Frank Stefan Stern, collectionneur de dessins de joaillerie

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Sans internet et la page Facebook du site legemmologue.com, je n’aurais jamais rencontré Frank Stefan Stern. Il a suffit de la recherche d’un nom de bijoutier pour que nous échangions et que je découvre l’ampleur de sa collection de croquis de joaillerie. Et il m’a semblé nécessaire de vous faire découvrir une partie des dessins et l’homme qui se cache derrière une magnifique collection de plus de 80,000 dessins et gouachés. Je vous emmène donc en Allemagne où la collection est conservée.

Without internet and the Facebook page of the site legemmologue.com, I would have never met Frank Stefan Stern. It only took a search for a jeweler’s name for us to exchange and that I discovered the extent of his collection of jewelry sketches. And it seemed to me necessary to make you discover some of the drawings and the man behind a magnificent collection of more than 80,000 drawings and gouaches. Welcome in Germany where the collection is preserved.

frank stefan stern

Planche de dessins de bagues par Raymond Templier. Rings by Raymond Templier. Photo : Frank Stefan Stern

1- Bonjour Frank, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? Hi Frank, can you introduce yourself to our readers ?

Bonjour, je suis donc l’un des rares collectionneurs de dessins et gouachés de joaillerie. Mais je ne suis absolument pas issu de ce secteur professionnel qu’est la joaillerie puisque je suis Assistant de recherches en Chimie chez Covestro où je travaille sur des projets de recherches divers et variés. j’ai commencé cette collection il y a bientôt 20 ans et en avril 2017, j’ai lancé un site internet qui présente une petite partie de ce qu’elle contient. Mais je suis heureux de voir que le site intéresse puisqu’il a déjà enregistré 210,000 visites après 2 ans d’existence.

Hi, I am therefore one of the rare collectors of drawings and jewelery gouaches. But I am absolutely not from this professional sector that is jewelry since I am Lab Assistant in Chemistry at Covestro where I work on various research projects. I started this collection almost 20 years ago and in April 2017, I launched a website that presents a very small part of what it contains. But I’m happy to see that the site is interesting because it has already recorded 210,000 visits after 2 years of existence.

frank stefan stern

Dessin issu des archives de Raymond Pivert, dessinateur de bijoux ayant travaillé pour les Entreprises Kunslers (Paris 3) avant de les reprendre. Les archives comprennent non seulement des bijoux, mais aussi des sacs de soirée, des sceaux, de l’art sacré…etc. Les archives ont été acquises en 2016. Drawing from the archives of Raymond Pivert, a jewelry designer who worked for Kunslers Company (Paris 3) before taking them back. The archives include not only jewelry, but also evening bags, seals, sacred art … etc. The archives were acquired in 2016. Photo : Frank Stefan Stern

2- D’où vient cette passion pour les dessins de joaillerie ? Where do you come from the passion from jewelry sketches ?

J’ai pris durant 15 ans des cours du soir en joaillerie et en aquarelle. Mais je n’ai pas assez de talent pour que cela puisse être un métier à plein temps. Par contre, c’est à cette époque que j’ai acquis mes premiers dessins de bijoux. Et avec cet angle, je réunissais deux passions en une seule. J’étais « mordu » et cela dure depuis une vingtaine d’année désormais. Je suis également convaincu que d’ici une ou deux générations, des dessins de cette qualité n’existeront certainement plus car l’ordinateur et les technologies modernes deviennent de plus en plus présentes. D’ailleurs, la différence entre les dessins autour de 1900 et ceux des années 1950 est déjà énorme. Les artistes n’avaient déjà plus autant de temps pour élaborer les dessins et les clients ne voulaient pas forcément payer pour cela. L’impression 3D n’a vraiment pas aidé à défendre le dessin en joaillerie. C’est aussi pour cela que je collectionne des dessins « modernes » car ils ne sont pas assez anciens pour les musées.

