La belle vente de Noël de la maison Aguttes

Dans une petite dizaine de jours aura lieu la vente Aguttes Neuilly du 16 décembre 2020. Au programme de cette jolie vacation, 128 lots sélectionnés avec soin par la directrice du département bijoux : Philippine Dupré la Tour. Alors que l’hiver s’installe doucement, que nos villes et nos maisons enfilent leurs habits de lumière annonçant les fêtes de fin d’année, il serait bien dommage de se priver de la découverte de ce beau catalogue qui pourrait bien vous donner quelques idées de cadeaux à glisser sous le sapin. Parmi les différents lots, on notera que les perles fines sont toujours très demandées sur le marché. Ce catalogue ne compte pas moins de 20 lots offrant cette merveille naturelle qui témoigne d’une époque où la perle de culture n’existait pas encore. Indéniablement, la maison Aguttes a su établir un véritable climat de confiance s’affirmant comme l’une des maisons spécialisées dans cette ressource si particulière et si recherchée des amateurs. Au-delà des perles fines, j’ai retenu 7 lots que j’ai eu grand plaisir à découvrir et qui, je l’espère, ne vous laisseront pas de marbre !

In about ten days, the Aguttes Neuilly sale on December 16, 2020 will take place. On the program for this lovely sale, 128 lots carefully selected by the head of the jewelry department: Philippine Dupré la Tour. While winter is slowly settling in and our towns and homes are putting on their clothes of light announcing the end-of-year celebrations, it would be a shame to deprive yourself of the discovery of this beautiful catalog which could well give you some gift ideas to slip under the tree. Among the different lots, it should be noted that natural pearls are still in great demand on the market. This catalog contains no less than 20 lots offering this natural wonder which testifies to a time when the cultured pearl did not yet exist. Undeniably, the Maison Aguttes has established a real climate of trust, asserting itself as one of the houses specializing in this very special resource sought after by amateurs. Beyond the natural pearls, I have selected 7 lots that I had great pleasure in discovering and which, I hope, will not leave you unmoved!

Aguttes

lot 5 : broche romantique en argent, or, diamants et nacre. Travail du XIXe siècle. Estimation entre 3000 et 4000 euros. Lot 5 : romantic brooch in silver, gold, diamonds and mother-of-pearl. 19th century work. Valuation between euros 3-4k. Photo : Aguttes

Le premier lot qui a attiré mon attention est le lot 5 car ce type de bijou n’est vraiment pas très courant dans les ventes. Pour une raison assez simple, ces pièces ont une signification toute particulière et ce sont souvent des bijoux de famille que l’on conserve. Cette pièce dite « romantique » est en fait un bijou symbolisant une union. Réalisée en or et argent, elle se complète de nacre et de diamants taille ancienne. On connait de très belles bagues réalisées au XIXe siècle quand un bijou si précieux témoignait de l’union de deux familles. Dans des exemples similaires, on pourra évoquer les cœurs de Vendée par exemple et les bijoux de mariage vendéens qui symbolisent deux cœurs entremêles surmontés d’une couronne et d’une croix catholique, reprenant un symbole poitevin connu depuis l’époque gallo-romaine. Alors si vous avez une pièce de ce type dans une boite à bijoux, vous saurez désormais ce qu’elle symbolise. Ce bijou assez imposant, car il mesure presque 5 cm, est estimé entre 3000 et 4000 euros. Ce serait sérieusement dommage de le laisser passer tant il ne symbolise que de belles choses.

The first lot that caught my attention is lot 5 because this type of jewel is really not very common in sales. For a fairly simple reason, these pieces have a very special meaning and they are often family jewels that are kept. This so-called « romantic » piece is in fact a jewel symbolizing a union. Made in gold and silver, it is complemented by mother-of-pearl and old-cut diamonds. We know of very beautiful rings made in the 19th century when such a precious piece of jewelry testified to the union of two families. In similar examples, we can evoke the hearts of Vendée for example and the Vendée wedding jewelry which symbolizes two intertwined hearts surmounted by a crown and a Catholic cross, taking up a Poitevin symbol known since the Gallo-Roman era. So if you have a piece of this type in a jewelry box, you will now know what it symbolizes. This rather imposing jewel, because it measures almost 5 cm, is estimated between 3000 and 4000 euros. It would be seriously sad to let it pass because it only symbolizes beautiful things.

Aguttes

Lot 37 et 38 : deux necessaires, le premier signé Jean Trotain, le deuxième signé Lacloche. Estimations respectives entre 2000 et 3000 euros pour le premier & entre 8000 et 10000 pour le deuxième. Lot 37 and 38: two boxes, the first signed Jean Trotain, the second signed Lacloche. Respective valuations between € 2-3k for the first & between € 8-10k for the second. Photo : Aguttes

Si de nos jours, la plupart des femmes possède d’un sac à main – dans lequel nous avons d’ailleurs une certaine tendance à transporter toute nos vies et nos maisons – il n’en est pas de même dans les années 20 ! La vente Aguttes va présenter deux remarquables exemples de ce que l’époque a produit. Avec le lot 37, on découvre un très beau nécessaire en or et argent enrichi de corail et d’émail noir. Il est signé de Jean Trotain, l’homme est connu pour avoir travaillé avec Raymond Templier ou Gérard Sandoz. Il fut installé à Paris au 2bis de la rue Vivienne et il travailla entre 1924 et 1935. Son poinçon symbolisait un mortier lançant une fusée avec une étoile au dessus de celle-ci. Ses pièces passent régulièrement dans les ventes mais le grand public a plus retenu ses donneurs d’ordres que ses propres réalisations. Il me semblait donc nécessaire d’attirer votre attention sur cette délicate petite boite estimée entre 2000 et 3000 euros. Avec le lot 38, c’est la maison Lacloche qui s’affiche. C’est une maison que, je crois, l’on se doit de connaitre et que l’on ne peut qu’aimer tant leurs pièces furent toutes plus sublimes les unes que les autres. Météore joaillier, leur histoire fut courte. Vous avez pu les découvrir avec l’exposition organisée à l’École des Arts Joailliers et avec le superbe livre de Laurence Mouillefarine. La pièce qui se présente aux enchères date de 1925 et fut réalisée par le célèbre atelier Strauss Allard Meyer. Réalisé en or, émail et diamant, ce nécessaire est aussi chic que l’époque qui l’a vu naitre. Son estimation, à la hauteur de l’engouement des collectionneurs, est compris entre 8000 et 10000 euros. Ses deux pièces sont dans un superbe état de conservation, témoignant du soin apporté à leur préservation par les propriétaires respectifs. Je ne me lasse pas de les admirer, d’observer le soin méticuleux qui fut nécessaire pour parvenir à les réaliser, de compléter les ajustements d’une précision phénoménale… Le talent des artisans qui ont œuvré à la fabrication de ces petites merveilles s’exprime ici dans les moindres détails de ces objets.

If nowadays, most women are able to carry a handbag – in fact we have a certain tendency to carry all our lives and our homes – it is not the same in the 20s! The Aguttes sale will present two remarkable examples of what the time produced. With lot 37, we discover a very beautiful necessaire in gold and silver enriched with coral and black enamel. Signed by Jean Trotain, the man is known to have worked with Raymond Templier or Gérard Sandoz. He was installed in Paris at 2bis rue Vivienne and he worked between 1924 and 1935. His maker’s mark symbolized a mortar launching a rocket with a star above it. His pieces go through sales regularly, but the general public has retained their clients more than their own creations. It therefore seemed necessary to draw your attention to this delicate little box estimated between 2000 and 3000 euros. With lot 38, the Lacloche house is displayed. It is a house that, I believe, we must know and that we can only love so much as their pieces were all more sublime than the others. Meteor jeweler, their history was short. You have been able to discover them with the exhibition organized at the Ecole des Arts Joailliers and with the superb book by Laurence Mouillefarine. The piece at auction dates from 1925 and was produced by the famous Strauss Allard Meyer workshop. Made in gold, enamel and diamond, this necessaire is as chic as the time when it was born. Its estimate, at the height of the enthusiasm of collectors, is between 8,000 and 10,000 euros. Its two pieces are in a superb state of conservation, testifying to the care taken in their preservation by the respective owners. I never tire of admiring them, of observing the meticulous care that was required to achieve them, of completing the adjustments with phenomenal precision … The talent of the craftsmen who worked to make these little wonders is expressed here in the smallest details of these objects.

aguttes

Lot 40 : broche en or et diamant signée de la maison Boivin. Estimation entre 7000 et 10000 euros. Gold and diamond brooch by Boivin. Valuation btw € 7-10k. Photo : Aguttes

Ce modèle de broche est particulièrement représentatif du style aussi épuré que percutant de la maison René Boivin. Ce clip « S » existe en or et diamant, comme ce bijou qui se présente le 16 décembre, mais on trouve des déclinaisons serties de saphirs ou d’émeraudes. Il semble que ce bijou apparaissent dès 1938 avec Juliette Moutard qui prend – des 1931 – la relève de Suzanne Belperron qui vient de quitter la maison pour devenir indépendante. Il y a dans les créations de la marque, une intemporalité quasi permanente. Les pièces, entiérement faites à la main, témoignent d’une époque qui n’existe plus vraiment, sauf à de rares exceptions. Alors si vous voulez une beau bijou, que vous porterez avec plaisir, facilement, sans une seule fausse note, ce type de pièce est un choix parfait et un compromis idéal entre coup de coeur et investissement.

