Les kimonos de Kunihiko Moriguchi à Paris

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Il y a des annonces d’expositions qui ne peuvent laisser insensibles. Je me permets donc de dévier du thème principal du site pour vous parler aujourd’hui d’une collection qui sera visible à Paris durant un mois et qu’il ne faudra pas manquer.

Sometimes, I receive news about exhibitions to come in Paris and I cannot let indifferent. Today, I decide to talk about something completely different from jewelry but it’s so exceptionnal for this collection to be displayed soon in Paris that you have to go.

À partir du 16 novembre 2016 et jusqu’au 17 décembre, la Maison de la Culture du Japon vous propose une plongée au cœur du travail de Kunihiko Moriguchi, Ningen Kokuho ou Trésor National Vivant, et connu pour son remarquable travail de création et de fabrication de kimonos.

From the 16th of November until the 17th of December, the Maison de la Culture du Japon of Paris invite you to discover the wonderful and amazing work made by Kunihiko Moriguchi, Living National Treasures of Japan, and known for its mesmerizing kimonos. 

triangle-au-cercle

Du triangle au cercle, Kunihiko Moriguchi, 2012. Photo : © Kunihiro Shikata

Né en 1941, il passe son enfance à Kyoto où il étudie le Nihonga, la peinture japonaise traditionnelle. Jeune adulte, il part à l’âge de 22 ans pour la France et intègre l’École Nationale des Arts Décoratifs. En découlera une amitié profonde avec le peintre Balthus qui lui propose de le rejoindre à la Villa Médicis. C’est durant cette période et influencé par les échanges artistiques qu’il prend la décision qui marquera l’ensemble de son œuvre : se consacrer pleinement au yûzen, une technique de teinture bien particulière utilisée pour les kimonos d’apparat et qui consiste à réaliser les motifs et la mise en couleurs de ceux-ci grâce à l’application de pâte de riz. Des artisans japonais perpétuent encore la technique avec un très haut niveau d’excellence : l’atelier Moriguchi en fait parti.

Born in 1941 at Kyoto, he studies Nihonga, the traditional japanese painting. Then, he leaves his country for France and enters the famous École Nationale des Arts Décoratifs. Balthus becames one of his close friends and invites him to the Villa Médicis. During this period, he takes an important artistic decision which will influence his life : become a master of yûzen, a traditional technique of dying using rice play dough. Some japanese craftsman continue to use this technique : Moriguchi per example.

kunihiko-moriguchi

Kunihiko Moriguchi. Photo : © NIKKEI VISUAL, INC.

En 1966, il rentre au Japon et devient apprenti auprès de son père. Il définit alors petit à petit sa signature : des motifs géométriques et abstraits parfaitement réalisés et respectant les processus techniques et traditionnels du yûzen. Ses kimonos aux motifs d’une grande sensualité vont très vite connaître un immense succès et seront même acquis par les plus grands musées mondiaux : VAM (Londres), le MET (NY) ou encore le LACMA (LA).

In 1966, he leaves france and becames an apprentice in his father’s workshop. Little by little, he creates his own style : geometric and abstract patterns entirely handmade with traditional processes. Since the beginning, his highly sensual kimonos know a big success  and many international museums own it : VAM (london), MET (NY), LACMA (LA).

En 1973, il reçoit le Prix Asahi Shimbum lors de la 20e Exposition des Arts Traditionnels du Japon. En 1992, c’est le Prix des Beaux-Arts du Ministère de l’Éducation du Japon. En 2007, c’est la consécration ultime d’une carrière puisqu’il est désigné Trésor National Vivant.

During all his career, he receives many prizes : Asahi Shimbum (1973), Fine Art prize from the Japan’s Ministry of Education in 1992 and finally, in 2007, he is named Living National Treasure.

fructification

Fructification, Kunihiko Moriguchi, 2013. Photo : © Kunihiro Shikata

C’est la première rétrospective française de son travail. Vous pourrez découvrir un ensemble de 26 kimonos depuis le premier datant de 1966 à celui, inédit, conçu pour l’exposition. Des peintures et des créations dans le domaine du design et des arts appliqués s’ajoutent pour documenter 50 ans de création.

It’s the first French retrospective focused on his work. You could discover 26 kimonos displayed, since the first (made in 1966) to the last one, new, especially made for this event. Paintings and some different creations will complete this exhibition about 50 years of a full and  rich artistic life.

L’artiste sera présent le 16 novembre à 18h30 pour une conférence. L’événement dure un mois (16 novembre / 17 décembre), l’entrée est libre de 12 à 20 heures du mardi au samedi. Celui-ci est rendu possible grâce à NMMA de Kyoto et à la Galerie Jeanne Bucher Jaeger.

The artist will be present the 16th of November at 6.30pm for a lecture. The exhibition runs one month until the 17th of January. Free admission from 12am to 8pm, tuesday to saturday.

9782884531948_xfu35ko

Le livre de la Bibliothèque des Arts. The book published by Bibliothèque des Arts. Photo : BdA

Pour aller plus loin et découvrir un peu plus encore la remarquable diversité des motifs des kimonos japonais, je ne saurais que trop vous conseiller le magnifique ouvrage de la Bibliothèque des Arts sur l’impressionnante Collection Khalili qui retrace 300 ans d’histoire de ce vêtement si particulier.

To discover more this subject, I invite you to read the well-documented book about japanese kimonos preserved in the Khalili Collection and published by BdA. It’s very interesting to learn more about this so beautiful and so particular item of clothing.

À bientôt !

See you soon !

Orsay célèbre le Second Empire

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À l’occasion de son 30e anniversaire, le Musée d’Orsay inaugure sa saison d’automne avec une grande rétrospective dédiée à cette période courte mais cruciale dans l’histoire de France : le Second Empire. Situé entre la 2e et la 3e République, il commence quand Louis Napoléon Bonaparte, alors Président de la France, provoque le 2 décembre 1851 un coup d’État et dissout l’Assemblée Nationale pour garder le pouvoir. Un an plus tard, il devient Napoléon III Empereur des Français et gardera le pouvoir jusqu’à la défaite de Sedan, le 4 septembre 1870.

For its 30rd birthday, the Orsay Museum is pleased to begin the fall with a great exhibition focused on the Second Empire, a short but so important period in the French political history. Louis Napoleon Bonaparte was the President of France, but he cannot seek another mandate. So, after a military putsch the 2nd of December 1851, he dissolved the National Assembly to keep the power. One year later, he became Napoleon III Emperor of France until the defeat of Sedan, the 4th of September 1870.

Très souvent associé, et à juste titre, aux fêtes impériales, on qualifie de manière courante le Second Empire comme décadent et superficiel. Ce n’est pas forcément exact même s’il est vrai que la fête est intimement liée à ces années-là. Il faut surtout insister sur la période de crise morale et sociale que traverse alors la France. L’époque est au changement : de grands travaux sont entrepris et le baron Haussmann est chargé de modifier profondément la ville de Paris et les parisiens en savent quelque chose puisqu’ils admirent encore aujourd’hui son travail, les moyens de transport se développent et une sociéte de consommation qui préfigure celle de notre époque émerge. Les femmes de la haute société deviennent plus coquettes. Il est de bon ton de changer de tenues et de bijoux plusieurs fois par jour et de s’afficher. Les bals de Compiègne deviennent l’endroit où se rendre pour se montrer.

Often linked to impressive imperial celebrations, the Second Empire is described as decadent or superficial. But, it’s not true. It’s also a time of moral and social crisis. Paris must change and Haussmann was made responsible to change the town. Parisians always admire his work. Women from Nobility as socialites have to change many times a day their dresses and jewels. The balls at Compiègne were one of the best places to be seen…

Des grands joailliers existant à l’époque, seuls Boucheron, Chaumet et Mellerio continuent de produire au XXIe siècle. C’est ce dernier qui a fournit pour l’exposition la plupart des bijoux qui présentent la diversité des commandes des élégantes du milieu du XIXe siècle. Le musée présente aussi deux pièces d’exception fabriquées par Gabriel Lemonnier. Ce joaillier acquiert les faveurs de l’Empereur après l’Exposition Universelle de Londres en 1851. Il réalisera à ce titre et à la suite de cet événement le diadème et la couronne de l’Impératrice Eugénie.

Three jewelers from this period continue to produce high jewelry : Boucheron, Chaumet and Mellerio. It’s this last one that invite you to discover the diversity of jewels ordered during the Second Empire. The Museum will display two important jewels made by Gabriel Lemonnier, a parisian jeweler rewarded at the Great Exhibition of London in 1851. He made the crown and the diadem of Eugenie.

L’exposition ouvre au public le 27 septembre et durera jusqu’à la mi-janvier 2017. Je vous encourage fortement à aller la visiter.

The exhibition will publicy open the 27th of September until mid-January 2017. You have to go !

01-lemonnier_couronne-eugenie

Alexandre-Gabriel Lemonnier (Rouen, 1808-Paris, 1884)
Couronne de l’impératrice Eugénie, 1855 Cuir, diamants, émeraude et or, 13 x 15 cm. Empress Eugenie’s Crown, leather, diamonds, emeralds and gold. Photo : Paris, musée du Louvre, département des Objets d’art, don de M. et Mme Roberto, Polo, 1988, inv. OA 11160 © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Les frères Chuzeville

02-lemonnier_diademe-eugenie

Alexandre-Gabriel Lemonnier (Rouen, 1808-Paris, 1884)
Diadème de l’impératrice Eugénie, 1853 Argent, or, diamants, perles, 7 x 19 x 18,5 cm. Empress Eugenie’s Diadem, silver, gold, diamonds and natural pearls. Photo : Paris, Musée du Louvre, Département des Objets d’art, don des Amis du Louvre, 1992, inv. OA 11369 © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Droits réservés

1862_brochelilas_creditwartski

Mellerio dits Meller (Paris, depuis 1613)
Broche fleur de lilas, 1862 Émail vert, rose, violet, diamants, or, 13 x 7,5 cm. Lilac flowers brooch. Green, pink and violet enameled gold, diamonds.  Photo : Paris, collection particulière, courtesy of Wartski © Photo Wartski Ltd., Londres

1864_broche-rose-mathilde-hd-creditchristies-images-limited

Devant de corsage en or et argent, diamants, réalisée pour la Princesse Mathilde en 1864. Silver and gold brooch set with diamonds ordered by Princess Mathilde in 1864. Photo : Collection particulière, Mellerio dits Meller

bracelet-serpent-dinspiration-antique-or-jaune-rubis-perle-circa-1860

Bracelet serpent d’inspiration antique, or jaune, rubis,
perle, vers 1860. Collection Mellerio. Yellow gold snake bracelet set with rubies and pearls, circa 1860. Photo : Mellerio dits Meller

broche-noeud-dinspiration-louis-xvi-diamants-argent-sur-or-circa-1850

Broche nœud d’inspiration Louis XVI,
diamants, argent sur or jaune, vers 1850. Collection Mellerio. Silver and gold bow brooch set with diamonds, circa 1850. Photo : Mellerio dits Meller

broche-plume-de-paon-pierreries-commandee-par-limperatrice-eugenie-circa-1868

Broche Plume de paon commandée par l’Impératrice Eugénie,
Saphirs et rubis calibrés, diamants, émeraudes, argent sur or, 1868. Peacock silver and gold brooch set with diamonds, rubies and sapphires, ordered for Eugenie in 1868. Photo : Mellerio dits Meller

broche-pendentif-globe-circa-1865

Pendentif évoquant le cosmos, or, perles fines et émail. vers 1865. Enameled gold pendant set with natural pearls, circa 1865. Photo : Mellerio dits Meller

À bientôt !

See you soon !

Vente Sotheby’s, HK, le 4 octobre 2016

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

L’automne est bientôt là. Les températures ont chuté et la pluie s’est invitée à Paris. Il ne reste donc qu’à rester au chaud à regarder les premier catalogues des Fall Auctions qui arrivent et qui annoncent de jolies choses.

Fall is quite here. Temperatures are low and the rain has decided to finally come, here, in Paris. So, it will be a weekend at home with tea and first Fall Auctions catalogs.

Sotheby’s ouvre le bal à Hong Kong pour le début du mois d’octobre avec un catalogue restreint mais particulièrement beau. Un saphir du Cachemire plutôt impressionnant sera proposé avec d’autres pièces qui méritent que l’on s’attarde sur elles. Je vous montre tout cela !

Sotheby’s open this season with a first auction shedulded in HK at the beginning of October. A little catalog but… what jewels and gemstones inside ! Particularly, an impressive Kashmir sapphire and some beautiful pieces. Focus !

capture-decran-2016-09-16-a-20-37-14

Lot 1680 : parure en or, diamants et émeraudes par Michael Youssoufian. Estimation entre 430,000 et 540,000 $. Gold necklace and bracelet set with diamonds and emeralds by Michael Youssoufian. Estimated between $ 430-540k. Photo : Sotheby’s

capture-decran-2016-09-16-a-20-42-04

Lot 1691 : broche en platine et or rose sertie de diamants dont trois diamants rouges de 0.40, 0.39 et 0.31 carat, certifiés naturels et non traités par le GIA. Estimation entre 450,000 et 515,000 $. Platinum and pink gold brooch set with diamonds. The three center stones are red diamonds weighing respectively 0.40, 0.39 and 0.31 carat, reported natural and untreated by GIA. Estimated between $ 450-515k. Photo : Sotheby’s

capture-decran-2016-09-16-a-20-49-24

Lot 1703 : rare bague en platine, diamants et centre saphir padparadscha du Sri Lanka de 11,68 cts certifié naturel et non traité par l’AGL et le Gübelin. Estimation entre 250,000 et 310,000 $. Rare platinum ring set with diamonds and an impressive 11,68 ct padparadscha Ceylon sapphire reported natural and untreated by both AGL and Gübelin. Estimated between $ 250-310k. Photo : Sotheby’s

capture-decran-2016-09-16-a-20-55-03

Lot 1714 : rare paire de bracelets en or sertis de spinelles rouges, vers 1920. Estimation entre 41,000 et 51,000 $. Unusual pair of yellow gold bracelets set with red spinels, circa 1920. Estimated between $ 41-51k. Photo : Sotheby’s

capture-decran-2016-09-16-a-21-02-26

Lot 1790 : très rare bracelet en jade certifié naturel et non traité par le Hong Kong Jade & Stone Laboratory. Estimation entre 6 et 9 millions de dollars. Highly rare jade bracelet reported natural and untreated by the Hong Kong Jade & Stone Laboratory. Estimated between $ 6-9 millions of dollars. Photo : Sotheby’s

capture-decran-2016-09-16-a-21-06-36

Lot 1796 : rare collier en perles fines grises d’eau de mer. Certifiées naturelles et non traitées par la SSEF. Estimation entre 2 et 2,5 millions de dollars. Unusual grey natural salt-water pearls, reported natural and untreated by SSEF. Estimated between 2-2,5 millions of dollars. Photo : Sotheby’s

capture-decran-2016-09-16-a-21-10-49

Lot 1799 : rare bague en or, diamants et centre saphir du Cachemire de 20,22 cts. Certifié naturel et non traité par le Gübelin, le GIA et la SSEF. Estimation entre 3,8 et 5,8 millions de dollars. Rarely-seen gold ring set with diamonds and an important 20,22 ct Kashmir sapphire reported natural and untreated by both Gübelin, GIA and SSEF. Estimated between $ 3,8-5,8 millions. Photo : Sotheby’s

À bientôt !

See you soon !

Le sertissage en quelques définitions…

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DSC_0049

Sertissage dans une classe du CFA de la rue du Louvre à Paris. Setting cubic zirconias with students from the BJOP Paris. Photo : le Gemmologue

Il y a peu, je lisais encore des erreurs sur la description d’un type de sertissage choisi pour un bijou et sur le nom de celui-ci. Travaillant dans la joaillerie, ce métier m’est commun et les différents types de sertis aussi. Mais je m’aperçois que le sujet est finalement beaucoup plus complexe pour les personnes hors du Métier et parfois difficilement explicable. Je vais donc tâcher d’éclairer cela et de rendre plus compréhensible cette étape importante dans la fabrication d’une pièce de joaillerie.

Few weeks ago, I read on a jewelry blog some errors concerning the setting chose for a jewel. Working in the French high jewelry industry, I’m familiar with this know-how and the names of different existing settings. But, I realize too that this topic is not easy to understand and to explain. And, by far, more complex for poeple who not work day after day in jewelry workshops. So, I will try to give you some explanations about this crucial step in jewelry.

J’ajoute aussi que si toutes les pierres ne peuvent être serties, la grande majorité peut l’être. Y compris certaines très fragiles comme la fluorite ou la sphalérite. C’est plus le talent du sertisseur et sa maitrise de ses outils que la pierre qui feront la différence…

I have to add that quite every gemstones could be set, even some known to be easily breakable as fluorite or sphalerite. It’s, finaly, the know-how from the gem-setter which will make the difference…

Enfin, il est parfois possible de cumuler plusieurs techniques pour sertir des pierres et ainsi mieux mettre les gemmes en valeurs.

Finaly, many different techniques could be mixed on a jewel in order to set gemstones and to highligh these ones.

  • Le serti dit « à grains » / bead setting

Ce serti consiste pour le sertisseur à dégager grâce à des échoppes et directement dans le métal des petits grains qui viendront tenir la pierre. Afin de rendre plus harmonieux celui-ci, les grains seront perlés grâce à un outil nommé perloir afin de leurs donner un aspect de toutes petites boules. Ce serti est très courant et parfaitement indiqué sur les pièces présentant des pavages de gemmes. Pour parfaire celui-ci, le sertisseur va dégager une sorte de rigole mettant en valeur son travail : le filet.

Bead setting is a generic term to describe a style of setting where stones are directly set into metal thank to burins. Here, gravers are used to push a tiny amount of metal on the stones. Then, setters will use a bead tool to make a beautiful « bead » on the stone. You can find some other terms to describe it : grains setting, pavé setting. When a long line is engraved into the metal going up to each of the beads, that is « star set », because of the look.*

img_9911

Exemple de serti à grains. Bead seting. Photo : Florian Lambert

  • Serti étoiles / Star set (see above)*

Une variante du serti grains classique bien connue des sertisseurs consiste à dégager une étoile à l’échoppe pour mettre en valeur les grains. Peu utilisé aujourd’hui, ce serti a connu des heures fastes au milieu du XXe siècle surtout sur des bagues boules.

1445342251758241

Serti étoiles. Star set. Photo : Cannes Enchères

  • Le serti clos et le serti demi-clos / semi-clos / Bezel setting or half-bezel setting

Cette technique consiste à sertir la pierre dans une sertissure. Pour faire simple, c’est une sorte de boite aux cotes de la pierre et pouvant, selon la taille de la gemme, présenter un fond. Le sertisseur va alors rabattre le métal tout autour de la pierre en martelant puis dégager une bordure appelé filet. Si le métal ne fait pas tout le tour de la pierre, on parlera alors de demi-clos ou semi-clos.

It’s certainly the most old technique to set stone into a jewel. A bezel is like a strip of metal bent to the shape of the stone. Then the metal is rubbed over the gemstone.

sertissage clos

Serti clos sur or jaune. Bezel setting. Photo : Gemmantia

bela-bague-solitaire-serti-demi-clos-rond-ob-2

Serti demi-clos ou semi-clos. Half-bezel setting. Photo : Diamants Infos

  • Serti mystérieux™ ou serti dit invisible / Mysterious set

Le terme « serti mystérieux » est un nom déposé par la maison de haute joaillerie Van Cleef and Arpels. C’est une technique de sertissage qui fut inventée par la maison Langlois vers 1929, il est par la suite breveté comme « invisible » par Cartier en 1933. Mais le nom est déposé par VCA à partir de 1936. C’est une technique bien particulière qui consiste à sertir des pierres dites calibrées sans que l’on ne voit le métal. Afin de réaliser cela, les pierres sont taillées d’une manière spécifique permettant de les faire glisser entre des rails de métal en « T ». Pour cela, les gemmes sont préparées par le lapidaire et présentent près de la culasse des rigoles parallèles. Le résultat, absolument étonnant, est très intéressant esthétiquement mais demande une collaboration très étroite en joailliers, lapidaires et sertisseurs.

This term is a trademark of the high jewelry house Van Cleef and Arpels. This one was created by Langlois in 1929, patented as « invisible » by Cartier in 1933 and trademarked in 1936 by VCA. With this form of setting, you just see stones and not metal because stones are cut to be set in a sort a rail. Result is absolutly amazing and very interesting.

motif-van-cleef-arpels

Les pétales de cette fleur sont en serti Mystérieux. Mysterious set on a flower brooch. Photo : Van Cleef and Arpels

  • Serti dit « rail » / channel setting

Ce serti n’a absolument rien à voir avec le serti mystérieux. Et pourtant, il est souvent confondu avec celui-ci. Il consiste à glisser les pierres sur un rail que le sertisseur va ensuite marteler. À la différence du mystérieux, le rail ne fonctionne que pour une ligne de pierres. Idéalement adapté pour des tailles baguette, rectangle ou les calibrés, il est parfois utilisé avec des pierres rondes. On trouve désormais des versions où un rail encadre une seule pierre. On parle alors de serti barrettes.

If this setting seems to be quite like the mysterious set, it’s absolutly not the same technique. Here, stones are suspended between two bars or strips of metal, called channels. This technique is perfect for calibrated stones but can be used, sometines, with round ones.

sertissage rail

Serti rail. Channel setting. Photo : Gemmantia

  • Serti dit « à copeaux », parfois surnommé dans le Métier « serti moustaches » / False bezel setting

Ce serti est souvent confondu avec un serti clos. Ici, la mise en pierre est légèrement conique et donc légèrement plus évasée sur le haut. Cette astuce donne ainsi l’impression d’un filet et donc d’un serti clos. En réalité, la pierre est descendue et bloquée en force mais le sertisseur ne martèle pas le métal autour de la pierre pour la bloquer. Il va dégager avec son échoppe des sortes de micro griffes permettant de stabiliser un peu plus la pierre. C’est un serti souvent peu esthétique et assez fragile. Personnellement, je trouve que cela n’est pas une bonne idée car on risque de perdre les pierres très facilement. Je le déconseille donc fortement. Par contre, la technique s’emploie souvent en complément d’un serti clos ancien sur lequel le métal serait assez usé ou situé sur une pièce sur laquelle une intervention de bijouterie serait risquée. Elle permet alors de bloquer une pierre et de stabiliser celle-ci. Mais c’est vraiment une technique à utiliser dans des cas rares.

This technique can be mistaked with bezel setting. Here, metal isn’t rubbed over stone and if you will observe the jewel, you could see a very little amount of metal on the stone. It’s very delicate and I find that it’s not a good idea to set gemstones with this method. For some rare cases…

copeau10

Sur ce schéma on comprend bien la technique. On voit bien la sertissure conique en rouge et le petit « éclat » de métal qui revient sur la pierre pour la bloquer. Sketch of the false bezel setting with the little amount of metal used to tighten the stone. Photo : Forum Bijoux à la Cheville

  • Serti dit massé / Burnish setting

C’est un serti parfaitement adapté sur les surfaces arrondies. Il consiste à descendre les pierres dans la masse du métal et à ramener celui-ci tout autour de la pierre grâce à la marteleuse. Avec cette technique, les pierre sont affleurantes sur le métal. Ici, à la différence du serti clos, il n’y a pas réellement de filet autour de la pierre.

At the beginning, technique is similar to bead setting. Stones are inserted into a space, but after, setters will use a little sort of jackhammer to push the metal all around the stone.

allian10

Serti masse. Burnish setting. Photo : Michel Zimmermann

  • Le serti dit descendu ou serti dit dressé

Ce type de serti est en principe uniquement utilisé pour sertir des pierres de taille ronde de même diamètre sur une bande de métal. Cela ressemble à du serti grains mais en réalité, c’est très différent. Il s’agit de toutes petites griffes taillées à l’échoppe par le sertisseur. A la fin, les bords sont recoupés vers la base pour libérer visuellement la pierre.

I didn’t find the term in English for this setting. This one seems to bead setting but, in reality, it’s a sort of prong setting directly handmade by setter into metal with a burin. it’s often used for round-cut stones with the same diameter.

swissidentity_serti_descendu-1024x602

Croquis représentant un serti descendu. Photo : École Suisse de Création et de Dessin

  • Serti dit « à griffes » / Prong setting

Comme son nom l’indique, la pierre est ici retenue dans un chaton grâce à des griffes. Ce sont des fils de métal qui sont rabattus, martelés et taillés par le sertisseur. Elles peuvent être en pointes ou au contraire « boulées ». Dans certains cas, le sertisseur peut aussi dégager un filet dans les griffes. Les sertis griffes les plus courants de nos jours présente 4 ou 6 griffes. Mais il existe des versions plus décoratives en fonction de la pierre. C’est un serti extrêmement courant pour fixer des pierres de centre de taille importante.

This setting is the most simple and common setting in jewelry. Here, stones are hold by wires, called prongs, and finally push on the stone thanks to a plier (or a pusher). Usually a « cup burr » is used to give the prong a nice round tip.

bridal_jewelry_4655feb2c9a45e751fbc5cf1b3e3f98c

Serti à quatre griffes. Four prongs setting. Photo : Cookson-Clal

  • Serti dit « à clous » / « nail » setting

Cette technique est souvent confondue avec du serti à griffes. En réalité il s’agit de tiges de métal qui sont coupées, soudées sur la pièce et martelées afin de stabiliser les pierres. Ici, le métal n’est pas rabattu comme pour des griffes.

This technique can be mistaked with prong setting. Here, stones are indeed hold thanks to sort of prongs but gold/platinum wires are hammered on stones and not push thanks to a plier.

Capture d’écran 2016-06-27 à 21.07.23

Les rubis de cette montre Van Cleef and Arpels sont sertis avec la technique dite « à clous ». Les clous en ensuite été sertis de diamants avec la technique du serti clos. Rubies of this watch are set thank to the « nails » setting technique. In more, diamants were set into nails with the bezel setting technique. Photo : Van Cleef and Arpels

  • Serti tension / Tension setting

Cette technique consiste à sertir une pierre en jouant sur l’effet ressort du métal. Le résultat est assez étonnant car la pierre semble flotter bien qu’elle soit en réalité parfaitement assise dans la monture. La maison Niessing est particulièrement familière de cette technique.

This technique is really amazing. This one uses energy of metal to catch the stone. On the photo, the diamond seems to be in suspension… Niessing, a famous jewelry house, is particularly familliar with this sort of setting.

niessing_bague_tension_img_42

Serti tension. Tension setting. Photo : Niessing

Au travers de cet article, j’ai essayé de vous faire découvrir et comprendre les différents types de sertissages possibles pour les gemmes. C’est aussi un métier qui évolue et qui initie de nouveaux rendus sur les pièces. Néanmoins, les différentes techniques illustrées plus haut représente un large panel de possibilités. N’hésitez pas à me laisser un message si vous avec une suggestion. Je reste à votre écoute !

Through this article, I have tried to introduce you the different sorts of setting used in jewelry. This job progress year after year and try new process to set stones. Nevertheless, all the settings described above represent a large panel of possibilities. If you want to suggest something to add, let me a message !

À bientôt !

See you soon !

Empreintes, un projet enthousiasmant signé Ateliers d’Art de France

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aujourd’hui, j’avais rendez-vous dans le Marais pour découvrir la concrétisation d’un projet métiers d’art que je suis depuis un petit moment. Les Ateliers d’Art de France (AAF) ont ouvert au public un espace de 600m², baigné de lumière, en plein cœur du 3e arrondissement, au croisement de la rue de Picardie et de la rue de Bretagne.

Today, I have an appointment into Le Marais to discover the opening of the new Ateliers d’Art de France’ concept store. An awesome 600m² place full of light, in rue de Picardie, in the heart of the 3rd arrondissement of Paris. And it was so exciting !

Un choix stratégique pour toucher un public et une clientèle qui aiment les beaux objets, design, contemporains et souvent édités en petites séries. Quand on connait la vivacité du quartier avec ses galeries, ses concept stores, ses petits cafés pensés comme des boudoirs ou ses librairies pointues, il n’est pas étonnant de voir enfin un lieu qui offre un rayonnement aux ateliers et savoir-faire français s’implanter ici. Dans cette boutique, vous ne trouverez que des adhérents AAF qui, pour rejoindre l’association, doivent être installés en France et posséder une technique ou un ensemble de techniques définissant un métier d’art.

The decision to open here is definitly a perfect choice made by AAF. Those who frequent Le Marais know that people, here, love beautiful and design items, especially made with limited editions. This district of Paris is full of vivacity with art galleries, concept stores, little coffee-shops, well-documented bookshops. So, it’s obvious that a place like this one opens here with products only made in France by French designers and craftsmen. In fact, to become a member of Ateliers d’Art de France, you have to own a workshop based in this country.

Durant plus d’une heure, j’ai arpenté les différents espaces de ce nouveau lieu : depuis le sous-sol aménagé en salle de projection avec des films autour des artisans d’art jusqu’au dernier étage où cohabitent avec justesse la « décoration d’intérieur » et la « bijouterie ». Je vous invite donc à aller admirer les céramiques, les sculptures en bois, la vaisselle, les éléments de décoration… ou simplement à vous assoir dans le petit café pour y déguster un thé ou une citronnade. La décoration générale est simple, sobre et prête à l’apaisement. Elle assure aussi une mise en valeur parfaite des produits proposés à la vente.

So, during more of an hour, I have visited the different spaces : from the basement where films are showed to the last floor where interior design shares with accuracy its space with jewelry. I invite you to go in order to admire wood sculptures, crockery, jewels, ceramics… or simple to seat into the little coffee-shop to drink a tea or a lemonade. The decoration is simple, elegant and calming. This one is perfect to highlight products offered.

Plus de 1000 objets vous attendent, je vous incite donc à ne pas faire l’économie d’une visite dans ce très beau lieu. J’y retournerai, c’est certain !

More than 1000 masterpieces, so you have to go and you have to give in. For sure, I will come back !

dsc_0001

Dans la bibliothèque. Into the library. Photo : Le Gemmologue

dsc_0007

Bijoux en soie brodée par Aurélie Maugis. Silk jewelry by Aurélie Maugis. Photo : Le Gemmologue

dsc_0003

Un espace accueillant pensé pour les artistes et le public. A perfect and inspiring place thought for artists and public. Photo : Le Gemmologue

dsc_0024

Le café By Season vous propose une pause avant de continuer votre visite. The coffee-shop By Season offers you a break before continuing your visit. Photo : Le Gemmologue

dsc_0009

Boucles d’oreilles « Bobines » en argent et fil de coton par Margaux Bijoux. Bobines silver earrings with cotton by Margaux Bijoux. Photo : Le Gemmologue

dsc_0028

Verres. Joyful glasses. Photo : Le Gemmologue

dsc_0019

Collier en porcelaine par Claire Marfisi. Porcelain necklace by Claire Marfisi. Photo : Le Gemmologue

dsc_0022

Bijoux. Jewels. Photo : Le Gemmologue

dsc_0002

Dans la boutique. Into the shop. Photo : Le Gemmologue

dsc_0027

Un café ? A coffee ? Photo : Le Gemmologue

dsc_0004

Beaucoup de lumière dans la boutique. A truly beautiful light in this place. Photo : Le Gemmologue

dsc_0017

Bague par Florence Croisier. A ring by Florence Croisier. Photo : Le Gemmologue

À bientôt !

See you soon !

Une Arche de Noé étincelante chez Van Cleef and Arpels

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Début septembre, la maison Van Cleef and Arpels a initié quelque chose d’inédit dans le monde feutré et fermé de la haute joaillerie parisienne : présenter au grand public, de manière gratuite, sa dernière collection dédiée à l’Arche de Noé. Un ensemble remarquable de broches voulu par le président de la maison : M. Nicolas Bos.

At the beginning of September, the high jewelry house Van Cleef and Arpels has imagined something previously unseen in the parisian jewelry’ close world : publicy unveil with a free admission its new collection dedicated to Noah’s Ark. A wonderful set of brooches wanted by the VCA’s CEO : M. Nicolas Bos.

Si, en juillet, la maison a mis à l’honneur l’émeraude dans un chapitre d’une grande technicité, c’est avec un ensemble de pièces colorées, pleines d’humour et de tendresse que l’entreprise a illuminé cette rentrée 2016.

If, in July, the house has unveiled a truly technical opus focused on emeralds, it’s with an amazing, colorful and very humorous collection that Van Cleef and Arpels is enlightening our sunny end of Summer in Paris.

Girafes, lions, fennecs, papillons, koalas, coccinelles… toujours présentés en couple, les animaux du cortège sont guidés par trois créatures fantastiques majestueuses : une licorne, un phénix et surtout Pégase qui mettent à l’honneur la tradition du Serti Mystérieux™, cette spécialité des artisans de la maison. Une mention toute spéciale doit être absolument consacrée aux matières premières utilisées pour cet opus : nacre, corail, sugilite, chrysoprase, bois précieux… autant de matière parfois peu usitées dans les réalisations actuelles.

Giraffes, lions, fennecs, butterflies, koalas, ladybirds… So many animals always depicted by couple. Three fantastic creatures lead the procession : a unicorn, a phenix and the most important, Pegase. These three brooches are the ones set with the mysterious set technique, by far The traditional know-how of VCA’s craftsmen… I have to tell you about the material cause some are really unusual in high jewelry : mother-of-pearl, coral, sugilite, chrysoprase, precious wood…

Vous avez donc jusqu’au 26 septembre pour découvrir à l’Hôtel d’Evreux, 19 Place Vendôme, cette nouvelle collection dont la présentation est mise en scène par l’américain Bob Wilson. Laissez-vous guider par le bruit de la pluie et le tonnerre, affrontez le Déluge et allez découvrir des bijoux joyeux, ludiques et attendrissants. Je ne peux que vous encouragez à pousser cette porte pour découvrir un savoir-faire remarquable et aussi à emmener vos bouts de choux qui en ressortiront émerveillés !

So, you have until the 26th of September to discover at Hôtel d’Evreux, Place Vendôme, this new opus in a show thought by Bob Wilson. I invite you to face The Flood with tunder and rain… and, finally, admire joyful, fun and touching jewels. Don’t forget to go to this exhibition with your children, sure they will be enthralled !

 archedenoe-bichecerf-packshot-hd

Or jaune, or blanc, diamants ronds et taille navette, saphirs jaunes ronds et ovales, grenats spessartites ronds et ovales, onyx, bois d’amourette. Yellow and white gold, diamonds, yellow sapphires, garnets, onyx, ebony. Photo : Van Cleef and Arpels

archedenoe-coccinelles-packshot-hd

Or blanc, or rose, diamants ronds, tailles baguette et rose, saphirs roses et violets, spinelles noirs facettés et suiffés. White and pink gold, diamonds, pink and violet sapphires, black spinels. Photo : Van Cleef and Arpels

archedenoe-hiboux-packshot-hd

Or blanc, diamants, onyx, chrysoprase, sugilite. White gold, diamonds, onyx, chrysoprase, sugilite. Photo : Van Cleef and Arpels

archedenoe-licorne-packshot-hd

Or blanc, or rouge, diamants, émeraudes taille navette, saphirs taille baguette, turquoise, Serti Mystérieux Traditionnel saphirs. White and red gold, diamonds, emeralds, sapphires, turquoise. Photo : Van Cleef and Arpels

archedenoe-pegase-packshot-hd

Or blanc, or rose, or rouge, diamants ronds, tailles baguette et rose, saphirs violets taille navette suiffés, rubis taille baguette, corail, Serti Mystérieux Traditionnel rubis. White, pink and red gold, diamonds, violet sapphires, rubies and coral. Photo : Van Cleef and Arpels

archedenoe-phenix-packshot-hd

Or blanc, or rose, or rouge, diamants ronds, tailles rose et obus, spinelles noirs suiffés, nacre gold, Serti Mystérieux Traditionnel rubis. White, red and pink gold, diamonds, black spinels, mother-of-pearl. Photo : Van Cleef and Arpels

archedenoe-pingouins-packshot-hd

Or blanc, or rose, diamants, corail, onyx. White and pink gold, diamonds, coral and onyx. Photo : Van Cleef and Arpels

archedenoe-ratonslaveurs-packshot-hd

Or blanc, or rose, diamants, onyx, un cabochon de grenat spessartite de 36,26 carats, un cabochon de tourmaline rose de 12,70 carats. White and pink gold, diamonds, onyx, 36,26 ct garnet and a 12,70 ct pink tourmaline. Photo : Van Cleef and Arpels

archedenoe-toucans-packshot-hd

Or blanc, or jaune, diamants, saphirs bleus et jaunes, tourmalines jaunes et dites-Paraíba, grenats orange et verts, spinelles noirs et rouges, bois d’ébène. White and yellow gold, diamonds, blue and yellow sapphires, yellow and paraiba-like tourmalines, garnets, black and red spinels, ebony. Photo : Van Cleef and Arpels

archedenoe-zebres-packshot-hd

Or blanc, diamants blancs et jaunes ronds, carrés et triangles, onyx, lapis-lazuli. White gold, yellow and white diamonds, onyx and lapis-lazuli. Photo : Van Cleef and Arpels

À bientôt !

See you soon !

Mikimoto se dévoile dans un livre

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , ,

Capture d’écran 2016-09-04 à 17.36.57

Sélection des perles pour la composition d’un collier. How to select pearls in order to create the most perfect necklace ? Photo : Mikimoto

Rentrée chargée chez Assouline avec pas moins de cinq livres dédiés à la joaillerie pour l’automne. Nous reparlerons des titres à venir mais j’ai eu envie d’attirer votre attention sur le très bel ouvrage qui présente la maison japonaise Mikimoto, célèbre dans le monde entier pour ses perles de culture depuis le début du XXe siècle et, ce, même si la première perle de culture date de 1893. Il aura en effet fallu des années d’expérimentations pour comprendre le mécanisme naturel qui permet à l’huitre de sécréter de la nacre et ainsi la forcer artificiellement (par l’introduction d’un noyau) à produire des perles.

