A partridge in a pear tree

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Noël est passé et vous avez peut-être arboré une broche « Christmas Tree« . Ces bijoux, célèbres et adorés dans les pays anglo-saxons, sont assez peu connus en France. Aussi, je ne peux que vous encourager à arborer une broche sur ce thème dès les prémices de Noël 2019. Mais peut-être avez-vous aussi croisé la route d’une broche représentant une perdrix dans un poirier. Si cela ne vous dit rien, je vous invite à me suivre pour découvrir ce bijou particulier, sa signification et son origine quelque peu mystérieuse… Et pour cela, il nous faut repartir en 1780.

Christmas is gone and you may have worn a Christmas Tree brooch. These jewels, famous and loved in the Anglo-Saxon countries, are not very well known in France. Also, I can only encourage you to wear a brooch on this theme from the beginning of Christmas 2019. But perhaps you also crossed the road of a brooch representing a partridge in a pear tree. If that does not mean anything to you, I invite you to follow me to discover this particular jewel, its meaning and its somewhat mysterious origin… And for that, we must leave again in 1780.

a partridge in a pear tree

Broche en métal doré et émail, signée Cadoro. Parfait exemple des pièces illustrant le thème de la perdrix dans le poirier. Brooch in gilded metal and enamel, signed Cadoro. Perfect example of the pieces illustrating the theme of the partridge in the pear tree. Photo : Ruby Lane

Mais avant, allumez votre chaine Hi-Fi, insérez un disque de Bing Crosby ou du Mormon Tabernacle Choir et laissez vous porter durant quelques minutes sur les notes entrainantes du chant de Noël « The twelve days of Christmas ». Car notre histoire commence avec cette comptine à la joyeuse mélodie.

But before, turn on your Hi-Fi system, insert a Bing Crosby record or the Mormon Tabernacle Choir and let yourself be carried away for a few minutes on the nice notes of Christmas Carol « The Twelve Days of Christmas ». Because our story begins with this lovely song.

Amateurs de concerts de Noël, écoutez donc cette version de « Twelve days of Christmas » par les King’s Singers & The Mormon Tabernacle Choir, l’une des plus belles versions disponibles sur le web. Lovers of Christmas concerts, listen to this version of « Twelve days of Christmas » by the King’s Singers and The Mormon Tabernacle Choir, one of the most beautiful versions available on the web. Video : The Tabernacle Choir at Temple Square

En 1780 parait, en Angleterre, un recueil pour enfant intitulé « Mirth without Mischief » dans lequel figure cette comptine qui raconte les douze cadeaux que l’on peut recevoir entre Noël et l’Épiphanie : une perdrix dans un poirier, deux colombes, trois poules françaises, quatre merles noirs, cinq anneaux d’or…etc. Conçue sur le principe cumulatif, les chanteurs répètent les strophes ajoutant à chaque fois un présent supplémentaire. On raconte, à l’origine, qu’une pénalité était donnée en cas d’erreur dans la récitation… Dans l’illustration suivante, vous pourrez lire la chanson en anglais et mieux comprendre le fonctionnement de celle-ci. Et peut-être vous y essayer ! Apprenez également qu’une version originale de 1780 s’est vendue en 2014 chez Sotheby’s pour la modique somme de $ 23,750.

In 1780, in England, a children’s book entitled « Mirth without Mischief » appears in which this song which talks about the twelve gifts that can be received between Christmas and Epiphany : a partridge in a pear tree, two doves, three French hens, four colly birds, five golden rings … etc. Conceived as a repetition, the singers repeat the stanzas adding each time an additional present. It is said, originally, that a penalty was given in case of error in the recitation… In the following illustration, you can read the song in English and better understand how it works. And maybe you’ll try it ! Also learn that an 1780 original version was sold in 2014 at Sotheby’s for only $ 23,750.

a partridge in a pear tree

Texte intégral de la comptine « Twelve days of Christmas ». The full text of the « Twelve days of Christmas » song. Photo : Wikipédia

Si cette chanson est extrêmement connue aux États-Unis et au Canada, des versions issues de différents pays sont recensées : Écosse, Ile Faroe et même France. Au milieu du XIXe siècle on prêta des significations religieuses aux différents présents listés dans la chanson mais sans véritable preuve puisque l’on ignore la provenance de ce texte certainement issu d’une tradition orale.

If this song is extremely known in the United States and Canada, versions from different countries are listed : Scotland, Faroe Island and even France. In the middle of the nineteenth century religious meanings were given to the various present listed in the song but without any real proof since we do not know the source of this text, certainly coming from an oral tradition.

Mais revenons au sujet principal de cette note, les bijoux représentant une perdrix dans un poirier. Les interprétions sont nombreuses dans le bijou fantaisie où on trouve de très nombreux exemples et très rare en joaillerie pure. Parmi les matières privilégiées, le vermeil, les strass colorés et surtout l’émail parfaitement adaptés à la représentation de ce sujet.

But back to the main subject of this note, the jewels representing a partridge in a pear tree. Interpretions are numerous in the couture jewelry where one finds many examples and very rare in pure jewelry. Among the privileged subjects, the vermeil, the colored rhinestones and especially the enamel are perfectly adapted to the representation of this subject.

a partridge in a pear tree

Broche en métal doré et émail signée de la maison Trifari. Cette marque est très recherchée des collectionneurs et les bijoux en bons états, plutôt rares. Brooch in gilded metal and enamel signed by the house Trifari. This brand is highly sought after by collectors and jewels in good condition, rather rare. Photo : Ruby Lane

Dans le domaine de la joaillerie pure, les broches sur ce thème sont très rares mais cela représente presque une chasse aux trésors. Or, diamants et bien évidement émail restent les matériaux privilégiés par les créateurs de ces rares objets. A l’image de cette jolie petite broche illustrée ci-dessous.

In the field of high-end jewelry, brooches on this thema are very rare but it is almost a treasure hunt. However, diamonds and obviously enamel remain the preferred materials by the creators of these rare objects. Like this pretty little brooch illustrated below.

a partridge in a pear tree

Broche « perdrix » en or, diamants et émail. A « Partridge » gold, diamond and enamel brooch. Photo : Pragnel

Ainsi, vous ne vous questionnerez plus sur ces étonnantes broches quand vous les croiserez chez des antiquaires où lors de ventes de bijoux dits « coutures ». Certaines peuvent atteindre des prix élevés si les fabricants sont cotés à l’image des maisons ART ou Trifari, ne soyez donc pas étonnés. Si vous vous laissez séduire vérifiez l’état de l’émail, les réparations éventuelles comme des collages malheureux de strass ou des soudures tardives mal exécutées. Mieux vaut, ainsi, s’offrir une broche vintage en bon état qu’une broche ancienne endommagée que très peu de professionnels sauront vous restaurer.

Thus, you will not question more on these astonishing brooches when you will cross them at antique shops or when  couture jewelry auctions. Some can reach high prices if the manufacturers are famous in the image of ART or Trifari houses, so do not be surprised. If you let yourself be seduced, check the condition of the enamel, any repairs such as unfortunate collages of rhinestones or late poorly executed welds. Better, so, afford a vintage brooch in good condition that a damaged old brooch that very few professionals will restore you.

a partridge in a pear tree

Broche en métal doré, émail et strass de la maison Monet. Brooch in gilded metal and enamel signed by the house Monet. Photo : pinterest

À bientôt !

See you soon !

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.