For 15 years, I took evening classes in jewelry and watercolor painting. But I do not have enough talent to make it a full-time job. However, it was at this time that I acquired my first jewelry designs. And with this angle, I united two passions into one. I was « hooked » and this has been going on for twenty years now. I am also convinced that in one or two generations, drawings of this quality will no longer exist because the computer and modern technologies are becoming more and more present. Moreover, the difference between the drawings around 1900 and those of the 1950s is already huge. The artists already did not have as much time to develop the drawings and the customers did not want to pay for it. 3D printing really does not help defend the design in jewelry. This is also why I collect « modern » drawings because they are not old enough for museums.

frank stefan stern

Esquisse d’une boucle de ceinture pour Sarah Bernhardt par Gutperle. Sketch of a belt buckle for Sarah Bernhardt by Gutperle. Photo : Frank Stefan Stern

3- Combien de dessins et de maisons trouve-t-on dans votre collection ? How many drawings and jewelry houses counts your collection ?

Ma collection compte entre 80 et 85,000 dessins qui proviennent des plus de 200 joailliers au cours des 300 dernières années. Parmi les noms présents dans la collection, on trouve les grands noms de la Place Vendôme mais également des signatures plus confidentielles telles que Daubrée, Fontenay, Gutperle, Kiefer, Raymond templier, Christian Dürr, Trifari II, Harry Winston, Zeller Auktion ou encore Eberle. Mais il y en a encore tellement !

My collection has between 80 and 85k designs from more than 200 jewelers over the past 300 years. Among the names present in the collection, we find the key names of the Place Vendome but also more confidential signatures such as Daubrée, Fontenay, Gutperle, Kiefer, Templar Raymond, Christian Dürr, Trifari II, Harry Winston, Zeller Auktion or Eberle . But there are still so many !

frank stefan stern

Dessin signé de Robert Koch, joaillier de la Cour et fondateur de l’entreprise Koch à Francfort-sur-le-Main. Ses descendants se réfugieront en Suisse dès 1933. Drawing by Robert Koch, court jeweler and founder of the Koch company in Frankfurt am Main. His descendants will take refuge in Switzerland as early as 1933. Photo : Frank Stefan Stern

4- Est-ce que vous collectionez aussi les bijoux ou seulement les dessins ? Do you collect jewelry or only sketches ?

J’aimerai bien mais je n’ai pas les moyens de m’offrir les bijoux dont je possède les bijoux.

I am too poor to afford the trinkets of which I have the drawings.

5- Possédez-vous des pièces dont vous êtes plus fiers que pour d’autres ? Si oui / non, pourquoi ? Have you a favorite drawings ensemble in your collection ? If yes / no, why ?

Ce n’est pas une question facile parce que peux dire sans hésiter que j’aime tous mes dessins. Mais bien sur, je suis fier et heureux d’avoir pu en acquérir certains. Par exemple, à la fin du mois de mars, j’ai pu acheter presque 800 dessins de Robert Koch et ce fut vraiment un coup de chance incroyable ! Koch fut longtemps surnommé le « Cartier allemand » et il était joaillier de la cour. Je suis également heureux d’avoir des dessins originaux et des lettres provenant de l’auteur Eugène Fontenay qui figurent dans son livre qui date de 1887. Je suis aussi fier d’avoir des dessins de Marianne Hunter. Elle est l’une des plus grande joaillière américaine et elle connait ma collection. Après de longues « négociations », elle a accepté de me donner trois de ses dessins. Ma collection est « vivante » et j’aime convaincre des joailliers et des orfèvres de me confier quelques croquis afin de pérenniser leur travail au-delà de notre époque actuelle.

Ask a father which child is his favorite is an unfair question.  But of course, I am proud and happy to have been able to acquire some of them. For example, at the end of March, I was able to buy almost 800 drawings by Robert Koch and it was an incredible stroke of luck ! Koch was for a long time nicknamed the « German Cartier » and he was jeweler of the court. I am also pleased to have original drawings and letters from the author Eugene Fontenay to his book on antique and modern jewelry (from 1887). I am also proud to have drawings by Marianne Hunter. She is one of the greatest American jeweler and she knows my collection. After long « negotiations », she agreed to give me three of her drawings. My collection is « alive » and I like to convince jewelers and goldsmiths to entrust me with some of their sketches in order to perpetuate their work beyond our present time.

frank stefan stern

Dessin d’un projet de broche par Marianne Hunter. Drawing of a brooch by Marianne Hunter. Photo : Frank Stefan Stern

6- Quel est le dessin le plus ancien de votre collection ? D’où provient-il et connaissez-vous le dessinateur ? What are the most old sketches of your collection ? Where do they come from ? Do you know the drawer ?

Il est très difficile de trouver des dessins qui sont plus anciens que 1750 donc la majorité de ma collection date principalement des années 1850 et après. Ma plus vieille illustration serait certainement un dessin d’ostensoir mais je ne connais pas l’artiste. Par contre, la plus vieille illustration d’un bijou est une gravure sur bois des années 1550 (Cosmographia Sebastian Munster).

It is very difficult to find drawings that are older than 1750 so the majority of my collection dates mainly from the 1850s and beyond. My oldest illustration would certainly be a monstrance drawing but I do not know the artist. By contrast, the oldest illustration of a jewel is a woodcut from the 1550s (Cosmographia Sebastian Munster).

frank stefan stern

Planche signée de Fridrich Jacob Morison, vers 1690/1700. Sketches by Fridrich Jacob Morison, circa 1690/1700. Photo : Frank Stefan Stern

7- Quels sont les dessins les plus atypiques de votre collection ? What are the most atypical drawings preserved in this collection ?

Les plus atypiques ? Je dirais probablement les dessins de Gutperle. La maison Leblance-Granger & Gutperle a fabriqué des bijoux pour le théatre ; pour Paris, Londres mais également le New York Opera. Elle fournissait tous les objets en métal qui devaient accompagner les costumes, y compris les armes et les armures. Mais les seuls que je possède représentent principalement des ceintures et des couronnes. Dans ce lot, j’ai découvert des dessins de Alphonse Mucha pour Sarah Bernhardt, j’étais ravi bien entendu. D’autant qu’à l’époque d’acquisition de ce lot, je ne le connaissais pas. En janvier 2019, j’ai réalisé que la Maison Gutperle avait imaginé des bijoux pour Mardi-Gras (Carnaval de la Nouvelle-Orléans). Donc, j’ai collaboré sur un projet avec le Louisiana State Museum. Il y a quelques mois, le Streekmuseum en Hollande a découvert que l’un de leurs objets était un faux datant du XXe siècle. J’ai pu les aider grâce aux dessins que je garde dans ma collection.

The most atypical ? I would probably say Gutperle’s drawings. Leblance-Granger & Gutperle has made jewelry for the theater ; for Paris, London but also the New York Opera. It supplied all the metal objects that were to accompany the costumes, including weapons and armors. But the only ones I own are belts and crowns. In this lot, I discovered Alphonse Mucha’s drawings for Sarah Bernhardt, I was delighted of course. Especially since at the time of acquisition of this lot, I did not know him. In January 2019, I realized that Maison Gutperle had imagined jewels for Mardi-Gras (Carnival of New Orleans). So, I collaborated on a project with the Louisiana State Museum. A few months ago, the Streekmuseum in Holland discovered that one of their objects was a fake dating back early 20th century. I was able to help them thanks to the drawings that I keep in my collection.

frank stefan stern

Planche de la maison Leblance-Granger & Gutperle qui a permis d’identifier le faux bijou qui était conservé dans le fonds du Streekmuseum. Drawings of the house Leblance-Granger & Gutperle which allowed to identify the false jewel which was preserved in the collection of the Streekmuseum. Photo : Frank Stefan Stern

8- Travaillez-vous réguliérement avec des musées, des maisons de joaillerie ou des départements patrimoine pour les aider ? Est-ce que les maisons vous connaissent ? Do you work regularly with museums, jewelry houses or heritage departments to help them ? Is theses previous institutions know your collection ?

J’échange régulièrement avec environ 60 musées, écoles, universités et collectionneurs. De nombreux musées (comme le MET ou le V&A) possède des bijoux et des croquis dont j’ai les gouachés. Plusieurs musées ont initié des liens vers mon site internet (par exemple ceux de Dublin, Heidelberg, Karlsruhe or Dusseldorf). Chaque Décembre, je leur adresse un DVDs avec les nouveautés de ma collection.

I communicate regularly with about 60 museums, schools, universities and collectors. Many museums (such as the MET or V&A) have jewelry and sketches and I own the drawing. Several museums have initiated links to my website (e.g. Dublin, Heidelberg, Karlsruhe or Dusseldorf). Every December, I send them a DVD with the novelties of my collection.

frank stefan stern

Dessin d’Alfred Philippe pour la maison Trifari, 1er octobre 1940. Drawing of Alfred Philippe for Trifari, 1940 October 1st. Photo : Frank Stefan Stern

10- Où achetez-vous les dessins qui entrent dans votre collection ? Where do you buy these drawings ?

