Fashion week : retour sur les maisons françaises

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Me revoilà après presque trois semaines d’absence. La semaine de la mode et plusieurs articles à écrire pour différents magazines ont eu raison de mon temps disponible. Mais je suis de retour pour vous faire partager mes découvertes de cette semaine qui s’est avérée enthousiasmante. Les grandes maisons françaises, certes en minorité désormais devant le nombre croissant de maisons étrangères ont su présenter des collections extrêmement complètes avec des mises en scènes que je n’oublierais pas. Cette année encore, les départements « création » ont mis la barre haute et demandé de véritables prouesses aux ateliers. Comme en témoigne, entre autres, la collection GemDior que je ne représenterais pas dans cet article. Aussi, je vous invite à me suivre dans mes déambulations scintillantes chez Boucheron, Chanel, Chaumet, Van Cleef & Arpels, Lydia Courteille, Goralska, Cartier ou encore Messika et Reza…

Here I am again after almost three weeks of absence. The Fashion Week and several articles to write for different magazines got the better of my spare time. But I’m back to share here my discoveries from this week which has been exciting. The key French houses, certainly in the minority now in front of the increasing number of foreign houses have unveiled extremely complete collections with stagings that I would not forget. This year again, the creative departments have set the bar high and demanded real prowess at the workshops. As evidenced by, among others, the GemDior collection that I would not represent in this article. Also, I invite you to follow me in my glittering wanderings at Boucheron, Chanel, Chaumet, Van Cleef & Arpels, Lydia Courteille, Goralska, Cartier or Messika and Reza…

1- Boucheron

Avec la collection « Paris vu du 26 », la maison Boucheron célèbre les monuments parisiens et imagine un monde vu depuis le nouvel appartement situé au dernier étage de l’hôtel particulier – l’Hôtel de Nocé – qu’elle occupe sur la Place Vendôme et dont je vous ai présenté les importantes transformations. La collection rassemble plus de 70 pièces librement inspirées par les perspectives architecturales de la ville. Le résultat est étonnant et véritablement réussi. Une manière de nous dire que tout est plus beau vu du 26, il semble que cela soit vrai !

With the collection « Paris vu du 26 », the Boucheron house celebrates Parisian monuments and imagines a world seen from the new apartment on the top floor of the mansion – the Hôtel de Nocé – which it occupies on Place Vendôme and of which I have presented to you the important transformations. The collection brings together more than 70 pieces freely inspired by the architectural perspectives of the city. The result is amazing and truly successful. A way to tell us that everything is more beautiful seen 26, it seems that it is true !

fashion week, boucheron

La bague 26V en or blanc et titane, diamants, onyx, cacholong et cristal de roche. Le centre est un diamant de 4,08 ct F VVS2. La bague est inspirée par la Place Vendôme vue du ciel. The 26V ring is set with a 4-08 ct F VVS2 round diamond, onyx, cacholong and rock crystal paved with diamonds in white gold and titanium. The ring is inspired by the Place Vendôme seen from the sky. Photo : Boucheron

fashion week, boucheron

Sautoir  en or blanc et perles d’eau douce. Il est serti de diamants dont un centre de 1,58 carats F VVS2. Il est inspiré par le motif des feuilles d’acanthes visible sur de nombreux monuments parisiens. Long necklace set with a 1.58 ct F VVS2 marquise diamond, white freshwater pearls, mother-of-pearl and diamonds, on white gold. This jewel is inspired by the acanthus pattern we can seen on many parisian monuments. Photo : Boucheron

fashion week, boucheron

Bracelet en or jaune, diamants et cristal de roche sculpté. Ce bracelet s’inspire des chevaux qui ornent l’Opéra de Paris. Bracelet set with frozen quartz and baguette diamonds, paved with diamonds, on yellow gold. This jewel is inspired by the horses from the Opéra de Paris. Photo : Boucheron

fashion week, boucheron

Boucles d’oreilles en or blanc et titane, diamants et émeraudes. Elles sont librement inspirées par les verrières du Grand Palais. Pendant earrings set with emeralds beads, with dome in puffed glass, paved with diamonds, on white gold and titanium. Earrings inspired by the Grand Palais. Photo : Boucheron

fashion week, boucheron

Avec cette mono boucle d’oreille, la maison imagine la présence d’un perroquet dans son jardin d’hiver. Voici donc Nuri, un bijou réalisé en or, titane, aigues-marines, héliodore, saphirs colorés, diamants. Earrings set with a pear aquamarine, a pear heliodor beryl, multicolored sapphires, paved with diamonds, on titanium and yellow gold. Photo : Boucheron

fashion week, boucheron

Inspirée par la perspective de la place Vendôme, cette bague en or et cristal de roche se pare d’un héliodore de 13,76 carats. Ring set with a 13.76 ct emerald-cut heliodor beryl, a citrine and rock crystal, on yellow gold. Photo : Boucheron

2- Cartier

Cette année, la maison n’a pas fait le choix de Paris et a présenté ses nouveautés lors d’un événement londonien où environ 1/3 de la collection définitive était visible. A Paris, nous n’avons pu voir que 6 parures. Avec Magnitude, la maison a fait le choix de contrastes de couleurs et de matières vraiment étonnants pour un résultat surprenant et réussi. D’où une certaine déception à n’avoir que très peu de visuels de ce nouvel opus. Quoi qu’il en soit, voila quelques images pour vous présenter le fil conducteur de Magnitude.

This year, the house has not made the choice of Paris and presented its novelties at a London event where about 1/3 of the final collection was visible. In Paris, we could see 6 ornaments. With Magnitude, the house has made the choice of contrasting colors and truly amazing materials for a surprising and successful result. That explains my disappointment to have only very few visuals of this new opus. If you follow me on Instagram, you could see some of them. Anyway, here are some pictures to introduce you the thread of Cartier Magnitude.

fashion week, cartier

Montre Sorelli en or blanc, diamants et quartz rutile. The Sorelli secret watch in white gold, diamonds and quartz with rutile inclusions. Photo : Cartier

fashion week, cartier

Bague Yuna en or blanc et diamants jaunes et incolore. Je vous laisse admirer les deux pierres qui présentent des phénomènes de croissances particulièrement intéressants. The Yuna white gold and diamond ring. I let you admire the two important stones which offer nice growing phenomenon. Photo : Cartier

fashion week, cartier

Bracelet Zemia en or blanc, saphirs, grenats, diamants et centre opale matrix d’Australie de 77,27 carats. The Zemia bracelet : blue and purple sapphire, garnets and diamonds compose the material-landscape of the bracelet. At its centre is a 77.27-carat matrix opal. Photo : Cartier

fashion week, cartier

Le collier Equinoxe en or jaune, diamants, saphirs et lapis-lazuli. The Equinoxe necklace in yellow gold, diamonds, sapphires and lapis-lazuli. Photo : Cartier

3- Chanel

Pour cette nouvelle collection de haute joaillerie, la maison a proposé une promenade féérique en Russie inspirée des souvenirs de Coco Chanel. C’est Ernest Beaux, parfumeur à la cour des tsars, qui imagine pour elle la formule révolutionnaire du N°5 ; sa mode, quant à elle, prend des accents russes. Une figure se profile derrière ce changement, élégante et discrète, celle du grand-duc Dimitri Pavlovitch, séduisant jeune homme aux yeux clairs, cousin du Tsar Nicolas II, que Chanel connaît depuis 1911 et retrouve à Biarritz en 1920. Ils auront une intense et brève aventure. Héros déchu d’une des plus somptueuses cours d’Europe, il lui découvre un univers de motifs et de formes qui trouve en elle un puissant écho. Patrice Léguereau, directeur du studio de création de la maison, a donc proposé plus de 60 pièces autour de thème et c’est une jolie réussite.

For this new collection of high-end jewelry, the house has proposed a magical walk in Russia inspired by the memories of Coco Chanel. It is Ernest Beaux, perfumer at the court of the tsars, who imagines for her the revolutionary formula of the N ° 5 ; Her fashion, meanwhile, takes on Russian accents. A figure looms behind this change, elegant and discreet, that of Grand Duke Dimitri Pavlovitch, attractive young man with clear eyes, cousin of Tsar Nicholas II, Chanel knows since 1911 and found in Biarritz in 1920. They will have an intense and brief adventure. Fallen hero of one of the most sumptuous courts of Europe, he discovers a universe of motives and forms which finds in it a powerful echo. Patrice Leguereau, director of the in-house creative studio, has therefore proposed more than 60 pieces around the theme and it is a pretty success.

fashion week, chanel

Bague MEDAILLE SOLAIRE en or blanc, or jaune, platine, diamant jaune et diamants blancs. MEDAILLE SOLAIRE ring in white gold, yellow gold, platinum, yellow diamond and white diamonds. Photo : Chanel Joaillerie

fashion week, chanel

Bracelet FOLKLORE en or blanc, or jaune, émail, saphirs bleus, saphirs roses, grenats Mandarins et tsavorites, perles de culture et diamants. FOLKLORE bracelet in white gold, yellow gold, enamel, blue sapphires, pink sapphires, Mandarin and tsavorite garnets, cultured pearls and diamonds. Photo : Chanel Joaillerie

fashion week, chanel

Collier ROUBACHKA en or jaune, platine, diamants jaunes et diamants blancs. The ROUBACHKA necklace in yellow gold, yellow and colorless diamonds. Photo : Chanel Joaillerie

fashion week, chanel

Broche BLE MARIA en or jaune, or blanc, saphir jaune, spinelles roses, grenats Mandarins, tourmalines de couleur et diamants. The BLE MARIA brooch in yellow gold, white gold, yellow sapphire, pink spinels, Mandarin garnets, colored tourmalines and diamonds. Photo : Chanel Joaillerie

4- Chaumet

Pour sa dernière collection, Claire Devé-Rakoff et le studio de création ont travaillé sur le ciel. Si le thème est présent dans les archives de la maison, il n’est pas courant. Aussi, la nouvelle collection riche de plus de 80 pièces s’articule autour de différents chapitres mettant en valeur les étoiles, les oiseaux, l’orage, le soleil, les nuages ou encore les comètes. Comme pour rappeller que le ciel est le lieu d’une multitude de phénomènes et que les joailliers peuvent y trouver une source d’inspiration sans fin. C’est peut-être ma collection préférée de la semaine de la mode. Très différentes des autres collections de la maison, elle démontre sa capacité à se transformer et à se renouveler sans cesse. Un grand bravo donc !

For her last collection, Claire Devé-Rakoff and the creative studio worked on the sky. If the theme is present in the archives of the house, it is not a common one. Also, the new rich collection of more than 80 pieces revolves around different chapters highlighting stars, birds, storm, sun, clouds or comets. As if to recall that the sky is the place of a multitude of phenomena and that the jewelers can find there an endless source of inspiration. It may be my favorite collection of fashion week. Very different from the other collections of the house, it demonstrates its ability to change and renew itself constantly. Well done !

 Fashion week, chaumet

Bague en or blanc, sertie d’une opale noire d’Australie de 29,40 carats et de diamants taille brillant. Ring in white gold, set with a black opal weighing 29.40 carats from Australia and brilliant-cut diamonds. Photo : Chaumet

Fashion week, chaumet

Boucles d’oreilles en or blanc et jaune, serties de 2 topazes Impériales taille coussin de 6,33 et 5,83 carats, de 2 morganites roses de 0,78 et 0,73 carat, de saphirs multicolores taille fantaisie, de motifs d’onyx taille baguette et de diamants taille brillant. Earrings in white and yellow gold, set with 2 cushion-cut Imperial topazes weighing 6.33 and 5.83 carats, 2 pear-shaped pink morganites weighing 0.78 and 0.73 carat, fancy-cut fancy sapphires, motifs of baguette-cut onyx and brilliant-cut diamonds. Photo : Chaumet

Fashion week, chaumet

Broche en or blanc, sertie d’un spinelle rouge taille coussin de 18,47 carats, de 2 spinelles bleus poire de 5,60 et 1,12 carats, de 2 chrysoberyls poire de 3,51 et 2,27 carats, de 3 tourmalines indicolites poire de 3,04, 1,47 et 0,65 carats, d’un spinelle rouge poire de 1,19 carats, d’un chrysobéryl poire de 0,33 carat, de spinelles bleus, saphirs et grenats rhodolites ronds et de diamants taille brillant. Brooch in white gold, set with a cushion-cut red spinel weighing 18.47 carats, 2 pear-shaped blue spinels weighing 5.60 and 1.12 carats, 2 pear-shaped chrysoberyls weighing 3.51 and 2.27 carats, 3 pear- shaped indicolite tourmalines weighing 3.04, 1.47 and 0.65 carats, a pear-shaped red spinel of 1.19 carats, a pear-shaped chrysoberyl of 0.33 carat, round sapphires, blue spinels and rhodolite garnets and brilliant-cut diamonds. Photo : Chaumet

Fashion week, chaumet

Bague en or blanc et jaune, sertie d’un saphir violet de Madagascar de 4,13 carats, de saphirs et spinelles roses ronds, de motifs d’onyx taille baguette et de diamants taille baguette et taille brillant. Ring in white and yellow gold, set with an oval-cut purple sapphire weighing 4.13 carats from Madagascar, round sapphires and pink spinels, motifs of baguette-cut onyx and baguette-cut and brilliant-cut diamonds. Photo : Chaumet

5- Goralska

Pour la semaine de la mode, la maison portée par Corinne Evens a présenté une pièce unique : « Le Chaos », un pendentif en or blanc et diamants dont le centre est une pierre de plus de 6 carats.

For the week of fashion, the Corinne Evens’ house presented a unique piece : « The Chaos », a pendant in white gold and diamonds whose center is a stone of more than 6 carats.

fashion week, goralska

 « Le Chaos » by Goralska. Photo : Goralska

6- Lydia Courteille

Il fallait bien un hommage aux parisiennes et à la ville de l’amour qu’est Paris. Et bien, Lydia Courteille l’a fait avec brio et humour. Bijoux frou-frou et érotiques, inspirés par la lingerie de Chantal Thomas, Lydia nous démontre que le French kiss n’est pas une légende ! Cette collection réalisée en or rose et morganites dévoile des pièces osées et terriblement désirables. Ma préfèrée : le camée érotique que seule Lydia, aujourd’hui en France, ose présenter sur des bijoux à porter tous les jours !

It was a tribute to the Parisians and the city of love that is Paris. Well, Lydia Courteille did it with brio and humor. Frilly and erotic jewelry, inspired by the lingerie of Chantal Thomas, Lydia shows us that the French kiss is not a legend ! This collection made in pink gold and morganites reveals daring and terribly desirable pieces. My favorite : the erotic cameo that only Lydia, today in France, dares to present on jewelry to wear every day !

fashion week, lydia courteille

Bague en or rose, saphirs roses et diamants noirs. Pink gold ring with pink sapphires and black diamonds. Photo : Lydia Courteille

fashion week, lydia courteille

Bague en or rose, saphirs roses et morganites. Pink gold ring with pink sapphires and morganite. Photo : Lydia Courteille

fashion week, lydia courteille

Bague en or rose, saphirs roses et diamants noirs. Inspiré du canapé de Dali pour le Crazy Horse. Pink gold ring with pink sapphires and black diamonds. Inspired by Dali’s sofa for the Crazy Horse. Photo : Lydia Courteille

7- Mellerio

Troisième année, troisième île. Laure-Isabelle Mellerio signe ici sa dernière collection autour des îles Borromées. Après Isola Madre et Isola Bella, le nouvel opus de cette collection en trois actes célèbre « Isola dei Pescatori », la plus petite de ces îles et pourtant la seule à être réellement habitée. Si les pièces de la collections sont toutes très belles, j’ai eu un vrai coup de coeur pour la parure Ondine qui s’articule autour du lapis-lazuli sculpté avec un rendu d’une modernité étonnante. Le bleu de l’eau et le mouvement des vagues paraissent ici presque réels… Chapeau aux artisans qui ont su réaliser ça !

Third year, third island. Laure-Isabelle Mellerio signs here her latest collection around the Borromeo Islands. After Isola Madre and Isola Bella, the new opus of this famous three-act collection is « Isola dei Pescatori », the smallest of these islands and yet the only one to be really inhabited. If the pieces of the collections are all very beautiful, I had a real crush on the Ondine set which revolves around the lapis lazuli carved with a rendering of an astonishing modernity. The blue of the water and the movement of the waves appear here almost real … Congrats to the craftsmen who knew how to realize that !

fashion week, mellerio

Collier / broche « Ondine » en or blanc, diamants et lapis-lazuli. La pierre de centre est un diamant coussin de 2,52 carats. The Ondine necklace / brooch in white gold, diamonds and lapis-lazuli. The center stone is a cushion-cut diamond of 2,52 carats. Photo : Mellerio

fashion week, mellerio

Bague « Ciotolli » en or blanc, diamants, saphirs, chrysoprases et centre émeraude de Colombie de 4,52 carats. The « Ciotolli » white gold ring with diamonds, sapphires, chrysoprases and a 4,52 Colombian emerald. Photo : Mellerio

8- Messika

« Born to be wild », le ton était donné par Valérie Messika qui s’est employé – avec brio – à désacraliser le diamant pour proposer des bijoux audacieux, modernes, presque inimaginable comme ce masque en or et diamants qui pourrait sublimer une dame mystérieuse sur les quais de Venise. Créoles massives et sculpturalles, diamants colorés ou mono boucle démontrent que le culot et l’audace sont indispensable à la vie !

« Born to be wild », the tone was given by Valérie Messika who worked – brilliantly – to desacralize the diamond offering bold, modern almost unimaginable jewels as this gold and diamond mask that could sublimate a mysterious lady on the Venice’s quays. Massive and sculptural hoops, colored diamonds or mono-earring demonstrate that audacity is essential to life !

Fashion week, messika

Masque « Desert bloom » en or blanc et diamants. The « desert bloom » mask in white gold and diamonds. Photo : Messika

Fashion week, messika

Créoles « M Rainbow » en or rose et diamants de couleurs. The « M Rainbow » earrings in pink gold and colored diamonds. Photo : Messika

9- Réza

La maison du 21 place Vendôme a présenté ses nouvelles pièces dans le cadre de ses salons privés. Comme toujours, on découvre chez Réza des créations rafinées et modernes et des pierres de centres remarquables. C’est la signature de la maison et on souhaite que cela dure toujours !

The house of 21 place Vendôme has presented its new jewels in its private rooms. As always, we discover in Réza refined and modern creations and perfect center stones. This is the signature of the house and we hope that it lasts forever !

fashion week, reza

Bague « Turban » en or blanc, diamants et émeraude de Zambie (Mod. oil) de 6,93 carats. The « Turban » white gold ring is featuring mod oil Zambian emerald weighing 6.93 carats and 48 baguette-shaped diamonds for 5.85 carats. Photo : Reza

fashion week, reza

Boucles d’oreilles « Grappes » en or rose, diamants et rubis. The Grappes pink gold earrings with diamonds and rubies. Photo : Reza

10- Van Cleef & Arpels

Pour cette nouvelle collection, la maison s’est inspirée de l’histoire d’amour Roméo & Juliette. Le livre, mais surtout le ballet que Benjamin Millepied – époux de Natalie Portman – vient de monter avec sa compagnie The L.A. Dance Project. Présentée dans l’Hôtel d’Evreux, avec une sublime mise en scène, c’est à mon sens la plus belle collection de la maison parmi celles de ces dernières années.

For this new collection, the house was inspired by the roméo & Juliette love story. The book, but especially the ballet that Benjamin Millepied – husband of Natalie Portman – has just set up with his company The L.A. Dance Project. Presented in the Hotel d’Evreux, with a sublime staging, it is in my opinion the most lovely collection of the house among those of recent years.

fashion week, van cleef & arpels

Broche « Night or Day » en or, diamants, rubis, saphirs et lapis-lazuli.  The Night or Day clip in gold, lapis-lazuli, ruby and sapphire. Courtesy of Van Cleef & Arpels

fashion week, van cleef & arpels

Broche « Le Balcon » en or blanc, diamants, émeraudes et grenats tsavorites. The Balcone white gold clip is set with diamonds, tsavorite garnets, emeralds. Courtesy of Van Cleef & Arpels

fashion week, van cleef & arpels

Bracelet « Fiore » en or blanc, diamants, émeraudes, saphirs et deux aigues-marines de plus de 100 carats. The Fiore white gold bracelet is set with diamonds, sapphires, emeralds and +100 carats aquamarine. Courtesy of Van Cleef & Arpels

À bientôt !

See you soon !

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.