A full Fall 2016 for Assouline with five books dedicated to jewelry. Today, I’m happy to introduce you the very beautiful book focused on the japanese high jewelry house Mikimoto, internationally famous for its amazing cultured pearls since the beginning of the 20th century (even if the first cultured pearl was produced in 1893). In fact, many years of work and experiences were necessary to understand how oysters make naturally mother-of-pearl and force them to do the same thing around a nucleus (artificially introduced inside the animal).

Capture d’écran 2016-09-04 à 17.37.45

Le livre sera disponible dès cet automne. This book will be available until this Fall. Photo : Assouline

Capture d’écran 2016-09-04 à 17.37.33

Dessin d’un collier de perles Akoya avec un centre tanzanite, 2014. Design sketch of an Akoya pearls necklace with a tanzanite, 2014. Photo : Mikimoto

Le livre propose aussi de s’interroger sur la fonction mais aussi l’image du collier de perles dans l’histoire de la mode. Force est de constater que ce bijou souvent associé à une image classique désuète a su se moderniser avec le temps. La perle de culture est une gemme à part entière qui peut rivaliser, aujourd’hui, avec les pierres les plus rares aux provenances les plus recherchées. Et égaler les tarifs de certaines gemmes dans les ventes aux enchères les plus select !

This book is a travel into fashion and this one asks many questions about the image of the pearls necklace. It should be noted that this jewel is often associated to the very image of a classical or old-fashioned mood. But this organic gem can rival with all the most famous and rare gemstones. And, so, reach very high levels bids during public auctions.

Capture d’écran 2016-09-04 à 17.37.22

Collier Mikimoto en perles de culture et diamants, lesquels suivent les mouvements de la personne qui le porte, 2010. Detail of a Mikimoto Akoya cultured pearl necklace with drop diamonds that dance as the wearer moves; overlapping pearls and diamonds create depth for an impression of boldness and sensitivity, 2010. Photo : Mikimoto

C’est Vivienne Becker qui reprend ici sa plume pour vous raconter cette histoire. Elle vous propose un voyage historique dans les archives de la maison Mikimoto mais aussi sociétal en vous interrogeant sur la place des perles dans la joaillerie moderne. Un beau livre de 300 pages riche de 200 illustrations proposé au prix de 80€. Celui-ci sera disponible très bientôt dans toutes les bonnes librairies et sur le site assouline.com. Une bonne idée de cadeau…

Vivienne Becker invites you to discover a historical story through Mikimoto archives ; but she invites you to question yourself about the space of pearls in modern jewelry. An important and well-documented coffee-table book of 300 pages with 200 illustrations. The price is not really high with 85$, so a good idea for a present. You will find it in all the good bookshops and, of course, on assouline.com website.

Capture d’écran 2016-09-04 à 17.37.12

Collier Mikimoto en perles Akoya et perles des Mers du Sud, 2011. Akoya and South sea pearls Mikimoto necklace, 2011. Photo : Mikimoto

À bientôt !

See you soon !

Vente Crédit Municipal, Bordeaux, le 22 septembre 2016

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Il y a quelques jours, le commissaire priseur en charge de la prochaine vente du CM de Bordeaux m’a contacté pour me faire connaître quelques lots particulièrement intéressants qui seront proposés à la fin du mois. Si j’ai pris la décision de vous en parler, c’est parce que ce n’est pas toujours très courant de voir des pièces de ce type en région. Les vendeurs préférant souvent proposer les pièces importantes à Paris. Je vous propose donc de découvrir une petites sélection des bijoux et pierres à ne pas manquer.

Few days ago, the auctioneer who will lead the upcoming Bordeaux’ pawnshop auction have send an email to inform me about some nice jewels and gemstones included in the next catalog.

So, I decided to talk you about these lots, because, for sure, some interesting lots as these ones aren’t often offer in the provinces. Sellers prefering Paris to obtain best prices. Focus !

337

Lot 337 : Collier en or gris 750 millièmes, le corps entièrement pavé de brillants, agrémenté de motifs en grappe sertis de saphirs ovales de couleurs : vert, orange, jaune, rose (certains traités). Estimation entre 7500 et 8500 €. White gold necklace set with diamonds and colored sapphires (some are treated). Estimated between € 7.5-8.5k. Photo : Crédit Municipal

340

Lot 340 : GAUCHERAND Paris, bracelet rivière en or gris 750 millièmes et platine 950 millièmes, serti de diamants. Poids estimé des pierres entre 20 et 25 carats. Estimation entre 18,000 et 25,000 €. Gold and platinum bracelet set with diamonds (between 20 and 25 carats), signed Gaucherand Paris. Estimated between € 18-25k. Photo : Crédit Municipal

346

Lot 346 : Collier ras de cou en or gris 750 millièmes de trois rangs, le centre pavé de brillants et orné de treize motifs en fleurs également serti de brillants , poids estimé de l’ensemble des diamants entre 20 et 25 cts environ. Estimation entre 15,000 et 20,000 €. White gold necklace set with diamonds (between 20 and 25 carats). Estimated between € 15-20k. Photo : Crédit Municipal

350

Lot 350 : Bague en or gris 750 millièmes ornée d’un saphir taille coussin retenu par quatre barrettes pavées de petits brillants. Vendu avec son certificat du LFG du 10/04/2014 précisant : caractéristiques compatibles avec les gisements du Sri Lanka et pas de modification thermique constatée. Estimation entre 10,000 et 15,000 €. White gold ring set with diamonds and a important Ceylon sapphire reported natural and untreated by LFG. Estimated between € 10-15k. Photo : Crédit Municipal

356

Lot 356 : Bague en or gris 750 millièmes sertie d’un saphir centrale taille coussin. Poids estimé 9,46 cts, entouré d’un pavage de brillants, avec son certificat du HRD du 27/07/2001 spécifiant : pas de traitement thermique constaté, et origine probable Cachemire. Estimation entre 40,000 et 50,000 €. White gold ring set with diamonds and an important 9,46 cts sapphire, probably from Kashmir, reported natural and untreated by HRD laboratory. Estimated between 40-50k. Photo : Crédit Municipal

357

Lot 357 : Bague en or gris 750 millièmes ornée d’un rubis centrale ovale. Poids estimé 6 cts, épaulé de trois diamants baguettes, avec son certificat HRD du 4/03/2004 indiquant : pas de modification thermique constatée et origine probable du Myanmar. Estimation entre 7000 et 8000 €. White gold ring set with diamonds and an 6 cts ruby from Myanmar reported natural and untreated by HRD. Estimated between € 7-8k. Photo : Crédit Municipal

358

Lot 358 : Bague en or gris 750 millièmes sertie d’un rubis ovale centrale, entouré de deux rangs de diamants et de six diamants taille navette, avec son certificat du LFG du 11/12/2012 spécifiant : caractéristiques compatibles avec celles du Myanmar et pas de modification thermique constatée. Estimation entre 3500 et 5000 €. White gold ring set with diamonds and ruby from Myanmar. This one is reported natural and untreated by LFG. Estimated between € 3.5-5k. Photo : Crédit Municipal

À bientôt !

See you soon !

#Carrière 8 – Thierry Pradat, négociant en gemmes

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pour cette première interview de rentrée, je vous propose de partir à la rencontre de Thierry. Cela fait maintenant quelques années que nous nous connaissons et je trouvais particulièrement intéressant de l’entendre parler de son parcours et de son métier. Je vous invite donc à découvrir les spécificités de son métier et son regard sur son secteur professionel. Bonne lecture !

In this new « Career » post, I invite you to meet Thierry Pradat who is both one of my friends and a rare gemstones dealer based in France. I found really interesting to hear him talking about his job and the jewelry industry. Enjoy !

12289602_939857516050930_4382880261020447170_n

M. Thierry Pradat

1-Thierry, pouvez-vous vous présenter rapidement ? Thierry, can you introduce yourself ?

Je m’appelle Thierry Pradat, père de deux garçons majeurs. J’habite et travaille à 10 minutes de Lyon, ma ville d’enfance.

My name is Thierry Pradat. I’m the father of two big boys. I live and work near to Lyon, my hometown.

2-Quel est votre métier actuel ? What is your job ?

Je suis négociant en gemmes. Je revends à l’unité ou par quantité des gemmes non montées, achetées lors de mes voyages en Asie (Inde, Thaïlande, Sri Lanka) et aux USA (Tucson). Ma spécialité est plutôt les pierres de collection dites « exotiques » ou « atypiques », sans pour autant négliger le secteur de la bijouterie-joaillerie. Mon créneau de distribution est principalement par Internet sur mon site web Gems-Plus.com et accessoirement lors des expo-ventes de MineraLyon en Novembre et de Sainte-Marie-aux-Mines en Juin.

I’m a gems dealer and I sell single or parceled unmounted gemstones. I buy these ones during my different travels, especially in Asia (India, Thailand, Ceylon) or in the USA (Tucson). I’m highly specialized with rare gemstones but I sell also gems for jewelers. Most of time, I work through my website Gems-Plus.com and sometimes, you can meet me on mineral shows as MineraLyon or in Sainte-Marie-aux-Mines.

3- Quel a été le déclic pour décider de travailler dans le domaine de la bijouterie et/ou gemmologie ? Why have you decided to work into the jewelry industry ?

Dans mon enfance déjà, je me suis passionné pour les fossiles et minéraux, n’hésitant pas à partir « gratter la roche » durant les vacances scolaires. J’ai constitué ainsi une collection de gamin au fil de mes découvertes et de mes petits achats, notamment dans les Alpes. Concilier passion et métier à l’approche de mes 40 ans a été une évidence assez naturelle pour moi, puis tout s’est enchaîné assez vite.

When I was a child, I discovered fossils and minerals. And even my holidays, I used to go for searching specimens in nature. I have made my own collection, especially with minerals from Alps. So, finally, when I was 40 years old, I have decided to mix passion and job…

4- Pouvez-vous nous raconter votre parcours professionnel ? Can you talk about your professional career ?

Mon activité professionnelle a démarré dans le marketing et l’édition, avec notamment la création d’un guide de découverte de restaurants à prix d’ami nommé Passeport Gourmand que j’ai lancé en 1987 à Lyon. Avec un associé, nous avons élargi le concept à d’autres régions françaises, dans les Dom-Tom et en Suisse romande. Près de 30 ans plus tard, le concept est inchangé avec l’existence d’une vingtaine de guides locaux différents proposés à la vente chaque année. Je suis toujours le propriétaire et le détenteur des droits sur la marque en France.

Quant au négoce de gemmes, une amie bijoutière a bien voulu me mettre le pied à l’étrier en me présentant mes premiers fournisseurs au Népal et en Inde en 2001. Dans la foulée, j’ai créé et ouvert mon site de vente sur Internet, au moment où le web en était encore à ses balbutiements. Depuis cette date, j’ai à mon actif près de 40 voyages d’achats à l’étranger, et Internet a rencontré le succès qu’on lui connaît aujourd’hui.

My career began in marketing and edition. I have created a first guide dedicated to affordable restaurants in Lyon called Passeport Gourmand. It was in 1987. Then, with an associate, we have decided to extand ths project to other french regions, Overseas French Departments and Territories and in French-speaking Switzerland. Quite 30 years later, our guides continue to be published every years with twenty differents books. I’m also the owner and the holder for the rights in France.

In 2001, one of my jeweler friends has introduced me to her gems dealers in India and Nepal. Quickly, I have created my own website. It was the beginning of internet and we don’t know it will be successful. Since the creation, I have made quite 40 travels to buy gemstones.

main-slider5-sans-texte

Photo : Gems-Plus.com

5- Quel est votre parcours d’études initial ? What is your background ?

Je me suis arrêté avant la fin d’une Terminale Technique, une voie de garage qui ne m’était pas du tout destinée. Ma meilleure école a été celle de la vie avec l’acquisition des expériences directement sur le terrain et au travers des livres. Je suis un pur autodidacte, à mon compte depuis 1987, refusant très tôt toute forme de hiérarchie professionnelle. On ne se refait pas…

I stopped my studies before a technical baccalaureate which wasn’t my choice. I learn on the job, especially through my experiences in the field and thanks to books. I’m definitly a pure self-taught man, self-employed since 1987. I have never love all the social orders… So…

6- Quel est votre parcours d’études spécifiquement lié à la joaillerie et à la gemmologie ? What is specifically your background concerning jewelry and gemology ?

Je souhaitais un diplôme reconnu à l’international. Il y en a trois, celui de la FEEG, de la Gem-A et du GIA. Pour des raisons surtout pratiques, j’ai opté pour le diplôme FGA de la Gem-A grâce aux excellents cours dispensés par le Gem Lab de Marseille. Mais il y a bien d’autres très bonnes écoles de formation en Europe et dans le monde.

I wanted to obtain a international diploma. in our time, there are three : FEEG, Gem-A and GIA. Because it was easier for me, I decided to train for the FGA (Gem-A) thanks to the lessons provided by Gem Lab of Marseille. But it’s definitly not the only school in the world and particulerly in Europe. Many others exist !

7- Vous voyagez beaucoup pour acheter des pierres. Parlez-nous de vos expériences à l’étranger? You make many travels to buy your gemstones. Can you talk to our readers about your experiences abroad ?

Être sérieusement dans le négoce de gemmes sans aller les chercher dans ou au plus proche des pays producteurs est une hérésie, tout au moins à mes yeux. C’est pourquoi je me déplace 2 à 3 fois par an pour acheter, principa­lement en Asie. Trouver des fournisseurs de pierres là-bas est très facile. Mais trouver de BONS fournisseurs de confiance avec la BONNE marchandise aux BONS prix m’a demandé plus de 5 ans. Que ce soit à Jaipur ou à Bangkok, je dirais qu’il n’existe qu’un fournisseur ou broker sur dix qui mérite que l’on travaille avec lui. Affiner la sélection des fournisseurs demande de la patience et donc du temps. La majorité des fournisseurs ne sont pas gemmolo­gues. C’est à moi que revient toujours l’obligation de m’assurer, par les instruments de gemmo ou par la présence d’un certificat, que chaque pierre proposée correspond bien à l’identité annoncée. J’ai régulièrement eu quelques mauvaises surprises, par exemple avec les pierres incolores sans inclusions…

For me, it’s truly impossible to be a gemstones dealer whitout going into producing countries or mining zones. So, I make two or three travels per year and especially in Asia. If find suppliers is really easy, find the good suppliers, with good gems, and with good prices is definitly more difficult. I take me quite five years… No matter about the places, in Jaipur or in BK or in another city, I can say that only one broker on ten is trustworthy. So it take time and patience to find the good ones. In more, quite all the brokers are just sellers and not gemologists. It’s my responsibility to check all the stones I buy. And sometimes, I have bad surprises, often with colorless gemstones…

main-slider2-sans-texte

Photo : Gems-Plus.com

8- Vous êtes beaucoup spécialisé dans les pierres atypiques et rares, pourquoi ce choix ? Why have you chose to work quite only with rare gemstones ?

Mon esprit scientifique m’a poussé très tôt à m’intéresser aux matières qui sortaient des sentiers battus. Je me suis rendu compte à cette occasion qu’il existait un marché spécifique des collectionneurs. Ceux-ci présentent l’énorme avantage d’être fidèles et réguliers en achats. Ils représentent 75% de ma clientèle. Nous sommes 3 ou 4 en France sur ce créneau bien particulier. Lorsque la confiance du client est acquise, la fidélité est sans faille. La seule difficulté pour certains clients très fidèles de longue date est de leur trouver des gemmes ou des variétés qu’ils n’ont pas encore dans leur collection !

I have a scientific mind and I always loved unusual materials. I have quickly understood that collectors form a specific market. They are faithful and they buy regularly new gems for their collections. I can say they represent 75% of my customers. We are three or four dealers on this specific niche and when we have convinced a new customers, he is loyal. The only difficulty is to find new gems for their collections !

 9- Vous menez beaucoup d’activités en plus de votre entreprise : groupe internet sur Facebook dédié à la gemmologie, AFG Lyon, base de données gemmolo­gique… Tout le monde n’a pas ce sens du partage. Ce n’est pas trop fatiguant ? You have many activities linked to gemology in more of your company : FB group Gemologie/Geminterest.com, AFG Lyon, the Gemmo.eu database… It’s really cool because few people shares directly all their knowledges. You are not tired ?

J’avoue avoir un peu levé le pied ces derniers mois car le temps me manque mais le plaisir et la passion sont toujours intacts. Lorsqu’on a la chance d’exercer un métier de passion, je trouve qu’il est bien normal de partager ses expériences et connaissances avec le plus grand nombre.

I recognize that I miss time these last months, but passion and pleasure are always here. I always though that I have a fascinating job, so… It’s normal to share experiences with the most of people.

 10- Notre métier regorge d’anecdotes et d’histoires. Je suis sûre que vous avez des choses à partager avec nos lecteurs. Our industry is full of anecdotes. Something to say ?

Ce que l’on retient avec le sourire en tant qu’acheteur est lorsque le fournisseur se trompe à votre avantage sur l’identité d’une pierre. Cela se produit surtout lors de l’achat de lots complets car on ne peut pas tout vérifier sur place. On se rend compte de l’erreur une fois rentré chez soi. Par exemple, il m’est arrivé de trouver une jolie Taafféite violette dans un lot de Spinelles, une grosse Aigue-marine bien bleue dans un lot de Topazes traitées ou une imposante Tourmaline Achroïte dans un lot de Topazes incolores. L’inverse peut se produire également et là c’est moins marrant.

Errors in my favor, of course ! It’s often the case when I buy important lots beacause I can’t check all the stones before to be at home… I found a nice violet taaffeite mixed to spinel, a impressive aquamarine with a great color mixed to treated topaz or a big Achroite (colorless tourmaline) mixed with colorless topaz. But, sometimes it’s the contrary and it’s definitly less funny !

11- Qu’est-ce qui vous plait le moins dans votre métier ? What is the most unpleasant in your job ?

Les longues heures dans les aéroports et les avions, d’autant plus que j’ai un problème chronique d’oreille interne !

Long-time waiting in airports and planes, because I have a little problem with my inner ear !

12- Négociant, voilà une profession qui fait rêver beaucoup de jeunes. Nombre d’entre eux vont déchanter. La concurrence est rude. Quels conseils donneriez-vous à de jeunes gens qui souhaitent faire ce métier en particulier ? Many young gemologist want to become gems dealer but it’s truly hard. Some advices to give ?

  • D’abord commencer par une bonne formation.
  • Puis choisir son créneau : pierre spécifique et ses variétés, pays spécifique, taille spécifique…
  • Puis sa clientèle : particuliers, professionnels…
  • Puis opter pour un ou plusieurs modes de distribution : Internet, expo-ventes, démarchage, boutique…
  • Puis s’armer de patience, persévérer et encore beaucoup de patience car la confiance et la fidélité s’acquièrent avec le temps.
  1. A good background
  2. Make the choice of a good niche : a stone and its different types, a specific cut or country… Something different from other people.
  3. Customers : professional, private collections
  4. The distribution channel : internet, exhibition, shop…
  5. And the most important it’s time. The confidence and the loyalty take many time !

À bientôt !

See you soon !

Vente Doyle, New York, le 13 septembre 2016

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Mi-septembre, la maison Doyle fait sa rentrée avec une première vente de bijoux qui proposera parmi la sélection deux collections privées :

During the month of September, Doyle will offer to buyer a first auction dedicated to jewelry with two private collections :

  • La collection Thurston rassemblée au fur et à mesure des ans par Stella Rutledge Thurston (1925-2015) et son époux Doc Jones Thurston, Jr. (1908-1993). Thurston a construit sa fortune dans l’industrie automobile avec la Thurston Motor Lines  et consacra une partie de sa vie à des œuvres caritatives de Charlotte (Caroline du Nord). L’ensemble des bijoux seront proposés lors de deux vacations, en septembre et octobre (les plus intéressantes) dont nous reparlerons.
  • The Thurston Collection assembled by Stella Rutledge Thurston (1925-2015) and her husband Doc Jones Thurston, Jr. (1908-1993). Thurston was a proeminant philanthropist from Charlotte and an important captain of industry with his company Thurston Motor Lines.
  • La collection assemblée par Lucius Beebe (1902-1966) et Charles Clegg (1916-1979) qui furent tous les deux des auteurs et historiens américains. On y trouve principalement des objets en or.
  • The gold masterpieces collection assembled by Lucius Beebe (1902-1966) and Charles Clegg (1916-1979) who were authors, historians and bon vivants.

Je vous propose donc de regarder les pièces du catalogue qui ont retenu mon attention.

So, Focus !

Capture d’écran 2016-09-03 à 10.44.37

Lot 71 : broche ancienne en shakudo (alliage de cuivre et or) de la fin du XIXe siècle. Estimation entre 1500 et 2000 $. Antique Shakudo brooch from late 19th century. Estimated between $ 1.5-2k. Photo : Doyle

Capture d’écran 2016-09-03 à 10.47.59

Lot 72 : jolie paire de boucles d’oreilles en or et argent, diamants et cabochons de grenat. Vers 1820. Estimation entre 2000 et 3000 $. Nice silver and gold earrings set with diamonds and garnets, circa 1820. Estimated between $ 2-3k. Photo : Doyle

Capture d’écran 2016-09-03 à 10.51.31

Lot 82 : bague ancienne en platine, diamants et centre opale noire de 2 carats. Estimation entre 2000 et 3000 $. Nice antique platinum ring set with diamonds and a colorful 2 cts black opal. Estimated between $ 2-3k. Photo : Doyle

Capture d’écran 2016-09-03 à 10.56.46

Lot 137 : broche en or émaillé, vers 1925, améthyste (18,65 cts) et citrines (12 cts). En provenance d’une collection privée de Pennsylvanie. Estimation entre 1000 et 1500 $. Enameled gold brooch set with amethyst (18,65 cts) and citrines (12 cts), circa 1925. From a Pennsylvania private collection. Estimated between $ 1-1.5k. Photo : Doyle

Capture d’écran 2016-09-03 à 11.04.42

Lot 140 : rare décoration de l’Ordre de la Reine Maria Luisa. Cet ordre fut créé à la demande de la Reine Marie-Louise de Parme en 1792. C’est une distinction uniquement attribuée aux femmes pour services rendue à l’État Espagnol. Il s’éteint avec la renonciation du Comte de Barcelone en 1977. La pièce présentée date du début XXe, platine, or, diamants, améthystes. Estimation entre 1200 et 1800 $. Unusual lapel pin from the Order of the Queen Maria Louisa. This order was created by Marie-Louise de Parme in 1792. It was an important distinction given only to women for services rendered to Spain. This order stopped after the Comte de Barcelone’s renunciation in 1977. Here, platinum, gold, amethyst and diamonds, circa 1900. Estimated between $ 1.2-1.8k. Photo : Doyle

Capture d’écran 2016-09-03 à 11.32.07

Lot 680 : ceinture en or constituée de pièces de 20$. Collection Lucius Beebe et Charles Clegg. Estimation entre 20,000 et 30,000 $. Gold belt set with 20$ gold coins. Collection Lucius Beebe and Charles Clegg. Estimated betwen $ 20-30k. Photo : Doyle

À bientôt !

See you soon !