L’ancienne maison Charlton and Co.

Cette maison voit le jour en 1909, à New York, quand John W. Charlton fonde sa propre maison. Mais, il semble qu’il a eu derrière lui de nombreuses années d’expérience dans ce secteur. Mais, pour nous, l’histoire commence au début du XXe siècle.

L’histoire qui nous intéresse est très courte, car la maison Charlton, puis Charlton & Co., n’a pas existé durant très longtemps. Explications.

La maison, ouvre ses portes en 1909, elle est installé au 298 Fifth Avenue, NY et elle est connue sous le nom de J. W. Charlton. Rapidement, un associé du nom de Robert S. Chapin ajoute son expèrience et la maison devient Charlton & Co. À ce moment-là, la compagnie déménage au 634 Fifth Avenue, NY.

En 1919, Charlton se retire de l’affaire et ses deux associés de l’époque – James Todd et  Grant A. Peacock prennent la suite. A la fin des années 20, la maison ouvre des succursales à Palm Beach (Miami) et à Paris dans la célèbre rue de la paix. Ils continuent alors à proposer à la clientèle une joaillerie haut de gamme et des produits tels que des étuis à cigarettes, des briquets…etc. La maison va travailler avec de grandes maisons européennes et on retrouvera dans sa sélection des signatures connues et appréciées d’un public de connaisseurs.

Capture d’écran 2015-02-08 à 21.29.26Cette montre de poche, signée de la maison Vacheron & Constantin et dont la monture fut fabriquée par la maison française Verger Frères, fut vendue chez Charlton & Co., vers 1924. Platine, émail, diamants, onyx, jade. Vendue pour 27.500 $. Photo : Sotheby’s

Capture d’écran 2015-02-08 à 21.24.56Vanity case en or émaillé et diamants, vers 1925, signé Charlton & Co. Propriété du DR. William R. Coe II, elle fut vendue pour plus de 10.000 $. Photo : Sotheby’s

Capture d’écran 2015-02-08 à 21.08.17Bracelet en or émaillé, diamants et rubis. Signé Charlton & Co., vers 1935. Vendu en 2009 chez Christie’s pour plus de 68.000 $. Photo : Christie’s.

91806697_o

Broche en platine, diamants et émeraudes. Vers 1935, signée Charlton & Co., elle fut vendue pour 50.000 $ chez Sotheby’s. Photo : Sotheby’s

Courant des années 30, certainement suite à la crise de 1929, les branches annexes de la société ferment leurs portes et Grant A. Peacok devient l’unique propriétaire de la maison en 1943. Et elle change alors définitivement de nom en prenant celui du propriétaire. Plus tard, la maison Peacok, qui est encore en activité s’installera à son adresse actuelle : le 450 park avenue, NY. Elle est aujourd’hui dirigée par la petite-fille de Peacok : Kathleen Peacock.

Capture d’écran 2015-02-08 à 21.14.48Broche éléphant en platine, diamants, rubis et saphir. Vers 1950, signée Charlton. Le saphir, birman, pèse 4,32 carats. Cette pièce s’est vendue pour plus de 16.000 £ en 2009 à Londres. Photo : Christie’s

Si je consacre ce petit article à cette maison, c’est surtout car elle est complétement oubliée. Pourtant, les pièces – qui sont rares sur le marché – peuvent atteindre des prix assez élevés. Une pièce de cette maison est d’ailleurs passée en vente chez Sotheby’s le 5 février 2015.

À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *