Rencontre avec Magali Teisseire, directrice du département bijou Sotheby’s France

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

En novembre 2018 avait lieu la première vente bijoux Sotheby’s France. Une première depuis douze ans. Une manière pour la maison de célébrer les 50 ans de son installation en France et ses 20 ans dans ses bureaux historiques de la Galerie Charpentier, un ancien et superbe hôtel particulier de la rue du Faubourg Saint-Honoré. Alors que la vente du 29 octobre 2019 s’annonce, et que les deux dernières ventes ont totalisé 4 millions d’euros chacune, nous avons eu envie de rencontrer Mme Magali Teisseire, Directrice du Département Bijoux de Sotheby’s France pour qu’elle nous explique pourquoi la maison a décidé de rouvrir les ventes aux enchères de bijoux à Paris. Nous vous invitons à noter également l’exposition événement qui précédera la vente et qui présentera vingt pièces issues de la collection privée des membres de la famille Buccellati. A ne pas manquer !

In November 2018, the first Sotheby’s France jewelry sale took place. The first for twelve years. A way for the house to celebrate the 50th anniversary of its installation in France and its 20 years in its historic offices in the Charpentier Gallery, an old and superb private mansion on rue du Faubourg Saint-Honoré. While the sale of October 29th, 2019 is announced and that the last two sales totaled 4 million euros each, we wanted to meet Ms. Magali Teisseire, Director of the Jewelry Department of Sotheby’s France to understand why the house decided to reopen the jewelry auctions in Paris. We also invite you to note the nice exhibition which will precede the sale and which will present twenty pieces from the private collection from the Buccellati family. Do not miss!

sotheby's, magali teisseire

Mme Magali Teisseire, Directrice du Département Bijou de Sotheby’s France. Ms Magali Teisseire, Head of Jewelry at Sotheby’s France. Photo : Sotheby’s

Depuis maintenant plusieurs années, nous assistons à une montée en puissance des belles ventes de bijoux parisiennes. Si la Capitale a toujours proposé des ventes de ce type, ce n’est que récemment que les maisons aux enchères les plus qualitatives ont fait évoluer leurs politiques sur la place parisienne. Si la ville lumière n’égale pas Genève ou même Hong Kong, principalement pour des raisons fiscales, il n’empêche que les catalogues de maisons telles que Sotheby’s, Christie’s ou Artcurial offrent des perspectives remarquables pour les amoureux et les collectionneurs de pièces rares. Ainsi la vente inaugurale de Sotheby’s proposait, entre autres, des pièces provenant de très belles maisons et collections : la succession Zizi Jeanmaire, des bijoux Boivin ou Gérard, mais également un rare saphir du Cachemire de plus de 12 carats.

For several years now, we have witnessed a rise of beautiful Parisian jewelry sales. If the town has always offered this kind of sales, it is only recently that the most qualitative auction houses have changed their policies in the Parisian market. If the city of lights does not equal Geneva or even Hong Kong, mainly for fiscal reasons, it does not prevent that the catalogs of houses such as Sotheby’s, Christie’s or Artcurial offer remarkable perspectives for the lovers and the collectors of rare pieces. Thus the inaugural sale of Sotheby’s offered, among other things, pieces from very beautiful houses and collections: the Zizi Jeanmaire estate, Boivin or Gerard jewels, but also a rare sapphire from Kashmir of more than 12 carats.

sotheby's, magali teisseire

Lot 11 – Broche/pendentif émail et diamants, vers 1899. Le médaillon ovale orné d’émail multicolore guilloché, décoré des chiffres romains XIX et XX rehaussés de diamants taille rose, dans un entourage floral serti de diamants taille ancienne et rose, surmontant une citrine taille poire détachable. Estimation : 3,000 EUR – 4,000 EUR. Brooch / pendant enamel and diamonds, circa 1899. The oval medallion adorned with multicolored guilloché enamel, decorated with Roman numerals XIX and XX enhanced with rose cut diamonds, in a floral entourage set with old and pink cut diamonds, surmounting a pear-cut citrine detachable. Estimate: € 3-4k. Photo Sotheby’s

1- Pourquoi avoir relancé les ventes à Paris ? Why have you relaunched the Parisian jewelry sales?

Il faut savoir que le département existait malgré la non-organisation de ventes in situ. A ce sujet, le département de Paris exportait jusqu’à présent la totalité des pièces qu’il recevait et il exportait de manière très importante car de très nombreux objets passaient par celui-ci. Réalisant au passage plusieurs millions d’euros de chiffre d’affaire de manière quasi invisible pour le grand public. Aussi il y avait et il y a toujours de la matière. Comme disent les anglais avec l’expression « Business getting », le marché parisien est porteur car la France est une sorte de coffre à trésors permanent pour les bijoux avec de fortes identités. Il y avait donc l’envie de recréer une dynamique sur Paris tant avec l’organisation de ventes, qu’elles soient sur place comme en ligne. J’avais une bonne connaissance du digital pour les ventes aux enchères, ce qui a séduit la maison dans sa décision de me recruter. Nous allons organiser notre troisième vente en octobre 2019, en s’appuyant sur les jolis succès des deux précédentes qui ont confirmé l’intérêt des acheteurs pour la place parisienne.

It should be known that the department existed despite the non-organization of in situ sales. So, the department of Paris exported until now all the jewels that it received and it exported in a very important way because very many objects passed by this one. Achieving several millions of euros being quite invisible to the general public. Also, there was and there is always matter. As the English say with the expression « Business getting », the Parisian market is interesting because France is a kind of permanent treasure chest for jewels with strong identities. There was, therefore, the desire to recreate a dynamic in Paris both with the organization of sales, whether live or online. I had a good knowledge of digital for the auctions, which seduced the house in its decision to recruit me. We will organize our third sales in October 2019, building on the success of the previous two which have confirmed the interest of buyers for the Parisian market.

sotheby's, magali teisseire

Lot 15 – Collier/broche émail et perle d’eau douce, René Boivin, vers 1900. La broche/pendentif à décor de fleurs de datura ornée d’émail plique-à-jour retenant une perle d’eau douce, poinçon de maître pour René Boivin. Estimation : 7,000 – 10,000 EUR. Necklace / brooch enamel and freshwater pearl, René Boivin, circa 1900. The brooch / pendant decorated with flowers of datura adorned with enamel plique-à-jour retaining a pearl of fresh water, on a detachable chain mesh fantasy , French punch for 18K gold (750 ° / 00), master mark for René Boivin. Estimate: € 7-10k. Photo : Sotheby’s

2- Est-ce que l’argument recurrent sur la fiscalité française que beaucoup considère comme trop lourde vous a fait hésiter ? Does the recurrent argument about French taxation that many consider too heavy has made you hesitate?

Il est vrai que les très belles pièces ou les pierres les plus exceptionnelles partent en général soit vers Genève soit vers Hong Kong. Pourtant nous n’avons pas vraiment hésité à relancer les ventes de Paris. Et ce d’autant plus que nos estimations sont conservatrices et à la juste valeur des pièces. Ce qui génère de bons résultats car nous adjugeons souvent bien au-dessus de nos estimations hautes, à la satisfaction des vendeurs qui peuvent ainsi vendre des objets qui ne trouveraient pas forcément preneurs ailleurs qu’à Paris. D’ailleurs la première vente nous a amené beaucoup d’acheteurs français mais également beaucoup d’acheteurs internationaux. Et parmi ces derniers, beaucoup d’américains, de suisses et d’acheteurs basés en Angleterre et en Asie. Rien que sur la première vacation, ce sont plus de 60 lots qui sont partis sur l’Asie. Sur une vente qui compte environ 250 lots, c’est un excellent résultat. Mais cela tient aussi à la composition de nos catalogues que l’on souhaite très qualitatifs.

It is true that the most beautiful pieces or the most exceptional stones usually leave for either Geneva or Hong Kong. Yet we did not really hesitate to relaunch the sales in Paris. And all the more so as our valuations are conservative and at the fair value of the coins. This generates good results because we often sell well above our high estimates, to the satisfaction of sellers who can thus sell objects that would not necessarily find takers elsewhere than in Paris. Moreover, the first sale brought us many French buyers but also many international buyers. And among these, many Americans, Swiss, and buyers based in England and Asia. Just on the first vacation, more than 60 lots left for Asia. On a sale that has about 250 lots, it’s an excellent result. But this is also due to the composition of our catalogs that we want very qualitative.

sotheby's, magali teisseire

Lot 30 – Bracelet diamants, vers 1930. De forme ligne, à décor de nuages et de coucher de soleil, orné de diamants et de diamants de couleur taille ancienne, marquise et poire en serti millegrain, un diamant de couleur plus important au centre. Estimation : 15,000 EUR – 30,000 EUR. Diamond bracelet, circa 1930. Line-shaped, decorated with clouds and sunset, adorned with old-cut diamonds and diamonds, marquise and pear set with millegrain, a larger colored diamond in the center. Estimate: € 15-30k. Photo : Sotheby’s

3- Pour rebondir sur vos derniers mots, comment ajustez-vous vos catalogues à la clientèle internationale ? To bounce on your last words, how do you adjust your catalogs to international customers?

Nous avons un réseau d’experts avec des bureaux dans les principales grandes métropoles internationales. Ce sont eux qui sont souvent en première ligne avec les acheteurs basés dans ces mêmes villes. Aussi, pour répondre à votre question, nous sommes très à l’écoute de leurs demandes sur la qualité des pièces. Nous fournissons des rapports sur l’état des pièces, des photos des pièces portées, des documents sur la qualité des pierres. La clientèle asiatique est très demandeuse de documents sur la qualité et l’authenticité. Ils nous font donc être irréprochables.

We have networks of experts with offices in major international cities. They are often in the front line with buyers based in these same cities. Also, to answer your question, we are very attentive to their requests on the quality of the jewels. We provide reports on the condition, photos of the worn pieces, documents on the quality of the stones. The Asian clientele is very eager for documents on quality and authenticity. We have to be irreproachable.

4- Comment expliquez-vous l’intérêt des acheteurs étrangers pour les ventes françaises ? How do you explain the interest of foreign buyers for French sales?

Les situations sont très différentes selon la culture de nos acheteurs. Par exemple, la clientèle asiatique est plus acheteuse que vendeuse car elle n’a pas la même histoire que l’Europe vis-a-vis de la joaillerie. Les bijoux issus de traditions familiales et provenant de maisons comme Van Cleef & Arpels, Cartier ou Boucheron ne sont pas légion en Asie. L’attrait pour le bijou européen signé est assez récent finalement. Notre deuxième vente était très riche en diamants anciens consignés par une clientèle particulière quasi exclusivement française. Sur les 257 vendeur, nous avions 197 vendeurs. Cette configuration n’existe pas dans la constitution des ventes asiatiques où on retrouve plus facilement des belles pierres de couleurs et des acquisitions récentes. Mais comme ils sont de grands acheteurs, nul doute que dans les 10 à 15 ans qui arrivent, ils vont devenir de plus en plus vendeurs afin de renouveler et faire évoluer leurs propres collections. Notre deuxième vente a été un succès auprès des acheteurs asiatiques et américains et le département parisien a reçu beaucoup de demandes de renseignements. La France n’a représenté que 4% de nos acheteurs.

The situations are very different depending on the culture of our buyers. For example, the Asian clientele buys more than it sells because it does not have the same history as Europe with jewelry. Jewels from family traditions and from houses such as Van Cleef & Arpels, Cartier or Boucheron are not legion in Asia. The attraction for the European jewel signed is quite recent finally. Our second sale was very rich in old diamonds recorded by a particular clientele almost exclusively French. Of the 257 pieces, we have 197 vendors. This configuration does not exist in the constitution of Asian sales where we find more easily beautiful colored stones and recent acquisitions. But as they are great buyers, there is no doubt that in the next 10 to 15 years, they will become more and more sellers in order to renew and evolve their own collections. Our second sale was a hit with Asian and American buyers and the Paris department received a lot of inquiries. France accounted for only 4% of our buyers.

sotheby's, magali teisseire

Lot 78 – Manchette citrines, Suzanne Belperron, 1955-1970
En or texturé, ornée de citrines taille ovale en serti griffe, poinçon de maître pour Darde et Fils. Accompagnée d’une attestation de Monsieur Olivier Baroin. Estimation : 15,000-30,000 EUR. Citrine cuff, Suzanne Belperron, 1955-1970. In textured gold, adorned with oval-cut citrines in claw set, master’s mark for Darde et Fils. Accompanied by a certificate from Mr. Olivier Baroin. Estimate: € 15-30k. Photo : Sotheby’s

5- Est-ce que la France a encore beaucoup de choses inédites à proposer dans les ventes ? Est-elle vraiment ce grenier miraculeux ? Does France still have many new things to offer in sales? Is it really this miraculous attic?

Complètement. Il y a dans ce pays une longue histoire avec le bijou et des traditions familiales de cadeaux pour les grandes occasions. Des familles qui ne vont que chez Cartier ou Van Cleef & Arpels. Ou aussi des familles qui étaient uniquement clientes de la maison Boivin par exemple. Il faut relier cela à la présence de la Place Vendôme, mais également à la tradition joaillière qui est ancienne et historique en France et dans les pays alentours que sont l’Angleterre ou la Belgique par exemple. De ce fait, il y a toujours de très pièces qui sortent des coffres et qui sont proposées à la vente. Je pense que ce pays a encore de très belles ressources à nous faire découvrir en matière de joaillerie et de pièces historiques.

Completely. There is in this country a long history with the jewel and family traditions of gifts for special occasions. Families that only go to Cartier or Van Cleef & Arpels. Or also families who were only customers of the Boivin house for example. This must be linked to the presence of the Place Vendôme but also to the jewelry tradition that is old and historical in France and in the surrounding countries such as England or Belgium for example. As a result, there are still very many pieces coming out of the safe deposits that are offered for sale. I think that this country still has very beautiful resources to make us discover in terms of jewelry and historical pieces.

sotheby's, magali teisseire

Lot 102 – Collier saphirs, rubis et diamants, « Anthurium », Gianmaria Buccellati, 1993. Formant une succession de cinq fleurs d’anthurium stylisées, chacune pavée de rubis et saphirs taille ronde, le centre orné d’un saphir taille poire et rehaussé de diamants taille brillant, signé Buccellati, numéroté, poinçon français d’import pour l’or 18K (750°/00), accompagné d’une reproduction du dessin original et d’un écrin signé Buccellati. Estimation : 7,000 EUR – 14,000 EUR. Lot 102 – Sapphire, ruby and diamond necklace, « Anthurium », Gianmaria Buccellati, 1993. Forming a succession of five stylized anthurium flowers, each paved with round-cut rubies and sapphires, the center adorned with a pear-cut and enhanced sapphire brilliant cut diamonds, signed Buccellati, numbered, French punch of import for 18K gold (750 ° / 00), accompanied by a reproduction of the original drawing and a box signed Buccellati. Estimate: € 7-14k. Photo : Sotheby’s

6- Vous parliez d’exportation tout à l’heure pour mieux coller aux désirs des acheteurs. Qu’est-ce qui vous guide dans la constitution d’un catalogue ? You talked about exporting to better match the desires of buyers. What guides you in building a catalog?

Déjà il y a un calendrier des ventes qui est mis en place pour la division joaillerie pour le monde entier. Avec un objectif, que les départements ne se concurrencent pas. Notre objectif est de s’entraider entre les départements. Après on fait en fonction des ventes et catégories de lots qui rentrent dans ces ventes. Ainsi les Magnificent sales n’incorporent que des pièces rares et donc exceptionnelles. Pour Hong Kong, c’est encore particulier, il faut du jade, des pierres de centres remarquables et des diamants de couleurs par exemple. Il y a des codes culturels particuliers, entre autre pour l’Asie. Il faut donc bien connaitre ces spécificités pour tomber juste. En Asie, comme aux USA, nous avons beaucoup de femmes qui achètent : des femmes très au fait de la mode et des tendances, avec des goûts sûrs et des demandes spécifiques de pièces qui possèdent un vrai caractère. On retrouve aussi une notion d’investissement qui va guider beaucoup d’acheteurs. Ce qui explique la présence de pièces iconiques qui sont très demandées. En France, c’est plus souvent un achat plaisir ou coup de coeur, ce n’est en rien dépréciatif mais selon les pays, les clientèles sont très différentes. Quand l’Asie achètent des pièces historiques, de l’Art nouveau et de l’Art déco, les américains achètent beaucoup de diamants. Beaucoup de marchands basés aux US achètent ici, ils trouvent une marchandise difficilement disponible chez eux.

Already there is a sales calendar that is set up for the jewelry division for the whole world. With one objective, that the departments do not compete with each other. Our goal is to help each other between departments. After we do according to the sales and categories of lots that enter into these sales. Thus the Magnificent sales incorporate only rare and therefore exceptional pieces. For Hong Kong, it is still special, it requires jade, remarkable center stones and colored diamonds for example. There are particular cultural codes, among others for Asia. It is, therefore, necessary to know these specificities to be fair. In Asia, as in the USA, we have many women who buy: very knowledgeable about fashion and trend women, with sure tastes and specific requests for pieces that have a real character. We also find a concept of investment that will guide many buyers. This explains the presence of iconic pieces. In France, it is more often a « coup de coeur » purchase, it is not depreciative but according to the countries, the clienteles are very different. When Asia buys historical pieces, Art Nouveau and Art Deco, Americans buy a lot of diamonds. Many US-based merchants buy here, while they do not find some materials in their country.

sotheby's, magali teisseire

Lot 113 – Demi-parure citrines et améthystes, « Jacqueline », Gianmaria Buccellati, 1988 & 1990. Comprenant un collier et une paire de clips d’oreille, le collier composé d’une succession de feuilles gravées selon la technique segrinato, ornées alternativement de citrines et d’améthystes taille ovale, retenant au centre une citrine taille poire pesant 35.66 carats, les clips d’oreille assortis ornés d’améthystes taille ovale, signée Buccellati, numérotée, accompagnée d’une reproduction du dessin original et d’un écrin signé Buccellati. Estimation : 20,000 EUR – 30,000 EUR. Citrine and amethyst adornment, « Jacqueline », Gianmaria Buccellati, 1988 & 1990. Comprising a necklace and a pair of ear clips, the necklace consists of a succession of leaves engraved according to the Segrinato technique, adorned alternately oval cut citrines and amethysts, holding a 35.66 carat pear-shaped citrine in the center, the matching oval cut amethyst ear clips, signed Buccellati, numbered, accompanied by a reproduction of the original drawing and a box signed Buccellati. Estimate: € 20-30k. Photo : Sotheby’s

7- Sur quoi auriez-vous envie de miser au département bijoux de la maison Sotheby’s France ? What would you like to bet on in the jewelry department of Sotheby’s France?

On mise énormément sur le digital car il permet de faire beaucoup de choses. On peut faire collaborer des mondes qui ne se parlaient pas. Aussi ce qui nous intéresse, par exemple, c’est de faire dialoguer luxe et enchères, car la clientèle du luxe ne venait pas forcément vers les maisons de ventes. Cette tendance s’est largement inversée et elle a profondément modifié le visage des ventes. On est en train de bien installer les ventes de bijoux online avec des thématiques particulières : on a eu des bijoux coutures de la maison Dior, récemment des bijoux d’artistes dont on connait désormais l’engouement du public pour ces signatures particulières. Parallèlement, nous avons développé une vraie politique client depuis la demande d’informations jusqu’à la finalisation de la vente et l’expédition. Notre objectif est de laisser une excellente impression à toutes les personnes qui rentrent en contact avec nos départements.

We put a lot on digital because it allows doing a lot of things. We can collaborate with worlds that do not speak to each other. Also what interests us, for example, is to create a dialogue between luxury and auction, because the clientele of luxury did not necessarily come to the auction houses. This trend has largely reversed and has profoundly changed the face of sales. We are changing jewelry online sale of jewelry with particular themes: we had couture jewelry from Dior house, recently jewelry artists whose public is an enthusiast for these particular signatures is now known. At the same time, we have developed a real customer policy from the request for information to the finalization of the sale and shipping. Our goal is to leave an excellent impression on everyone who contacts with our departments.

sotheby's, magali teisseire

Lot 164 – Collier tourmalines, Haroldo Burle Marx, vers 1970
Orné de tourmalines vertes rectangulaires en serti clos, en alternance avec des rectangles d’or brossé, signé Burle Marx. Estimation: 3,500 EUR – 5,500 EUR. Tourmaline necklace, Haroldo Burle Marx, circa 1970. Decorated with green rectangular tourmalines in closed set, alternating with rectangles of brushed gold, signed Burle Marx. Estimate: € 3,5- 5k. Photo : Sotheby’s

8- Pour terminer, qu’est-ce qui vous fait choisir une pièce plutôt qu’une autre ? Finally, what makes you choose one piece rather than another?

C’est une question complexe, mais je dirais que c’est le potentiel de la pièce qui me guide dans mes choix. Je prête une attention à l’état de la pièce, aux pierres, à l’histoire… S’ajoute une question de valeur, pour les ventes digitales la limite basse est de 3000 € quand elle est de 5000 € pour les ventes cataloguées. Cela tient au fait que les pièces sont toutes photographiées, étudiées…etc. Aussi, une pièce coûte en temps et en énergie, il faut donc que ce soit intéressant pour le vendeur de passer par notre maison. Après, il y a toujours un coté affect qui rentre en jeu. Si la pièce est charmante, atypique et cohérente avec le catalogue en cours de constitution, il m’arrive de prendre des pièces qui sont en-dessous des valeurs citées plus haut. Enfin, j’essaye d’avoir une thématique et que les pièces se répondent les unes aux autres pour créer une dynamique. Pour conclure, la vente d’octobre proposera des pièces que l’on trouve tous très sympathiques. J’espère qu’elles plairont !

It’s a complex question, but I would say that it’s the potential of the piece that guides me in my choices. I pay attention to its condition, the stones, the history … Adds a question of values, for digital sales the low limit is 3000 € when it is 5000 € for cataloged sales. This is because the pieces are all photographed, studied … etc. Also, a piece costs time and energy, so it must be interesting for the seller to go through our house. After, there is always an affected side that counts. If the piece is charming, atypical and consistent with the catalog being built, I sometimes take parts that are below the values mentioned above. Finally, I try to have a theme and that the pieces respond to each other to create a dynamic. To conclude, the October sale will offer pieces that we all find very nice. I hope they will please!

À bientôt !

See you soon!

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.