Carrière #11 – Tiphaine Brajeux, antiquaire 2.0 en joaillerie

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Il y a peu, je rencontrais la pétillante Tiphaine Brajeux autour d’un café à la Pointe Drouot. Un long échange, beaucoup de points communs et l’occasion de vous proposer un nouveau portrait carrière avec une jeune personne passionnée, enthousiaste et avec un parcours vraiment intéressant. Je vous emmène donc à a rencontre de Tiphaine et de son entreprise ICYMI. Bonne découverte !

Recently, I met Tiphaine Brajeux around a coffee at the Pointe Drouot. A long exchange, a lot of common points and the opportunity to offer you a new career portrait with a young passionated person, but also enthusiastic and with a really interesting career. I take you to meet Tiphaine and her company ICYMI. Enjoy !

typhaine brajeux, icimi

Tiphaine dans son bureau du 9e arrondissement de Paris. Tiphaine in her 9th arrondissement’ office. Photo : ©MarieChabrol

1- Pouvez-vous vous présentez rapidement ? Can you introduce yourself ?

 Je m’appelle Tiphaine, je viens de fêter mes 30 ans et de me marier et je suis la fondatrice d’ICYMI, Bijoux anciens d’aujourd’hui, un site de vente en ligne de bijoux anciens. Je suis gemmologue, diplômée du GIA de New York.

My name is Tiphaine Brajeux, I just turned 30 and I am the founder of ICYMI, I sell antique jewelry online. I’m a graduate gemologist from the GIA and I’ve been working in Drouot for the past ten years.

2- Quel métier vouliez-vous exercer lorsque vous étiez enfant ? What do you want to do later when you were a child ?

Petite je voulais être styliste mais je me suis vite rendu compte que je n’avais ni assez de talent de dessinatrice ni assez de créativité pour être vraiment douée. Important la lucidité !

I wanted to be a clothes designer but I realized early that I wasn’t or talented or creative enough for the task !

3- Et finalement quel est votre poste actuel ? And, finally, what is exactly your actual position ?

Aujourd’hui, je suis Présidente d’ICYMI. Je fais tout ! Je suis gemmologue, responsable des achats et des ventes, je suis photographe, graphiste, je m’occupe de la communication, je gère les envois etc…! Un vrai couteau suisse… La seule chose que je ne fais pas c’est la compta.

Officially I’m President of ICYMI, that I founded in the fall of 2016. But since I’m a team of one I actually take care of everything. I’m in charge of purchases and sales, of photographs, web design, shipments, everything except accounting !

tiphaine brajeux, icymi

Bague marquise en or et diamants. Gold ring featuring diamonds. Photo : ICYMI

4- Quelles études avez-vous suivi ? What is your background ?

Après avoir eu mon bac en 2005, j’ai été prise à la Double Licence Droit – Histoire de l’Art à la Sorbonne. J’ai ensuite suivi le Master 1 Droit des Affaires Option Histoire de l’Art, toujours à la Sorbonne et enfin, le Master 2 Marché de l’Art. Après cinq ans à la Sorbonne, je suis partie à New York pour suivre la formation du Gemological Institute of America pour devenir Graduate Gemologist qui dure 6 mois. Sans doute la meilleure partie de mes études !

After my bac in 2005, I went to the Sorbonne for five years, 3 years for the Bi Licence Law and Art History, 1 year for a Master in Business Law and Art History and one last year for a Master 2 in Art Business. After those five years, I studied for 6 months at the New York GIA to have my GG diploma (Graduate Gemologist).

5- Et plus spécifiquement, quel est votre parcours de formation en relation avec le domaine de la joaillerie et de la gemmologie ? Can you explain what is your background related to jewelry and gemology ?

