Marianne Guély, artiste du papier

Instagram a cela de magique qu’il me permet jour après jour de découvrir des artistes différents, hors du temps mais surtout inspirants. La magie opère alors un peu plus quand je peux alors me rendre dans l’atelier et découvrir la façon de travailler, la philosophie et tout ce qui compose cet univers particulier.

Instagram is magical when it allows me, day after day, to discover different and inspiring artists. It’s become magic  when I can then go to the studio and discover the way of working, the philosophy and all that composes this particular universe.

marianne Guely

Marianne Guély

Marianne guely

Dans le studio, rue de Provence. In the studio, rue de Provence. Photo : Marie Chabrol

C’est ce qui s’est passé avec Marianne. Je ne sais pas exactement à quel moment j’ai découvert son travail ou si c’est elle qui a commencé en premier à me suivre, mais je sais que j’ai été très vite subjuguée par ce qu’elle montrait à voir au travers des petits formats photos de la plateforme. C’est à la suite d’une présentation haute joaillerie place Vendôme que je l’ai contacté pour savoir si, par hasard, les bustes en papier étaient une de ses réalisations. Il ne s’agissait finalement pas de son travail mais l’idée d’un rendez-vous était enclenchée ! Il fut donc pris il y a quelques semaines dans sa très jolie boutique du 46 rue de Provence dans le 9e arrondissement de Paris où elle imagine et conçoit une partie de ses réalisations avec son équipe.

That’s what happened with Marianne. I do not know exactly when I discovered her work or if she have first started following me, but I know that I was quickly overwhelmed by what she showed through small photos of the platform. It was after a high jewelry presentation on Place Vendôme that I contacted her to find out if, by chance, the paper busts were one of her creations. It was not finally her work but the idea of an appointment was lauched  and was therefore taken a few weeks ago in her very nice workshop of 46 rue de Provence in the 9th arrondissement of Paris where she imagines and designs part of her projects with her team.

 

Ce petit singe en papier et cuir est revenu de Hong Kong. Il faisait parti d’une scénographie réalisée pour le Nouvel An chinois au LandMark Mall en janvier 2016. L’atelier a, entre autres, réalisé 62 singes tel que celui-ci. This little paper and leather monkey came back from Hong Kong. It was part of a stage made for the Chinese New Year at LandMark Mall in January 2016. The workshop has, among other things, realized 62 monkeys like this one. Photo : Marie Chabrol

Vous reconnaitrez l’Opéra de Paris sur cette maquette éclairée ! Sure, you will recognize the Opera of Paris on this enlighten model ! Photo : Marie Chabrol

Il y a chez Marianne, son associé Vincent Blot, mais aussi dans le studio, une grande douceur et beaucoup de poésie. Des structures en papier sont posées de-ci, de-là, dans un joyeux désordre créatif. Il y a de la couleur, tantôt pastel, tantôt plus vive, du doré, de l’argenté, des milliers de références de papiers qui viennent du monde entier et que des mains habiles transforment en fleurs, en lanternes, en paravents, en créatures magiques et merveilleuses… On comprend mieux, alors, pourquoi les plus grandes maisons de luxe (dont celles de haute joaillerie) font appel aux talents de cet atelier unique en son genre dont j’ai eu envie de vous compter l’histoire.

There is with Marianne, his partner Vincent Blot, but also in the studio, a great sweetness and a lot of poetry. Paper structures are laid here and there in a joyful creative mess. There is color, sometimes pastel, sometimes brighter, gold, silver, thousands of references of papers that come from all over the world and that skillful hands transform into flowers, lanterns, screens, magical and wonderful creatures… We understand better, then, why the biggest luxury houses (including those of high-end jewelry) appeal to the talents of this unique workshop about which I wanted to count you history.

