Et si les béryls devenaient tendance ?

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Voila quelques semaines que la semaine de la mode s’est achevée et nous attendons déjà celle qui se profile dans quelques mois, en juillet 2018. Les derniers jours ont été passés, entre autres, à lire, décrypter et comparer les différentes présentations. Puis Tucson est arrivé. J’ai lu avec intérêt quelques articles sur les pierres qui ont su créer de la demande auprès des vendeurs. Je n’ai pas été surprise d’y trouver les grenats, les spinelles, les tourmalines… Cela n’est pas nouveau et depuis maintenant quelques saisons, ces pierres sont régulièrement sur le devant du marché. Parallèlement, leurs extractions ne fonctionnant pas forcément comme celles d’autres gemmes, à l’image du diamant par exemple, il faut guetter l’arrivée de nouvelles et belles trouvailles qui, elles, peuvent créer la surprise mais aussi une tendance. Cela dit, il est surtout préférable de stocker quand on le peut car ces pierres vont et viennent selon des découvertes de « poches » et gisements. D’ailleurs, ces pierres étaient bien présentes sur les dernières pièces vues en janvier.

Here are a few weeks that the fashion week has ended and we are already waiting for the one looming in a few month, in July 2018. The last days have been spent, among other things, to read, decrypt and compare the different presentations. Then Tucson arrived. I read with interest some articles on stones that have created demand from sellers. I was not surprised to find garnets, spinels, tourmalines … This is not new and for some seasons now, these stones are regularly on the front of the market. At the same time, their extractions do not necessarily work like that of other gems, like the diamond for example, we must watch for the arrival of new and beautiful finds that they can create surprise but also a trend. That said, it is best to store when it is possible because these stones come and go according to discoveries of deposits. Moreover, these stones were present on the last pieces seen in January.

beryl Chanel

LES ETERNELLES de CHANEL, montre L’ESPRIT DU LION BERYL SECRET en or blanc 750 sertie d’un béryl jaune sculpté de 37,41 carats et de 541 diamants taille brillant. LES ETERNELLES de CHANEL, L’ESPRIT DU LION BERYL SECRET watch in 18K white gold set with 1 yellow carved‑cut beryl of 37.41 carats and 541 brilliant‑cut diamonds. Photo : Chanel

beryl david Morris

Boucles d’oreilles en or blanc, diamants et émeraudes no oil pour 52,67 carats. Natural cabochon emerald and diamond drop earrings. Total emerald weight 52.67cts Total diamond weight 18.36cts. Photo : David Morris

Mais c’est autre chose qui a attiré mon attention. Quelques pierres serties de-ci de-là qui m’ont laissé à penser que, peut-être, quelque chose pouvait se profiler. Des béryls, pas en grande quantité, mais des béryls quasiment partout et chez tout le monde. Oh oui, je sais, ce nom peut paraitre « barbare » quand on n’est ni gemmologue, ni intéressé par les pierres. J’y viens !

But that’s something else that caught my attention. A few stones set here and there that left me to think that, perhaps, something could be profiled. Beryls, not in large quantities, but beryls almost everywhere. Oh yes, I know, this name may sound « barbaric » when you are neither a gemologist nor interested in stones. I’m coming !

beryl dior

Boucles d’oreilles « Cachette béryls verts » en or blanc et jaune, diamants et béryls verts. Cachette béryls verts earrings in white and yellow gold, diamonds and breen beryls.Photo : Dior Joaillerie

beryl lydia Courteille

S’il y a une pièce qu’il ne fallait absolument pas manquer, c’est bien le bracelet – pièce maitresse de la collection – qui propose une lecture sur différents niveaux avec un mécanisme d’ouverture qui dévoile progressivement trois visages dont le dernier est sculpté dans une rhodochrosite particulièrement uniforme. Le bracelet est serti de spinelles, saphirs de couleur et d’une morganite qui habille la coiffe du dieu inca. If there is one piece that should not be missed, this is the bracelet – masterpiece of the collection – which offers a reading on different levels with an opening mechanism that gradually reveals three faces, the last of which is carved in a particularly uniform rhodochrosite. The bracelet is set by spinels, colored sapphires and a morganite that dresses the headdress of the Inca god. Photo : Lydia Courteille

Le béryl est en réalité le une espèce minérale du groupe de silicates. Il répond à la formule chimique légèrement compliquée Be3Al2Si6O18 dans laquelle se greffe une myriade d’éléments chimiques qui vont modifier la couleur de celui-ci. Il n’est pas question ici de vous faire un cours de gemmologie, je vous rassure ! Mais si on y trouve du chrome et du vanadium, vous aurez une émeraude ; s’il y a du fer, vous obtiendrez des héliodores ; enfin si vous y trouvez du manganèse, cela sera un béryl rouge aussi appelé bixbite….etc. Mais j’aurais pu vous parler de l’aigue-marine, du béryl maxixe et du béryl vert (qui n’est pas une émeraude). Il peut même être incolore.

Beryl is actually a mineral species of the silicate groups. It responds to the slightly complicated chemical formula Be3Al2Si6O18 in which is grafted a myriad of chemical elements that will change the its color. There is no question here to make a gemology course, I reassure you ! But if you find chromium and vanadium, you’ll have an emerald ; if there is iron, you will obtain heliodores ; finally if you find manganese, it will be a red beryl also called bixbite …. etc. But I could have told you about the aquamarine, the beryl maxixe and the green beryl (which is not an emerald). It can even be colorless.

beryl cartel

Bague en or blanc, diamants et bixbite de 2.32 carats. A white gold ring featuring diamonds and a 2.32 bixbite. Photo : Caratell

beryl Chanel

Bracelet « Dazzling » en or jaune 750 serti de 15 béryls jaunes taille oval pour un poids total de 31,65 carats et 220 diamants taille brillant.  « Dazzling » bracelet in 18K yellow gold set with 15 oval‑cut yellow beryls for a total weight of 31,65 carats and 220 brilliant‑cut diamonds. Photo : Chanel Joaillerie

Depuis, j’ai bien entendu vu de très belles émeraudes chez Chopard et chez David Morris, des morganites chez Lydia Courteille, des heliodores remarquables chez Chanel (la maison est souvent en avance sur son temps et c’est tant mieux !), des bixbites chez Caratell et des béryls verts chez Dior… J’attends juillet avec une certaine gourmandise. Est-ce un feu de paille ou une tendance qui s’enracine ? Réponse dans quelques mois !

Since then, of course, I’ve seen very beautiful emeralds at Chopard and at David Morris, morganites at Lydia Courteille, remarkable heliodores at Chanel (the house is often ahead of its time and it’s so cool !), bixbites at Caratell and green beryls at Dior … I’m waiting for July with some greed. Is it a flash in a pan or a trend that is taking root ? Answer in a few months !

beryl david Morris

Boucles d’oreilles en or blanc, diamants et émeraudes no oil de Colombie pour 9,55 carats. White gold earring featuring diamonds and no oil emerald from Colombia weighing 9.55 carats. Photo : David Morris

À bientôt !

See you soon !

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *