Chayette & Cheval disperse les archives de Léon Leroy

Il y a bientôt six ans j’écrivais un long article pour tâcher de démêler les histoires des maisons Le Roy et Leroy… Un imbroglio entre des noms très proches aux orthographes différentes. Et une confusion permanente qui demeure encore trop souvent le cas. Et voila qu’il y a quelques jours, la commissaire-priseur Charlotte Van Gaver me contacte car elle dispersera le 26 juin 2020 le patrimoine de M. Léon Leroy, l’un des derniers héritiers de cette grande famille d’horloger installée durant de très nombreuses années au 7 boulevard de la Madelaine, Paris.

Six years ago, I wrote a long story about the two parisian houses Le Roy and Leroy trying to sort out their respective histories. With very close names, confusions are really important, even today ! A few days ago, the auctioneer Charlotte Van Gaver wrote me because she will offer soon the Leon Leroy heritage. He was one of the last heirs from this important watchmaker family established during long years at 7 Madelaine Boulevard, Paris.

La vente aura lieu le 26 juin à la salle V.V au 3 rue de Rossini dans le 9e arrondissement de Paris. Le catalogue est impressionnant, à l’image de la collection de M. Leroy : montres de poches, horloges, instruments divers et variés mais surtout de très nombreux livres sur l’histoire de son métier : l’horlogerie. Parmi la multitude de lots (du n°6 au 249), on peut admirer des choses très différentes et des objets particulièrement enthousiasmants. J’ai particulièrement aimé une montre d’Abbesse aussi remarquable qu’imposante, laquelle date du XIXe siècle avec une estimation entre 3000 et 4000 €.

The sale will take place on June 26 in room V.V at 3 rue de Rossini in the 9th arrondissement of Paris. The catalog is impressive, like the collection of Mr. Leroy : pocket watches, clocks, various instruments but above all many books on the history of his profession : watchmaking. Among the multitude of lots (from No. 6 to 249), you can admire very different things and particularly exciting objects. I particularly liked an Abbess watch as remarkable as it is impressive, which dates from the 19th century with an estimate between 3000 and 4000 €.

Lot 211 : montre à verge cruciforme de style néo-renaissance. Signée de Étienne Bordier, elle fait partie de la longue liste des lots étonnants et atypique de cette vente. Estimation entre 3000 et 4000 €. Lot 211: cruciform watch in neo-renaissance style. Signed by Etienne Bordier, it is part of the long list of surprising and atypical lots for this sale. Estimate between 3000 and 4000 €. Photo : Chayette & Cheval

Mais au-delà des montres, il y a un véritable trésor dans cette vente et vous pouvez le retrouver sous les numéros 101 à 110. Sous ses appellations se cachent des dizaines et des dizaines de dessins témoignant du savoir faire de création de la maison L. Leroy & Cie. Plus de 200 dessins sont ainsi proposés et permettent de se rendre compte autant des styles qu’affectionnaient la maison mais également des demandes des clients qui venaient pour se faire fabriquer une pièce. Les gouachés sont remarquablement conservés et les supports de réalisation, très différents les uns des autres : papier, carton, papier tissu et même rhodoïd. J’aurais pu passer des heures à les admirer et à les détailler. Indéniablement ce patrimoine ne devrait pas être dispersé entre plusieurs acheteurs et ce serait vraiment une excellente nouvelle s’il allait à un collectionneur qui connait et aime le sujet. Réponse le 26 juin quand le marteau de Maître Van Gaver retentira, signant l’adjudication des lots. En attendant, je vous propose de découvrir quelques photos volées lors de mon rendez-vous à l’étude.

But beyond watches, there is a real treasure in this sale and you can find it under the numbers 101 to 110. Under its designations are hidden dozens and dozens of drawings testifying to the creative know-how from the house L. Leroy & Cie. More than 200 designs are offered and allow you to realize as much the styles that loved the house but also the requests of customers who came to have a custom piece. The gouachés are remarkably preserved and the material, very different from each other : paper, cardboard, tissue paper and even rhodoid. I could have spent hours admiring and detailing them. Undeniably this heritage should not be dispersed among several buyers and it would be really a good news if it went to a collector who knows and loves the subject. Answer on June 26 when the hammer of Charlotte Van Gaver will resound, signaling the adjudication of the lots. And to wait, I invite you to discover some pictures taken during my appointment to the Chayette & Cheval office.

Quelques planches issues des archives de la maison L. Leroy & Cie. En vente le 26 juin chez Chayette & Cheval. Some drawings from the L. Leroy & Cie heritage. Will be offered on Jun 26th by Chayette & Cheval. Photo : Marie Chabrol

À bientôt !

See you soon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.