L’effet Wow de la dernière collection Louis Vuitton

Il y a ceux qui disent faire de la haute joaillerie et puis il y a ceux qui font de la haute joaillerie. Parmi ces maisons capables de signer des collections spectaculaires, il faut désormais compter avec Louis Vuitton. Si la maison présente depuis quelques années des collections de joaillerie toutes plus impressionnantes les unes que les autres, elle a su rentrer dans un temps record, et à force de pièces comme de pierres majestueuses, dans le club très fermé des faiseurs de haute joaillerie d’excellence. Avec cette quatrième collection signée de Francesca Amfitheatrof – Spirit – la marque enfonce le clou et affirme sa raison d’être sur un segment qui reste néanmoins relativement jeune chez cette vénérable institution du luxe français.

There are those who say they make high jewelry and then there are those who make high jewelry. Among these houses capable of signing spectacular collections, we must now reckon with Louis Vuitton. Although the house has been presenting jewelry collections, each more impressive than the last, for several years, it has been able to enter in record time, and by dint of pieces like majestic stones, into the very exclusive club of high jewelry makers. ‘Excellency. With this fourth collection signed by Francesca Amfitheatrof – Spirit – the brand drives the point home and affirms its raison d’être in a segment which nevertheless remains very young in this venerable institution of French luxury.

Collier Destiny en or et diamants mettant en avant une suite de rubis du Mozambique dont la pierre centrale pèse plus de 10 carats. A noter, la taille émeraude pour cette pierre d’une rare qualité. Photo : Louis Vuitton

Destiny necklace in gold and diamonds highlighting a series of mozambican rubies whose central stone weighs more than 10 carats. Note the emerald cut for this stone of rare quality. Photo: Louis Vuitton

La collection Spirit est la quatrième signée par Francesca Amfitheatrof, la Directrice Artistique joaillerie de la maison arrivée en 2018 après plusieurs années chez Tiffany & Co. Dès son arrivée, les collections de haute joaillerie de la maison ont suscité intérêt et engouement. Et force est de constater qu’elle a su donner l’opulence nécessaire à des collections que se doivent d’être un temps fort annuel dans la vie d’une maison de luxe. Aussi, juillet 2022 ne faisait pas exception à la règle. Ce ne sont pas moins de 125 pièces qui ont été dévoilées, lesquelles sont toutes directement inspirées du thème mythologique, cher à Amfitheatrof. Et qui dit opulence, dit certes métal et diamants, mais surtout pierres de centre d’exception. Il a donc fallu se mettre en quête des matières somptueuses qui ornent les pièces de ce nouvel opus. Tsavorites, rubis, grenats mandarins et autres appairages de saphirs ornent les cinq univers de la collection : Liberty, Grace, Fantasy, Radiance et Destiny. Ces pierres joliment racontées dans l’interview ci-dessous

The Spirit collection is the fourth signed by Francesca Amfitheatrof, the Artistic Jewelry Director of the house who arrived in 2018 after several years at Tiffany & Co. Upon her arrival, the high jewelry collections of the house aroused interest and enthusiasm. And it is clear that she has been able to give the necessary opulence to collections that must be an annual highlight in the life of a luxury house. Also, July 2022 was no exception to the rule. No less than 125 pieces were unveiled, all of which are directly inspired by the mythological theme, dear to Amfitheatrof. And who says opulence, certainly says metal and diamonds, but above all exceptional center stones. It was therefore necessary to go in search of the sumptuous materials that adorn the pieces of this new opus. Tsavorites, rubies, mandarin garnets and other pairings of sapphires adorn the five worlds of the collection: Liberty, Grace, Fantasy, Radiance and Destiny. These stone which are lovely explained in the youtube video joined.

65,26 carats, c’est le poids du grenat tsavorite qui habille le collier Grace. Une pièce qui a demandé 2000 heures de travail avec, entre autres, un important travail de retaille sur les diamants baguettes qui soulignent les volumes de ce bijou. Toute la collection est imposante, les pièces sont massives, lourdes. Ce sont des objets fait pour être vus. Et c’est aussi ce que l’on aime dans cette haute joaillerie qui sait allier exploit technique et spectacle permanent. Alors, bien sur, les pierres choisies ne peuvent que régaler les gemmologues et ceux de la maison se sont indéniablement fait plaisir en sélectionnant des gemmes avec une incroyable présence. A l’image de cette tsavorite. Dans un secteur où la concurrence fait rage sur les belles matières (elles sont rares, mais pas de pénurie car elles ont simplement toujours été rares), les acquérir demande d’être rapide et quelque peu fortuné.

65.26 carats is the weight of the tsavorite garnet that adorns the Grace necklace. A piece that required 2,000 hours of work with, among other things, significant recutting work on the baguette diamonds that highlight the volumes of this jewel. The whole collection is impressive, the pieces are massive, heavy. They are objects made to be seen. And that’s also what we love about this fine jewelry that knows how to combine technical achievement and permanent spectacle. So, of course, the stones chosen can only delight the gemologists and those of the house were undeniably pleased by selecting gems with an incredible presence. Like this tsavorite. In a sector where competition rages on the beautiful materials (they are rare, but not in short supply because they have simply always been rare), acquiring them requires being quick and somewhat fortunate.

Inspirée par les ailes d’un phényx, l’ensemble Grace en or et diamant dévoile certes une tsavorite de plus de 65 carats mais également d’autres grenat de la même variété qui habillent les bagues, broches et boucles d’oreilles de cette incroyable parure. Photo : Louis Vuitton

Inspired by the wings of a phoenix, the Grace set in gold and diamond certainly reveals a tsavorite of more than 65 carats but also other garnets of the same variety which adorn the rings, brooches and earrings of this incredible set. Photo: Louis Vuitton

Partout sont visibles les symboles de la maison à la célèbre toile monogramme. Bien que discret, le V est partout, soulignant là les pierres, habillant ici l’architecture d’un collier. La fleur quadrilobée est également présente, rappelant ce qui à l’origine fit le succès d’une maison dédiée au voyage et à son art. Et c’est bien le propos de cette nouvelle collection, nous faire voyager. Non pas dans un territoire normé mais bien dans un ailleurs fantasmé où s’expriment créatures mystiques et fantastiques. Où les pierres seraient des trésors, où les bijoux ne seraient pas de simples parures mais bien des objets empreint de magie. Je ne sais pas vous, mais moi, c’est tout ce que j’aime dans la haute joaillerie. Je ne lui demande pas d’être toujours innovante même si j’adore qu’elle le soit. Non, je la veux d’abord technique, compliquée, époustouflante, somptueuse bien évidement, j’aime qu’elle me murmure des histoires de légendes qui me renvoient à ces histoires fantastiques qui peupaient les contes et légendes que j’aimais lire et relire. J’aime qu’elle me fasse rêver. Alors, merci pour ça Maison Vuitton, car vous m’avez comblé.

Everywhere are visible the symbols of the house with the famous monogram canvas. Although discreet, the V is everywhere, highlighting the stones there, dressing the architecture here with a necklace. The four-lobed flower is also present, recalling what originally made the success of a house dedicated to travel and its art. And that is the purpose of this new collection, to take us on a journey. Not in a standardized territory but in a fantasized elsewhere where mystical and fantastic creatures express themselves. Where the stones would be treasures, where the jewels would not be simple adornments but objects imbued with magic. I don’t know about you, but me, that’s all I love about fine jewelry. I don’t ask her to always be innovative, even though I love that she is. No, first of all I want it technical, complicated, breathtaking, sumptuous of course, I like it to whisper to me stories of legends that send me back to those fantastic stories that populated the counts and legends that I loved to read and reread. I love that she makes me dream. So, thank you for that Maison Vuitton, because you have fulfilled me.

La parure Radiance dévoile des écailles d’or et de diamants rappelant un dragon millénaire. Au centre un grenat mandarin de 10,99 carats. Manchette, boucles d’oreilles et bagues complétent cette pièces. Sur les bagues, deux grenats mandarins de respectivement 14,73 et 18,72 carats. Comme autant de bonbons acidulés précieux. Photo : Louis Vuitton

The Radiance set reveals scales of gold and diamonds reminiscent of an ancient dragon. In the center a mandarin garnet of 10.99 carats. Cuff, earrings and rings complete this piece. On the rings, two mandarin garnets of respectively 14.73 and 18.72 carats. Like so many precious sour candies. Photo: Louis Vuitton

A bientôt !

See you soon !

Photo de couverture : saphir du Sri Lanka et émeraude de Colombie. Photo : Louis Vuitton

Cover shoot : Sri Lanka sapphire and colombian emeralds. Photo : Louis Vuitton

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.