Les Glitterati Girls, des filles en or massif !

Il y a un peu plus d’un an naissait l’association internationale The Glitterati. Co-fondée par Melissa Wolfgang Amenc et Faye Caris Toyon, deux femmes aussi dynamiques qu’engagées, l’association poursuit un but simple mais pourtant d’une importance cruciale : promouvoir le soutien, l’éducation et le mentorat des femmes dans l’industrie de la joaillerie et de l’horlogerie. J’ai donc eu envie de rencontrer ces deux jeunes femmes que rien n’arrête et dont l’énergie débordante est aussi communicative que leurs passions respectives pour l’industrie de la joaillerie. Et si vous vous sentez l’âme d’une Glitterati, n’hésitez pas et rejoignez le mouvement !

More than one year ago born The Glitterati international association, co-founded by both Melissa Wolfgang Amenc and Faye Caris Toyon, two women as energetic as commited. This association pursues a simle but crucial goal : promoting support, education, and mentoring for women in the jewellery and watch industry. So, I want to meet these two young women that nothing stop and whose overjoyed energy is as communicative than their own passion for jewelry industry. And if you feel you could be a Glitterati, do not hesitate and join the association !

glitterati

Faye Caris Toyon & Melissa Wolfgang Amenc. Photo : The Glitterati

 1- Bonjour Melissa et Faye, pouvez-vous vous présenter ? Hi Melissa and Faye, can you introduce yourself ?

Melissa Wolfgang Amenc. Je suis Melissa Wolfgang Amenc. J’ai 43 ans, née en Suisse, elevée en Californie. Ayant une mère Américaine et un père Suisse, j’ai fait des aller-retours entre Los Angeles et Genève jusqu’a ce que j’ai décidé de déménager à Genève en 1996.

My name is Melissa Wolfgang Amenc. I am 43, Swiss born, California bred. Having an American mother and a Swiss father, I went back and forth between Geneva and Los Angeles until I moved to Geneva permanently in 1996.

Faye Caris Toyon. Je suis Faye Caris Toyon. J’ai 35 ans et suis mi-antillaise et mi-néerlandaise.

My name is Faye Caris Toyon and soon I will be 35 years old. I am Half French (from the Caribbean), half Dutch.

2- Quand vous étiez enfant, que vouliez-vous faire plus tard ? When you were a child, what were you plans for future?

MWA.Je ne me souviens pas d’en avoir eu. Ça parait futile ! Jeune femme, j’ai réalisé que le métier des pierres et des bijoux était un vrai métier avec de l’âme, de l’émotion, de la passion, et non seulement un « truc que faisait mon père« . Je suis tombée tout de suite amoureuse. Avec le recul, il est vrai que j’adorais aller au magasin avec mon père le samedi, fouiller dans son coffre et surtout nettoyer les diamants de couleur.

I don’t remember having any. I suppose that sounds frivolous! As a young adult, I realized that the business of jewellery and gemstones was an actual business with heart, soul and passion rather than just something my father « did », I fell in love. In hindsight, I did always love going to the store with my dad on Saturdays, rummaging through his safe and especially cleaning coloured diamonds. So, I guess it was meant to be !

FCT. A 10 ans, je me voyais vivre à l’étranger, et avoir un travail qui me permettrait de voyager et de rencontrer plein de gens, et en lien avec la Terre.

When I was 10, I imagined myself living abroad and having a job allowing me to travel and meet a lot of people. And related to the Earth.

3- Et, aujourd’hui, quels sont vos métiers ? And, finally, what is your current job ?

MWA. Je travaille au sein de mon entreprise familiale, Golay Fils & Stahl, j’achète et je vends des diamants, des pierres précieuses, et des bijoux d’époque signés. Je travaille aussi avec des clients privés pour des créations et pièces uniques.

I work in my family business, Golay Fils & Stahl in Geneva, buying and selling diamonds, coloured stones, estate & signed jewellery as well as creating bespoke pieces for private clients.

FCT. A peu près le même que prévu. (rires).

Quite the same as planned. 

4-Quelles études avez-vous faites ? What is your background ?

MWA. Après avoir obtenu mon diplôme de gemmologue au sein du Gemological Institute of America (GIA) en 1996, j’ai déménagé à Genève et j’ai commencé a travaillé dans le métier avec mon père.

After obtaining my Graduate Gemologist degree from the Gemmological Institute of America (GIA) in 1996, I moved to Geneva and began working in the jewellery business with my father.

FCT. Après un Master universitaire en Géologie (j’ai adoré les stages de terrain, avec mon marteau de géologue !) puis en école de Commerce, mon premier emploi, était de réaliser des études de marché et de faisabilité pour des entreprises des secteurs de l’énergie et de l’Environnement, dans un bureau de conseil.

After I mastered in Geology at University (I loved the field trips with my gemologist hammer!), and then went to business school, my first job was doing market and feasibility studies for the energy and environment companies.

glitterati

« Rend le possible » disent les Glitterati ! « Make it happen » say The Glitterati girls ! Photo from The Glitterati Instagram account.

5- Quels sont vos liens avec l’industrie de la joaillerie ? Can you explain your background in jewelry and gemology ?

MWA. Je suis la 6e génération de ma famille dans l’industrie des bijoux et des pierres précieuses. Les deux parents de mon père sont issus de familles de diamantaires en Belgique et Pologne, qui sont par la suite partis à Paris, puis à Genève en passant par New York, pendant la seconde guerre mondiale.

I am the 6th generation in my family in the jewellery and gemstone industry. Both parents on my father’s side come from industry families in Belgium and Poland before going to Paris and later Geneva by way of New York during the second world war.

FCT. Quand j’ai décidé de faire une transition de carrière, j’ai déménagé à New York, où j’ai suivi le Programme on-campus Graduate Gemologist du GIA

I decided to switch careers and I moved to New York where I started the GIA Graduate Gemologist on-campus Program in 2010.

6 – Quel est votre parcours professinel et comment avez-vous décroché votre poste actuel ? Can you explain your career path and how you have reached your current job ?

MWA. J’ai déménagé à Genève pour travailler avec mon père. Après environ un an, il a senti que j’apprendrais plus en travaillant ailleurs. J’ai commencé un stage dans le département joaillerie de Christies, et ai réussi à être embauchée une fois le stage terminé. J’ai réalisé beaucoup d’estimations de poids pour les condition reports, gestion des archives de catalogues et photos, et vraiment n’importe quel travail qu’on me déléguait : j’avais faim d’apprendre. J’ai également travaillé dans le bureau de François Curiel. Au bout de 2 ans, je suis partie et j’ai commencé a travaillé comme acheteuse de pierres pour De Grisogono, m’occupant de l’approvisionnement et l’achat de pierres pour la production de bijoux et de montres. Et deux ans après, en 2001, je suis partie rejoindre l’entreprise familiale aux côtés de mon père.

I moved to Geneva to work with my father. After about a year, he felt I would learn more working somewhere else. I started an internship in the jewellery department at Christies, managing to get hired when it was done. I did a lot of stone counts for condition reports, photo and catalogue archives and really whatever work anyone delegated to me, I was hungry to learn. I also worked in François Curiel’s office. After 2 years I moved on and worked as a stone buyer for De Grisogono, sourcing and purchasing all of the diamonds and coloured stones for the jewellery and watch production. After another 2 years, in 2001, I re-joined my family business with my father.

FCT. Après deux stages chez Christie’s et au Rapaport, j’ai réalisé que ma vraie passion était celle des pierres de couleur. J’ai donc déménagé à Paris et ai travaillé pour Garaude, un négociant en pierres de couleur. Après quelques années, J’ai eu l’opportunité d’ouvrir un bureau en Suisse pour la Maison Piat : j’ai emporté avec moi les trois valises que j’avais en ma possession (je voyage léger) et me suis installée à Genève, pour de bon.

After two internships at Christie’s and Rapaport, I realised that my true passion in the industry was for colored stones. So I moved to Paris and worked for Garaudes, a colored gemstone dealer. A few years later, I had the opportunity to open an office for Piat in Switzerland: I took the three suitcases that I had in my possession (I travel light) and settled in Geneva, the city I now call home.

7- Vous travaillez désormais dans le domaine des pierres de couleurs et des diamants ? Racontez-nous votre entreprise ! So, you are now working in gemstones. Can you describe your company ?

MWA. Golay Fils & Stahl, fondée en 1837, est l’une des entreprises d’horlogerie/ joaillerie les plus anciennes de Genève. Historiquement, Golay Fils & Stahl étaient des horlogers/joailliers connus avec des magasins de détail à Genève, Paris et Lugano, s’adressant à une clientèle très internationale. Mon grand-père, marchand de pierres et fournisseur de l’entreprise, a racheté la société en 1961. À sa mort en 1976, mon père a repris l’entreprise.

Golay Fils & Stahl is one of the oldest jewellery firms in Geneva having been established in 1837. My grandfather, a stone dealer and supplier of the company’s, bought it in 1961. Upon his death in 1976, my father took over the company. Historically, Golay Fils & Stahl were well known watch makers and jewellers with retail stores in Geneva, Paris and Lugano catering to a very international clientele.

FCT. La Maison Piat est une société de négoce de pierres précieuses de couleur depuis 3 générations basée à Paris, Genève et Bangkok à destination des Maisons internationales de Haute Joaillerie. Nous sommes très impliqués dans la démarche durabilité de l’industrie joaillère et travaillons beaucoup sur la traçabilité depuis la mine.

The Maison Piat is a third-generation family-run coloured gemstone company based in Paris, Geneva and Bangkok dedicated to supplying the high-end jewellers of the world. We are very involved in the sustainability aspects of the jewellery trade and work a lot on mine-to-market traceability.

glitterati

Portez-vous les couleurs des Glitterati ? Do you wear The Glitterati colors ? Photo : The Glitterati

8- Comment s’organise une journée / semaine de travail ? How is your day / week planning ?

MWA. Hormis les expositions auxquelles je participe (Hong Kong, Miami & Gem Genève), qui se déroulent généralement à la même époque chaque année, je n’ai pas vraiment de planning quotidien, heureusement ! Notre métier se décrirait comme « la fête ou la famine » : je travaille quand il y a faire et heureusement je trouve toujours de quoi m’occuper. En plus, The Glitterati étant une association naissante et en pleine croissance, nous sommes constamment en train de travailler sur les idées pour l’avenir. Je fais également partie de la Comité Éthique du l’Association Suisse des Négociants des Pierres Précieuses avec qui j’ai travaillé sur des projets importants au cours des derniers 12 mois.

Other than the exhibitions in which I participate (Hong Kong, Miami & Gem Genève), which are usually at the same time each year, I don’t really plan much. Our business is very much feast or famine, so I work whenever there’s work. Of course, The Glitterati being a young association that is constantly growing and evolving keeps me quite busy. I am also part of the ethics committee for the Swiss Stone Dealers Association with whom I have been working on some important projects in the last year.

FCT. Aucune semaine ne se ressemble et c’est la partie la plus sympathique du métier : je peux être à Genève pour suivre les ventes aux enchères, ou sur notre stand dans une Foire professionnel, ou à mon bureau en train trier des lots de calibrés pour un projet, ou être voyage commercial ou d’achat, ou encore, en réunion avec le comité Ethique de l’association Suisse des Négociants de Pierres Précieuses. Tellement  diversifié!

No week looks like another, and this is the fun part of our job. I can be in Geneva to follow the auctions, or in our booth in a trade fair, at my office, or be sorting melee for a project, or travelling on a buying trip or for commercial purposes, or in a meeting with the ethics committee of the Swiss Stone Dealers Association.

9- L’industrie de la joaillerie reste un mode opaque pour le grand public même si les choses changent. Ditent-nous où vous trouvez votre motivation et ce que vous préférez dans vos activités professionelles actuelles ? The jewelry industry is often opaque to the general public, even if our world is changing. Can you tell us where you find your motivation and what you prefer to do in your job ?

MWA. J’ai l’immense privilège de pouvoir faire ce que j’aime. Quand on est passionné par son métier, Il y aura toujours quelque chose de nouveau à découvrir, quelque chose à apprendre ou une nouvelle rencontre à faire. De nouveaux défis, se surpasser, c’est motivant. J’aime la majorité des choses que je fais, mais il y a une place toute particulière dans mon cœur pour les bagues de fiançailles. C’est touchant de faire partie de l’histoire d’un couple.

I’m very privileged to be able to do what I love. There’s always something new to see or learn or someone new to meet, all of which present new challenges which are what motivates me most. I like the majority of things I do, but there’s a special place in my heart for engagement rings. It’s nice to be part of a couple’s story.

FCT. La diversité est ce que je préfère que je fais et c’est aussi la source de ma motivation puisque je n’ai pas encore trouvé d’aspect routinier à ce métier : la diversité des tâches, dont nous discutions précédemment, mais aussi la diversité des personnes que je rencontre en termes de connaissances, d’histoire personnelle, d’origine, ou d’opinions.

Diversity is what I prefer and also where I find my motivation since there isn’t a routine pattern in the job. The diversity of the tasks discussed ypreviously, but also the diversity of the people I meet in terms of knowledge, backgrounds, origins, and opinions.

10- Qu’est ce qui est le plus ennuyeux ? And what is the most boring ?

MWA. Étrangement, je ne pense pas qu’il y ait quoi que ce soit d’ennuyeux, peut-être de la paperasse.

Strangely, I don’t think there is anything boring, maybe paperwork.

FCT. Sans hésiter: la comptabilité !

Without hesitation, accounting !

11- Parlons des tendances dans le secteur des pierres. Est-ce plus compliqué de travailler maintenant qu’il faut de nombreuses certifications pour une pierre ? Can you talk about trends in gemstones? Isn’t it more difficult to work while people want always more certifications about gemstones ?

MWA. Nous sommes plutôt traditionnels, en conséquence, nos clients le sont souvent aussi. Nous n’adhérons pas beaucoup aux tendances, nous achetons et vendons des pièces que nous aimons et qui nous touchent. Nous constatons que lorsque nous aimons quelque chose, il est facile de le traduire et de le transmettre à nos clients. On nous demande rarement une pierre «tendance», mais quand cela arrive, nous aimons toujours l’idée de voir et d’apprendre quelque chose de nouveau tout en rendant un client heureux. À mesure que la technologie et les techniques d’amélioration évoluent, la nécessité de certificats, même de plusieurs certificats, augmentera. Parfois, c’est en effet frustrant, mais cela fait partie de notre nouveau quotidien et nous devons nous adapter.

We are rather traditional, as a result, our clients often are too. We don’t adhere to trends much, we buy and sell pieces we love and that move us. We find that when we love something it’s easy to translate and transmit that to our clients. Rarely does a client ask us for a « trendy » stone, but when it does happen, we always relish in the idea of seeing and learning something new whilst making a customer happy. As technology and enhancement techniques evolve, the necessity for certificates, even multiple certificates, will increase. Sometimes it is indeed frustrating, but it’s part of our new normal and we have to adapt.

FCT. Je ne peux pas vraiment définir de tendances dans les pierres de couleur. C’est comme dans la Mode : les goûts changent au fil des saisons. Mais la grande tendance, comme dans les autres industries, est le besoin du consommateur de connaître l’origine, la source de ce qu’il achète. La traçabilité des pierres de couleur sera le grand enjeu des prochaines années.

I can’t really define trends in coloured gemstones. Like fashion, tastess change every season. But the big trend, as in all the other industries, is the need for the consumer to know the origin, the source of the product. The traceability in colored stones will be the main challenge in the next years.

glitterati

La Directrice exécutive du RJC Iris Van der Veken, Melissa Wolfgang Amenc et Faye Caris Toyon lors du congrés de la CIBJO en 2019. The RJC Executive Director Iris Van der Veken, Melissa Wolfgang Amenc and Faye caris Toyon during last CIBJO congress en 2019. Photo : The Glitterati

12- Quelle est votre pierre préférée et pourquoi ? What are your favorite gemstones and why ?

MWA. Les grenats démantoïdes de Russie, j’ai toujours aimé la couleur vive et leurs feux incroyables ! Les diamants « Old Mine », qui n’aime pas un diamant ? Charmant et traditionnel. Mais… si je ne pouvais choisir qu’une seule pierre, ce serait une émeraude, ancienne et de Colombie.

Russian Demantoid garnets – I have always loved the bright colour and their unbelievable fire! Old mine diamonds, who doesn’t love a diamond? Charming and traditional. But if I could only choose one stone, it would be an emerald, Colombian and old.

FCT. Les spinelles. Et en particulier les spinelles roses vibrants de la région de Mahenge en Tanzanie.

Spinels. Especially hot pink Mahenge Spinels from Tanzania.

13- Avez-vous un souvenir mémorable à partager avec nous ? Have you an unforgettable moment to share with us ?

MWA. Un souvenir qui se démarque, bien qu’il ne soit pas étonnant ou incroyable, il est inoubliable car il est sentimental : quand j’étais enfant et que j’étais avec mon père, peu importe où nous étions dans le monde, il s’arrêtait toujours pour regarder dans les vitrines des bijouteries. Chaque boutique ! Cela me rendait dingue. Allez papa ! Maintenant, tant d’années plus tard, je me retrouve à rire à haute voix en marchant dans la rue parce que je me surprends à faire de même.

One memory that stands out, while not amazing or unbelievable, it is unforgettable as it is sentimental: When I was a child and was with my father, no matter where we were in the world, he would always stop to look in the windows of jewelry stores. Every. single. store. It used to drive me crazy. Come on dad! Now, so many years later, I find myself laughing out loud when walking down the street because I catch myself doing the same.

FCT. Je me rappelle une fois, j’étudiais au GIA à New York, une vraie débutante, et j’assistais à un dîner dans un restaurant en vue et j’étais assise juste à côté d’un marchand de pierres. A un moment, il sort, de nulle part, une petite boîte de spinelles. J’en ai été très impressionnée : la pièce était plutôt sombre et les pierres brillaient comme de petits soleils.

I remember when I was still studying GIA in New York, I was a newbie, and was sitted at a fancy restaurant table next to a gemstones merchant. At one point, he opened a tiny box out of nowhere with spinels. I was very impressed by those: the room was quite dark and the stones were glowing like stars.

14- Comment imaginez-vous le futur ? Internet a pris une place tellement importante dans l’industrie des pierres… How do you imagine the future? Internet has now taken an important part in gemstone industry…

MWA. Qui sait ? Je garderai toujours l’espoir que les gens auront besoin de conseillers pour les guider et, plus important encore, voudront tenir une pierre ou un objet à la main, le voir avec leurs yeux, éventuellement ressentir quelque chose. Les bijoux et les pierres restent un achat émotionnel pour beaucoup, il n’y a aucune émotion liée à cliquer sur « ajouter au panier ».

Who knows? I will always hold on to hope that people will need advisors to guide them. More importantly that they will want to hold a stone or object in their hand, see it with their eyes and eventually feel something about it. Jewellery and stones remain an emotional purchase for many, there’s no emotion in clicking « add to cart ».

FCT. La vente en ligne existe, certes. Mais rien ne remplacera l’œil de l’acheteur et l’émotion que la pierre lui procure pour la prise de décision.

Online selling is part of our industry, yes. But nothing will replace the eye of the buyer and the emotion the stone triggers when it comes to buying.

glitteratiLes fondatrices de l’association, en compagnie du journaliste David Brough et du laboratoire Gübelin, lors d’un panel sur le sourcing et la tracabilité des gemmes durant l’édition 2019 de GemGenève. The Glitterati founders, with journalist David Brough & Gübelin Laboratory, during a panel about ethical sourcing and traceability at GemGenève 2019. Photo : The Glitterati

15- Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui veulent démarrer dans cette industrie ? What advice would you give to young people who want to work in this industry ?

MWA. Voir autant de marchandises que possible. Soyez curieux, posez des questions. Laissez votre ego à la porte, faites le travail que personne d’autre ne veut faire, c’est là où on apprend vraiment des choses. Croyez en vous.

See as much merchandise as possible. Be curious, ask questions. Leave your ego at the door and do the work nobody else wants to do, that’s where the learning happens. Believe in yourself.

FCT. Ne jamais avoir peur de demander.

Never be afraid to ask.

16- Pourquoi avez-vous intié The Glitterati ? Quel est votre but ? Why have you created The Glitterati ? What is its goal ? 

MWA. Faye et moi avons créé The Glitterati parce que nous pensions qu’il y avait un réel besoin d’une entité promouvant le soutien et l’éducation des femmes dans l’industrie. Faye et moi avons beaucoup travaillé et avons évolué dans nos carrières, nous ne l’avons pas fait seules, nous avons eu de l’aide ! Nous sommes convaincues qu’il est important transmettre les expériences acquises à celles qui débutent dans le métier et d’échanger avec nos paires. Nous voulons encourager les femmes à se soutenir mutuellement. Nous voulons également mettre en lumière les carrières des femmes étonnantes et réussi que nous connaissons et, ce faisant, nous encourageons les jeunes générations qui luttent contre la fausse idée qu’il s’agit d’une industrie dirigée par des hommes.

Faye and I created The Glitterati because we felt there was a real need for an entity promoting support and education for women in the industry.
Faye and I have both worked hard and evolved in our careers, we didn’t do that on our own, we had help! We feel strongly that it’s important to give back and pay that forward. We want to encourage women to support each other. We also want to highlight the careers of the amazing, successful women we know and by doing so we empower the younger generation who struggle with the false notion that this is an industry run by men.

FCT. The Glitterati est une association à but non-lucratif qui tend à promouvoir le soutien, l’éducation et le mentorat des femmes dans l’industrie de la joaillerie et de l’horlogerie. Nous l’avons fondée, avec Melissa l’année dernière, car nous voulions mettre en avant les superbes parcours de nos membres et d’autres femmes de l’industrie pour nous en inspirer tous, et en particulier les plus jeunes générations. Si vous vous sentez l’âme d’une Glitterati, rejoignez-nous sur www.theglitterati.ch/join

The Glitterati is is a non-profit association aiming to promote support, education, and mentoring for women in the jewellery and watch industry. We created it with Melissa last year because we wanted to highlight the impressive careers of our members and other women in the industry who are an inspiration to us all, especially the younger generations. If you feel like you might be a GlitteratiGirl, please check out our website ! www.theglitterati.ch/join

17- Quelle est la place des femmes aujourd’hui dans cette industrie ? What is the current situation for women in the jewelry industry ?

MWA. J’imagine plutôt bien ! Je vois des femmes travaillant dans toutes les branches de notre industrie, de la bijoutière au gemmologue de laboratoire en passant par PDG.

I imagine quite good! I see women working in every branch of our industry ranging from bench jeweler to laboratory gemologist to CEO.

FCT. La position de la femme dans l’industrie joaillère est sans doute plus facile maintenant qu’auparavant, mais je pense que cela est vrai dans tous les secteurs où l’argent a une place prédominante. Ce qui est évident, c’est que l’on peut constater que dans les grandes maisons de joaillerie de la Place Vendôme, les équipes sont largement féminines !

The position of women in the jewelry industry is without a doubt easier now than ever before, but I think this is true in every industry where money is predominant. Lastly, the majority of the gemstone buyers for the jewellery houses on and off Place Vendôme, are women.

À bientôt !

See you soon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.