Nouer, quand l’amour se fait bijou

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Jusqu’au 4 mai 2019, la Galerie Elsa Vanier explore dans une nouvelle exposition la vocation du nœud dans le bijou. Bagues, bracelets, colliers, les créateurs sélectionnés proposent leurs vision de ce geste ancestral en le transposant dans le métal. Réinterprétant le bijou de sentiment mais aussi toute la symbolique qui entoure l’action de nouer ensemble deux éléments ou deux destins.

Until May 4, 2019, the Gallery Elsa Vanier explores in a new exhibition the vocation of the knot in the jewelery. Rings, bracelets, necklaces, the selected creators offer their vision of this ancestral gesture by transposing it into metal. Reinterpreting the jewel but also all the symbolism that surrounds the action to tie together two elements or two destinies.

Nouer, Elsa Vanier, Jean Grisoni

Bague Infinity en vermeil par Annie Silbert. Infinity silver-gilt ring by Annie Silbert. Photo : Elsa Vanier

Depuis la nuit des temps et depuis aussi longtemps que le bijou ou – du moins – l’objet servant à parer existe, il a fallu l’attacher pour le porter. Bien avant le fermoir métal, c’est le nœud qui a permit de sécuriser son porté. Loin de la joaillerie traditionnelle, de nombreux bijoux continuent d’être noué comme les bracelets tibétains ou les bracelets dits « brésiliens ». C’est également le cas de nombreux colliers de mariage où l’action de nouer celui-ci symbolise l’union de deux destins mais également, encore parfois, le fait d’attacher la vie future de l’épouse à la famille de son mari. Moins symboliquement, ce même geste est toujours employé pour fermer nos chaussures et certains de nos vêtements. Il est un geste tellement habituel qu’on l’apprend dès le plus jeune âge aux enfants.

Since the dawn of time and since as long as the jewel or – at least – the object used to parry exists, it was necessary to tie it to wear it. Long before the metal clasp, it is the knot that made it possible to secure its wear. Far from traditional jewelry, many jewels continue to be knotted as Tibetan bracelets or « Brazilian bracelets ». This is also the case of many wedding necklaces where the action of tying it symbolizes the union of two destinies but also, still sometimes, attaching the future life of the wife to the family of his husband. Less symbolically, this same gesture is still used to close our shoes and some of our clothes. It is a so habitual gesture that it is taught from an early age to children.

Nouer, Elsa Vanier, Jean Grisoni

Pendentif Corail Noué en or jaune, diamants, corail rouge et perle de Tahiti. « Corail Noué » gold pendant featuring diamonds, red coral and Tahiti pearl. Photo : Elsa Vanier

Nouer, Elsa Vanier, Ute Decker

Bague Curl en or jaune par Ute Decker. The Ute Decker yellow gold Curl ring. Photo : Elsa Vanier

Petit à petit, le nœud s’est lui-même paré de différentes interprétations. Il est un symbole religieux et se retrouve sur les chapelets. Il permet de rythmer sa prière et de normaliser sa répétition. Les Orthodoxes, par exemple, utilisent des Tchotki, des chapelets en laine constitués de 30, 33 ou 99 boules ou nœuds. Symbole de chance, on le retrouve en Asie, sous la forme du nœud infini. On le dénomme « Shrivatsa » en sanskrit, ce même terme est lié – en Inde – à Lakshmi, la déesse de la fortune, prospérité et abondance.

Little by little, the knot has been adorned with different interpretations. It is a religious symbol and is found on rosaries. It allows you to rhythm your prayer and normalize your repetition. The Orthodox, for example, use Tchotki, wool rosaries consisting of 30, 33 or 99 balls or knots. Symbol of luck, it is found in Asia, in the form of the infinite knot. It is called « Shrivatsa » in Sanskrit, the same term is linked – in India – to Lakshmi, the goddess of fortune, prosperity and abundance.

Nouer, Elsa vanier, Karen Gay

Bague Knot en or jaune et diamant par Karen Gay. The yellow gold Knor ring by Karen Gay. Photo : Elsa Vanier

Dans le domaine de la joaillerie, le motif du nœud est employé depuis que le bijou en métal existe. On retrouve le fameux nœud d’Héraclès dans la Grèce antique (le Petit Palais conserve d’ailleurs un bel exemple du IVe siècle avant JC). Quasi exclusivement lié à la symbolique du mariage ou de l’union, il va se voir réinterpréter à toutes les époques. Au cours de la fin du XIXe siècle puis au cours du XXe siècle, on le retrouve utilisé de manière plus figurative sur des broches et des devant-de-corsage. Il est la signature de la maison Chaumet qui le décline depuis sa création à la fin du XVIIIe siècle, l’habillant de diamants, de perles ou d’émail. La maison l’a d’ailleurs brillamment réinterprété en 2016 lors d’une très belle collection de haute joaillerie « Insolence » et la ligne « Liens » fait parti des incontournables de la marque.

In the field of jewelry, the knot motif has been used since the metal jewelry exists. We find the famous knot of Héraclès in ancient Greece (the Petit Palais in Paris also retains a beautiful example of the fourth century B.C.). Almost exclusively related to the symbolism of marriage or union, it will be reinterpreted at all times. During the late nineteenth century and later in the twentieth century, it is found used more figuratively on brooches and devant-de-corsage. It is the signature of the Chaumet house which declines it since its creation at the end of the XVIIIe century, wearing it with diamonds, pearls or enamel. The house has also brilliantly reinterpreted in 2016 at a beautiful high-end jewelry « Insolence » collection and the line « Liens » is one of the brand’s must-haves.

Nouer, Elsa Vanier, Marion Lebouteiller

Bague Entangled en or jaune par Marion Lebouteiller. The Entangled yellow gold ring by Marion Lebouteiller. Photo : Elsa Vanier

Nouer, Elsa Vanier, Jean Grisoni

Pendentif Fagot en argent et bois flotté par Jean Grisoni. The Fagot silver pendant featuring driftwood. Photo : Elsa Vanier

Chez Elsa, vous découvrirez une multitude de possibilités : or, argent, acier ou titane. Peu de pierres dans cette nouvelle exposition, mais elles n’apporteraient pas grand chose car il faut – ici – admirer la technique et comprendre le cheminement des artisans. Parmi les pièces qui m’ont le plus marqué, je retiendrais la poésie des bijoux de Marion Lebouteiller et la douceur des pièces d’Oliver Schmidt. Je n’oublierai pas, non plus, les micro-univers oniriques de Karen Gay et je garderai longtemps en tête les bijoux sculptures de Jean Grisoni dont j’admire le travail depuis maintenant de nombreuses années.

At Elsa, you will discover a multitude of possibilities : gold, silver, steel or titanium. Few stones in this new exhibition, but they would not bring much because it is necessary – here – to admire the technique and understand the path of the craftsmen. Among the pieces that have struck me the most, I remember the poetry of Marion Lebouteiller’s jewels and the sweetness of Oliver Schmidt’s pieces. I will not forget, too, Karen Gay’s dreaming micro-universes and I will long keep in mind the jewelry sculptures of Jean Grisoni whose I admire work for many years now.

Nouer, Elsa Vanier, Oliver Schmidt

Alliances Endless en or jaune et diamants par Oliver Schmidt. The Endless yellow gold an diamonds wedding bands by Oliver Schmidt. Photo : Elsa Vanier

Aussi, il me semble nécessaire de vous encourager à aller visiter cette très jolie exposition. Et puis, qui sait, peut-être vous donnera-t-elle envie de tisser des liens plus forts ou d’unir votre destin à une personne qui compte pour vous ? Mais soyez néanmoins prudent, car ainsi que l’a écrit en 2008 le poète Henry Bauchau (1913-2012) : « Finalement l’amour est une lumière, une chaleur, c’est aussi un nœud, un nœud coulant : ne va pas trop vite, ne va trop loin, sinon ça va serrer ».

Also, it seems to me necessary to encourage you to visit this very pretty exhibition. And who knows, maybe it will give you the desire to build stronger bonds or to unite your destiny with someone who matters to you ? But be careful though, because as the poet Henry Bauchau (1913-2012) wrote in 2008 : « Finally love is a light, a heat, it is also a knot, a noose : do not go too fast, do not go too far, otherwise it will tighten ».

À bientôt !

See you soon !

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.