J’achète principalement mes dessins dans les ventes aux enchères internationales. Mais je suis aussi contacté via mon site internet par des personnes privées qui possède des dessins et souhaitent me les vendre.

I mainly buy my drawings in international auctions. But I am also contacted via my website by private persons who have drawings and wish to sell them to me.

frank stefan stern

Dessin issu des archives de Raymond Pivert, dessinateur de bijoux ayant travaillé pour les Entreprises Kunslers (Paris 3) avant de les reprendre. Les archives comprennent non seulement des bijoux, mais aussi des sacs de soirée, des sceaux, de l’art sacré…etc. Les archives ont été acquises en 2016. Drawing from the archives of Raymond Pivert, a jewelry designer who worked for Kunslers Company (Paris 3) before taking them back. The archives include not only jewelry, but also evening bags, seals, sacred art … etc. The archives were acquired in 2016. Photo : Frank Stefan Stern

11- Selon les marchands d’art, les dessins de bijox sont difficiles à trouver. Vous confirmez ? Pourquoi ? According to many art dealers, jewelry drawings are not easy to find. Do you confirm ? Why ? 

Je pense qu’il y a plusieurs raisons à cela :

I think there is many different reasons :

  • C’est un domaine de collection dit « de niche » et beaucoup de gens ne savent même pas que cela existe
  • This is a collection area called « de niche » and many people do not even know it exists. It is not a common collection.
  • Durant le dernier siècle, nous avons eu deux guerres mondiales en Europe. Des millions de personnes ont fui pour survivre, et de trop nombreuses ont été tuées et massacrées. La joaillerie pouvait servir de monnaie d’échange pour acheter des biens dits de « première necessité » mais pas les dessins. Beaucoup ont été détruits ou perdus définitivement.
  • During the last century, we had two world wars in Europe. Millions have fled to survive, and too many have been killed and massacred. Jewelery could be used as a bargaining chip to buy so-called « first necessity » goods, but not drawings. Many have been destroyed or permanently lost.
  • Ces dessins n’étaient pas destinés à être collectionés. C’était des documents pour travailler. Le joaillier dessinait le bijou selon les souhait de ses client, puis le réalisait si celui-ci confirmait la commande. Une fois livré, le dessin devenait « inintéressant » pour lui. Beaucoup de joailliers m’ont d’ailleurs dit qu’il ne conservait pas d’archives de leurs propres réalisations car ce n’était pas necessaire.
  • These drawings were not intended to be collected. It was documents to work. The jeweler designed the jewel according to the wishes of his client, then realized if he confirmed the order. Once delivered, the drawing became « uninteresting » for him. Many jewelers have told me that he does not keep archives of their own achievements because it was not necessary.

Je crois que ce sont toutes ces raisons qui rendent les dessins de joaillerie rares. Les grandes maisons comme Cartier, Tiffany…etc. possédent leurs archives où ils gardent les dessins et les projets mais ils ont parfois commencé tardivement à faire cette démarche.

I believe these are all reasons that make jewelry designs rare. Big houses like Cartier, Tiffany … etc. own their archives where they keep the drawings and the projects but sometimes they began late to make this step.

frank stefan stern

Dessin par Eugène Fontenay, joaillier français ( 1823-1887 ), parmi ses clients figuraient des têtes couronnées telles que Napoléon III et son épouse Eugenie, mais également le pacha d’Égypte. C’était un grand connaisseur de l’Antiquité et de ses bijoux. Après 35 ans de travail indépendant, il a fermé son entreprise et écrit deux livres. Le dernier a été publié peu après sa mort (1887) : Les Bijoux, Anciens Et Modernes. Drawing by Eugène Fontenay, French jeweler (1823-1887), among his customers we find some crowned heads like Napoleon III and his wife Eugénie, also the Pasha of Egypt. He was a great connoisseur of antiquity and its jewels. After 35 years of self-employment, he closed his business and wrote two books. The last one was published shortly after his death (1887) : Jewels, Old and Modern. Photo : Frank Stefan Stern

12- Vous possédez un site internet avec une grande partie de votre collection. Avez-vous déjà communiqué sur cet incroyable ensemble ? Pensez-vous à un livre ou à une expostion ? You have a website with a part of your collection. Have you ever communicate about this incredible collection ? Have you thought to a book or an exhibition ?

Comme je ne suis pas un historien ou un joaillier, je devrait certainement demander de l’aide à un professionel de ce secteur. Ils sont les mieux placés. Cela dit, grâce à la collection, je me suis mis en contact avec des joailliers de la corporation de mon pays. Mr R. Fisher – Président de la corporation allemande – m’a indiqué que je pourrais envisager d’exposer lors d’événements joailliers comme JuwelUhr (Hagen, Germany). Nous verrons bien.

As I am not a historian or a jeweler, I should certainly ask for help from a professional in this sector. They are the best placed. That said, thanks to the collection, I got in touch with jewelers of state corporation. Mr R. Fisher – President of the German corporation – told me that I could consider exhibiting at jewelry events like JuwelUhr (Hagen, Germany). We will see.

Comme les dessins ont été réalisés sur des supports fragiles, j’ai commencé à les scanner pour constituer des ouvrages par joaillier ou époque : ainsi j’ai un « livre » concernant mes dessins venant de France entre 1850 et 1950, un autre concernant H. Teterger et un un sur l’Art Nouveau. Aussi, si des collectionneurs ou des amoureux de joaillerie me contactent, je pourrais leur proposer une copie.

As the drawings were made on fragile media, I began to scan them to build books by jeweler or era : so I have a « book » about my drawings from France between 1850 and 1950, another about H. Teterger and one on Art Nouveau. Also, if collectors or jewelry lovers contact me, I could provide them a copy.

Par contre, je suis très heureux de travailler sur un livre en édition limitée sur les dessins de Robert Koch car j’en possède tellement que c’est passionant de les présenter. Comme je n’ai jamais fait cela, cela me prend beaucoup de temps mais j’ai quasiment fini et j’ai trouvé un éditeur. J’espère qu’il sera imprimé à la fin du mois de Juin.

On the other hand, I am very happy to work on a limited edition book on Robert Koch’s drawings because I have so many that it’s exciting to present them. Since I have never done this, it takes me a long time but I have almost finished and I found a publisher. I hope it will be printed at the end of June.

frank stefan stern

Dessin par Alfred Daubrée ( 1817-1885 ), joaillier à Nancy puis à Paris où il était au 85 de la rue Montmartre. Drawing by Alfred Daubrée (1817-1885), jeweler in Nancy and Paris where he was at 85 rue Montmartre. Photo : Frank Stefan Stern

13- Quels sont les dessins que vous aimez acquérir ? What is the jewelry drawings you will love to own ?

Je crois que le Saint-Graal – pour les nous les collectionneurs de dessins – est d’acquérir le dessin d’un bijou célébre, par exemple celui d’un oeuf impérial de Fabergé. Un jour peut-être !

I believe that the Holy Grail – for us collectors of drawings – is to acquire the design of a famous jewel, for example that of an imperial egg of Fabergé. Maybe someday !

Plus largement, j’aimerai que les artisans réalisent que leur art ne commence pas à l’établi mais dès les premières esquisses sur la table à dessins et qu’il faut traiter ces croquis avec un immense respect mais également – comme les peintres – mettre un nom et une date. Car une entreprise peut avoir plusieurs générations et ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver avec les dessins. Aussi, joailliers, signez et datez vos dessins. Je vous en serait éternellement reconnaisant !

More broadly, I would like the craftsmen realize that their art does not start at the workbench but from the first sketches on the drawing board and that these sketches must be treated with great respect, but also – like the painters – put a name and a date. Because a company can have several generations and it is not always easy to navigate with the drawings. Also, jewelers, sign and date your drawings. I would be eternally grateful to you !

À bientôt !

See you soon !

*****

Photo de couverture : tiare par la maison Bachruch, A. Budapest K & K royal court supplier. La collection de M. Stern conserve des esquisses de cette maison datant de la période entre 1870 et 1890.

Cover photo: tiara by Bachruch, A. Budapest K & K royal court supplier. The collection of M. Stern keeps sketches from this house dating between 1870 and 1890.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.