Vincent Blot. Photo : Studio Marianne Guély

Détail des éléments constituant un important luminaire en papier et LED. Detail of the paper elements constituting an important light. Photo : Marie Chabrol

Détail d’une réalisation de décor pour le lancement du parfum Dior J’Adore. Ici, le papier est doré à la feuille d’or. Detail of a paper creations made for the lauching of Dior J’Adore perfume. Here golden paper are gilded. Photo : Marie Chabrol

Marianne guély

Mise en forme des pétales en papier pour le décor réalisé lors du lancement du parfum Dior J’Adore. Styling paper petals for the stage made for Dior j’Adore perfume. Photo : Studio Marianne Guély

Cela fait bientôt trente ans que Marianne utilise le papier. A l’origine de cette passion pour cette matière, il y a les livres que l’on collectionne dans sa famille puis, plus tard, le papier qu’elle utilise pour ses maquettes alors qu’elle est étudiante à l’Ecole Olivier de Serres (ENSAAMA) dont elle sort diplômée en 1989. Le papier devient son médium préféré, il est léger, il a du volume, il laisse passer la lumière. Il offre une large palette de possibilités et surtout il n’est pas très onéreux offrant ainsi un droit relatif à l’erreur pour déconstruire puis recommencer.

Marianne has been using paper for nearly 30 years now. At the origin of this passion for this material, there are the books that are collected in her family and, later, the paper she uses for her models while she is a student at the Ecole Olivier de Serres (ENSAAMA) from which she graduated in 1989. Paper becomes her favorite medium, it is light, it has volume, it lets the light to penetrate. It offers a wide range of possibilities and above all it is not very expensive thus offering a right to the error to deconstruct and then start again. 

marianne guely

Création d’un décor de vitrine pour le réseau des boutiques Cartier à l’occasion du nouvel an chinois 2014 sur le thème du cerisier. Déclinaison du concept sous forme de podiums pour les shopping mall – Asie. Février 2014 – Chine, Hong Kong, Taiwan, Singapour, Australie, USA. Creation of a showcase decor for the Cartier boutiques network for the Chinese New Year 2014 on the cherry tree theme. Declination of the concept in the form of podiums for shopping mall – Asia. February 2014 – China, Hong Kong, Taiwan, Singapore, Australia, USA. Photo : Marie Chabrol

marianne guely
Design papier de 5 touches olfactives en papier olfactif inspirées du bestiaire Cartier pour le Laboratoire Précieux du Printemps de la Beauté. Techniques utilisées: découpe, gaufrage, dorure à chaud et micro-perforation. Paper design of 5 blotting papers inspired by the bestiary Cartier for the Precious Laboratory of Printemps of Beauty. Photo : Marie Chabrol

Pendant un temps, elle va travailler avec des agences, puis très rapidement en freelance et en 2001, elle se lance complètement en ouvrant le Studio Marianne Guély. La boutique du 9e arrondissement voit le jour il y a une dizaine d’année et se complète depuis d’un atelier de plusieurs centaines de mètres carrés à Aubervilliers pour la réalisation des structures monumentales. Car c’est bien là le coeur de métier de Marianne : de la proposition à la création de scénographies entières et de mises en scène, parfois gigantesques, entièrement réalisées en papier. Puis, ensuite, la miniaturisation, la conception d’objets, d’univers pour des vitrines et des invitations. Mais attention, son métier n’a rien à voir avec de l’imprimerie et elle n’est pas non plus designer graphique. C’est un peu tout ça à la fois avec une volonté, tenace, de concevoir des pièces qui offrent une durabilité exceptionnelle, des objets que l’on va conserver voir même exposer car ce sont d’abord des objets d’art.

For a while, she worked with agencies, then very quickly as freelance and in 2001, she launched her completely by opening the Studio Marianne Guély. The store of the 9th arrondissement was born a dozen years ago and has since been completed by a several hundred square meters workshop in Aubervilliers for the construction of monumental structures. Because this is the heart of Marianne’s business : from the proposal to the creation of entire scenographies and stages, sometimes gigantic, entirely made of paper. Then, the miniaturization, the design of objects, universes for showcases and invitations. But beware, her job has nothing to do with printing and she is not a graphic designer either. It’s all of that with a tenacious will to design pieces that offer exceptional durability, objects that will keep or even expose because they are primarily objects of art.