En termes de formation pure, évidemment le GIA est le seul diplôme en relation avec le domaine de la joaillerie et de la gemmologie. Au cours de mes études j’ai fait de nombreux stages qui m’ont permis d’affiner mon « projet professionnel », j’ai commencé par plusieurs stages chez Gros & Delettrez ou j’ai vraiment découvert l’univers des bijoux et ou j’ai compris que j’aimais ça et que je pouvais avoir une carrière dans ce monde. J’ai ensuite effectué un stage au département Bijoux chez Christie’s avec Marie Laurence Tixier, puis mon stage de fin d’études avec Paul Louis Flandrin, propriétaire de sa Galerie à Paris, antiquaire spécialisé en bijoux anciens et argenterie. Enfin, à mon retour de New York, j’ai fait un stage au département bijoux de Philips de Pury à Londres. À chaque stage, j’ai pu comprendre ce que j’aimais faire et ce que je n’aimais et ça m’a permis d’avancer dans mes choix. Par exemple, j’ai compris que le métier d’expert n’était pas forcément fait pour moi et que le métier de marchand me paraissait plus excitant et riche en aventure.

My only diploma really related to jewelry is my GG. It’s my (numerous) internships that actually brought me to the world of vintage jewelry. I started with Gros & Delettrez where I really discovered that I could actually have a career that involved jewelry. After that internship, I spent some time at the Jewelry department of Christie’s Paris with Marie Laurence Tixier and then with Paul Louis Flandrin who is a parisian jewelry and silverware dealer in the 7th district. When I came back from New York, I spent three months as an intern in the jewelry department of Philips de Pury. All to these experiences allowed be to understand what I didn’t want to do and what I wanted to do.

tiphaine brajeux, icymi

Bracelet en or émaillé « plus qu’hier et moins que demain ». Enameled yellow gold bracelet « more than yesterday and less than tomorrow ». Photo : ICYMI

6- Pouvez-vous nous raconter votre parcours professionnel et comment vous-êtes arrivées au poste qui est aujourd’hui le votre ? Can you describe us your career and how you have reached your actual job ?

Après mes (nombreux) stages, j’ai rencontré, grâce à un ami de Drouot, un grand marchand de bijoux anciens : Alain Chassard. À l’époque il cherchait quelqu’un pour analyser les diamants qui passaient en vente pour savoir s’ils étaient intéressants à acheter. Mon diplôme du GIA lui a plu et nous avons commencé à travailler ensemble. Au fur et à mesure, je ne me suis plus occupé que des diamants et je surveillais la totalité des ventes à Paris, en province et à l’étranger. Nous achetions des bijoux anciens de très grande qualité, parfois non signés ou non identifiés. Mr Chassard est, entre autres, spécialisé dans les bijoux Boivin et Belperron. Nous faisions également des salons un peu partout dans le monde, Miami, New York et Hong Kong, plusieurs fois par an. Nous suivions toutes les ventes aux enchères de bijoux, y compris les grandes ventes à Genève de Christies et Sothebys. En plus des ventes aux enchères, j’étais en charge d’une grande partie de l’administratif de l’entreprise, gérer les achats, les ventes, les factures, les envois, l’agenda…

After my studies and internships, I met a very well known jewelry dealer : Alain Chassard. He was looking for someone to grade diamonds he was interested in buying at auction. Since I just graduated form the GIA he thought I was the right person for the job and we started working together. From grading diamonds I started to keep an eye out for all that was on sale at auction. I would keep track of every auction going on in Paris, in France and abroad. Mr Chassard specializes in high end vintage jewelry, signed or not but that actually were, such as pieces by Boivin or Belperron. I would help on jewelry shows, in Miami, NY or even Hong Kong. I was also in charge of all the day to day life of the company : invoices, shipments, payments, schedule and appointments …

Au bout de cinq ans, à force d’absorber tous les catalogues de ventes, je voyais énormément de « petits » bijoux qui me plaisaient mais qui ne nous intéressaient pas commercialement. Je me disais que ces bijoux même anciens n’étaient absolument pas démodés et qu’une jeune fille de mon âge pouvait parfaitement porter ce genre de choses, avec un jean, un tee shirt blanc ou une petite robe sans ressembler à un sapin de Noêl ou donner l’impression d’avoir dévalisé la boîte à bijoux de sa grand mère !

After five years, I couldn’t help but be a little frustrated with all the great pieces of jewelry that I saw in auctions that were not expensive at all and that I liked but that weren’t « big » enough for our business model. I thought that all of these vintage pieces were still right in fashion and that there was something to do there.

Je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire, qu’il fallait expliquer, et prouver qu’on pouvait acheter des bijoux en or, en platine, ornés de pierres précieuses pour des prix raisonnables. Et qu’on avait pas besoin de choisir entre un bijou en métal plaqué or et la Place Vendôme. Grâce à mes économies, j’ai pu me lancer et commencer à constituer mon stock. Cela m’a pris 8 mois, pour avoir un fond de stock, tout prendre en photos, créer un site internet marchand clair et complet et j’ai lancé ICYMI.fr en décembre 2016.

I wanted to prove that it’s possible to buy pieces of good craftsmanship for a smart price. It’s not because it’s gold and diamonds that you have to pay your monthly salary to get it. There is room for jewelry between some gold plated and Place Vendôme. Thanks to my savings I was able to start my business, I started to buy pieces of jewelry in march 2016. For 8 months, I got everything ready : buying jewelry, putting together a well designed website, taking pictures, writing condition reports for every item in stock, and then in december 2016, ICYMI.fr was launched.

7- Racontez-nous votre entreprise, son fonctionnement et ce que vous voulez mettre en avant avec celle-ci ? Can you explain us your company and what you want to do with it ?

ICYMI, qui est l’acronyme de l’expression anglaise « In Case You Missed It » propose trois prestations :

ICYMI, which stands for In Case Yoou Missed It has three main activities : 

1 – la vente de bijoux anciens. Ce sont les bijoux que j’achète un peu partout en France, que je remets en état quand il faut, mais que je ne transforme pas et qui sont en vente sur le site.

1 – Vintage jewelry. I sell online vintage jewelry that I bought everywhere in France. I give them a good clean, make sure they’re in the best condition that they can be in but I don’t modify anything about them. 

2 – la reCréation. Quand je vois des bijoux jolis mais démodés et importables j’aime réfléchir à la façon dont je pourrais les remonter. Par exemple, transformer une épingle de cravate en bague ou une broche en paire de boucles d’oreilles ou en pendentif.

2 – reCreation. When I see beautiful jewelry but that is out of fashion or too complicated to wear, I like to come up with new ways to wear them. For instance, some tie pins can be turned into amazing rings or a brooch can become a lovely pendant ! 

3 – le sur mesure. Icymi propose également de la création 100% sur mesure, sur demande, pour tout budget. Généralement, il s’agit de bagues de fiançailles.

3 – Custom made. Icymi also does 100% custom made jewelry, for every budget. Most of the time, it’s about designing engagement rings.

Pour tous les bijoux (à part le sur mesure), je me suis imposée de rester dans une fourchette entre 50€ et 2000€. Le but étant de prouver que le bijou précieux ne doit pas forcément coûter des dizaines de milliers d’euros et n’est pas forcément (toujours) le cadeau d’un amoureux… On peut se l’offrir mais aussi se le faire offrir…

For Vintage jewelry and reCreation I’ve made a point not to sell anything over 2000€. I want to prove that a beautiful piece of jewelry does not have to cost several thousands and that it doesn’t (always) have to be from you boyfriend/girlfriend/Significant Other… It can be a gift from someone you love (friends, family) but it can also be a gift from yourself !

tiphaine brajeux, icymi

Broche en or, agate dendritique et diamants. Gold brooch featuring dendritic agate and diamonds. Photo : ICYMI

8- Comment s’organise une journée / semaine type de travail ? How is organized a day / a week in your company ?

En fait, chaque semaine dépend du rythme des ventes aux enchères. Comme j’achète beaucoup en salles des ventes, quand il y en a beaucoup il faut réussir à suivre la cadence !

En règle générale, je commence la semaine en regardant l’intégralité des ventes qui ont lieu en France dans la semaine à venir, week end compris, souvent bien plus qu’une centaine. Je note les lots qui me plaisent pour ne pas les oublier et pouvoir participer à la vente.

Quand je reçois des bijoux, il faut les nettoyer (ce qui peut prendre beaucoup de temps !) pour leur redonner tout leur éclat, rédiger la fiche de chaque bijou (poids, dimensions, taille), les prendre en photo et enfin, les mettre en vente sur le site.

Each week depends on the number of auctions going on. Since I buy a lot at auction, everywhere in France, when there’s lot of sales happening the same day/week you have to be prepared !

Most of the time, I start of the week looking at all of the auctions happening in France during the week and the week end. There can be over a hundred auctions to screen through. I keep track of the pieces that I like and make sure not to miss them when the auction comes. 

 When the jewelry gets to the office I need to get it picture ready. That means starting off with a (very) good scrub, writing down the condition report (weight, size, height…), take good pictures and off they go on the website ! 

À chaque nouveau bijou il faut communiquer sur les réseaux sociaux pour que les gens ne ratent pas les nouveautés et ainsi je peux répondre aux questions et envoyer plus de photos si besoin. Il faut également communiquer même s’il n’y a pas de nouveautés pour que la présence d’ICYMI sur les réseaux sociaux soit permanente. C’est souvent plus facile à dire qu’à faire !

For every new piece, it’s important to communicate about it on social media. I need people to see the new pieces coming in so they can be able to ask me questions or for more pictures. Social media is vital, even if there might not be anything new coming up because it keeps ICYMI online ! 

Généralement, quand j’arrive au bureau le matin je fais un point sur mes mails et sur le site, les notifications réseaux sociaux et trafic. À 11h j’essaye d’aller à Drouot s’il y a une vente qui m’intéresse, en rentrant je refais le point sur les ventes qui ont lieu dans l’après-midi, pour être sûre de ne rien rater. Entre deux enchères, je m’occupe des envois, je fais des photos, je prépare les fiches bijoux, je mets à jour le contenu du site et j’essaye de préparer les prochains posts que je compte partager sur les réseaux sociaux.

As of one of my day at the office, I start by making sure I’ve read and answered to every email, I check website traffic and activity. Around 11 am I try to go to Drouot, have a look at what is coming up for auction, when I get back I get ready for the afternoon auctions. Between two auctions, I spend the afternoon at the office, taking pictures, uploading new pieces on the website, taking care of shipments and preparing future posts for Instagram or Facebook.

9-  La joaillerie est un monde peu connu du grand public même si les choses changent progressivement. Pouvez-vous nous expliquer ce qui vous motive à travailler dans ce secteur et ce que vous préférez dans l’exercice de votre profession ? Jewelry is a world less known to the general public even if things change gradually. Can you explain what motivates you to work in this sector and what you prefer in the practice of your profession ?

J’ai deux amours. Drouot et le bijou ancien. J’ai découvert le bijou ancien grâce à Drouot et j’aimerais garder ces deux constantes le plus longtemps possible dans ma vie professionnelle.

« J’ai deux amours » : Drouot and vintage jewelry. Drouot actually introduced me to vintage jewelry and really hope I can keep those two key elements in by professional life as long as I can. 

De Drouot, j’adore ce côté village, parfois on dirait une petite fourmilière. Il y a de tout, des jeunes, des vieux, des riches, des moins riches, des gens hyper stylés et branchés ou au contraire des gens très classiques : mais tout le monde trouve son bonheur. Bien sûr Drouot peut apparaître comme très fermé, ce qui est à peu près vrai, mais quand on arrive à faire sa petite place, c’est assez agréable ! 

I love Drouot because it’s almost like a village. You can find everything and everyone : young, old, rich, not as rich, very hip or very traditional ! Of course, it can be seen (with reason) as a private and gated community but once you’re in, it’s actually quite nice to be around. 

J’aime le bijou ancien car j’aime l’Histoire, la petite comme la grande. J’adore trouver des pièces datées de façon précise, que ce soit par une inscription ou un poinçon de maître identifiable. Quand cela arrive j’ai l’impression d’avoir une pièce importante, un petit bout d’histoire dans les mains. Par exemple, j’ai une bague datée de 1871 et une autre de 1893, je suis fascinée par le fait qu’elles soient arrivées jusqu’à moi ! Je ne sais jamais ce que je vais trouver ni si je vais réussir à acheter les bijoux qui me plaisent. Il y a toujours de l’excitation ! En fait ce que j’adore c’est cette impression de partir à la chasse au trésor tous les jours

I love vintage jewelery, or maybe I should say antique jewelry because I love History. The great one, as well as the little stories that made the world go round. I love finding pieces that I can precisely date, be it because of a maker’s mark or because it’s engraved. I always feel like I have a piece of History in my hands and I fascinated as to how it has made it’s way to me, in 2018… There’s always something new, even if it’s old and that’s very exciting. The feeling to go treasure hunting everyday when I get to work is very thrilling.

10- Et ce que vous aimez le moins ? And what do you dislike ?

Je crois que ça n’est pas quelque chose de lié à mon domaine d’activité mais il y a deux choses que je n’aime pas, ou moins.

It’s not something specific to vintage jewelry but there is two things  :

  • la comptabilité. J’ai toujours été réfractaire aux chiffres et aux tableaux excels mais je fais de mon mieux pour tout garder très organisé et ne rien perdre. Je sais à quel point c’est important mais ça n’est clairement pas mon activité favorite !

  • Accounting ! Always have and always will be allergic to numbers and excel sheets… I do my best to keep everything as organized as I can for my accountant because I know how important it is but it’s definitely something I just don’t get. 

  • la communication digitale. Je ne suis pas si vieille mais j’ai beaucoup de mal à me faire aux nouvelles techniques de communication, que ce soit Instagram, Facebook ou même tout ce qui a trait au référencement. Je maîtrise bien sur l’utilisation des différents réseaux sociaux mais ça n’est pas quelque chose qui me passionne. Il faut être très régulier et exigeant avec le rythme des publications et des abonnements. J’ai souvent du mal à respecter ces cadences mais je fais de mon mieux vu l’importance que ça peut avoir. 

  • Online communication. I’m not that old but I have a bit of a hard time getting used to the new means of communication, be it Instagram, Facebook or everything that revolves around keywords and adwords… I know how everything works of course but I don’t really have the patience or the discipline to stick to the ideal rhythm of publications. But I do my best !

tiphaine brajeux, icymi

Broche de bavoir « bébé » en or et perles. Bib gold brooch « Bébé » (Baby in English). Photo : ICYIMI

11- Revenons à l’exercice de votre métier : quelles sont aujourd’hui les grandes tendances dans le secteur des ventes et comment le métier d’antiquaire s’adapte-t-il ? Let’s go back to the exercise of your profession: what are today the big trends in the sales sector and how does the trade of antique dealer adapt?

Je ne peux pas parler pour les autres mais pour moi la vraie grande tendance ce sont les réseaux sociaux. Même dans ce milieu parfois un peu « old-school », de plus en plus de maisons de vente ont des pages Facebook et beaucoup communiquent via Instagram, tout comme les marchands et les experts. Pour la plupart ce sont les « jeunes » maisons de vente qui se servent des ces nouveaux moyens de communication.

I can’t really talk about others but I think that the number one « new thing » over the last few years has been social media. The auction world might be one the most « old-school » business that I know but even some of them have managed to catch the train. Obviously it’s the « youngest » auction houses that best know how to use those new means of communication.

12- Les ventes aux enchères se sont « glamourisées » depuis quelques années. Comment cela se gère-t-il dans la sélection des pièces qui vous intéressent et comment cela se ressent sur les prix ? The auctions have been « glamourised » in recent years. How is it handled in the selection of the pieces that interest you and how does it affect prices?

Je crois que c’est vrai mais pour les « grosses » pièces. En ce qui me concerne, ma première motivation est de « bien » acheter, je ne peux pas me permettre d’acheter trop cher car j’ai besoin de pouvoir rester dans le budget que je promets. Ensuite, j’aime tous les styles voire même certains designs un peu particuliers. Je fonctionne vraiment au coup de coeur et plus j’avance plus je sais ce qui se vend bien et vite quand je les propose sur le site. Du coup, même si ça ne me parle pas forcément personnellement, j’achète car je sais que cela aura du succès.

I believe this is true but for the « big » auctions. It’s not really my scene… My first aim is to buy « well », and by well I mean at a good price. I cannot afford to go over budget because that would mean not being able to keep my promise about prices. I love every style, what I love most is good craftsmanship ! At first I bought almost only pieces that I personally loved but now, with experience, I know what sells and what doesn’t so I also pay attention to that element.  

13- Quelles sont vos signatures préférées ? What are your favorite signatures ?

Belperron est sans aucun doute une de mes créatrices préférées. Pour avoir acheté et eu en main énormément de ses créations pendant les cinq ans passés avec Mr Chassard, je connais bien son travail et j’adore l’utilisation qu’elle faisait des pierres et l’originalité des montures. Je ne suis pas peu fière de figurer dans les remerciements du livre de Ward et Nico Landrigan ! J’aime aussi beaucoup Buccellatti, qui n’est pas une maison très présente dans les ventes. Et bien sûr, on ne peut être qu’amoureux des pièces début 20ème des grandes maisons de la Place Vendôme ! J’aurais rêvé de me marier avec un diadème !!

Belperron has to be one of my favorite designer. During the five years I spent with mr Chassard I had the chance to hold and study a lot of her pieces. I know her work and I love how she used the stones and how original the mounts were. I’m actually featured in the Thank—Yous in Ward and Nico Landrigan about Belperron ! Very proud of that ! I also have a soft spot for Buccellatti, that you rarely see at auction, and I’ll always be in love with 1920’s pieces from the houses of Place Vendôme. Sometimes I wish I could have worn a tiara for my wedding ! 

tiphaine brajeux, icymi

Bague en or et diamant brun taille rose. Gold ring featuring an old rose-cut brown diamond. Photo : ICYMI

14- Un moment inoubliable à partager ici : une vente remarquable, une pierre que vous n’oublierez jamais…etc. ? An unforgettable moment to share here : a remarkable sale, a stone you will never forget … etc. ?

En termes de ventes remarquables, c’est sans doute les ventes de Genève qui remportent la palme. C’est toujours l’occasion de voir des pièces exceptionnelles, que ce soit en qualité ou en puissance historique. Par exemple des diamants de plus de 100 carats ou un diadème en acier par Cartier. Et tout ça dans des conditions exceptionnelles ou il est possible de manipuler les pièces et de les observer sous toutes les coutures !

My favorite auctions are without a doubt the Geneva Sales. Twice a year, Christie’s and Sotheby’s each have a sale a few days apart. Most of the time the pieces presented are incredible, because it’s a 100 carat diamond or because it’s a Cartier steel tiara… And the greatest thing is that you can hold them and study them as much as you want ! 

J’ai aussi participé à la vente Paul Louis Weiller à Drouot en 2011, ça reste un grand souvenir ! Une semaine de vente, tout le premier étage de Drouot occupé pendant toute une semaine, une logistique que je n’ai jamais revu depuis. 

I also took part, as an intern, in the Paul Louis Weiller Sale in Drouot in 2011. The auction lasted a full week, the first floor was used for the whole week, it was the biggest sale I ever saw, or took part in, in Drouot !

Je crois que c’était à Bâle ou j’ai eu l’occasion d’essayer la parure Belperron en calcédoine bleue composée d’un collier et d’une paire de manchettes qui appartenait à la Duchesse Wallis Simpson, niveau Histoire c’est assez exceptionnel !

I think it was in Basel where I had the opportunity to try Wallis Simpson’s blue calcedony flower necklace and cuff bracelet made by Belperron. Talk about an historic piece ! 

15- Comment voyez-vous l’évolution de votre métier ? Internet change-t-il forcément le fonctionnement des maisons de ventes et l’attitude des vendeurs/acheteurs ? How do you see the evolution of your profession ? Does the Internet necessarily change the way auction houses work and the attitude of sellers / buyers ?