This brooch is particularly representative of the refined and striking style of the René Boivin jewelry house. This « S » clip exists in gold and diamonds, like this jewel which presents itself on December 16th, but there are variations set with sapphires or emeralds. It seems that this jewel appeared in 1938 with Juliette Moutard who took over – from 1931 – from Suzanne Belperron who had just left the house to become independent. There is an almost permanent timelessness in the brand’s creations. The pieces, entirely handmade, bear witness to an era that no longer really exists, with rare exceptions. So if you want a beautiful piece of jewelry, that you will wear with pleasure, easily, without a single wrong note, this type of piece is a perfect choice and compromise between crush and investment.

Aguttes

Lot 41 : broche art déco en platine, diamants, émail et cristal de roche. Estimation entre 4000 et 4500 euros. Lot 41 : art deco platinum brooch with diamonds, rock crystal & enamel. Valuation btw € 4-4.5k. Photo : Aguttes

Il y a dans les ventes des lots qui vous marquent car ils cochent tout ce que l’on aime. La broche 41 en est le parfait exemple. Singulière, je la trouve aussi délicate et pourtant très présente. Bien que de petite taille, à peine 3 cm, le mélange du platine, des diamants et du cristal de roche lui confère une identité bien à elle. L’émail qui souligne les cabochons ouvragés, apporte cette dernière touche à ce bijou que l’on ne peut que remarquer. Je reconnais avoir une certaine passion pour l’art déco, peut-être car je trouve que nous n’avons pas vraiment fait mieux depuis… J’aurais aimé connaitre son fabriquant, mais voila, on ne peut pas toujours tout savoir. Les bijoux anciens aiment souvent le mystère et c’est tant mieux. Quoi qu’il en soit, je retiens sa fabrication impécablement maitrisée, son état de conservation, son look résolument actuel. Je m’émerveille toujours de la modernité de ces pièces et du fait qu’elles semblent avoir été fabriquées il y a peu. Estimée entre 4000 et 4500 euros, je la verrais bien sous mon arbre de Noël!

There are lots in sales that mark you because they tick off everything you like. Lot 41 is the perfect example. Singular, I find it also delicate and yet very present. Although small in size, barely 3 cm, the mixture of platinum, diamonds and rock crystal gives it a very special identity. The enamel which underlines the ornate cabochons, brings this last touch to this jewel that one can notice. I admit having a certain passion for art deco, perhaps because I find that we haven’t really done better since … I would have liked to know its manufacturer, but voila, we can not always know everything. Antique jewelry often loves mystery and that’s good. Anyway, I remember its impeccably mastered manufacturing, its state of conservation, its resolutely nice look. I still marvel at the modernity of these pieces and the fact that they seem to have been made recently. Estimée between 4000 and 4500 euros, I could see it well under my Christmas tree!

aguttes

Lot 49 : pendentif broche Mellerio en or, platine et diamants. Estimation entre 4000 et 5000 euros. Brooch / pendant by Mellerio in gold, platinum and diamonds. Valuation btw € 4-5k. Photo : Aguttes

Passion Mellerio Joaillier avec ce rare pendentif/broche en or jaune et diamants qui représente un éventail en plumes d’autruches. L’éventail en plumes dans sa version moderne n’apparaît pas avant 1855 quand Jean-Pierre Duvelleroy – Jury dans l’exposition universelle de Paris – signale l’habileté de M. Dourlet qui fabrique des écrans en plumes. Il faut attendre les premiers élevages d’autruches, à partir de 1868, pour les voir apparaître au bras des élégantes… Ce très joli bijou en or, platine et diamants se plie et se déplie au grès de l’humeur du porteur. Il sera proposé chez Aguttes lors de la vente du 16 décembre 2020. Estimation entre 4000 et 5000 euros. A ne pas manquer !

I admit a true passion for Mellerio jewels and especially with this rare pendant / brooch in yellow gold, platinum and diamonds which represents an ostrich feather fan. The feather fan in its modern version did not appear until 1855 when Jean-Pierre Duvelleroy – Jury in the Paris Universal Exhibition – pointed out the skill of Mr. Dourlet who made feather screens. It was not until the first ostrich farms, from 1868, to see them appear on the arms of the elegant … This very pretty jewel in gold, platinum and diamonds bends and unfolds according to the mood of the wearer. It will be offered at Aguttes during the sale of December 16, 2020. Estimate between 4000 and 5000 euros. Do not miss !⠀


AguttesLot 64 : boucles d’oreilles Ludo en or jaune et rubis par Van Cleef & Arpels. Estimation entre 4500 et 6000 euros. Lot 64 : Ludo earrings in yellow gold and ruby by Van Cleef & Arpels. Valuation btw € 4,5-6k. Photo : Aguttes

« Ludo » pour Louis Arpels dont c’était le surnom. La gamme est créée à partir de 1934 propose des pièces d’une grande fléxibilité composées de petits hexagones d’or sertis de diamants, de saphirs ou de rubis dont le serti étoile est devenu iconique. La collection comprends des bracelets qui s’inspirent d’une boucle de ceinture et on trouve parfois des boucles d’oreilles qui ne sont plus fabriquées par la maison. Imaginés à la fin des années 30, on retrouve dans ces bijoux massifs l’élégance particulière des bijoux des années 40 connus pour leur opulence factice, puisqu’ils sont souvent creux. Mais les « ludo » ne le sont pas, ce sont des pièces imposantes mais très agréables à porter, visuellement massives mais souples au possible, évoquant un ruban. Si les boucles d’oreilles le sont forcément moins, elles reprennent néanmoins tous les codes – des héxagones au serti étoile indémodable – d’un bijou qui s’adapte à toutes les situations. Et c’est exactement ce que j’aime dans la joaillerie, ce moment où elle arrête d’être une simple performance pour revenir à l’essentiel.

« Ludo » for Louis Arpels whose nickname was. The collection was created in 1934 and offers highly flexible pieces made up of small gold hexagons set with diamonds, sapphires or rubies, the star setting of which has become iconic. The collection includes bracelets inspired by a belt buckle and there are sometimes earrings that are no longer made by the house. Imagined at the end of the 30s, we find in these massive jewels the particular elegance of the jewels of the 40s known for their artificial opulence, since they are often hollow. But the « ludos » are not, they are imposing pieces but very pleasant to wear, visually massive but flexible as possible reminiscent of a ribbon. If the earrings are necessarily less, they nevertheless take up all the codes – hexagons to the timeless star setting – of a jewel that adapts to all situations. And that’s exactly what I love about jewelry, that moment when it stops being a simple performance and gets back to basics.

Aguttes

Lot 106 : paire de boutons de manchettes en argent et or. Signé Mellerio, estimation entre 950 et 1000 euros. Lot 106 : silver and gold cufflinks by Mellerio. Valuation btw € 950-1k. Photo : Aguttes

Je termine cette sélection aved ce petit lot que je trouve tout simplement adorable. Ne n’est pas un grand ouvrage de joaillerie mais je suis quasiment sûre que cette paire de boutons de manchettes a beaucoup plu à son propriétaire qui devait, c’est certain !, aimer l’équitation et la pratiquer. Je vous ai déjà parlé de la maison Mellerio dans cette sélection et je continue à croire que cette maison est encore très sous-estimée des collectionneurs dans les ventes aux enchères. Pourtant, les pièces sont souvent atypiques, étonnantes, eclectiques même, reflétant la diversité de la clientèle de cette vénérable institution joailière comme la liberté créative prise par la maison dont la spécialité est d’être au service de la volonté ses clients. S’offrir du Méllerio reste tout à fait accessible aujourd’hui sur le marché des enchères et les pièces sont toujours parfaitement réalisées car le savoir-faire de la maison n’est plus a démontrer. Alors, si vous voulez commencer une collection et/ou acquérir un bijou avec une jolie identité, je vous orienterai bien sur ce lot qui ne vous decevra pas.

I finish this selection with this small pieces that I find quite simply adorable. Not a great piece of jewelry, but I am pretty sure that this pair of cufflinks really pleased its owner who must have loved riding and practiced it. I have already told you about the Mellerio house in this selection and I continue to believe that this house is still very underestimated by collectors in auctions. However, the pieces are often atypical, surprising, even eclectic, reflecting the diversity of the clientele of this venerable jewelry institution as well as the creative freedom taken by the house whose specialty is to be at the service of the will of its customers. Buying Méllerio is still quite accessible today on the auction market and the pieces are still perfectly made because the know-how of the house is well established. So, if you want to start a collection and / or acquire a piece of jewelry with a nice identity, I will guide you on this lot which will not disappoint you.

A bientôt !

See you soon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.