitaires, etc. Voyager pour remonter à la source et comprendre le circuit que fait une pierre, avant qu’elle n’atterrisse chez le consommateur final. Croiser les informations, réfléchir pour se faire son propre avis. Apprendre des langues étrangères, en tout cas au moins l’anglais. Et être passionné et intègre.

Getting a degree or a diploma is only the start and not the end of learning; this step is only an entrance door which gives an opportunity to learn more and more and to improve one’s skills. Be open minded, and modest, never think that you know everything. One must read, visit museums, gem shows, exhibitions to become well-acquainted with the many variations and exceptions that nature – and human ingenuity – present to us. Meet people of all the related trades and professions, gemmologists, jewellers, lapidarists, miners, dealers, academics, etc. Travel to get to the source and understand the tortuous journey made by a stone from the mine to the final customer. Double check information, think to make up your own mind. Learn foreign languages, at least English. And have passion and integrity for what you are doing.

*****

Je remercie sincérement Caroline de s’être prétée au jeu de mes questions et d’avoir pris le temps de me fournir les réponses les plus détaillées qui soient. J’espère pouvoir vous proposer une nouvelle rencontre très vite !

I thank Caroline for her comprehensive and detailled answers to all my questions. I hope to share with you soon a other interview !

À bientôt !

See you soon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *