Dior à Versailles, coté coulisses

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

S’il est une maison qui sait célébrer Versailles année après année, tant du coté de la haute couture que du coté de la joaillerie, c’est bien la maison Dior. Après les détails architecturaux, les dorures ou encore les pampilles des lustres en juillet 2016, les jardins à la française en juillet 2017, il fallait clôturer Versailles en beauté. Et s’il y a bien quelque chose qui caractérise ce domaine, c’est la multitudes de salles, de passages et de lieux dérobés connus seulement pour la plupart des conservateurs et des équipes techniques. A l’époque de Roi Soleil, ces lieux étaient baignés d’intrigues, de chuchotements, d’histoires d’amour interdites ou scandaleuses. Fréquentés des seuls serviteurs qui connaissaient tout mais aussi parfois de quelques courtisanes égarées, on y croisait de temps en temps le roi et sa favorite du moment…

If there is a house that knows how to celebrate Versailles year after year, both on the side of haute couture and on the side of jewelry, this is the house Dior. After the architectural details, the gilding or the tassels chandeliers in July 2016, the French gardens in July 2017, it was necessary to close Versailles in style. And if there is anything that characterizes this place, it is the multitude of rooms, passages and hidden places known only for most by curators and technical teams. At the time of the Sun King, these places were surrounded by intrigues, whispers, forbidden or scandalous love stories. Frequented by the only servants who knew everything but also sometimes of some mischievous courtesans, we occasionally came across the king and his favorite of the moment …

Dior versailles

Dior versailles

Bague « Vanité Indigolite », or jaune, or blanc, diamants, tourmaline indigolite. Vanité Indigolite ring, yellow gold, white gold, diamonds, indigolite tourmaline. Photo : Dior Joaillerie

Dior versailles Dior versailles

Bague « Cachette tiroir opale claire » en or jaune et rose, diamants et opale. Cachette tiroir opale claire ring in yellow and pink gold, diamonds and opal. Photo : Dior Joaillerie

C’est donc cela qui a donné la trame de la dernière collection qui referme le chapitre Versailles initié par Victoire de Castellane et le studio de création de la maison. Riche de plus de trente-cinq pièces, les bijoux dévoilés lors de la dernière semaine de la mode proposent, par leur technicité, un véritable homage aux architectes et artisans de l’époque comme aux techniciens qui ont, par leurs connaissances de la joaillerie, œuvré à la réalisation de pièces techniques dévoilant des mécanismes qui portent une autre vision du bijou. Tiroirs secrets, pierres escamotables, jeux de miroirs, tout rappelle les intrigues de la Cour et ses jeux de pouvoir. L’exécution des objets est remarquable au regard de la finesse des éléments qui rehaussent les créations. Volutes en or jaune sur des pièces en or blanc, sertissures dissimulées, contrastes entre les mats et les brillants, ajout de détails gravés à la main. Une finesse d’exécution qui va de pair avec la maitrise des savoir-faire joailliers des ateliers qui travaillent pour la maison. Ils sont parmi les meilleurs de Paris et cela se voit mais aussi se ressent.

This is what gave the frame of the last collection that closes the Versailles chapter initiated by Victoire de Castellane and the studio of creation of the house. With more than thirty-five pieces, the jewels unveiled during the last fashion week propose, by their technicality, a real homage to the architects and craftsmen of the time as to the technicians who, by their knowledge of the jewelry, worked on the realization of technical pieces unveiling mechanisms that carry another vision of the jewel. Secret drawers, retractable stones, games of mirrors, everything recalls the intrigues of the Court and its power games. The execution of objects is remarkable in terms of the finesse of the elements that enhance the creations. Yellow gold scrolls on white gold jewels, concealed gems, contrasts between the mats and brilliants, addition of some hand engraved details. A finesse of execution that goes hand in hand with the mastery of jewelry know-how from workshops that work for the house. They are among the best in Paris and we show but also feel it.

Dior versailles Dior versailles

Bague « Intimité rubellite » en or blanc, diamants et tourmaline rubellite. Intimité rubellite ring in white gold, diamonds and rubellite tourmaline. Photo : Dior Joaillerie

Dior versailles Dior versailles

Bague « Volupté spinelle beu » en or jaune et rose, diamants et spinelle bleu. Volupté spinelle bleu ring, pink and yellow gold, diamonds and blue spinel. Photo : Dior Joaillerie

En fermant les portes du domaines de Versailles, la maison Dior ouvre aussi un champs des possibles enthousiasmant. 2018 marque les vingt ans de Victoire de Castellane à la tête de la création joaillerie de la maison. Que nous réserve le mois de juillet ? De très belles surprises à n’en pas douter… Et j’ai déjà hâte de vous faire partager cela !

By closing the doors of the Versailles estate, the Dior house also opens up a field of exciting possibilities. 2018 marks the twenty years of Victoire de Castellane at the head of the jewelry creation of the house. What does the month of July reserve for us? Very nice surprises to be sure … And I can not wait to share this with you !

Dior versailles

Dior versailles

Bague « Vanité miroir » en or rose, or blanc et diamants. Vanité miroir ring in white and pink gold featuring diamonds. Photo : Dior Joaillerie

À bientôt !

See you soon !

Photo de couverture : boucles d’oreilles « Cachette béryls verts » en or blanc et jaune, diamants et béryls verts. Cachette béryls verts earrings in white and yellow gold, diamonds and breen beryls. Photo : Dior Joaillerie

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *