Dix bijoux à retenir de la semaine de la mode

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Les semaines de la mode sont toujours des moments intenses et inspirants. Les couvrir, saison après saison, est une grande source de plaisir malgré la fatigue qui en résulte. Mais ce « geyser » de créativité est un baromètre formidable de la diversité de ce que l’industrie de la joaillerie peut nous apporter. Aussi, j’attends toujours avec impatience janvier et juillet et guette également les rendez-vous de mars et septembre afin de ne jamais perdre le fil de ce secteur enthousiasmant.

Fashion weeks are always intense and inspiring moments. Covering them, season after season, is a great source of pleasure despite the fatigue that results. But this « geyser » of creativity is a formidable barometer of the diversity of what the jewelry industry can bring us. Also, I look forward to January and July and also looks forward to the appointments of March and September to never lose the thread of this exciting sector.

lydia courteille

1- J’ai aimé de nombreux modèles de la nouvelle collection de Lydia Courteille. Le mélange or jaune et titane bleu fonctionne parfaitement. Enfin, la créatrice a ici joué sur les teintes des saphirs et des aigues-marines qui ajoutent des contrastes vraiment intéressants. Coup de cœur pour les bagues cages où les pierres sont joliment suggérées et ainsi parfaitement mises en valeur. I liked many models from Lydia Courteille’s new collection. The mix of yellow gold and blue titanium is perfect. Finally, the designer has played here on the hues of sapphires and aquamarines that add really interesting contrasts. A real crush for cage rings where the stones are nicely suggested and thus perfectly enhances. Photo : Lydia Courteille

jenny dee

2- Jenny Dee imagine des bijoux talismans. Des symboles nombreux, un soupçon d’ésotérisme et une jolie fabrication italienne confèrent à ses pièces une élégance. J’ai plus particulièrement retenu les bagues de la ligne « Andromeda » ou les pierres se jouent de leur propre transparence et se parent d’or et de diamants. Jenny Dee imagines talismans jewelry. Numerous symbols, a hint of esotericism and a pretty Italian making give a great elegance to her pieces. I particularly remember the rings of the « Andromeda » line where the stones play with their own transparency and adorn themselves with gold and diamonds. Photo : Jenny Dee

Fin janvier 2019 n’a pas dérogé à la règle et même s’il y avait peu de présentations (comparé à juillet), j’ai été agréablement surprise par la qualité des pièces présentées. Bien entendu, parmi les collections qui ont retenu mon attention, je vous ai déjà parlé des maisons Chanel et Piaget qui ont relevé l’exercice avec un certain brio.

At the end of January 2019 did not break the rule and although there were few presentations (compared to July), I was pleasantly surprised by the quality of the pieces presented. Of course, among the collections that caught my attention, I’ve already told you about the Chanel and Piaget houses that have raised the exercise with some brilliance.

Piaget, Sunlight escape

3- Impossible de ne pas retenir ce magnifique collier Night Illusion de la maison Piaget. Réalisé en or blanc 750 serti d’une émeraude de Colombie taille coussin (environ 10,76 cts), 18 émeraudes taille marquise (environ 5,23 cts), 230 diamants taille brillant (environ 6,44 cts), 33 tourmalines bleues (environ 6,22 cts) et 42 émeraudes baguette (environ 15,21 cts). Création unique. The Night Illusion Necklace by Piaget is absolutely stunning. Necklace in 18K white gold set with 1 cushion-cut emerald from Colombia (approx. 10.76 cts), 18 marquise-cut green emeralds (approx. 5.23 cts), 230 brilliant-cut diamonds (approx. 6.44 cts), 33 marquise-cut blue tourmalines (approx. 6.22 cts) and 42 baguette-cut green emeralds (approx. 15.21 cts). Unique creation. Photo : Piaget

chopard

4- Nul doute que les modèles présentés par la maison Chopard resteront dans nos têtes. La technique de serti (et de taille des pierres) mise au point par la maison permet des rendus vraiment étonnants. Ici, l’absence de métal est véritablement au service des pierres mais demandera un soin particulier aux porteuses. Cette bague en or présente ici un centre diamant de 1,6 carats et des saphirs. There is no doubt that the models presented by Chopard will remain in our heads. The technique of setting (and stones cutting) developed by the house allows truly amazing renderings. Here, the absence of metal is really at the service of the stones but will require a particular care to the customers. This gold ring features a diamond center of 1.6 carats and sapphires. Photo : Chopard

Mais il ne fallait pas oublier Lydia Courteille, Suzanne Syz, Jenny Dee, Boucheron, Chaumet, Reza et le superbe défilé Alexis Mabille, Chopard, Harry Winston ou encore David Morris. Autant de propositions créatives et colorées qui proposent une vision parfois très différente du bijou. Bien entendu, il était également question de pierres : des opales et des perles de conques incroyables chez David Morris, des saphirs malgaches aux vrais airs de Cachemire chez Chaumet ou des aigues-marines chez Lydia Courteille… Et puis, il était aussi question de techniques avec des pièces à transformation chez Chanel, des sertis atypiques et brevetés chez Chopard et Piaget, du titane et de l’aluminium chez Lydia Courteille et Suzanne Syz ou encore un nouveau type de fermoir chez Boucheron.

But we must not forget Lydia Courteille, Suzanne Syz, Jenny Dee, Boucheron, Chaumet, Reza and the beautiful Alexis Mabille fashion show, Chopard, Harry Winston or David Morris. So many creative and colorful proposals that offer a vision sometimes very different from the jewel. Of course, it was also about stones : opals and incredible conch pearls at David Morris, Malagasy sapphires with real Kashmire color at Chaumet or aquamarines at Lydia Courteille … And then, it was also a question techniques with transformable jewels at Chanel, atypical and patented settings at Chopard and Piaget, titanium and aluminum at Lydia Courteille and Suzanne Syz or a new type of clasp at Boucheron.

david morris

5- Peut-être les boucles d’oreilles les plus inoubliables de la semaine de la mode de janvier 2019. Or et titane, saphirs, diamants, tourmalines et surtout sublimes opales australiennes pour 85,99 carats. David Morris par Jeremy Morris sait toujours comment nous éblouir. Perhaps the most unforgettable earrings of the January 2019 fashion week. Gold and titanium, sapphires, diamonds, tourmalines and especially sublime Australian opals for 85.99 carats. David Morris by Jeremy Morris always knows how to dazzle us. Photo : David Morris

chanel

6- Je retiendrai chez Chanel la Broche QUINTESSENCE en or blanc, or rose, quartz rose sculpté et diamants. J’ai aimé le travail de sculpture mais également le jeu de transparence entre le quartz et la monture sertie de diamants. I will remember at Chanel the QUINTESSENCE brooch in white gold, pink gold, carved pink quartz and diamonds. I liked the work of sculpture but also the transparency between quartz and the setting with diamonds. Photo : Chanel Joaillerie

Aussi, je vous propose, tout en lisant cette note de découvrir les dix bijoux qui ont le plus retenu mon attention. A s’offrir ou à admirer, ils ont en communs d’avoir su me surprendre et d’avoir provoqué une émotion. En espérant qu’il en sera de même chez vous.

Also, I offer you, while reading this note to discover the ten jewels that have most caught my mind. To offer or admire, they have in common to have surprised me and to have caused an emotion. Hoping it will be the same for you.

harry winston

7- La maison Harry Winston a décidé de se la jouer rétro. Et le résultat est vraiment réussi. Au programme de la collection Candy, des bagues cocktail colorées, joyeuses et presque envoutantes. Le département créatif est parti de croquis anciens pour recréer des bagues qui rendent hommage aux bijoux des années 50. Avec, au programme, des pierres extrêmement belles. Parmi les pièces à retenir, cette bague en platine et or jaune, diamants, turquoise, des saphirs roses et un centre tourmaline de 11,22 carats. The house Harry Winston decided to play it retro. And the result is really successful. The Candy collection is full of colorful, joyful and almost captivating cocktail rings. The creative department started from old sketches to recreate rings that pay homage to 50’s jewels. Here stones are extremely beautiful. Among the pieces to remember, this ring in platinum and yellow gold, diamonds, turquoise, pink sapphires and a 11.22 carats pink tourmaline. Photo : Harry Winston

boucheron

8- La maison Boucheron a revisité la prise jack pour en faire un bracelet que l’on enroule presque à l’infini autour du poignet. Mais il est également portable en collier, sautoir ou ceinture. Tout or ou pavé de diamant, c’est le détournement réussi de cette saison. Boucheron has revisited the jack to make a bracelet that wraps almost infinitely around the wrist. But it is also portable as necklace, jumper or belt. Any gold or diamond pavé is the successful hijacking of this season. Photo : Boucheron

chaumet

9- Pour sa nouvelle collection haute joaillerie, la maison Chaumet a inauguré une boutique au 165 bld Saint-Germain. Le temps que la boutique historique de la Place Vendôme soit entièrement rénovée. Parmi les nouveautés, nous retiendrons les choix remarquables du services pierres : des diamants fancy vivid, un fantastique appairage de rubis du Mozambique qui a nécessité trois ans de travail, des saphirs de Madagacar aussi captivants que ceux du Cachemire et des émeraudes de Colombie aussi rares que volumineuses. Je retiens ce collier en or et rubis du Mozambique (30 carats, trois ans pour appairer les pierres) dont le design est inspiré d’un diadème créé en 1919 pour Hedwige de la Rochefoucault. For its new high jewelry collection, Chaumet has inaugurated a boutique at 165 Bld Saint-Germain. The time that the historic store of the Place Vendôme is completely renovated. Among the novelties, we will retain the outstanding choices of stone department : fancy vivid diamonds, fantastic rubies ​ from Mozambique that took three years to gather, Madagacar sapphires as captivating as those from Kashmir and rare Colombian emeralds. I remember this necklace in gold and rubies (30 carats, three years were necessary to find all the stones) whose design is inspired by the tiara created in 1919 for Hedwige de la Rochefoucault. Photo : Chaumet

suzanne syz

10- J’ai eu envie de terminer avec Suzanne Syz dont les créations me font constamment rire et voyager. Aussi, je vous souhaite, comme moi, de continuer à explorer le monde enchanteur de la joaillerie et de continuer à l’aimer autant que je l’aime. Boucles d’oreilles « Sylvie’s space ship » en or, titane et diamants. I wanted to finish with Suzanne Syz whose creations make me constantly laugh and travel. Also, I wish you, like me, to continue exploring the enchanting world of jewelry and to continue to love it as much as I love it. « Sylvie’s space ship » earrings in gold, titanium and diamonds. Photo : Suzanne Syz

A bientôt !

See you soon !

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.