Pour moi, vu le canal de vente que j’ai choisi, Internet est clairement essentiel. En ce qui concerne les maisons de vente elles ont réussi à s’adapter. Interenchères et Drouot Live ont changé énormément de choses, aujourd’hui on peut se retrouver contre un acheteur américain, anglais voire même asiatique dans une vente à Dijon ou à Narbonne et ça fait toute la différence. Heureusement, ils ne sont pas forcément partout, c’est encore possible de faire des bonnes affaires sur les petits lots mais pour les gros lots, avec toute la publicité que les maisons de vente font c’est devenu plus difficile. Mais c’est tout bénéf pour les commissaires-priseurs et les vendeurs. Si le lot est bon, ils sont sûr de faire le bon prix !

For ICYMI, internet is clearly the key element. Everything that I do, selling or buying, I do it thanks to internet… When it comes to Auction Houses, most of them have managed to adapt. Interenchères and Drouot Live have changed everything : you can buy against an american or japanese buyer in an auction happening in Dijon or Narbonne. Of course, a good deal is always possible on the little pieces but for the « big » pieces it’s harder. With internet, advertisement and communication are a guarantee that if a lot is good, they are almost sure to sell it for the good price. 

Pour moi c’est une vraie chance de pouvoir utiliser Interencheres et Drouot Live, ça me permet d’acheter partout en France sans avoir à me déplacer. Sans ces outils, je me ruinerais en billets de train ! Je ne pourrais vraiment suivre une vente à Lyon et à Brest dans la même journée… C’est vraiment ce qui m’a décidé à me lancer !

For me, Interencheres and Drouot Live are truly an amazing opportunity. I wouldn’t be able to work without it : my train tickets would cost me a fortune and I couldn’t buy from Lyon and Brest on the same day ! Live auction is really what made ICYMI possible.

16- Quels conseils donneriez-vous à des jeunes qui veulent rentrer dans ce secteur ? What advice would you give to young people who want to enter this sector ?

Multipliez les stages et les expériences, ne pas hésiter à poser des questions, il n’y aucune question bête et surtout surtout ne jamais hésiter à frapper à toutes les portes. Il suffit d’un mail bien écrit, gentil et aimable pour potentiellement décrocher un stage. Pas besoin d’un carnet d’adresses long comme le bras…

My advice would be :

  • do as many internships as you can, in as many different specialties as you can. Experience is key.

  • never be afraid to ask questions, about anything. There is no stupid question.

  • and never be afraid to ask for help or to contact someone you don’t know out of the blue. Being kind and polite can do the trick

17- Où est-ce que vous vous voyez dans dix ans ? Where do you see yourself in ten years ?

J’aimerais qu’ICYMI existe encore et soit devenue la référence du bijou ancien facile et accessible. Que ça ne soit plus considéré comme compliqué et risqué d’acheter un bijou ancien. J’aimerais avoir accueilli plein de nouveaux membres dans l’équipe et avoir déniché plein de belles pièces au fils des années. Pourquoi pas avoir un peu élargi la sélection et proposer des belles bagues de fiançailles anciennes entre 3000 € et 10000 € par exemple !

In ten years, ICYMI is still here, it has become the reference in the vintage jewelry world. Buying vintage and antique jewelry online do not scare anyone anymore. The team has grown and is still growing, we’ve sold incredible pieces over the years. And for over five years now we offer a large selection of antique engagement rings that range from 3 000 € to 10 000€, and it’s a great success ! 

Et sinon, j’aimerais beaucoup avoir la chance de travailler ou au moins de participer au département Patrimoine d’une grande maison de joaillerie. Je suis fascinée par les dessins d’atelier de bijoux, je pourrai passer mes journées à en regarder !!

One of my other dream would be to work in the Historical department of a great jeweler, like Cartier, or Boucheron. I love love love jewelry drawing, I could spend days looking at them. 

À bientôt !

See you soon !

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.