PFW – Messika et De Beers célèbrent le diamant

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Si les semaines de la couture sont devenues un véritable paradis pour les amateurs des remarquables pierres de centres, toutes plus colorées les unes que les autres, toutes avec les provenances les plus désirables, deux maisons s’imposent avec brio de n’utiliser que du diamant. Parfois incolore, parfois coloré. Certes, la plupart des maisons ont dévoilé des diamants remarquables à l’image pour ne citer qu’elles de David Morris, de Cartier et même de Van Cleef & Arpels. Mais la palme en la matière revient incontestablement aux noms indissociables de cette pierre que sont De Beers et Messika.

If the fashion weeks have become a real paradise for lovers of remarkable center stones, all more colorful than each other, all with the most desirable sources, two houses are continuing to use only the diamond. Sometimes colorless, sometimes colored. Nevertheless, many houses have unveiled remarkable diamonds like David Morris, Cartier and even Van Cleef & Arpels. But the palm undeniably belongs to the indissociable names of this stone that are De Beers and Messika.

De beers

Boucles d’oreilles Vulcan, diamants bruts et polis s’écoulent de diamants de taille brillant G VS2 de 1.50 carat. Vulcan earrings, rough and polished diamonds flow from 1.50 carat G VS2 round brilliant solitaires. Photo : De Beers

Messika

Collier « The Eternal Soul » en or blanc et diamants pour 219 carats. « The Eternal Soul » white gold necklace featuring 219 carats of diamonds. Photo : Messika 

La première nous a présenté une collection intitulé Diamond Legends faisant écho à tout l’imaginaire que peuvent représenter ces pierres. La compagnie avait d’ailleurs fait sortir du Kimberley Mine Museum le diamant Eureka qui fut à l’origine de la ruée sud-africaine de cette fin du XIXe siècle. Peut-être l’ignoriez vous, mais ce diamant fut soi-disant découvert par un jeune garçon du nom de Erasmus Stephanus Jacobs en 1867 à coté de Hopetown sur les rives de la Orange River. Il donnera la pierre à l’un de ses voisins, collectionneur de minéraux. La même année, après son authentification, la pierre sera achetée par le Gouverneur Wodehouse pour 1500 £… En 1946, lors d’enchères publiques chez Christies, il atteindra 5700 £. Il était alors monté sur un bracelet. En 1966, De Beers achète la pierre et l’offre à l’Afrique du Sud. Ce diamant de 10,73 carats (un peu plus de 21 carats avant sa taille) est désormais exposé en Afrique du Sud. C’était donc un privilège de pouvoir l’admirer à Paris pour quelques jours.

The first one presented us a collection entitled Diamond Legends echoing to all the imaginary that can represent these stones. The company had also made out from Kimberley Mine Museum the Eureka diamond that was at the origin of the South African rush of the late nineteenth century. Perhaps you did not know it, but this diamond was supposedly discovered by a young boy named Erasmus Stephanus Jacobs in 1867 near Hopetown on the banks of the Orange River. He will give the stone to one of his neighbors, collector of minerals. The same year, after its authentication, the stone will be bought by Governor Wodehouse for £ 1500 … In 1946, at public auction at Christies, it have reached £ 5700. It was then mounted on a bracelet. In 1966, De Beers bought this 10.73-carat diamond (just over 21 carats before its cut) stone and offer it to South Africa where is now displayed. It was therefore a privilege to be able to admire it in Paris for a few days.

De beers, eureka

The Eureka diamond. Photo : De Beers

Pour ces nouveaux modèles, la maison nous a offert un voyage ponctué de rares et parfaites pierres de centre mais aussi un superbe panel de diamants colorés bruts comme taillés, continuant ce qui avait fait le succès de la précédente collection que nous avions déjà beaucoup apprécié. Chez Messika, il fallait prendre le temps d’admirer ces colliers des mille et une nuits voulus comme d’opulentes rivières et cascades de diamants. Il n’était ici question que de diamant incolore avec une pièce vraiment audacieuse dans sa conception, une mono boucle portant un diamant poire de 16 carats, comme flottant en suspension. Une vraie belle pièce atypique et surprenante !

For these new models, the house offered us a journey punctuated by rare and perfect center stones but also a superb panel of rough as cut colored diamonds, continuing what had made the success of the previous collection that we had already much appreciated. At Messika, we had to take the time to admire those necklaces of the thousand and one nights designed as opulent rivers and cascades of diamonds. It was all about colorless diamond with a really bold piece in its design, a single loop with a 16-carat pear-shaped diamond floating like a suspension. A real nice piece, such atypical and surprising !

Messika

Collier Diamond Spears en or blanc, diamants : 70,88ct D-E-F / VVS-VS et poire de centre de 10,03ct. White gold Diamond Spears necklace featuring 70,88 ct D-E-F / VVS-VS diamonds. The center stone is wearing 10,03 carats. Photo : Messika

De beers

Bague Vulcan taille poire, un exceptionnel diamant E VS2 de 3.53 carats de taille poire, entouré de diamants bruts. Vulcan pear-cut ring, an exceptional E VS2 3.53 carat pear-shaped diamond surrounded by rough diamonds. Photo : De Beers

S’ajoute l’étonnant collier « Diamond Spears » qui propose un porté audacieux de la taille poire. La maison avait choisi d’exposer ses nouvelles pièces dans le studio du photographe Fred Meylan, un lieu atypique qu’est cet ancien appartement rénové mais respectant complètement l’histoire des lieux. Sa restauration ultra contemporaine apportait une atmosphere idéale à cette belle présentation.

More, the amazing « Diamond Spears » necklace that offers a modern way to wear pear-shape diamonds. The house had chosen to exhibit its new pieces in the studio of the photographer Fred Meylan, an unusual place that is an old apartment entirely renovated but fully respecting the history of the place. Its ultra contemporary restoration brought an ideal atmosphere to this beautiful presentation.

Messika

Collier « The Bright Falcon » en or blanc et 132,20 carats de diamants. « The bright falcon » white gold necklace featuring 132,20 carats. Photo : Messika

Définitivement, le diamant est toujours la pierre favorite des joailliers. Et les maisons prouvent combien on peut aujourd’hui se l’approprier avec des pièces ultra glamour et loin de la rivière qui représente souvent un exercice joaillier assez inintéressant. Mélanges audacieux des tailles et des couleurs, jeux de volumes, l’important reste toujours de laisser la lumière sublimer l’une des plus belles merveilles que dame nature nous a offerte !

Definitely, diamond is still the favorite stone of jewelers. And the houses prove how much it can be appropriated today with ultra glamorous pieces and far from the river, which often represents a rather uninteresting jeweler’s exercise. Bold combinations of sizes and colors, volumes games, the important thing is always to let the light sublimate one of the most beautiful wonders that Mother Nature has offered us !

De beers

Boucles d’oreilles Cupid, diamants de tailles princesse et marquise et diamants de taille poire. Le diamant de taille poire de la boucle d’oreille gauche est un diamant G VVS2 de 1.80 carat et le diamant de taille poire de la boucle d’oreille droite est un diamant G VVS1 de 1.77 carat. Cupid ear cuffs, princess and marquise-cut diamonds with pear-shaped drops. Left pear is a G VVS2 1.80 carat diamond and the right pear is a G VVS1 1.77 carat diamond. Photo : De Beers

De beers

Collier Cupid, des diamants de tailles princesse et marquise mènent à une paire de diamants de taille fancy orange brown VS1 et fancy light grey green SI1, pesant respectivement 3.04 carats et 2.29 carats. Cupid necklace, princess and marquise-cut diamonds lead to a pair of pear-shaped fancy orange brown VS1 and fancy light grey green SI1 diamond drops, each weighing 3.04 carats and 2.29 carats respectively. Photo : De Beers

À bientôt !

See you soon !

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.