marianne guely marianne guely

Livre réalisé pour la maison Cartier et contenant un diadème en papier pouvant se porter. A book realised for high-end house Cartier with a wearable paper diadem. Photos : Marie Chabrol

En 2005, elle concrétise une commande pour la maison Baccarat autour du thème “La belle et la bête” pour la nouvelle collection de Philippe Starck. A partir de cette date, tout s’enchaine très vite pour elle et le studio qui depuis signent des décors merveilleux à l’image, dernièrement dans le secteur joaillerie, de “La nature de Chaumet” (2016), de l’espace Piaget lors du SIHH (2016) ou encore le décors de la nouvelle boutique de la maison HRH Jewels.

In 2005, she made an order for the Baccarat house around the theme “The Beauty and the Beast” for Philippe Starck’s new collection. From this date, everything is linked up very quickly for her and the studio who have since signed marvelous stages as, recently in the jewelry sector, “The nature of Chaumet” (2016), the Piaget booth at the SIHH (2016) or the decor of the new HRH Jewels boutique.

Réalisation d’un luminaire en papier. Detail of a paper light. Photo : Marie Chabrol

Réalisation d’un décor dans l’atelier. Making of a paper flowering the workshop. Photo : Studio Marianne Guély

Mais alors, comment sont fabriquées ces structures ? Car c’est la question que l’on se pose en les découvrant. La technologie a depuis complété le travail entièrement manuel de l’atelier et la découpe laser est aujourd’hui d’une grande aide pour la réalisation des projets. Mais la grande majorité du travail est encore faite à la main dont, et c’est une étape particulièrement importante, l’installation des éléments dans des lieux qui peuvent être en France mais aussi à l’étranger puisque dernièrement des structures uniques ont voyagé jusqu’en Corée du Sud… Ce qui n’est pas une petite organisation !

But how are these structures made ? Because this is the question that we ask ourselves when discovering them. Technology has since completed the fully manual work of the workshop and laser cutting is now a great help for the realization of projects. But the vast majority of the work is still done by hand which, and this is a particularly important step, the installation of elements in places that may be in France but also abroad as South Korea … which is not a small organization !

marianne guely

Réalisation d’un plumier pour la maison Van Cleef and Arpels (2014). Realization of a pencil box for the house Van Cleef and Arpels (2014). Photo : Marie Chabrol

marianne guely

Réalisation de mini-livres pour la maison Cartier où figurent des créations iconiques comme la fameuse broche coccinelle en or, émail, corail et diamants. Creation of mini-books for Cartier house where are reproduced iconic jewels as the lady bug brooch made with enameled gold, coral and diamonds. Photo : Marie Chabrol

Je ne peux que vous inviter à passer devant l’atelier de Marianne et à admirer les structures exposées. Entre ses mains et celles de ses proches collaborateurs, le papier – cette matière à priori sans prétention – devient ludique, joyeux et ouvre les portes d’univers incroyables. N’hésitez pas à la rencontrer si vous avez un projet, elle et son équipe sauront répondre à vos demandes avec créativité et justesse. S’il est une rencontre que je suis heureuse d’avoir faite et un univers que je suis ravie de pouvoir vous faire découvrir, c’est bien celui-ci !

I can only invite you to discover the Marianne’s workshop and to admire the structures on display. In her hands and those of her close collaborators, the paper – this unpretentious material – becomes playful, joyous and opens the doors of incredible universes. Do not hesitate to meet her if you have a project, she will answer to your requests with creativity and accuracy. If there is one meeting that I am happy to have made and a world that I am delighted to be able to make you discover, it is this one !

Vers la rue de Provence. Détail des paravents découpés. Il est temps de revenir à la réalité. Towards, the rue de Provence. Detail of the cut screens. It’s time to go back to reality. Photo : Marie Chabrol

*****

Studio Marianne Guély

46 rue de Provence, 75009 Paris

marianne@marianne-guely.com

vincent@marianne-guely.com (scénographie)

À bientôt !

See you soon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *